AccueilPortailCalendrierRechercherMembresGroupesFAQS'enregistrerConnexion
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Nos Partenaires
Passion du jeu, le magasin "ouf" où tu peux même jouer dedans !!!
Love ve sas:
 100% électrique, 100% plaisir, Zéro émission
forum gratuit Annuaire des forums

Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 L'histoire de Kasuma et d'Hikari (thème Naruto)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Tatiana Alesky
Webmaster
Webmaster
avatar

Nombre de messages : 619
Age : 40
Localisation : La taverne des joueurs
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: L'histoire de Kasuma et d'Hikari (thème Naruto)   Dim 3 Juil - 15:27

L'histoire se déroule dans le monde de Naruto se situant à peu près à l'époque où Naruto rentre à l'académie. Dans le monde de Naruto, il existait un clan qui n'avait été encore jamais découvert jusqu'à maintenant, le clan Kesshou.

la carte du monde de Naruto :



Le village de Hyouga se situe près de la frontière du pays de la cascade et du pays de la terre.


Le clan Kesshou vit dans le village de Hyouga (le glacier) qui se situe dans le pays de la cascade, au pied d'une montagne glacière d'où son nom. Le village possède une vaste étendue de terre cultivatrice, où la récolte est de bonne augure car même si les terres s'assèchent, les ninjas du village utilisent le Kousiu pour que les cultures restent prolifiques ( vous serez ce que c'est un peu plus tard).

Les membres du clan Kesshou disposent d'un bon nombre de chakras, un peu plus important que la plupart des autres clans (légèrement en-dessous du clan Uchiwa), car rien que leur Shiryokuyuki, leur en fait dépenser pas mal. Ils possèdent aussi une mémoire extraordinaire, ce qui leur permettent d'enregistrer un nombre innée de technique de combat qu'ils auront apprit à l'aide de leur Shiryokuyuki.
Ils sont spécialisés dans les techniques qui manient l'eau et la glace. Un membre du clan Kesshou est facilement remarquable d'une part, par rapport au signe du flocon de neige sur leur vêtement, et de deux par rapport à leurs yeux d'une couleur vraiment peu commune, un bleu pastel. De plus si ils utilisent leur Shiryokuyuki, un flocon de neige apparaît en guise de pupille.
Le clan est très discret car on avait encore jamais entendu parlé de lui ou de leur technique de combat. Il préfère de loin rester dans l'ombre et ne pas être divulgué aux yeux des autres.

Le signe du clan Kesshou :




Le Shiryokuyuki activé :





Le clan a son propre fonctionnement et par ce fait, il n'envoit pas leurs enfants à l'académie Ninja qui se situe dans le village caché du pays de la cascade, il préfère se charger eux-même de leur éducation, ainsi que de leur apprentissage afin de passer Ninja. Il s'occupe lui-même de donner ses propres missions aux jeunes ninjas afin qu'ils acquièrent de l'expérience pour monter dans les rangs des ninjas. Mais le clan reçoit aussi des missions de Taki (village caché de la cascade) à accomplir et là encore c'est lui qui choisira l'équipe qui devra mener à bien la mission.


Le chef du village se prénomme Shuhanyuki Hoto qui est aussi le plus grand ninja du Clan. Depuis longtemps, il s'occupe du bien être des membres du clan. Il est en très bon contact avec le Chef du village Taki no Kuni du pays de la cascade. De temps à autres, il se déplace même là-bas pendant que le second s'occupe de la gestion du village.

Shuhanyuki est âgé de quarante ans actuellement. Il s'était marié avec Nikkou, une ninja qui s'était spécialisée dans la médecine. Ils eurent une petite fille qu'ils prénommèrent Hikari, ce qui signifie la clarté de la lumière en raison qu'elle soit née à l'aube du premier jour de printemps. Nikkou, la mère d'Hikari, perdit la vie au cours d'une mission de sauvetage, la petite fille n'était âgé que de 2 ans. C'est le père qui s'occupa donc de son enfant. Le père remarqua très vite que sa fille avait déjà développée son chakra très jeune, du coup il la prit sous son aile pour lui apprendre les rudiments et les techniques ninjas de leur clan.

L'apprentissage de Hikari débuta lors de ses 3 ans. Il lui expliqua que le chakra n'était autre que de l'énergie qui servait à faire les techniques des ninjas. Il lui apprit aussi que pour bien faire une technique, il fallait savoir bien combiner les deux sortes de chakra :

- L'énergie Corporelle - le chakra qui se produit par notre corps.
- L'énergie spirituelle - Celle-ci est différente de l'autre car lui ne se produit pas par le corps mais par l'entraînement, l'expérience pendant les missions c'est plus dans la tête et dans le savoir que s'acquiert ce chakra spirituel.

Pour faire une technique, il fallait combiner ces deux sortes de chakra à une bonne dose de l'énergie corporelle et spirituelle et faire ensuite un mouvement selon la technique utilisée pour faire la technique. Ça dépendait de quel technique on utilisait, car elle peut nous demander plus ou moins d'énergie, une petite technique de base ne demandera pas beaucoup d'énergie mais un Chidori ou tout autre demande beaucoup d'énergie, et si nous sommes à court de chakra, c'était la mort qui nous attendrait.

La circulation du chakra se fait par les méridiens, ce sont comme des veines mais au lieu que ça apporte du sang ça apporte du chakra dans tout le corps. Les méridiens sont reliés aux organes vitaux qui accueillent énormément de chakra ce qui fait que si les méridiens sont touchés, les organes vitaux ont atteint automatiquement les organes. Autre point essentiel les méridiens sont composés de 361 Tenketsu, ces tenketsu sont des orifices de chakra très petits donc normalement si on arrive a les toucher précisément on pourrait faire ce qu'on veut du chakra de l’adversaire , stopper la circulation , l'amplifier en gros contrôler le chakra de l'adversaire. Cependant les tenketsu ne sont pas visibles par une vision normale même avec un Sharingan c'est impossible, par contre une famille le peut : les hyuuga , Ils ont un oeil spécial comme les uchiha : Le byakugan cela permet de voir et de toucher avec précision les tenketsu de l'adversaire donc ceci est une arme très redoutable.



Il lui expliqua aussi le fonctionnement du cœur :
Ce système est vraiment enchevêtré avec les organes internes qui malaxent le Chakra. Donc si le système circulatoire du Chakra est attaqué, les organes internes sont de ce fait endommagés. Le style de combat des Hyuuga, Jyuuken (dommages internes) projette du Chakra dans ce système et l'attaque directement.



Il lui expliqua ensuite que nous avions 8 portes des tenketsu les plus grands et que si on ouvrait ces portes, cela décuplerait les forces du métabolisme. Par contre que si on arrivait à ouvrir toutes les portes ont pourrait certainement être super fort mais forcement à l'arrivée, la mort nous attendrait.



1.La Porte de l'ouverture
2.La Porte de l'énergie
3.La Porte de la vie
4.La Porte de la douleur
5.La Porte de la forêt
6.La Porte de la vision
7.La Porte de la folie
8.La Porte de la mort

Hikari apprit donc par son père comment elle devait ouvrir les premières portes. Son père n'arrivait pas à y croire, il lui avait pourtant juste expliqué, il ne pensait pas qu'elle essayerait et encore moins qu'elle y serait parvenue. C'est là qu'il sut que sa fille n'était pas une enfant comme une autre. Puis, elle finit par apprendre quelques techniques ninjas de son clan.

Au fil des années qui s'écoulèrent, Hikari murit, les missions défilaient. Elle faisait la joie de son père, car elle réussissait ses missions sans trop de difficultés et mettait beaucoup de cœur à l'ouvrage. Il avait remarqué qu'elle s'impliquait à fond dans ce qu'elle faisait et que rien ne pouvait la faire changer d'avis quand elle avait une idée en tête.
Elle avait un sacré caractère avec parfois un petit côté rebelle, car quand elle eut 7 ans, son père la confia à un Jounin du nom de Karya de leur clan, mais elle refusa de lui obéir car elle préférait que se soit son père, son maitre.

Shuhanyuki décida d'accepter vu qu'il ne lui restait plus qu'elle, et prit en main la suite de son apprentissage. Pour qu'elle puisse s'habituer à être en équipe, il avait passé un accord avec le Jounin Karya pour qu'elle fasse des missions avec ses élèves.
Au fur et à mesure de son apprentissage, son père ainsi que Karya s'aperçurent aussi qu'elle était douée pour trouver le bon dosage des chakras en fonction des techniques qu'elle utilisait ou qu'elle apprenait.
A l'âge de 9 ans, Shuhanyuki voulu présenter sa fille pour passer l'examen de Gennin avec l'appuie du Jounin Karya car tous deux avaient remarqué qu'Hikari avait une grande faculté et une facilité de la maitrise des chakras incomparable par rapport aux élèves qu'ils avait eu dans leur vie. Mais le reste du clan malgré leur grand respect envers leur chef, l'a trouvait encore trop jeune pour le passer. Il fit donc le choix de la représenter l'année suivante.
Hikari a 10 ans, réussit son examen de Genin avec un franc succès.
Ah fil des mois passés (15 mois), Shuhanyuki voulu que sa fille Hikari puisse avoir le meilleur enseignement et voulu voir avec Karya quel serait la meilleure solution pour elle. Ils se creusèrent la tête durant plusieurs mois. Du coup, Karya proposa donc au chef du village Shuhanyuki d'aller voir avec le chef du village de Taki du pays de la cascade, si il y aurait un moyen de trouver un enseignement qui puisse être à la hauteur du potentiel d'Hikari.
Shuhanyuki accepta et demanda à Karya de l'accompagner à Taki. Karya suggéra au chef du village d'amener sa fille Hikari avec eux. Ils partirent deux jours après leur discussion en direction du village de Taki.

Au bout de deux , trois jours de marche ils arrivèrent à une cascade, empruntèrent un passage secret derrière la cascade car le village de Taki est caché derrière la cascade. Une fois entrée dans le village, ils demandèrent une audience avec le Chef de Taki, qui les recevra le lendemain.


Au Pays du feu, à Konoha, vivait un jeune ninja, âgé de 14 ans, du nom de Kasuma Hyuga, fils ainé du célèbre clan Hyuga, célèbre dans le monde pour leur puissance et leur maitrise du chakra. Kasuma fut envoyé au village de Taki par le troisième hokage suite à l'incident qui couta la vie à toute son équipe, afin qu'il puisse se reposer et réfléchir à son avenir. Le Chef de Taki, nommé Shibuki, qui est d'ailleurs jeune mais respecté, reçût un message pour le prévenir de l'arrivée de Kasuma bien avant qu'il atteigne le village de Taki.

_________________
Dark Princess

Histoire d’un jour

De fil en aiguille, la vie s’écoule comme un long fleuve tranquille et la mort n’est qu’un passage pour une nouvelle vie. Alors n’ayez pas peur de mourir et réjouissez-vous de cette nouvelle vie qui vous attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://age-des-dieux.4umer.com/index.htm.net
Tatiana Alesky
Webmaster
Webmaster
avatar

Nombre de messages : 619
Age : 40
Localisation : La taverne des joueurs
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: L'histoire de Kasuma et d'Hikari (thème Naruto)   Dim 3 Juil - 15:28

Le lendemain matin, Shuhanyuki le chef du village de Hyouga et le Jounin Karya du clan Kesshou sont reçut par Shibuki, pendant qu'Hikari patiente hors de la salle.

- Chef de Taki : Shuhanyuki, Karya, quel plaisir de vous voir, que me vaut l'honneur de votre visite?
- Chef du village de Hyouga : Bonjour Shibuki, nous aussi sommes ravis de vous voir.

Il enchaîna, et tous deux expliquèrent à Shibuki la raison de leur venus. Et qu'ils s'en remettaient à lui pour trouver la réponse à leur question.

- Chef de Taki : Je comprends, l'entraînement est primordial, seulement je ne pense qu'aucun ninja pourra lui apprendre plus que vous ne le pouvez déjà. Toutefois, j'ai reçu, il y a peu un message de Konoha
- Chef de Hyouga : Ah ! Oui ? Et ?
- Chef de Taki : Le message provenait du troisième Hokage en personne, il me prévenait qu'il m'envoyait un jeune ninja issu du clan Hyuga, il semblerait qu'il est connu quelques soucis ces derniers temps.
- Chef de Hyouga : Intéressant, mais quelle est votre idée exactement ?
- le chef de Taki : Le clan Hyuga est célèbre pour sa maîtrise du chakra et leurs connaissances à ce sujet dépasse de loin celle des autres clans, il serait parfait pour l'entraînement de votre fille.
- Chef de Hyouga : Oui, oui, je reconnais bien là leur talent, et oui en effet c'est une idée intéressante. Mais encore faudrait-il qu'il accepte de la former.
- Chef de Taki : Pourquoi refuserait-il ? C'est un chūnin, cela rentre dans son devoir ninja, de plus je fais pleinement confiance au troisième Hokage
- Chef de Hyouga : Hummm... comment dire çà … disons que ma fille est assez rebelle, n'est-ce pas Karya ? (Karya confirma les dires) et elle n'est pas toujours facile malgré qu'elle mûrisse à vue d’œil.
- Chef de Taki : Nous verrons bien, si cela se passe mal, ramenez-le-moi, le troisième Hokage a spécialement précisé qu'il ne devait en aucun cas rester seul.
- Chef de Hyouga : Très bien nous l'amènerons avec nous et il vivra parmi les miens

A ce moment précis, le Chef de Taki sentit une présence derrière la porte de son bureau
- Chef de Taki : Vous pouvez entrer !
Deux hommes ninjas franchirent la porte, accompagnés d'un jeune ninja dont l'un d’eux parla :
- Mes respects, sur ordre du troisième Hokage, je vous amène Kasuma Hyuga.
- Chef de Taki : Très bien, vous pouvez disposer
Les deux hommes sortirent immédiatement.

- Chef de Taki : Alors voici le fameux Kasuma Hyuga. J’étais présent lors de ton examen chūnin, ton combat contre cette jeune fille du clan Inuzuka était très impressionnant.
- Kasuma : C'était il y a longtemps
- Chef de Taki : Je te présente Shuhanyuki, chef du clan Kesshou et Karya, ils seront tes hôtes durant la durée de ton séjour parmi nous
- Kasuma : Très bien, enchanté
- Chef de Hyouga: De même, j'espère que tu te plairas chez nous. Shibuki, sur ce, nous allons vous laisser à vos occupations, nous avons déjà bien usé de votre temps. (Salua Shibuki, et se retira avec Karya).
Kasuma salua le chef de Taki et les suivit. En passant la porte, une jeune fille attendait paisiblement assise en tailleur par terre, regarda les hommes et dit :
- Hikari : C’est bon père ? T'as finit ? Nous pouvons rentrer à l'auberge ?
- Chef de Hyouga: Oui, nous y allons mais avant, je voudrais te présenter Kasuma qui va nous accompagner et qui vivra avec nous dans notre demeure.
- Hikari: Enchantée Kasuma (en lui faisant un sourire) Je me présente Shuhanyuki Hikari
- Kasuma: Enchanté (il la regarda à peine)
- Hikari: Sympa de m'ignorer ! Tu pourrais au moins avoir la décence de mieux me regarder !
Kasuma ne répondit pas et continua son chemin. La jeune fille soupira et regarda son père en lui faisant un signe de la tête disant non. Ils retournèrent à l'auberge pour récupérer leurs affaires qu'ils y avaient laissé, Kasuma les suivirent sans dire mot. Puis ils quittèrent le village de Taki, et se dirigèrent sur la route de Hyouga. Ils s'arrêtèrent à une auberge pour manger et acheter des provisions pour le campement de cette nuit.
Au bout de 2 jours de marche, ils arrivèrent enfin à Hyouga. Kasuma ne parlait quasiment pas ou très peu durant tout le trajet.

- Chef de Hyouga : Voici notre village Kasuma. Tu vivras dans ma demeure, j'ai une chambre de libre. As-tu des questions ?
Kasuma: Non

Les gens du village se rendirent sur la place pour accueillir leur chef avec sourire. Quand ils virent Kasuma, leurs regards étaient devenus interrogateurs.

- Chef de Hyouga : Bonjour à tous, je vous présente Kasuma du clan Hyüga, il restera avec nous pendant un bon moment. Et vivra dans mes quartiers.
Les gens du village le saluèrent et repartirent à leur tâches. Chef de Hyouga, dût s'absenter et avait demandé à sa fille de montrer les futurs quartiers à Kasuma. Hikari dit à Kasuma de la suivre. Ce qu’il fit sans discuter. Elle pénétra dans la maison, passa le long couloir, et décrivit la maison à Kasuma, lui montrant où était la cuisine, la salle de bain, les toilettes, et finit par lui montrer sa chambre.
- Hikari : Voilà Kasuma ! Si tu me cherches ma chambre c'est la 3e porte sur ta droite
Kasuma la regarda et lui dit :
- Kasuma: Que les choses soit clair, si je suis ici, c'est uniquement parce que le Sandaime (troisième hokage) me la demandé. (Kasuma rentra immédiatement dans sa chambre)
- Hikari : Pardon, comment çà ? Il voulait mieux connaître notre clan ? (Elle n’eut aucune réponse et rentra, elle aussi dans sa chambre)

Quelques heures plus tard, à la tombé de la nuit, Hikari se présenta à la chambre de Kasuma pour lui apporter son repas, comme son père lui avait ordonné. Kasuma était assit devant un petit bureau en train d'écrire. Elle demanda à Kasuma où elle devait poser son plateau repas. Kasuma ne répondit pas, il semblait ne pas l'avoir entendu, concentré sur son écriture. Elle teint le plateau d'une main et posa l'autre sur l'épaule de Kasuma.
- Hikari: Hey ! Kasuma, je te parle !
- Kasuma: Hein, quoi ? Ah ! Pardon, je ne t'avais pas entendu. Je fais vraiment un mauvais ninja.
- Hikari : Mais non faut pas dire çà Kasuma. Ici, tu sais que tu es en sécurité, que personne ne te connaît donc c'est logique que tu ne sois pas sur tes gardes.
- Kasuma: Un ninja doit toujours être sur ces gardes, peu importe où il se trouve ou avec qui il est, mais de toute manière c'est fini pour moi.
- Hikari : Finit ? Comment çà finit ?
- Kasuma: Heu rien, fait comme si j'avais rien dit, pourquoi es-tu venu ?
- Hikari : Ben regarde, je t'apporte ton plateau repas. Tu n'as pas faim ?
- Kasuma: Merci, tu peux le poser, je le mangerai quand j'aurai fini.
- Hikari : Ok, ne tarde pas trop çà va refroidir. Je te laisse bonne soirée et bonne nuit Kasuma
- Kasuma: Bonne nuit à toi aussi
- Hikari : Merci (Elle fila dans sa chambre et s'endormit quasi aussitôt)


A 5 heures du matin, Hikari se leva et sortit de la maison. Elle était partit s'entraîner un peu plus haut dans la montagne. Vers 7h30, elle rentra à la maison, prit son petit déjeuner, et se changea dans sa chambre. Puis sortit de sa chambre. Hikari croisa Kasuma qui se tenait assit devant la porte de sa chambre regardant l'extérieur.
- Hikari : Bonjour Kasuma, fait comme chez toi, je dois filer. Passe une bonne journée ( comme elle avait remarqué qu'il n'aimait pas parler, elle n'eut pas le courage de l'embêter avec ses questions)
- Kasuma: Attend !
- Hikari : oui ?
- Kasuma: je voulais m'excuser pour hier, je t'ai mal parlé
- Hikari : Laisse, c'est pas grave, tu arrives de loin et dans un village que tu ne connais pas du tout, je peux comprendre çà, ne t'inquiètes pas, mais j'accepte avec grand plaisir tes excuses.
- Kasuma: Dis-moi, il est tôt, que fais-tu debout de si bonne heure ?
- Hikari : je suis levée depuis bien longtemps déjà, là je dois escorter les villageois aux champs. Je me lève tous les matins à 5h pour aller m'entraîner, puis à 8h j'accompagne les villageois.
- Kasuma: Çà doit être dur pour une jeune fille de ton âge
- Hikari : (esquiva la question en enchaînant sur un autre sujet) Désires-tu m'accompagner ?
- Kasuma: Pourquoi pas, çà me dégourdira les jambes (Kasuma se leva en même temps)

Tous deux se dirigèrent vers la grande place, les villageois attendaient Hikari avec impatience. Arrivée sur la place, elle donna le signal, et se mit devant eux pour ouvrir la marche. D'autres ninjas étaient là aussi pour escorter les villageois. Ils sortirent du village, et prirent la route des champs qui passait par un bois. Sur le chemin, Kasuma se rapprocha d'Hikari et se mit à sa hauteur :
- Kasuma: Je n'ai pas le souvenir que Taki soit aussi dangereux, pourquoi autant de protection ?
- Hikari : Ce n'est pas vraiment pour la protection, mais c'est sur notre route et je trouve çà plus intéressant que de faire la route ensemble. Ne trouves-tu pas ?
- Kasuma: Ce sont tous des gennins n'est-ce pas? Des apprentis ninjas ?
- Hikari : Non tu n'as pas vu, y a Karya qui nous accompagne.
- Kasuma: Karya, que fait-il ici ?
- Hikari : C'est un peu compliqué à expliquer, tu verras çà en tant voulu. (là, elle parla tout bas à Kasuma) Il me suit aussi comme mon ombre, mais je ne sais pas pourquoi, donc ne me demande pas (et elle lui sourit)
Kasuma s'arrêta et chuchota à lui-même : « Son ombre ? ».
Hikari se retourna et dit :
- Hikari : Kasuma que t'arrives-t-il ? Tu n'avances plus.
Kasuma reprit ses esprits.
- Kasuma: Non, non, rien, juste un caillou dans ma chaussure.
- Hikari : Ah ! Ok. (Elle reprit la route)

Au bout d'un certain temps, ils arrivèrent aux champs. Elle pénétra dans un des champs et regarda l'état de la terre, en la laissant tomber de sa main, on pouvait voir que la terre était poussiéreuse.
- Kasuma: Taki est pourtant un pays humide
- Hikari : Oui mais parfois il y a des moments où çà arrive que la terre soit assoiffée. C'est rare en effet mais çà arrive et surtout en cette période de l'année.

Elle fila voir Karya et lui expliqua. Karya fit signe aux gennins de le regarder faire. Puis la pluie se mise à tomber sur les terres afin que celle-ci ne soit plus sèche. Karya fit à nouveau signe aux gennins pour le suivre, laissant les villageois à leur travaille.
- Kasuma: Et nous, que fait-on maintenant ? On rentre ?
-Hikari : On les suit, chaque groupe va se séparer pour retrouver leurs propres Jounin
Arrivée à un croisement, ils se séparèrent en 6 groupes de 3. Et là Karya dit à Hikari :
- Karya : Ton père n'est pas disponible aujourd'hui, tu devras suivre mes instructions et participer avec mon groupe.
- Hikari : Oui d'accord Karya (elle ne montra pas çà tristesse)
- Kasuma: Je vais rentrer seul alors
- Karya : Tu peux rester avec nous si tu veux.
- Kasuma: Je ne vous serais d'aucune utilité
- Karya : Oui mais tu peux regarder, nous n'avons sûrement pas les mêmes façons de faire, je suppose. Mais bon, si tu rentres au village, Shuhanyuki voudrait te voir.
- Kasuma: je suis désolé mais je ne veux plus rien avoir avec les ninjas, je rentre.
- Hikari : (Elle fit au revoir à Kasuma) Kasuma passe le bonjour à mon père tu veux bien ? Je ne l'ai pas vu depuis hier.
Kasuma ne répondit pas et continua son chemin en direction du village. Tandis qu'Hikari suivit Karya pour son entraînement. Une fois rentré au village, Kasuma demanda à voir Shuhanyuki. Le chef de Hyouga le reçut une heure après.

- Kasuma: Vous avez demandé à me voir?
- Chef de Hyouga : Oui en effet, on ne m'a pas expliqué ce que tu cherchais exactement parmi nous ? Est-ce que je pourrais t'aider en quoi que se soit ?
- Kasuma: Moi-même, je ne connais pas la véritable raison de ma présence ici, c'est sur ordre et conseil du Sandaime que je suis là.
- Chef de Hyouga: Vu comme çà, je ne sais pas si je vais pouvoir t'aider et c'est bien dommage.
- Kasuma: Autant être franc avec vous, je ne souhaite plus être ninja
- Chef de Hyouga: Ah, oui à ce point-là ? Tu as dû en voir de toutes les couleurs mon jeune garçon pour dire çà, je suppose. Sache que ce n'est pas si facile que çà d'être ninja, mais un conseil, prends du recul avant de prendre ta décision. C’est dommage, je pensais que tu m'aiderais mais tant pis nous nous débrouillerons sans ton aide, faut d'abord que tu songes à ton avenir, c'est plus important.
- Kasuma: Vous aidez ? Vous aidez à quoi ?
- Chef de Hyouga: Oublies, je ne peux te demander ce service vu ta position actuelle. Mais qu'est-ce qui t'a fait décider d'arrêter ?
- Kasuma: Mes coéquipiers sont morts devant moi et mon maître dans mes bras.
- Chef de Hyouga: Ah, oui, je comprends mieux, ton chagrin doit-être grand mais la vie est comme çà il y a ceux qui partent et ceux qui restent, nous laissant un grand vide, jusqu'au jour où l'on retrouve de l'espoir et là tout change.
- Kasuma: Je croyais l'avoir retrouver mais je l'ai à nouveau perdu. Je sais que la mort fait partit de la vie du ninja mais je n'en peu plus de tout çà.
- Chef de Hyouga: Oui c'est dur, je te l'accorde, mais il ne faut pas voir que ce côté là, il faut aussi voir les autres côtés. C'est ceux-là qui t'aident à tenir bon.
- Kasuma: Je n'en sais rien
- Chef de Hyouga: Bon je vais te donner un conseil qui m'a bien aidé, regarde autour de toi ce qui se passe, et peut-être que tu retrouveras ce que tu as perdu.
- Kasuma: Regarder quoi ?
- Chef de Hyouga: Tout ce qui nous entourent pour le voir, il faut que tu médites.
- Kasuma: Et qui m'appendra, vous?
- Chef de Hyouga: Je suis assez occupé mais Hikari pourrait t'apprendre
- Kasuma: Elle est jeune.
- Chef de Hyouga: Ne te fit pas à son jeune âge Kasuma, elle pourrait te surprendre.
- Kasuma: Après tout, je n'ai rien à perdre.
- Chef de Hyouga: Très bien je le lui dirais tout à l'heure quand elle rentrera. Peux-tu me promettre une chose Kasuma ?
- Kasuma: Quoi donc?
- Chef de Hyouga: Ne prends pas de décision trop hâtive, soit patient avant de choisir si tu continues ou si tu stoppes ta voie de ninja, stp. Faut que ta décision soit réfléchit et posé.
- Kasuma: J'y réfléchirai
- Chef de Hyouga: Bien, as-tu des questions avant que je retourne à mon travail ?
- Kasuma: Non, aucune
- Chef de Hyouga: Alors je te laisse, ma fille rentrera ce midi, nous pourrions partager le repas ensemble si çà te tente ?
- Kasuma: D'accord
Kasuma se leva et sortit de la pièce, puis fit un demi-tour sur lui-même.
- Kasuma: Ha oui, si tout cela pouvait rester entre nous ?
- Chef de Hyouga: Tu n'as pas besoin de me le demander Kasuma, çà me paraissait logique que tout ceci reste entre nous.

_________________
Dark Princess

Histoire d’un jour

De fil en aiguille, la vie s’écoule comme un long fleuve tranquille et la mort n’est qu’un passage pour une nouvelle vie. Alors n’ayez pas peur de mourir et réjouissez-vous de cette nouvelle vie qui vous attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://age-des-dieux.4umer.com/index.htm.net
Tatiana Alesky
Webmaster
Webmaster
avatar

Nombre de messages : 619
Age : 40
Localisation : La taverne des joueurs
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: L'histoire de Kasuma et d'Hikari (thème Naruto)   Dim 3 Juil - 15:29

A midi, ils se retrouvèrent tous pour le repas, et le père demanda à sa fille d'apprendre à Kasuma à méditer. Dans l'après-midi, elle amena Kasuma en allant dans la montagne, et s'arrêta vers le glacier qui se transformait en cascade par la chaleur. Kasuma regardait le village en contre bas.

- Hikari: Tu vois Kasuma c'est ici que je viens à 5h du matin pour profiter du lever du soleil durant ma méditation, et aussi profiter de ce spectacle que je ne me lacerais jamais.
Kasuma chuchota à lui-même : « 5h du mat, je pourrais pas moi ». Hikari partit s'installer sur un gros rocher plat qui dominait la vue sur le pays de la cascade, et s'assied en tailleur.
- Hikari: Ben Kasuma ! Tu viens t'installer près de moi ?
Kasuma vient s'asseoir en lotus près d'elle.
- Hikari: Bon je vais déjà t'expliquer comment tu seras, quand tu rentreras en méditation. Tes sens vont être mis en éveil, tu entendras plus le bruit de la nature qui te bercera et t'apaisera.
- Kasuma: Ok
Tous deux se mirent à méditer en même temps chacun de leur côté. Kasuma fit interrompu par des rires. Hikari s'était mise à éclater de rire.
- Kasuma: Pourquoi rigoles-tu comme çà ?
- Hikari: Ben tu ne vois pas ???
- Kasuma: Voir quoi ?
- Hikari: Ben regardes ! J'ai un papillon qui n'arrête pas de me chatouiller.
- Kasuma: Fais le partir.
Kasuma fit un geste de la main pour que le papillon parte. Hikari mit son dos en arrière pour esquiver le geste de Kasuma et tenter aussi de faire fuir le papillon, mais elle tomba en arrière dans l'eau.
- Kasuma: Et voilà, à faire des gestes irréfléchis, on finit par tomber, c'est pas croyable, on dirait ma petite sœur !
- Hikari: Mais c'est pas grave Kasuma, ce n'est que de l'eau (et arrosa Kasuma)
- Kasuma: Et tu appelles çà méditer ?
Kasuma s'avança vers Hikari et au moment de rentrer dans l'eau, il marcha dessus jusqu'à elle.
- Kasuma: Aller sort de là dedans, tu vas prendre froid !
- Hikari: Roo ! Un peu de détente et de rire ne font pas de mal ! Comment tu fais çà ?
- Kasuma: Quoi ? Comment je fais çà ?
- Hikari: Ben marcher sur l'eau ! (activa son Shiryokuyuki)
Kasuma la tira par le bras, pour l'extraire de l'eau et la porta sur la berge.
- Kasuma: Si tu veux un conseil, évite d'activer tes yeux devant n’importe qui, çà peut-être dangereux.
- Hikari: Reposes–moi, Kasu, ben on est que tous les deux !
Kasuma la posa à terre.
- Kasuma: Même des amis peuvent te trahir, ne l'oublie pas.
Hikari fit une drôle de tête à Kasuma.
- Kasuma: Ne fait pas attention à mes paroles.
- Hikari: Arrêtes de faire çà Kasuma ! C'est pénible !
- Kasuma: Quoi ?
- Hikari: Un coup, tu dis un truc et après tu me dis de ne pas y faire attention, assumes tes propos !
- Kasuma: Je dois être dans un drôle d'état pour que tu me dises çà, je ferais mieux de te laisser.
- Hikari: Non ! On se remet à méditer, j'ai promis à mon père que je t'apprendrais et je n'ai qu'une parole ! Reste !
- Kasuma: Je veux bien méditer mais si tu te pouffes de rire pour tout et n’importe quoi, çà ne sert à rien. (Kasuma se rassit et ferma les yeux) Ha ! Oui, ce que je n'ai pas dit à ton père, c'est que j'ai déjà appris à méditer avec mon père, même si j'avais 8 ans à l'époque.
- Hikari: Ben pourquoi avoir dit que tu ne savais pas le faire alors ?
- Kasuma: Parce que j'avais envie d'être dans un endroit tranquille et un lieu de méditation est un endroit tranquille !
- Hikari: D'accord, bon allez remettons-nous à la méditation.
Hikari se remise en position et cette fois-ci elle ne se laissa plus déranger par quoique se soit. Au bout de plusieurs longues minutes, Hikari rouvrit les yeux et regarda Kasuma qui avait déjà les yeux ouverts.
- Hikari: Ha ! Tu as finit avant moi, à ce que je vois ! Est-ce que çà t'as aidé ? Que veux-tu que l'on fasse maintenant ? Mon père m'a donné mon après midi de libre.
- Kasuma: Je suis étonné, maîtriser la méditation à ton âge, ce n'est pas donné à tout le monde
- Hikari: A mon âge ? Mais qu'elle âge crois-tu que j'ai ?
- Kasuma: A dire vrai, je n'en sais rien
- Hikari: La méditation n'a rien de compliquer tu sais, çà fait longtemps que je la pratique, et pour ton information j'ai 12 ans.
- Kasuma: Seulement 2 ans de moins, tu fais plus jeune pourtant.
- Hikari: Ah bon ? Je ne sais pas, je n'ai jamais vraiment remarqué çà. Bon c’est vrai, je les ai eut y a très peu de temps mais bon quand même. Enfin bref passons, que veux-tu faire ?
- Kasuma: Je n'en sais rien, si tu avais une idée en tête, ne te gène pas pour moi
Hikari se mise à réfléchir.
- Hikari: Et si tu me disais comment tu as fait pour marcher sur l'eau ?
- Kasuma: Marcher sur l'eau, c'est simple, c'est un peu comme marcher sur les arbres.
- Hikari: Ah ! Oui ?
- Kasuma: Tu sais le faire au moins, marcher sur les arbres ?
- Hikari: Oui bien sur. Mais c'est si simple que çà de marcher sur l'eau ?
- Kasuma: C'est un peu plus compliqué, à la place de malaxer et maintenir une certaine quantité de chakra sous tes pieds pour tenir sur l'arbre. Pour l'eau, tu dois libérer une dose continue de chakra dans l'eau pour te maintenir à sa surface.
- Hikari: Hummm …
Hikari se dirigea vers l'eau, se concentra, puis essaya, elle s'enfonça dedans, puis se remit sur la berge et se concentra un peu plus longtemps.
- Kasuma: Tu vas être trempée si tu continues comme çà.
Hikari tenta à nouveau, mais n'y arriva pas. Elle recommença, petit à petit, elle s'enfonçait de moins en moins.
- Hikari: Roo d'accord, elle retourna sur la berge enleva la jupe et les bottes.
Kasuma regarda le ciel pendant ce temps là. Hikari se reconcentra, et quand elle sentit qu'elle était prête, fit un pas vers l'eau, puis deux... elle y était enfin parvenue.
- Kasuma: Hikari
- Hikari: Oui ?
Hikari arriva à rester sur l'eau malgré qu'elle écoutait Kasuma.
- Kasuma: Où sont les oiseaux ? Ils devraient-être dans le ciel à cette heure-ci !
- Hikari: Ils sont sûrement pas bien loin, on fait peut-être trop de bruit pour eux (continua à marcher sur l'eau et elle s’exclama) Mais Kasu c'est génial ce truc !!
- Kasuma: Dommage, j'aurai bien aimé voir les oiseaux de Taki, on dit qu'ils sont magnifiques.
Hikari retourna sur la berge et se rhabilla tout en disant :
- Hikari: Ah mince çà colle ! Mes vêtements ne sont pas secs depuis ma chute.
- Kasuma: Étends-les, avec le soleil, ils seront vite secs.
- Hikari: Oui je vais faire çà.
Hikari étendit ses vêtements sur une branche donnant au soleil.
- Hikari: Alors Kasu tu me parlais des oiseaux ? Si on veut les voir faut s'enfoncer un peu plus sans faire de bruit dans le sous bois. Tu me suis ?
- Kasuma: Pas besoin, il y en a trois dans l'arbre derrière toi.
Kasuma se leva en même temps et les trois oiseaux s'envolèrent au même moment
- Hikari: Mais pourquoi tu les as fait fuir ?
- Kasuma: Les oiseaux sont fait pour voler, et puis, je n'ai pas fait exprès. Ce sont les seuls à être réellement libre dans ce monde.
- Hikari: Comment çà ?
- Kasuma: Que ce soit les ninja, les hommes, le bétail, tous doivent répondre à des lois et des règles mais les oiseaux eux, sont les seuls maîtres des airs. Enfin, les années t'apprendront beaucoup de choses et tu découvriras bien assez tôt le monde des ninja.
- Hikari: C'est si dur que çà ?
- Kasuma: Il y a les bons et les mauvais côtés, mais si tu veux un conseil, reste au sein de ton clan, et évite le danger.
- Hikari: Tu ne veux pas que je parte en mission ?
- Kasuma: Çà ce n'est pas à moi de décider, tu es libre, tu fais ce que tu veux.
- Hikari: Ben faut bien que je fasse des missions si je veux pouvoir acquérir de la maturité et de l'expérience.
- Kasuma: C'est vrai, il n'y a pas mieux qu’être sur le terrain pour apprendre. (Ils continuèrent leur discussion durant ¾ d’heure)
- Kasuma: Tes vêtements doivent être secs maintenant.
- Hikari: Oui je commence à avoir un peu froid. (se rhabilla, cette fois, les habits étaient secs et chauds)
- Kasuma: çà ne devrait plus t'arriver maintenant que tu sais marcher sur l'eau.
- Hikari: Oui et d'ailleurs merci de me l'avoir apprit. Bon et que faisons-nous maintenant ? (se mise à éternuer) Pardon Kasu !
- Kasuma: On devrait rentrer avant que tu ne prennes réellement froid.
Hikari se rapproche de Kasu et lui donna un bisou sur la joue pour le remercier. Kasuma surpris, se teint la joue.
- Kasuma: Pourquoi tu as fait çà ?
- Hikari rougit : Heuuu … Je voulais juste te remercier.
- Kasuma: C'est gentil mais tu n'étais pas obligée.
Kasuma retira son gilet et le posa sur les épaules d'Hikari.
- Hikari: Merci Kasu, je crois qu'il est vraiment temps de rentrer.
Il retournèrent au village et sur la route, Hikari éternua plusieurs fois et commença à grelotter
- Kasuma: Pour une habitante de Taki, tu prends vite froid quand même. Malaxe ton chakra tout en marchand, çà te réchaufferas un peu.
- Hikari: Non, non t’inquiètes, çà va passer, je te le promets (suivit les conseils de Kasuma)
- Kasuma: A propos, j'ai un service à te demander. J'aimerai envoyer une lettre à Konoha.
- Hikari: Ah ! Oui, ben c'est possible, on a des messagers. A la maison, je te montrerai Kali, elle enverra ton message.
- Kasuma: C'est un message particulier et qui doit arriver en main propre.
- Hikari: Alors vaut mieux prendre les messagers de mon père.
Le conseil de Kasuma fonctionnait, elle arrêta de grelotter et même d'éternuer.

_________________
Dark Princess

Histoire d’un jour

De fil en aiguille, la vie s’écoule comme un long fleuve tranquille et la mort n’est qu’un passage pour une nouvelle vie. Alors n’ayez pas peur de mourir et réjouissez-vous de cette nouvelle vie qui vous attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://age-des-dieux.4umer.com/index.htm.net
Tatiana Alesky
Webmaster
Webmaster
avatar

Nombre de messages : 619
Age : 40
Localisation : La taverne des joueurs
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: L'histoire de Kasuma et d'Hikari (thème Naruto)   Dim 3 Juil - 15:30

Hikari resta songeuse et se posa la question « dois-je le lui demander ce que c'est et pourquoi ou dois-je plutôt rester sans rien dire sur çà ? »
- Kasuma: Tout va bien ?
- Hikari: Humm ... comment dire çà ... ben je me pose plusieurs questions ...
- Kasuma: Des questions ?
- Hikari: Oui, comme ta lettre, et aussi sur ta famille car tu m'as parlé que tu avais une petite sœur
- Kasuma: Et bien tu as mis dans le mille, la lettre est pour ma petite sœur, j'ai l'habitude de lui écrire quand je pars.
- Hikari: Ah oui ? Elle doit-être rassurée alors quand elle les reçoit ? Quel âge a-t-elle ?
- Kasuma: 8 ans
- Hikari: Et elle suit ta voie ?
- Kasuma: Nous venons d'une famille de ninja, et d'une famille noble qui plus est.
- Hikari: Oui mais vous avez tout de même le choix ? Non ? De choisir si oui ou non vous voulez suivre la voie des ninja ?
- Kasuma: Mon père est le chef du clan, alors forcément …
- Hikari: Je peux te poser une question ? Avez-vous toujours votre mère avec vous ?
- Kasuma: Oui
- Hikari: Ah! Vous en avez de la chance ! (Hikari eut aussitôt un air triste)
- Kasuma: Çà fait longtemps?
- Hikari: Çà fait 10 ans que je l'ai perdue. J'ai très peu de souvenir d'elle … Kasu changeons de sujet, tu veux bien ? stp
Kasuma ne répondit pas, perdu dans ses pensées
- Hikari: Kasu ? T'es encore avec moi ? (elle tira sur le bras de Kasu)
- Kasuma: Hein ? Heu … oui bien sur
- Hikari: Dis Kasu, t'es souvent ailleurs, je trouve ?
- Kasuma: J'ai beaucoup de chose en tête et puis, Sandaime m'a demandé de faire le point, alors j'essaye …
- Hikari: Tu veux peut-être que je te laisse dans ce cas ? Où préfères-tu que je t'aide à faire le point ? D'ailleurs de quel point parle-t-il ?
- Kasuma: Il m'a juste dit de réfléchir et de faire le point. Me ressourcer, me recentrer sur moi-même, je suppose
- Hikari: Si je peux t'aider en quoique se soit n'hésites pas ? (Tout d'un coup Hikari se sentit mal, son visage était devenu blanchâtre)
- Kasuma: Çà va ? Tu vois que tu as attrapé froid !
- Hikari: Non disons que j'ai un drôle de pressentiment (s'appuya sur Kasu pour éviter de basculer)
- Kasuma: Quel pressentiment ?
- Hikari: Il se passe quelque chose vers les champs, je ne peux pas t'expliquer mais je le ressens.
Kasuma s'écarta un peu d'Hikari, fit des signes avec ses deux mains et les joignirent devant son visage ne laissant que son index gauche en l'air.
- Kasuma: Byakugan !
Aussitôt des veines sortirent des tempes de Kasuma et un cercle apparut dans ses yeux.
- Kasuma: Il y a un problème aux champs, un groupe de jeunes s'en prend aux jeunes filles
- Hikari: Mais ... comment ... bon pas le temps pour çà, allons-y sans perdre de temps.
Hikari se mise à courir. Kasuma se mit à courir lui aussi, dépassa ainsi Hikari et arriva très vite aux champs. Lorsque Hikari arriva aux champs, Kasuma avait déjà assommé les quatre jeunes. Hikari se dirigea vers les jeunes filles et leur demanda si tout allait bien. Elles la regardèrent et montrèrent l'une des jeunes filles à terre, ils l'avaient giflée, et elle avait faite une mauvaise chute. Hikari regarda, déchira un bout de sa robe pour stopper les saignements à la tête, la releva et dit :
- Hikari: Amenons-là à notre ninja médecin, c'est plus sur
- Kasuma: Pas la peine
Kasuma sortit de sa poche un petit pot, l'ouvrit et appliqua un onguent sur la plaie de la jeune fille.
- Hikari: Mais que fais-tu ? Et qu'est-ce que c'est que çà ?
- Kasuma: C'est un onguent, un remède qui se transmet dans ma famille.
La plaie s'arrêta nette de saigner et se referma, dès que Kasuma eut appliqué l'onguent dessus.
- Hikari: Eh ben, çà à l'air de bien marcher ton truc.
Hikari décida de faire stopper la journée de travail vu l'heure et ce qu'il s'était passé. Elle fit le tour des champs pour donner le signal de retourner tous au village.
Hikari prit la jeune fille part le bras l'aidant pour qu'elle prenne appuis sur elle et demanda à un villageois de la surveiller, puis elle se dirigea vers les garnements.
- Hikari: Debout ! Vous allez venir avec moi au village et vous vous expliquerez devant notre chef
- Kasuma: Soit pas dur avec eux, ils ont fait une connerie c'est tout, ils ont compris maintenant
- Hikari: Kasu je dois montrer l'exemple, tu sais.
- Kasuma: Je sais, mais heu en faite, je disais surtout çà parce que ...
Les 4 jeunes essayaient de se relever mais leurs jambes ne répondaient plus
- Kasuma: J’y suis allé un peu fort, je crois.
- Hikari: Arf ! C'est malin çà, bon surveillez-les ! Je reviens
Hikari s'en alla dans un des champs accolé, fit appel à 4 villageois, et prirent la charrette vide d'un des champs pour la ramener vers les 4 jeunes garçons.
- Hikari: Bon allez, Kasu aide-moi à les mettre dans la charrette, on va pas les laisser dans cet état-là.
- Kasuma: Pourquoi ? Ils pourront marcher d'ici une heure ou deux, çà leur servira de leçon
- Hikari: Les laisser une heure ou deux comme çà ? Seuls ? Non, je n'ai pas un cœur de glace. Bon alors tu m'aides où tu vas rester la tête dans les nuages ?
- Kasuma: Ok ok, j'arrive
Kasuma aida Hikari et les villageois à installer les jeunes dans la charrette. Une fois fait, les villageois la soulevèrent. Hikari voulu les aider mais les villageois refusèrent qu'elle soulève la charrette avec eux.
- l'un des villageois : Nous allons le faire mademoiselle, ne vous en faite pas pour nous
Hikari ne dit mot mais dû enfouir en elle son mécontentement. Kasuma le remarqua mais ne dit rien. Ils suivirent le cortège jusqu'au village.
Durant le voyage, Hikari ralentit le pas, pour rester un peu plus éloigner des villageois et s'adressa à Kasu
- Hikari: Dis moi Kasu ? Comment as-tu fait pour être si rapide ? Et que leurs as-tu fait exactement pour qu'ils soient dans cet état-là ?
- Kasuma: Facile, ma famille est spécialisée dans le juuken
- Hikari: Mais c'est quoi le juuken ?
- Kasuma: Ton clan doit pratiquer le goken, je suppose, le point fort
- Hikari: Heuu ... Kasu ? Pardonne-moi mais là c'est comme-ci tu me parlais dans une autre langue ( dit-elle tout en se grattant la tête)
- Kasuma: Tu sais que le taijutsu regroupe toutes les techniques ninja qui utilisent des armes ou le corps à corps?
- Hikari: Çà, oui, je le sais
- Kasuma: Le taijutsu est en faite divisé en deux : le goken (point fort) et le juken (point souple). Le goken consiste à casser les os, faire des plaies, des hématomes,...bref à infliger des dégâts externes. Le juken au contraire, va lui causer des dégâts internes, attaquer les muscles, les tendons, ligaments,...
- Hikari: Ah, oui, là c'est très clair, merci Kasu. Et pour ta rapidité alors ?
- Kasuma: Après quelques missions, on s'habitue à courir vite, réagir vite …
- Hikari: Ah ok (elle donna tout d'un coup un coup de pied dans un caillou qui trainait et l'envoya sur la bas côté du chemin)
- Kasuma: Çà va venir, ne t'en fait pas !
- Hikari: De quoi tu parles ?
- Kasuma: Tu es contrariée parce que j'ai agit plus vite que toi
- Hikari: Oui et non, certes tu es plus rapide mais c'est vrai que tu as bien plus d'expérience que moi, mais non çà vient pas de toi, je te rassure et je ne désespère pas d'être un jour comme toi, aussi rapide (lui sourit)
- Kasuma: Çà viendra !
- Hikari: Oui, je n'en doute pas... Ah c'est le coup de pied dans le caillou qui te fais dire çà ? Non, non, rien à voir, absolument rien à voir
- Kasuma: Çà a voir avec quoi alors?
- Hikari: De la rancœur, du mécontentement, de la façon qu'on me traite ... bref je suis en colère.
- Kasuma: On te traite avec respect, çà devrait te faire plaisir
- Hikari: On m'interdit beaucoup de chose, tu veux dire plutôt ? Et en plus, on ne voit même pas que j'ai grandit , on me traite encore comme une gamine ...
- Kasuma: C'est normale çà, tu es la fille de chef de clan. Moi aussi, on me traite comme çà
- Hikari: Tu sais pourquoi, je me lève à 5h ? C'est juste que je ne suis pas suivit à cette heure-là, je fais croire que je suis dans mon lit. C'est le seule moment où je suis enfin seule avec moi-même, sinon y a toujours quelqu'un qui me suit.
- Kasuma: Karya?
- Hikari: Oui, par exemple … Là, il nous a pas suivit car je suis avec toi.
- Kasuma: Que tu crois ! Il y a des anbu qui me surveillent. Je ne sais pas où ils sont mais je suis sur qu'ils sont-là !
- Hikari: Heuuuu ... si tu l'es ? Je le suis aussi par la même occasion quand on est ensemble ?
- Kasuma: En quelque sorte oui
Hikari fit une drôle de tête.
- Kasuma: Ne t'inquiètes pas, tu n'as rien à craindre d'eux, en général, ils sont plutôt cool
Hikari se sentit soulagée.
- Hikari: Kasu ? Dis ? Tu ne diras rien à mon père que je sais marcher sur l'eau ?
- Kasuma: Tu veux lui faire la surprise ?
- Hikari: Oui comme çà, il me verra peut-être autrement.
- Kasuma: D'accord
Ils arrivèrent enfin aux portes du villages. Hikari se dirigea vers l'un des gardes et demanda d'enfermer les jeunes garçons dans une cellule.
- l'un des garde : bien mademoiselle
- Hikari: merci. (se retourna vers Kasu) Kasu peux-tu m'aider à amener la jeune demoiselle chez le médecin ninja du village ?
- Kasuma: Ok
Ils emmenèrent alors la jeune fille, une fois entrée chez le médecin, Hikari dit :
- Hikari: Kasuma lui a fait les premiers soins , je pense que ce qu'il a fait à dû suffire, mais bon on vous l’a amenée au cas où
- Kasuma: Elle s'est seulement foulée la cheville, et sa blessure à la tête est superficielle.
- Médecin ninja: oui très bien je vais regarder çà. (au bout de quelques minutes) Oui, en effet, il n'y a rien d'alarmant, je vais bien m'occuper d'elle mademoiselle. Et merci alors Kasuma pour avoir sut faire les premiers soins.
Hikari et Kasuma sortirent du cabinet, laissant seule la jeune fille.
- Kasuma: Bon et bien maintenant, qu'est-ce que l'on fait ?
- Hikari : On va voir mon père pour les jeunots
- Kasuma: Moi, je te suis
Ils se dirigèrent vers le bureau du chef. Hikari frappa à la porte
- Le chef de Hyouga: Entrer
- Hikari: Excuse-moi père de te déranger. Mais nous avons eu un petit soucis tout à l'heure aux champs. Des jeunes filles se sont fait embêter par des jeunes hommes, Kasuma est arrivé bien avant moi sur les lieux, et s'est occupé d'eux … Bon ils sont un peu mal en point, je crois. On a dû les mettre dans une charrette. Actuellement, j'ai demandé aux gardes de les enfermer.
- Chef de Hyouga : Bon alors vu que c'est toi Kasuma qui était arrivé le premier, expliques-moi ce qui s'est passé ?
- Kasuma: Quand je suis arrivé, un groupe de 4 hommes parlaient avec les filles qui travaillaient aux champs, ils semblaient les importuner et commençaient à se montrer arrogants envers elles, je les ai alors neutralisés et il n'y a eu aucun autre blesser, mise a part une jeune fille qui s’est foulée la cheville.
- Chef de Hyouga : C'est très bien, tant qu'à toi jeune fille, peux-tu m'expliquer pour quelle raison tu es arrivée bien plus tard que Kasuma ?
- Hikari: Ben ... père ... ( Hikari se sentit complètement gênée, puis prit son courage à deux mains) Il était plus rapide que moi père ...
- Chef de Hyouga : Cela n'est pas une raison ma fille, je ne doute pas que Kasuma soit plus rapide, après tout, il est plus âgé et plus expérimenté que toi, mais il a eu le temps de se rendre sur les lieux et de neutraliser 4 individus avant même ton arrivée.
- Hikari: Mais ... mais ... mais ... père ... ( Hikari se résigna, présenta ses excuses, la tête basse, puis rechigna et sortit de la pièce en claquant la porte)
Kasuma salua le Chef de Hyouga et sortit à son tour. Hikari une fois la porte claquée, partit en courant, les nerfs à fleur de peau en dehors du village, en direction de la cascade.
En sortant, Kasuma resta un moment devant la porte, puis dit :
- Kasuma: Vous ne la suivez pas ?
Karya se trouvait-là, derrière la porte l'air indifférent à ce qu'il venait de se passer
- Karya: Elle fait souvent çà et puis, je sais parfaitement où elle va (Karya partit sur ces mots laissant Kasuma seul)
Kasuma partit alors à la recherche d'Hikari. Un peu plus tard, Kasuma retrouva Hikari à la même cascade où ils se trouvaient un peu plus tôt. Il vit Hikari sous la cascade, mais l'eau ne la touchait pas comme si une bulle s'était formée autour d'elle.
- Kasuma: Alors c'est comme çà que tu médites réellement ?
Hikari fit comme-ci il n'était pas là. Et transforma l'eau de la cascade en glace. Puis au bout de quelques minutes, elle l’a remit en eau. Puis se retourna vers Kasu et sortit de la cascade tout en marchant sur l'eau pour le rejoindre, il pouvait apercevoir les larmes qui continuaient de couler sur son visage.
- Kasuma: Je suis impressionner, non seulement, tu as appris à marcher sur l'eau très rapidement mais en plus, tu transformes l'eau en glace très facilement. Ton père ne devrait pas être aussi dur avec toi, tu as un tel potentiel !
Elle essuya ses larmes avec ses doigts et dit :
- Hikari: Tu penses vraiment ce que tu dis Kasu ?
- Kasuma: Bien sur, pourquoi te mentirais-je ?
- Hikari: Pour tacher de me réconforter par exemple et puis je n'ai pas cette impression d'avoir autant de potentiel, j'ai jamais été en groupe à part pour les missions, qui étaient d'ailleurs trop simples à mon goûts. Donc je n'ai jamais vraiment comparé ce que je savais faire par rapport aux autres de mon âge.
- Kasuma: Dans ce monde, il y a des ninja plus vieux que toi, mais pourtant moins fort.
Elle regarda Kasu d'un air étonné :
- Hikari: J'ai autant de potentiel que çà ?
- Kasuma: Tu me fais penser à ma petite sœur
- Hikari: Ah oui ? Au fait un jour tu me parleras d'elle ? Je suis fille unique, je ne sais pas ce que c'est d’avoir un frère ou une sœur
- Kasuma: Ma sœur se dévalorise tout le temps et pourtant, elle a un énorme potentiel, tout comme toi. Tu ne t'en rends pas compte, mais faire autant de chose à ton âge est exceptionnelle.
- Hikari: Ben … je ne m'en rend pas compte tout simplement parce que tout ce que je fais, je le trouve assez facile.
- Kasuma: Nous sommes issus de clan, nos ancêtres étaient ninja, nous avons donc des prédispositions par rapport aux autres ninja de notre âge
- Hikari: Peut-être Kasu ... peut-être …
Hikari avait malgré tout, des larmes qui coulaient lentement.
- Kasuma: Tu continues de pleurer à cause de ton père ?
- Hikari: Oui, j'ai l'impression que tout ce que j'accomplis, n'est jamais assez bien pour lui, il trouve toujours quelques chose à redire ...
- Kasuma: C'est un père et surtout un chef de clan, tu es l'héritière aussi et de ce faite, tu dois être exemplaire
- Hikari: Pfeuu exemplaire … ils ont tous ce mot à la bouche ...
Kasuma changea de ton, un ton plus amical, limite ricanante
- Kasuma: Agaçant hein ? Toujours à vouloir faire de nous les meilleurs possible ?
- Hikari: Oui vraiment, c'est vrai tu es le fils du chef, toi aussi !
- Kasuma: Oui, mon père est chef de clan donc ce que tu vis, je l'ai aussi vécu.
- Hikari: Arf
- Kasuma: Ils font ce qu'ils croient juste, pour nous, même si ils ne nous demandent jamais notre avis
- Hikari: Oui mais bon j'aimerais bien que çà change cette fois, et que mon père reconnaisse aussi que je ne suis pas si mauvaise que çà.
- Kasuma: Je suis désolé, tout çà est de ma faute, j'aurai dû te laisser intervenir
- Hikari: Non ! Kasu ne regrette pas ton geste, tu as fait ce qu'il fallait, j'ai pas été à la hauteur, même si çà m'énerve de l'admettre.
- Kasuma: Battons nous !
- Hikari: Comment çà ? Battons-nous ?
- Kasuma: Si tu me bats, tu pourras te venter auprès de ton père d'avoir battu un Hyuga, mais si je gagne et bien je te laisse choisir. Qu'en penses-tu ?
- Hikari: Moi ? Arriver à te battre ? Kasu t'es sur de toi, là ? Et si malgré tout, j'y arrive c'est sur toi que çà retomberas, je ne veux pas que tu payes pour mes bêtises !
- Kasuma: T'en fais pas pour çà. Dis-toi que c'est un combat d'entraînement. A moins que tu n'as un meilleur défit à me proposer ?
- Hikari: Un combat d'entraînement, je veux bien, mais non, même si j'arrive malgré tout à gagner, je ne le dirais pas à mon père.
- Kasuma: Fais comme tu veux
- Hikari: Mais combattre pour me faire un bon entraînement, çà, je veux bien
Hikari se met en position. Kasuma l’a suivit et se mit en position également.
- Kasuma: Prépares-toi !
- Hikari: Oui
Kasuma fonça sur Hikari et frappa avec sa main droite paume ouverte. Hikari part avec son bras gauche et fit un saltos arrière et créa une brume glacée autour d'elle. Kasuma se retrouva entouré d'un léger brouillard qui le gela de plus en plus. Hikari enclencha son Shiryokuyuki pour le combat, afin d’être plus attentionnée. Kasuma courut de nouveau vers Hikari et lui lança plusieurs coups consécutifs, toujours avec ses paumes. Hikari voyant ce qu'il allait lui faire, créa une armure de glace sur tout son corps. Kasuma fit un bond en arrière.
- Kasuma: Une armure de glace, jolie, mais malheureusement pas très solide
L'armure de glace d'Hikari se craqua de toute part et tomba sur le sol, déjà recouvert de poudreuse. Hikari fit un bond sur Kasuma pour le frapper avec un coup glacial (son membre se recouvra de glace). Kasuma esquiva l'attaque en roulant sur le côté. En se relevant, il tendit le bras tandis que sa main était toujours ouverte, elle s'entoura d'une aura bleue qui se prolongea pour former une lame bleue. Hikari dégaina son kunai (un couteau) qu'elle prolongea pour en faire une épée de glace et malaxa en même temps son chakra parfaitement pour rendre la glace plus dur que jamais. Le combat se transforma en duel d'escrime, les épées de chakra et de glace se percutèrent sans cesse et plus le combat durait et plus la force et la vitesse des coups étaient violente. Hikari continua à parer et donna des coups avec son épée de glace mais elle finit par se briser. Du coup, elle décida de faire comme Kasu, elle se concentra et tenta de manipuler son chakra, la lumière bleue sortit mais l'épée n'apparut pas, elle poursuivit donc sa manipulation.
- Kasuma: Ton épée de glace était impressionnante, pourquoi vouloir créer la même que la mienne ?
- Hikari: Pour que l'on puisse se battre à arme égal, et puis çà m'apprends à bien maîtriser mon chakra, non ?
- Kasuma: L'épée de chakra est très dur à maîtriser, il faut un moment pour çà, moi-même, je viens de l'acquérir, il y a peu.
- Hikari: Tu essayes de me faire douter Kasu ? Qui tente rien n'a rien ! C'est ce que l'on m’a toujours dit et que ma ténacité finissait toujours par payer, mais ok nous sommes en combat, donc je vais recréer une épée encore plus dur.
- Kasuma: Je ne doute pas que tu finiras tôt ou tard par maîtriser l'épée de chakra, bien au contraire.
Hikari recréa l'épée de glace encore plus dur qu'avant grâce à son chakra qu'elle avait su bien combinée.
- Kasuma: Une lame plus dur hein, et que dis-tu cette fois-ci, si j'augmentais un peu la difficulté ?
Kasuma tendit son autre bras et créa une deuxième lame avec sa main gauche. Hikari sourit à Kasu et dit :
- Hikari : Pourquoi pas !
- Kasuma: Çà commence à devenir intéressant !
Hikari se concentra et fit sortir une deuxième épée. Le combat reprit et cette fois-ci, se sont 4 épées qui ricochèrent mais malgré la glace plus dur, les lames d'Hikari finirent par s’ébrécher mais cette fois-ci ne cassèrent pas. Hikari sourit et continua le combat, elle parait d'une main et frappait de l'autre en même temps à l'aide de ses épées. Kasuma qui faisait de même avec ses lames, perdit l'équilibre et tomba à la renverse.
Hikari tendit la main à Kasuma pour l'aider à se relever.
- Kasuma: Et bien ! Je crois que tu as gagné !
- Hikari: Merci (tout en rougissant un peu) Kasu ? J'ai adoré notre combat d'entraînement.
- Kasuma: Alors, te crois-tu toujours faible maintenant ?
- Hikari: Non pas si faible que çà, c'est vrai mais bon, c'est juste que tu dois manquer un peu d'entraînement en escrime surtout.
- Kasuma: Ben … j'avoue que j'ai pas eu trop le temps de m'entraîner à çà. A toi de trouver mon gage maintenant !
- Hikari: Un gage ? Non ! Mais j'aimerais te demander une faveur.
- Kasuma: Je t'écoute
- Hikari: Quand tu te seras décidé sur ton chemin éclairé à prendre, j'aimerais que tu sois celui qui m'entraînera, et si tu le veux bien aussi.
- Kasuma: Ton père serait mieux placé pour cela, je n'y connais rien dans les techniques de glace ou de ton clan.
- Hikari: Kasu ? Pour la glace ou celle de mon clan, oui, là je suis d'accord, mais moi je te parles de m'apprendre à mieux maîtriser mon chakra.
- Kasuma: Tu sais déjà maîtriser ton chakra, ce que tu as besoin, c'est d'entraînement mais après tout, pourquoi pas.
Hikari était très heureuse de sa réponse et lui sourit à nouveau.
- Hikari: Mercii Kasu

_________________
Dark Princess

Histoire d’un jour

De fil en aiguille, la vie s’écoule comme un long fleuve tranquille et la mort n’est qu’un passage pour une nouvelle vie. Alors n’ayez pas peur de mourir et réjouissez-vous de cette nouvelle vie qui vous attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://age-des-dieux.4umer.com/index.htm.net
Tatiana Alesky
Webmaster
Webmaster
avatar

Nombre de messages : 619
Age : 40
Localisation : La taverne des joueurs
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: L'histoire de Kasuma et d'Hikari (thème Naruto)   Dim 3 Juil - 15:31

Le ciel commença à prendre des couleurs orangé du couché de soleil. Kasuma s'aperçut d'un seul coup de l'heure grâce à la lumière orangée qui les entouraient.
- Kasuma: Il se fait tard, on devrait rentrer, tu ne crois pas ?
- Hikari: Oui, je crois que tu as raison. Rentrons. Kasu ? Cà ne te gènes pas que je passe à la vitesse supérieur ?
- Kasuma: Tu veux encore faire un combat ?
- Hikari: Non, non, on se rejoint en bas Kasu
Hikari se rapprocha de la pierre qui donnait sur le vide, et sauta. Se laissant glisser sur l'eau comme sur un toboggan. Kasuma se rapprocha du bord, et se pencha pour regarder Hikari descendre.
- Kasuma: heu, une autre fois peut-être ! Moi, je descend par le chemin !
Hikari ne peut entendre la voix de Kasuma et arriva la première au village. Une fois entrée dans le village , elle se dirigea chez le médecin ninja pour prendre des nouvelles de la jeune fille, puis rentra directement chez elle pour se changer. Elle vit Kasuma devant l'entrée de la maison.
- Kasuma: Hikari, tu tombes bien, pourrais-tu confier cette lettre aux messagers de ton père
- Hikari: Oui bien sur je me charge, et je file leur donner çà de suite.
- Kasuma: Je te remercie
Elle ressortit de sa chambre avec Kali (une colombe blanche) sur son épaule et sortit de la maison pour se diriger vers la maison d'un des messager de son père, et frappa à la porte.
- Hikari: Bonjour Hakina, je viens te voir pour te demander un service
- Hakina: Ha c'est toi Hikari, que puis-je faire pour toi ?
- Hikari: Voilà, j'ai une lettre à faire remettre à Hinata Hyüga en main propre, et j'aimerai que tu emmènes Kali avec toi, pour qu'elle sache où elle devra aller, et à qui elle devra la remettre la prochaine fois.
- Hakina: Hyüga tu dis? Waouu, çà sera la première fois que j'apporte une lettre à une famille de la haute.
- Hikari: Oui, oui c'est bien cette famille-là, alors tu acceptes ?
- Hakina: Bien sur, je ne vais pas rater une occasion pareil !
- Hikari: Merci Hakina, je te confis donc cette lettre et Kali. Bon voyage et à très vite.

La nuit se passa, Hikari s'était endormit rapidement vu les efforts qu'elle avait fournit au cours de la journée. Sur les coups de 3h00 du matin, elle tournait et virait dans le lit, elle ne trouvait plus le sommeil. Du coup, elle décida de sortir de sa chambre et se dirigea vers le porche de l'arrière de la maison donnant sur le jardin, et s'assise sur la marche, regardant autour d'elle puis ses yeux se levèrent vers le ciel étoilé. Elle aperçut alors Kasuma, qui était là, caché dans la pénombre de la maison.
- Hikari: Ben que fais-tu là Kasuma ?
Kasuma tourna la tête vers Hikari tout en fermant un petit carnet.
- Kasuma: La pleine lune est magnifique ce soir, je la regarde souvent avec ma petite sœur.
- Hikari: Oui en effet ! Ah oui ? Elle se couche si tard ? Mais elle a quel âge ?
- Kasuma: 8 ans
- Hikari: Et elle se couche si tard ?
- Kasuma: Pas toujours, et puis tu es bien debout toi, alors pourquoi pas elle?
- Hikari: Ben j'ai 4 ans de différence avec elle déjà, et puis je n'arrivais plus à dormir.
- Kasuma: Enervée par notre combat?
- Hikari: Non, je ne pense pas ... enfin si il y a un truc qui me tracasse ... as-tu fait vraiment ton possible pour éviter de perdre ?
- Kasuma: Crois-tu le contraire ?
- Hikari: Ben j'ai cette drôle d'impression comme si tu n'avais pas tout donné de toi.
- Kasuma: Et bien je te rassure, j'ai bien combattu avec tous mes moyens.
Hikari baissa la tête, et resta dans ses pensées.
- Hikari: Ok Kasu, je te crois pas de problème. Je vois que j'ai encore pas mal de travail à faire pour faire plaisir à mon père.
- Kasuma: Faire plaisir à nos parents, crois-tu que c'est le seul devoir d'un enfant ?
- Hikari: Heu .... (mit un certain laps de temps avant de répondre la suite) non y a aussi faire ce que l'on a envie.
- Kasuma: Mon maître m'a révélé un jour que les parents sont toujours fiers de leurs enfants, peut importe ce qu'ils font. Mais tous les deux, nous sommes issus de clan, de grande famille de ninja et donc, nous devons être exemplaire dans nos actes.
- Hikari: Oui je le sais bien, c'est dur d'être la fille ou le fils de ... La moindre faute, çà nous retombes dessus.
- Kasuma: Dis toi qu'il ne fait pas çà contre toi, il veut que tu sois la meilleur c'est tout. je n'aurai pas du intervenir ...
- Hikari: Oui mais c'est comme-ci du coup on avait une épée de Damoclès sur le dos ... Kasuuu ? Arrête de dire çà stp, ne t'en veux pas, je t'en prie, on ne peut pas revenir en arrière mais qu'aller de l'avant.
- Hikari: Promet-moi d'arrêter de t'en vouloir ?

- Kasuma: Je te le promet mais en échange promet-moi de ne plus douter de toi, tu as d'énormes qualités.
- Hikari: ... Ok je ferais de mon mieux, pour ne plus douter de moi. Tu n'as plus du tout sommeil ? Ou tu n'étais pas encore partit au lit ?
- Kasuma: Disons que je dors peu les nuits de pleine lune.
- Hikari: Ah bon ! Pourquoi ?
- Kasuma: Je ne sais pas
- Hikari: Bon Kasu si çà ne te dérange pas, je vais commencer mon entraînement plus tôt, vu que je ne trouve plus le sommeil pour cette nuit.
- Kasuma: Fais comme bon te semble mais ne t'éloigne pas trop de la demeure.
- Hikari: Heuuu ... Oui d'accord, je ne sortirais pas du village.

Elle s'avança dans le jardin, et commença à faire des Katas (mouvement tout en finesse de gestuel de l'art martial). Kasuma reprit sa lecture sans vraiment prêter attention à Hikari. Une vingtaine de minutes s'écoulèrent, Hikari s'arrêta et regarda à nouveau les alentours, puis reprit les katas. Au bout de 10 min, elle continua avec des étirements. Puis quinzes minutes après , elle dit bonne nuit à Kasu et repartit dans sa chambre.
Kasuma tjrs perdu dans sa lecture lui dit bonne nuit à son tour mais elle était déjà partie.
Vers 5h30, Hikari se leva sans faire du bruit, et se dirigea vers la sortie du village. Auparavant, elle avait déposé un petit mot sous la porte de Kasuma. Les gardes virent Hikari disparaître à l'horizon et au bout de quelques minutes , ils entendirent des bruits et un cri, ils coururent en direction du cris, mais quand ils arrivèrent, c'était désert. Il n'y avait qu'un morceau de tissus déchiré qui provenait de la robe d'Hikari. Ils rentrèrent aussitôt au village et sonnèrent l'alarme.
Par instinct, Kasuma sortit de sa chambre en entendant l'alarme et découvrit le message
d'Hikari. En le voyant, il craint le pire et courut le plus vite possible en direction des gardes qui avaient donné l'alarme.
- Kasuma: Que se passe t-il ?
Un des deux gardes prit la parole :
- Garde : C'est ... c'est Hikari !
Kasuma saisit le garde par le col bac.
- Kasuma: Quoi Hikari ??? Répond ???
- Garde: Ben on l'a vu passé puis une fois qu'elle n'était plus dans notre champs de vision, on a entendit de drôle de bruit et un cri, du coup, on s'est dirigé sur les lieux ... Mais, mais, mais ...
- Kasuma: C'est bon j'ai compris, où est-ce ?
Le deuxième garde dit à Kasuma de le suivre, et se mirent à courir tous les deux. Une fois arrivé sur les lieux, Kasuma se mit à examiner les lieux et ordonna au garde qui l'accompagnait.
- Kasuma: Retourne au village et prévient le seigneur Shuhanyuki et le joonin Karya qu' Hikari c'est fait enlever !
Le garde partit sur le champs au village. Kasuma trouva sur les lieux une fléchette et de légères taches de sang sur une feuille. Kasuma regarda autour de lui et se mit à courir dans une direction qui semblait prendre au hasard.
Pendant ce temps, Hikari reprit ses esprits, et tacha de se débattre du mieux qu'elle puisse. Le kidnappeur reprit une de ces fléchettes et voulut endormir Hikari à nouveau, mais elle lui fit lâcher sa fléchette qui tomba à terre. Du coup, pour qu'elle se calme et qu'elle ne l'embête plus, il sortit une aiguille et la piqua avec pour qu'elle tombe en léthargie.
A ce moment, il eut juste le temps de sauter en l'air pour esquiver le kunai qui venait vers lui.
- Le kidnappeur : Mais mêle-toi de tes affaires !!!
Kasuma ne se montrât pas et resta caché, il ne répondit d'ailleurs pas. Le kidnappeur regarda autour de lui mais ne vit rien, il posa donc la jeune fille au sol, et se concentra pour tenir ses sens en éveille jusqu'à ce que le lanceur de kunai se dévoile.
- Kasuma: Pourquoi veux-tu la kidnapper ?
- Le kidnappeur : Cà ne te regarde pas !
- Kasuma: Peut-être mais la jeune fille que tu as à tes pieds est mon amie.
Le kidnappeur observa les alentours essayant de déterminer la position de Kasuma. Un nouveau kunai se dirigea vers le kidnappeur par le haut, le forçant à faire un bond en arrière. Au même instant Kasuma apparut derrière lui se préparant à attaquer avec sa technique du point souple. Le kidnappeur réussit à esquiver et lui dit :
- Le kidnappeur : Hummm un hyüga !
- Kasuma: Ainsi tu viens de Konoha pour me reconnaître aussi vite, pour qui travailles-tu ?
- Le kidnappeur : Je te l'ai déjà dit cela ne regarde pas les jeunes garçons de ton âge.
- Kasuma: Tu devrais te méfier du jeune garçon car il t'a prit au piège.
L'ennemi se trouvait très près de Kasuma et cela lui permit de déclencher son attaque des 68 coup du hakke (attaque permettant de porter à son adversaire 68 coup en l'espace d'une seconde, entraînant une paralysie momentané du corps).
Pendant ce temps, le garde avait prévenu Shuhanyuki et Karya du kidnapping d'Hikari, tous deux partirent en courant en direction du lieu de l'enlèvement. Kasuma profita de l'état du kidnappeur pour sortir Hikari de sa léthargie.
- Kasuma: Çà va Hikari ?
Hikari se leva mais une fois debout elle retomba les genoux à terre, car ses jambes ne la portaient plus.
- Kasuma: Reste encore ...
Au même instant, le corps du kidnappeur disparut dans un nuage de fumée, Kasuma comprit qu'il s'agissait en réalité d'un clone et que le véritable ennemi était caché depuis le début. Kasuma se releva d'un bond regardant autour de lui.
- Kasuma: Et merde !
Des shurikens sortaient de partout autour de lui et se dirigaient dans sa direction. Une aura bleu entoura Kasuma qui se mit à tourner sur lui même, créant ainsi un tourbillon tout autour de lui qui renvoya quelques mètres plus loin les shurikens. Une fois sa rotation terminée, Kasuma resta fixe, le visage et le regard sérieux. Hikari était restée-là bouche bée face à la technique de Kasuma.
- Le kidnappeur : Voici donc la célèbre défense des Hyüga !
Hikari ferma les yeux et se dirigea au son de la voix du kidnappeur à grande vitesse, mais elle tourna de l'œil et tomba à terre. En effet sa colère ne lui à pas permise de réfléchir qu'elle serait incapable de faire quoi que se soit. Kasuma saisit un kunai qui s'entoura presque immédiatement d'une aura bleu et le jeta en direction de l'ennemi. Le kidnappeur croyait-être à l'abri derrière un arbre, mais le kunai le traversa, traversa l'épaule et se planta dans le rocher derrière l'asseyant. Le kidnappeur, fou de rage par la douleur fonça sur Kasuma, un kunai à la main. Kasuma fit de même mais se prépara tout de même à parer. Durant sa course, les jambes de l'adversaire se recouvrirent de glace l'empêchant de bouger et le déconcentrant par la même occasion, ce qui permit à Kasuma de le frapper à l'abdomen, ce qui le fit tomber à terre. Kasuma aperçut Shuhanyuki et Karya arrivés vers eux.
- Shuhanyuki : Cà va Kasuma ? Où est ma fille ?
- Kasuma: Elle va bien, mais je crains qu'elle doive se reposer un moment, elle a voulut forcer juste après être sorti de léthargie.
- Shuhanyuki : Oui, je vois. (Il se dirigea vers elle et regarda Kasuma) Merci Kasuma pour avoir sauver ma fille, je te dois une fière chandelle (Il prit en même temps Hikari dans ses bras, qui était inerte et la porta ainsi jusqu'au village).
Karya se dirigea vers le kidnappeur et le transporta à l'aide de Kasuma jusqu'au village. Une fois les portes du villages passées, Shuhanyuki ordonna à un des gardes d'aller chercher le médecin ninja. Il se dirigea chez lui et dit à Karya d'amener aussi l'autre gars. A peine posé sa fille au sol que le médecin arriva, et il voulut s'occuper en premier de la demoiselle mais le chef lui demanda de s'occuper d'abord du blessé.
- Shuhanyuki : Une fois soigné, enfermé-le, nous l'interrogerons plus tard !
Shuhanyuki se pencha sur sa fille et vit qu'elle était toujours inerte, et posa les yeux sur elle, son visage se remplit de tristesse et de rancœur.
- Karya : Monsieur, ne serait-elle pas mieux dans sa chambre ?
- Shuhanyuki : Tu as raisons. Kasuma, peux-tu l'apporter et veiller sur elle jusqu'à mon retour ?
- Kasuma : Bien sur. (Kasuma prit la jeune fille dans ses bras) Seigneur, si je peux me permettre, je sais que des membres de l'anbu me surveille, dois-je leur demander de venir pour l'interrogatoire ?
- Shuhanyuki : Oui dans ce cas, je veux bien que tu leur demandes, appelles-les Kasuma !
- Kasuma: Vous avez entendu les gars ? On n'a besoin de vous !
A ce moment, un homme portant un masque et une longue cape avec une capuche apparut au-delà d'un arbre.
- Homme masqué : Cela ne rentre pas dans mes objectifs de missions Kasuma
- Kasuma : Ho aller, tu peux bien te détacher 5 min pour l'interroger, en plus, il semblerait qu'il vienne de Konoha, nous sommes donc en partit responsable de la situation actuelle
- Homme masqué : Très bien, mais je devrais faire un rapport à Sandaime.
Alinéa (médecin ninja) passait à peu près toutes les 2/3 heures pour vérifier les signes vitaux et changer la perfusion d'Hikari, car elle ne s'était toujours pas réveillée. Tandis que Kasuma resta au chevet d'Hikari sans compter le temps qui s'écoulait.
Le lendemain Shuhanyuki demanda à tout le monde de sortir de la chambre d'Hikari car il voulait rester seul avec elle. Le père s'en voulait car la dernière fois qu'il avait vu sa fille, s'était pour la disputer. Et se mit à craquer en tenant la main de sa fille qui était toujours inerte. Et il ne put s'empêcher de repenser à sa femme, cette scène lui rappelait trop celle de sa femme. Heureusement qu'Alinéa l'avait rassuré en lui disant que ses jours n'étaient pas comptés, et qu'il n'avait rien à craindre de ce côté là. Il resta triste à son chevet durant une petite heure, puis effaça sa tristesse de son visage et sortit de la chambre.
Au bout de 5 jours, Kasuma s'aperçu qu'Hikari donnait les premiers signes de vie. Hikari ouvrit les yeux, et vit qu'elle était dans sa chambre et que Kasuma était assit sur un fauteuil non loin d'elle.
- Kasuma: Salut la belle au bois dormant
- Hikari: La belle au bois dormant ? Que veux-tu dire par là ? Pardon je manque à mon devoir bonjour Kasuma.
- Kasuma: Çà fait tout de même 5 jours que tu dors.
Kasuma se leva et ouvrit la fenêtre de la chambre qui donnait sur une petite cours intérieur
- Kasuma: Hé Karya, la demoiselle est réveillée !
- Karya : Très bien, je préviens Shuhanyuki !
- Hikari: 5 jours tu dis Kasu ? Tant que çà ? Mais ... mais que m'est-il arrivé ? Je me souviens juste de vouloir mettre lancée sur mon agresseur et plus rien.
- Kasuma: Je t'avais dit de rester tranquille mais bien sur, tu m'as pas écouté et tu as forcé donc ton organisme n'a pas supporté.
Kasuma haussa les épaules tout en parlant.
- Hikari: Ah oui ! La première fois que je me suis réveillée, j'ai voulu me mettre debout mais mes jambes me portaient plus, mais d'ailleurs pourquoi ? Pourquoi je n'arrivais plus à rester debout ? Qu'est-ce qu'il m'a fait ?
- Kasuma: Tu étais en état de léthargie, tu sais que tu aurais pu mourir en forçant ...
- Hikari: Heuuu ... c'est çà qu'il m'a fait ? Ben pourquoi tu me l'as pas dit dès que je me suis réveillée la première fois ?
- Kasuma: Heu disons que je n'ai pas vraiment eu le temps, je n'avais pas fait attention que c'était un clone au départ, j'ai eu de la chance sur ce coup-là ! Héhé !
- Hikari: Pas de blessé ?
- Kasuma: A part le kidnappeur non
- Hikari: Arf nonnnnnn c'est pas possible !!! Mon père !!! Quand il va savoir que je suis réveillée, je vais en prendre plein la tête !
- Kasuma: Pourquoi dis-tu çà ?
- Hikari: J'ai pas su me débrouiller toute seule, je suis sortie du village sans surveillance ...
- (Kasuma posa la main sur l'épaule d'Hikari) : je crois plutôt qu'il va passer l'éponge pour cette fois mais évite de le faire à l'avenir.
- Hikari: Je voulais juste être tranquille de temps à autre. Bon allez, racontes-moi tout Kasu stp ?
- Kasuma: Que veux-tu savoir ?
- Hikari: Que sait-il passé quand je me suis évanouie ? Comment l'as-tu eu ? Tout seul ?
- Kasuma: Ton père m'a donné un coup de main, il l'a immobilisé en lui gêlant les jambes, et çà m'a permit de lui porter un coup fatal.
- Hikari: Kasuma ? J'aimerais te dire merci, un grand merci pour m'avoir sauvée.
- Kasuma: Tu n'as pas à me remercier, j'ai fait mon devoir c'est tout !
- Hikari: Ton devoir ? Comment çà ?
- Kasuma: Un jour le Sandaime m'a confié que tous les ninja de Konoha possédaient une volonté, une volonté de protéger ses amis, son village, son pays quitte à mourir. C'est une chose que nous avons naturellement.
Hikari continua de regarder Kasuma, et trouva qu'il avait changé du tout au tout.
- Kasuma: Sais-tu pourquoi Konoha s'appelle le village de la feuille ?
- Hikari: Non
-Kasuma: Konoha est comme un immense arbre dont le pilier est l'hokage, les branches sont les ninja qui protègent le tronc et les feuilles qui sont tous les habitants de Konoha.
- Hikari: Ah d'accord, je vois. Dis Kasu ? Il n'y aurait pas un truc de changer en toi ?
- Kasuma: Moi changé ? Tu dois te tromper.
- Hikari: Si, si où alors c'est que je suis loin d'être remise ...
- Kasuma: Tu dois encore te reposer mais tu récupéreras vite.
Elle se mise en position assise sur son lit et fit un petit crissement de dent. Elle vit le cathéter, et se mise à l'arracher. Au même moment Alinéa entra dans la chambre.
- Alinéa: Ah mademoiselle est enfin réveillée ! Mais qu'avez-vous fait ? (elle stoppa les saignements et gronda Hikari) Mademoiselle ! Vous auriez pu attendre que j'arrive pour vous l'enlever !
- Kasuma: Haha ! J'ai gagné Alinéa, tu me dois 10 billets !
- Hikari: Pardon ? On peut m'expliqué ?
Kasuma secoua ses mains devant Hikari
- Kasuma: Non, non t'occupes pas de çà, c'est pas ce que tu penses !
- Hikari: Je veux savoir !
Au même instant Shuhanyuki rentra dans la pièce. Kasuma le regarda et soupira en regardant Alinéa.
- Kasuma: Bon ba, on va vous laisser tout les deux dac, vous avez pleins de choses à vous dire, je crois.
Kasuma saisit Alinéa par le bras et sortit de la pièce.
- Hikari: Bonjour père
- Shuhanyuki : Bonjour
- Hikari: Comment vas-tu père ?
- Shuhanyuki : Je vais bien merci, mais c'est plutôt à toi qu'il faudrait le demander ?
- Hikari: Cà peut aller (et sourit à son père)
- Shuhanyuki : J'en suis content.
- Hikari: C'est tout ce que tu as à me dire père ? J'ai du manquer pas mal de chose, Kasuma m'a dit que je me suis absentée 5 jours. Et quand est-il de mon kidnappeur ?
- Shuhanyuki : Effectivement, il s'est passé beaucoup de chose. Pour ce qui est de ton agresseur, il semblerait qu'il s'agissait d'un homme de main d'un dénommé Orochimaru, enfin un futur homme de main, puisque tu devais-être le prix à payer pour qu'il rentre à son service. Quoi qu'il en soit, il est désormais appréhender et nous l'avons remis aux autorités de Konoha, afin qu'il le juge de ses actes.
- Hikari: Orochimaru ?
- Shuhanyuki : Un criminel extrêmement dangereux, il fait partit des 3 sannins de Konoha (ninja légendaire).
- Hikari: Mais pourquoi me voulait-il ?
- Shuhanyuki : Il y a d'étrange rumeurs qui circule à son sujet. On raconte qu'il enlèverait la population de village entiers afin de mener des expériences sur je ne sais quel sujet ...
- Hikari: Arf donc c'est pas une bonne nouvelle pour notre village alors ?
- Shuhanyuki : Notre village est caché mais j'ai renforcé la garde au cas où !
- Hikari: Père ? J'aimerais m'excuser de t'avoir déçut encore en si peu de temps ! (son visage était devenue triste , et le regard penché)
- Shuhanyuki : Tu n'as pas à t'excuser, nous sommes tous les deux fautifs, et puis l'essentiel c'est que tu ailles mieux et que tu sois saine et sauve.
Elle voulut sortir du lit pour prendre son père dans ses bras, mais vu qu'elle était encore trop fragile pour marcher, sa tête tourna, et s'assit sur le bord du lit. Shuhanyuki s'assit à côté de sa fille et la prit dans ses bras.
- Shuhanyuki : Tu sais ma fille, si je me montre dur avec toi de temps à autre, ce n'est pas contre toi. Je veux simplement que tu sois la meilleure mais sache que quoique tu fasses, je serais toujours fier de toi.
Hikari sourit, mais quelques larmes s'écoulèrent sur son visage, et se serra contre son père.
- Hikari: Père , je n'ai pas osé te le dire mais sache que je t'aime, et que je suis très fière de t'avoir pour père.
- Shuhanyuki : Moi aussi, je t'aime ma fille.
- Hikari: Père ? Quand j'irai mieux et que j'aurais récupéré toutes mes forces, j'aimerais te montrer ce que j'ai appris, il y a peu de temps grâce à Kasuma.
- Shuhanyuki : Ha ce cher Kasuma, je n'ai jamais vu personne changer en si peu de temps !
- Hikari: Oui, j'ai remarqué çà, qu'est-ce qui s'est passé ? Qu'est-ce qui l'a changé comme çà ?
- Shuhanyuki : Je n'en sais rien, mais je le préfère comme çà.
- Hikari: Oui, moi aussi, dis-moi ? A-t-il retrouvé son chemin ?
- Shuhanyuki : Quand je lui ai demandé, il m'a répondu qu'il voulait te le faire savoir en premier. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé entre vous deux mais il semblerait qu'il est beaucoup attaché à toi.
- Hikari: ah oui ? (tout en souriant) Je l'apprécie beaucoup aussi, et j'ai adoré combattre avec lui. Il a su m'ouvrir les yeux.
- Shuhanyuki : Il a su t'ouvrir les yeux ? j'en sui heureux. Tu devrais te reposer un peu, dans peu de temps tu seras sur pied.
- Hikari: Oui père (elle se remit au lit) A plus tard père.
- Shuhanyuki : Repose-toi bien ma chère fille.
Shuhanyuki sortit de la pièce, dès qu'il ferma la porte, Kasuma apparut par la fenêtre et rentra dans la chambre.
- Hikari: Kasu (elle éclata de rire)
- Kasuma: Chut, ne rit pas trop fort, je vais encore me faire engueuler, alors comment çà roule ?
- Hikari: Encore engueulé ? Toi ? Ben çà va, mais j'arrive pas encore à me mettre debout (dit-elle d'un air attristé)
- Kasuma: Ho t'en fait pas pour çà, çà reviendra plus vite que tu ne le penses.
- Hikari: Oui je l'espère.
- Hikari: Dis moi ? Je ne t'avais jamais vu aussi heureux ?
- Kasuma: Et bien grâce à toi, je sais où est mon avenir désormais.
- Hikari: C'est vrai ? J'en suis ravie ! Vas-y je suis impatiente de le savoir.
- Kasuma: Quand je suis arrivé ici, je croyais ne plus être capable de protéger quelqu'un mais ce combat, te voir en danger ... Cà m'a réveillé et je vais continuer ma vie de ninja.
- Hikari: Oh quelle superbe nouvelle ! Et as-tu prit ta décision par rapport à ma demande ?
- Kasuma: Bien sur et remets-toi vite d'ailleurs parce que dès que tu es sur pied, on commence !
- Hikari: Oui, oui promis, je vais vite me remettre, bon et cette histoire de 10 billet c'est quoi ?
- Kasuma: Ce n'est rien, t'en fait pas pour çà.
- Hikari: Mais je veux savoir, m'en fou que c'est rien ! Alors c'était quoi ce pari ? (tout en souriant)
- Kasuma: Pari? Quel pari ? Tu sais bien que les ninjas n'ont pas le droit de faire des paris !
- Hikari: Rooo ! Allez çà restera entre nous, je ne le dirais jamais.
- Kasuma: Alinéa ne croyait pas que tu allais enlever la perfusion dès ton réveil.
- Hikari: Mais toi oui, comme quoi tu me connais vraiment bien !
- Kasuma: C'est surtout que j'aurai fait la même chose à ta place.
- Hikari: Ahahahaha ! Tu es comme moi ou plutôt je suis comme toi (se mise à rire) Kasuma ? Je suis navrée mais là, je suis fatiguée !
- Kasuma: Tu as raison, je te laisse te reposer.
Elle ne put attendre plus longtemps et se rendormit aussitôt. Kasuma sortit de nouveau par la fenêtre pour ne pas se faire voir.

Hikari passa les 3 jours suivant à se reposer. Le jour d'après vers 6h du matin, elle passa par la fenêtre et alla dans le jardin, elle était entrain de s'entraîner à essayer de faire sortir l'épée de chakra. Elle s'était vêtu d'une sorte de longue jupe bleu et blanche qui était fendu devant et derrière et laissait apparaître un short bleu marine très court, avec un haut façon coeur-croisé très court de la même couleur que la jupe laissant apparaître son décolleté et son ventre. Ainsi que des mitaines qui étaient assorties avec sa jupe et le haut.
Elle s'entraînait régulièrement à cette technique quand elle était seule, et essaya encore et encore. La lumière bleue grandissait mais ne formait toujours pas l'épée.
- Kasuma: Il faut visualiser la lame.
A ces mots Hikari non surprise suivit ses conseils.
- Hikari: Kasu tu peux te montrer, j'avais sentit ta présence.
Elle visualisa la lame et la lame apparut, mais ne réussit pas à la garder plus de 3 secondes.
- Kasuma: Il va falloir que je m'entraîne, tu n'étais pas censée ressentir ma présence.
- Hikari: Alors comme çà tu te sers de moi ? ( dit-elle tout en souriant)
- Kasuma: Je ne voulais pas te déranger surtout. (dit Kasuma en se rapprochant de la jeune fille les mains dans les poches)
- Hikari: Alàlà ! Bonjour Kasuma, as-tu bien dormit ?
- Kasuma: Bien, enfin disons que je n'ai pas fini ma nuit, j'allais juste aux toilettes.
- Hikari: Et je t'ai dérangé ou perturbé ?
- Kasuma: Non du tout, et puis maintenant que je suis debout, mais dis-moi, pourquoi t'acharnes-tu autant à cette technique ?
- Hikari: (se sentit un peu gêner) Parce que j'étais admirative de ta technique et de sa robustesse, et comme les techniques de mon clan que je connais sont assez basique, je trouvais la tienne si parfaite que j'ai eu envie de la connaître.
- Kasuma: Elle est loin d'être parfaite tu sais, et puis chaque clan à ses propres jutsu (technique ninja)
- Hikari: Peut-être mais ne connaître et utiliser des techniques qu'avec les mêmes éléments c'est lassant à la fin, ne crois-tu pas ?
- Kasuma: Tu es naturellement douée avec les jutsu de glace, c'est ton style de combat, tout comme le mien est le maniement du chakra.
- Hikari: Oui, je te suis mais j'ai surpris mon père et Karya parler de moi, disant que j'avais de grandes capacité en l'utilisation du chakra mais que chez eux personne ne pourrait m'apprendre cela. Et qu'ils cherchaient quelqu'un qui serait à la hauteur de mon potentiel sur çà.
- Kasuma: Ils parlaient sans doute de ta capacité à le malaxer et à l'utiliser sans le gaspiller.
- Hikari: Çà je ne sais pas, car je les ai surpris en pleine conversation.
- Kasuma: C'est l'impression que tu m'as donnée en tout cas.
- Hikari: Ah ? J'ai une question Kasu ! Qu'est-ce que çà peux m'apporter si tel est le cas ?
- Kasuma: C'est très simple en faite, tu peux utiliser ton chakra plus longtemps et plus efficacement.
- Hikari: D'accord ! Et l'autre raison , c'est que tu m'as dis que ce n'était pas facile à faire, et plus je n'y arrive pas et plus je m'entête à vouloir réussir.
- Kasuma: C'est vrai que tu as toujours vécu ici, dans un petit village. Tu as côtoyé peu de ninjas différents.
- Hikari: Ben heuuuu ... (ne sais pas quoi répondre) Ben disons que comme notre village veut rester secret quand on se déplace ailleurs, on doit être sous couverture, et ne pas montrer ce que l'on sait faire, et ceux qui le découvre doivent normalement en payer le prix fort, jusqu'au prix de leur vie. Donc je n'ai jamais eu vraiment besoin de me servir de nos techniques. Et d'ailleurs c'est pour cela que nous sommes tous dotés du Shiryokuyuki, cela nous permet d'utiliser leur technique et donc de ne pas montrer les nôtres. De plus il n'y a que notre pupille qui change quand on l'active, la couleur de nos yeux ne change pas contrairement au Sharingan qui lui fait les yeux rouges donc sont nettement plus visible de loin.

_________________
Dark Princess

Histoire d’un jour

De fil en aiguille, la vie s’écoule comme un long fleuve tranquille et la mort n’est qu’un passage pour une nouvelle vie. Alors n’ayez pas peur de mourir et réjouissez-vous de cette nouvelle vie qui vous attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://age-des-dieux.4umer.com/index.htm.net
Tatiana Alesky
Webmaster
Webmaster
avatar

Nombre de messages : 619
Age : 40
Localisation : La taverne des joueurs
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: L'histoire de Kasuma et d'Hikari (thème Naruto)   Dim 3 Juil - 15:31

Quelques jours plus tard, Hikari fini enfin par pouvoir sortir un peu et se promener seule, elle profitait d'une magnifique matinée pour se promener dans le jardin familial. Elle se pencha vers les fleurs afin qu'elle puisse les sentir.

Kasuma: Tu ne devrais pas être au lit jeune fille?
Kasuma se trouvait tous près assis sur un rocher en train de lire
Hikari: Disons que j'en ai un peu marre d'être couchée ! C'est vrai quoi ! En plus alinéa me lâche pas d'une semelle !
Pardon Kasu (d'un air tristounet) j'ai oublié de te dire bonjour

Kasuma ferma son livre d'une main

Kasuma: Ce n'est pas grave, alors comment vas-tu ce matin?
Hikari: Ben çà va plutôt pas mal, enfin je crois.
Kasuma: Tu n'as pas encore retrouver toutes tes forces alors?
Hikari: Je ne sais pas ... je me sens toute bizarre depuis ... comment as-tu appelé çà déjà la léthargie , je crois.
Kasuma: C'est çà, en même temps c'est normal, je t'avais dit de ne pas forcer mais tu l'as fait. Ton corps n'est pas encore assez fort, tu sais même les plus puissants ninjas doivent se reposer après un état léthargique.
Hikari: Oui mais ce qui est bizarre, c'est que d'un coté je fatigue beaucoup plus vite et de l'autre je ne sais pas mais je sens que je suis plus forte intérieurement. Enfin c'est compliqué à décrire ce que je ressens.
Kasuma: haha, c'est que tu deviens une vrai jeune fille on dirait xd
Hikari: heu tu peux m'expliquer ?
Kasuma: tu as assisté à ton premier vrai combat, ton père t'a félicitée et t'a montrée qu'il t'aimait, sa joue sur la personnalité tout ça.
Hikari sourit.
Kasuma: En tout cas, dépêches-toi de te remettre en selle parce que je t'attend pour notre petit secret
Hikari: Ben si on essayait quand même mais dès que je sens que j'en fais trop je stoppe ?
Kasuma: Pas question, pas tant que tu ne seras pas en forme
Hikari: Mais ...
Kasuma: taratata
Hikari: pfeu
Kasuma: Il n'y a pas de " mais " qui tienne
Hikari: Bon d'accord. On verra ça d'ici quelques jours alors ?
Kasuma: Plutôt oui, ça sera mieux, et puis j'aurai le temps de me perfectionner comme ça
Hikari: Te perfectionner ?
Kasuma: Toujours aussi curieuse
Hikari: Ben oui, pourquoi je changerais ? (tout en souriant)
Kasuma: Tu le découvriras le temps voulut
Hikari: Arf ok j'insisterais pas. Alors qu'allons nous faire du coup aujourd'hui ?
Kasuma: Toi tu te reposes
Hikari: Encore ? Mais j'en ai marre tu sais, et puis l'autre, là, qui passe me voir toutes les heures çà me gave !
Kasuma: Qui çà?
Hikari: Alinéa ... et quand c'est pas elle c'est Karya
Kasuma: C'est pour ton bien et puis tu sais, ils s’inquiètent pour toi
Hikari: Peut-être mais c'est chiant !

Au même moment Alinéa poussa des cris tout en appelant Hikari.

Hikari s'écria : Alinéa ? je suis dans le jardin !

Alinéa arriva dans le jardin et dit :

Alinéa: Mademoiselle, ce n'est pas bien, vous devez retourner au lit et vous reposer, votre corps à subit pas mal de dégâts, il lui faut du temps pour qu'il redevienne totalement comme avant.
Kasuma: Peut-être mais rester enfermer n'est pas bon pour un ninja, il doit prendre l'air.
Hikari: Mais je vais très bien, regardez ! (Elle se mit à malaxer son chakra pour faire apparaitre une épée de glace)

Dès que l'épée apparut, Hikari tomba aussitot en arrière. Kasuma sauta de son rocher et l’attrapa.

Kasuma: Tu vois, je te l'ai dit tête de mule, tu n'es pas encore assez reposée

Hikari redressa la tête à ces mots, et lui répondit :

Hikari: Pardon Kasu, je t'écouterais plus à l'avenir

Alinéa demanda à Kasuma de la ramener dans sa chambre, et lui expliqua qu'à partir de maintenant, qu'on la sortirait de temps en temps pour prendre l'air mais qu'elle resterait sous surveillance afin qu'elle n'utilise aucun chakra avant son rétablissement totale.

Au bout de 3 jours, Alinéa tenue sa promesse, et laissa Hikari prendre l'air plusieurs fois dans la journée mais tjs sous l'oeil vigoureux de Kasuma ou bien de Karya. Hikari passa encore une semaine à récupérer tout en sortant un peu.

La première nuit, après son rétablissement, Hikari sortit de sa chambre et se dirigea vers le jardin, puis s’assit sur une des marches qui descendait au jardin afin de contempler le ciel étoilé. Hikari sentit une présence au-dessus d'elle, elle sortit du porche afin de grimper sur le toit en plusieurs bonds. Elle découvrit Kasu assit sur le toit qui contemplait le ciel.
Elle se mit en position du lotus à ses cotés, et lui dit :

Hikari: Belle nuit étoilée ce soir, n'est-ce pas ?

Kasuma: Tu sais ce qu'il y a de magique dans les étoiles, c'est que peu importe l'endroit où l'on se trouve, elle reste magnifique.
Hikari: Oui en effet Kasu ... Et regarder le ciel en pleine nuit, çà m'avait manqué !
Kasuma: Tu as l'air d’être rétablie
Hikari: Oui je le pense aussi (dit-elle tout en souriant) Dis ? Kasu ? Demain est-ce qu'on commencera l'entrainement ?
Kasuma: Çà dépends de toi, tu t'en sens la force?
Hikari: Oui mais peut-être voudrais-tu une confirmation d'Alinéa ?
Kasuma: Je préférerai, je n'ai pas envie de l'avoir sur le dos parce que tu as forcé alors que tu devais pas haha
Hikari: Ok, je lui poserais la question demain matin quand je la verrais. Au faite as-tu eu des nouvelles de ta soeur ? Et j'ai oublié de te dire que tu pouvais utiliser Kali pour transmettre tes messages.
Kasuma: Elle va bien, je te remercie, je lui manque beaucoup
Hikari: C'est normal à mon avis
Kasuma: Elle est encore jeune mais possède un gros potentielle
Hikari: Tu as raison de la soutenir comme tu le fais
Kasuma: C'est ma petite soeur c'est normal
Hikari: Kasu ? J'ai encore une question ? As-tu trouvé à nouveau ta voix de ninja ? Pourquoi souhaites-tu devenir ninja ?

Kasuma prit une mine un peu triste.

Hikari: Pardon si je te mets mal à l'aise, oublies alors ma question.
Kasuma: Vois-tu, j'ai longtemps cru que je pourrais devenir un grand ninja, ma maitrise du chakra a toujours été au dessus des autres et à cause de çà, je prenais tout le monde de haut, mais grâce à mon maitre et au sandaime, j'ai compris.
J'ai compris que je pouvais utiliser ma force à autre chose, à protéger les personnes plus faible que moi et me montrer plus tolérant avec eux.

Hikari: Ah oui d'accord, je vois, bonne initiative, je trouve
Kasuma: Ce n'est pas vraiment une initiative mais un héritage
Hikari: Ah ! Je comprends pas trop pourquoi t'appelle çà un héritage ? Par exemple si je pousuis cette voix-là pour ma part c'est que c'est mon devoir d'héritière. Bon il y a surtout autre chose.
Kasuma: Et quelle voix poursuis-tu?
Hikari: Je sais pas si on appelle çà une voix, mais c'est ce que j'aimerais faire du plus profond de mon être.
Kasuma: Si c'est ton objectif alors oui.
Hikari: Ah ok, ben franchement, j'ai pas envie de le dire , du moins pas pour le moment.
Kasuma: ben tu sais quoi moi non plus

Kasuma poussa légèrement Hikari en rigolant. Hikari se mit à rire aussi.

Hikari: Bon c'est pas tout ça, mais je vais te laisser et aller me coucher afin d'être en forme pour demain en espérant d'avoir le feu vert pour commencer l'entrainement.
Kasuma: Il n'y a pas de raison. Mais reposes-toi bien parce que l'entrainement de demain, car çà ne va pas être de la tarte.
Hikari: Ok


Aussitôt Hikari disparut.

_________________
Dark Princess

Histoire d’un jour

De fil en aiguille, la vie s’écoule comme un long fleuve tranquille et la mort n’est qu’un passage pour une nouvelle vie. Alors n’ayez pas peur de mourir et réjouissez-vous de cette nouvelle vie qui vous attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://age-des-dieux.4umer.com/index.htm.net
Tatiana Alesky
Webmaster
Webmaster
avatar

Nombre de messages : 619
Age : 40
Localisation : La taverne des joueurs
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: L'histoire de Kasuma et d'Hikari (thème Naruto)   Dim 3 Juil - 15:34

Le lendemain matin, Kasuma dormait à point fermé.

Hikari: Tandis que Alinéa passa dans la chambre d'Hikari vers les 9h du matin, elle découvrit qu'Hikari était assis sur le bords de son lit et regardait patiemment par sa fenêtre.
Alinéa: Déjà debout mademoiselle ?
Hikari: Oui en effet, pour tout vous dire, je vous attendais avec impatience Alinéa. J'aimerais savoir si j'ai enfin la permission de reprendre l'entrainement ?
Alinéa: Laissez-moi regarder tout çà d'abord. (elle ausculta Hikari) . Franchement ? Oui, je vous autorise à reprendre une vie normale, vous avez mon feu vert pour reprendre votre entrainement.

A ces mots Hikari sauta au plafond, et fonça directement dans la chambre de Kasuma, y entrant comme une furie, et en avait oublié les règles de courtoisie, c'est à dire frapper avant d'entrer et attendre que l’hôte réponde à l'appel.

Kasuma: hein? qui? que quoi?
Hikari: Çà y est ! Çà y est ! J'ai le feu vert Kasuma ! (dit-elle tout en sautant partout d'une voix bien portante)

Puis Hikari sauta sur le lit.

Kasuma: Feu vert quoi?, j'aime pas le vert !

Kasuma se rendormit aussitôt. Hikari étant aux pieds de Kasuma sur le lit, le secoua et lui dit :

Hikari: Kasu !! Kasu !! Réveilles-toi !! C'est bon pour l'entrainement ! J'ai hâte ! Debout !

Kasuma dormit toujours.

Kasuma: Hinata, laisses-moi dormir encore, c'est pas l'heure de jouer !
Hikari: Mais non, je ne suis pas Hinata, c'est moi ! C'est moi ! Hikari ! Kasuuuu ! Réveilles-toi !

Kasuma ouvrit un oeil difficilement.

Kasuma: Ha c'est toi?
Hikari: Ben oui c'est moi ! Qui veux-tu que se soit !

Kasuma chuchota

Kasuma: Il est quel heure?
Hikari: Heuuu ... je ne sais pas ... disons 9h15, 9h30
Kasuma: C'est trop tôt, bonne nuit

Kasuma se rendormit aussitôt.

Hikari: Ooh !

Voyant qu'elle ne pouvait rien faire, elle se blottit en fœtus au pieds du lit. Au bout de quelques minutes Hikari finit par s'endormir aussi. Elle s'endormit assez vite car elle n'avait que trop peu dormit durant la nuit, vu son état d'excitation car elle n'en pouvait plus d'attendre la visite d'Alinéa.

Une trentaine de minutes plus tard, Kasuma se réveilla, et vit une forme au pied de son lit mais ne distingua pas précisément.

Kasuma: Tiens, depuis quand j'ai un chien moi?

Au même moment, Hikari se mit à bouger légèrement durant son sommeil pour se retourner du côté de Kasuma.

Kasuma: Ha non, ce n'est que Hikari
Kasuma: Hikari ?
Kasuma: Hikari !!
Kasuma: HIKARI !!! Mais qu'est-ce que tu fait au pied de mon lit?

Hikari: Hein ? Hein ? (puis elle reprit ses esprits)
Hikari: heuuu ... (elle se mit à rougir et reprit la conversation), j'étais venue pour t'avertir que j'avais l'accord d'Alinéa, et comme tu voulais pas te lever, je me suis juste allongée sur le pied de ton lit, en attendant que tu te réveilles. (continua de rougir)
Kasuma: Ha ! Mais il fallait me réveiller !
Hikari: Ben c'est ce que j'avais fait ... (baissant son regard)
Kasuma: Désolé, j'ai un peu de mal le matin
Hikari: Oui je l'ai bien vu (se mit à sourire en posant sa main sur sa tete)
Kasuma: D'habitude, il n'y a que ma sœur qui arrive à me réveiller, j'avoue que je n'ai jamais compris comment
Hikari: Va falloir que je lui demande sa recette alors Smile
Kasuma: Pourquoi pas, je suis sur que vous pourriez devenir amie, bon ce n'est pas tout, mais quelle heure est-il?
Hikari: Je ne sais pas, j'ai du finir par m'endormir vu que j'étais trop excitée cette nuit. Mais j'ai grand faim !
Kasuma: Alors, allons manger et ensuite entrainement
Hikari: Ouiiiiiiiiiiiiiiii Youpiiiiiiiiiiiii (se mise à sauter sur le lit)

Ils descendirent dans la cuisine, et Hikari prépara le petit déjeuner pour tout les deux.

Kasuma: J'ignorais tes talents de cuisinière
Hikari: Ah bon ? Pourtant au début que tu étais arrivé , c'était moi qui préparait les repas comme le petit déjeuner , même que je te l'apportais, tu ne t'en souviens pas ? Ou alors tu ne pensais pas que c'était de moi ? héhéhé
Kasuma: Ha ! oui c'est possible.
Hikari: Allez mangeons, puis partons, j'ai vraiment hâte de commencer.
Kasuma: Chaque chose en son temps
Hikari: Bien Kasu

Après s'être tout les deux bien rassasiés ... ils partirent tout les deux vers le terrain d'entrainement à l'abri des regards indiscrets, celui où Hikari avait l'habitude d'aller.

Kasuma: Ha cet endroit, cet cascade, ça me rappelle des souvenirs
Hikari: Oui moi aussi Smile
Kasuma: Bon et maintenant on fait quoi?
Hikari: Ben c'est à toi de me le dire, non ?
Kasuma: Ba tout dépend, je devais t'entrainer à quoi déjà?
Hikari: Tu devais m'entrainer à l'utilisation de mon chakra
Kasuma: Ha oui c'est vrai, même si je m'en souviens plus haha

Hikari se mit à rire

Kasuma: Te moque pas ! C'est vrai en plus
Hikari: Ah ? J'ai une très bonne mémoire, je pourrais peut-être te donner des méthodes, si tu le veux, bien sur ?
Kasuma: Mais moi aussi j'ai une très bonne mémoire, parfois défaillante mais bonne quand même
Hikari: Ok j'ai rien dit, bon alors par quoi dois-je commencer ?
Kasuma: Tu veux perfectionner ton maniement du chakra c'est ça?
Hikari: Oui
Kasuma: Très bien, on va commencer par les bases alors, que peux-tu me dire sur le chakra?
Hikari: Le chakra c'est l'énergie que notre corps a à disposition. Nous avons deux énergies la corporelle et la spirituelle, celle corporelle est produite par notre corps tandis que l'autre est obtenue par de l'entrainement. Le chakra circule dans notre corps à l'aide de sorte de veine qui sont les méridiens. Ces méridiens sont reliés par les tenketsus, c'est bien çà ?
Kasuma: Je vois que tu as de bonnes bases
Hikari: Merci Kasu
Kasuma: Maintenant que sais-tu faire avec ton chakra? Et je parle uniquement du maniement de chakra pur
Hikari: Hummm ... c'est à dire ? Marcher sur les arbres ? Et l'eau grâce à toi
Kasuma: Cest ça oui, mais il y a autre chose ou pas?
Hikari: Oui des techniques de ninjutsu
Kasuma: Disons que le ninjutsu n'est pas ma spécialité, il faut dire
Hikari: En gros, je connais plusieurs techniques de mon clan qui utilisent les 3 sortes de techniques de combat
Kasuma: C'est a dire?
Hikari: Tu veux que je te les montres c'est çà ?
Kasuma: Non non, juste m'expliquer en gros ce que tu es capable de faire et à quoi tu voudrais que je t'aide à t'améliorer
Hikari: Ben, je sais malaxer mon chakra pour en faire de la glace afin de l'utiliser pour me défendre ou combattre, mais bon je crois que je n'ai pas très bien cerné ta question.

Karya arriva sur les lieux à ce moment-là, sans qu'on est pu le remarquer et dit :

Karya: Kasuma ? Shuhanyuki aimerait te voir
Karya: Tiens donc ! Hikari te voilà, je te cherchais, vient donc avec moi.

Kasuma: Ha et bien je crois que nous allons devoir remettre tous ça à plus tard Hikari

Hikari salua Kasuma, et tout deux partirent chacun de leur cotés.
Quelque temps plus tard, Kasuma rentra dans le village. Il fut interpelé par un des gardes de l'entrée du village: "Notre chef vous attends dans son jardin"

Kasuma: Très bien je m'y rends tout de suite, et heu dite les gars, vous savez pourquoi il veut me voir?
Garde: Non et cela ne nous regarde en rien
Kasuma: Et bé, il faut vous décoincer un peu , je ne mords pas
Garde: Oui Hyuga Sama nous essayerons de faire de notre mieux

Kasuma reprit sa marche tranquillement.

Kasuma: et bé c'est pas gagné xd

Arrivée au niveau du jardin, Kasuma fut appelé par Shuhanyuki.

Shuhanyuki: Je suis là, Kasuma dans les roses
Kasuma: Faites gaffe quand même ça pique les roses
Shuhanyuki: Oui Kasuma, ne t'inquiètes pas ! (tout en riant)

Kasuma vit qu'il portait une paire de gants et tenait une cisaille.

Shuhanyuki: Bon je voulais te voir pour savoir où tu en étais et si tu avais déjà prit une décision sur ton avenir de ninja ? Enfin reprendre là où nous en étions rester, il y a quelques temps.
Kasuma: J'ai décidé de poursuivre ma voie
Shuhanyuki: Ah bon tu as enfin trouvé ta réponse ? J'en suis ravi, ce qui va donc me permettre de discuter avec toi sur l'affaire du kidnapping de ma fille, car sinon j'aurais éviter cette discussion afin de te laisser tranquille sur le sujet. Premièrement j'aimerais savoir si tu te sens bien chez nous ? Et de deux, as-tu eu des nouvelles de Konoha concernant l'affaire de ma fille ?
Kasuma: Je me sens bien, et malheureusement je n'ai aucune nouvelle de Konoha
Shuhanyuki: D'accord, et est-ce que tu peux m'en dire plus sur le commanditaire ? Car je n'ai rien sur lui, ou du moins pas grand chose.
Kasuma: La seule chose que je sais, c'est qu'il travaillait pour Orochimaru, un ninja déserteur de Konoha
Shuhanyuki: Oui çà je le sais, ce que je ne sais pas c'est pourquoi il a demandé çà ?
Kasuma: Je ne connais que peu de chose sur Orochimaru mais j'ai entendu mon père en parler une fois, après la dernière grande guerre, le nombre d’enlèvement à Konoha avait énormément augmenté, il semblerait que Orochimaru en était la cause, selon la rumeur, il aurait pratiqué des expériences afin de développer de nouveau jutsu.
Shuhanyuki: D'accord mais nous ne sommes qu'un petit clan de niveau inférieur, j'aimerais bien savoir comment il a su que nous existions, et où nous sommes.
Kasuma: Il a de nombreux contact dans de nombreux pays, de plus, il est l'un des Sannin de Konoha
Shuhanyuki: Bon je comprends déjà un peu mieux, penses-tu qu'il retentera ?
Kasuma: Ce n'est pas sur mais on ne sait jamais avec lui, de plus, on ne sait pas si l'ordre a été directement donné par Orochimaru ou pas. Le kidnappeur m'a confié que Hikari devait-être le prix à payer pour qu'il puisse rentrer à son service.
Shuhanyuki: Je vois donc vaut mieux que je monte le niveau de sécurité du village. Bon va faloir que je fasse une demande au Chef de Taki pour avoir une troupe d'élite pour protéger ma fille correctement, en attendant je mettrais mes meilleurs ninjas sur le coup.
Kasuma: Si je peux me permettre, j'aimerai me charger personnellement de sa protection, du moins le temps que toute menace soit écarté, ainsi vos hommes pourraient enquêter plus efficacement.
Shuhanyuki: Pourquoi pas et cela évitera de l'effrayer peut-être, enfin plutôt de l'agacer, devrais-je dire (se mit à rire) Sinon j'ai une faveur à te demander l'idée vient de Shibuki, quand tu nous as vu là bas, on y était aller pour trouver une réponse à notre question sur qui pourrait-être l'enseignant pour Hikari afin qu'elle obtienne le meilleur enseignement pour qu'il soit à la hauteur de son potentiel. Et il m'a proposé de voir çà avec toi. Je ne t'en avais jamais parlé jusque-là , vu que tu ne savais pas si tu continuerai ta voix de ninja.
Kasuma: Je ne suis que un chunin et puis Hikari a déja un maitre, je veux bien l'aider mais elle a déjà un très bon contrôle de chakra mais elle est un peu trop
impulsive, du coup, elle a tendance à malaxer plus de chakra qu'elle en
n'a besoin

Shuhanyuki: Oui nous le savons très bien çà, mais comme tu es du clan Hyuga et que pour vous la maitrise du chakra n'a aucun secret, c'était l'aider dans cette voix-là. Mais si tu ne veux pas ou ne peux pas , ce n'est pas grave , elle devrait finir par trouver toute seule, surtout vu son niveau. Et oui c'est vrai , elle est toujours surexcité, et elle a beaucoup de mal à garder son calme.
Shuhanyuki (changea de sujet): Bon va falloir que mon village commence les provisions pour l’hiver car il va vite arriver, je vais devoir te laisser et si tu as quoique se soit, n'hésite pas à venir me voir ? ok ?

Kasuma: Et bien si vous le souhaitez, je vais enseigné à Hikari comment mieux malaxer son chakra et comment mieux le gérer
Shuhanyuki: Merci Kasuma.

Pendant ce temps Hikari était en pleine apprentissage de technique de combat avec Karya, dans une sorte de prairie cachée au milieux des arbres de la forêt transversale de la montagne. Elle ne reviendra que le soir-même au village au côté de Karya. Durant ce temps, Kasuma réfléchit à la manière qu'il pourrait utiliser afin d'entrainer Hikari.
Shuhanyuki venait de mettre la table, et avait préparé le diner. Hikari s'approcha de son père et de Kasuma, en leur disant qu'elle n'avait pas faim, et qu'elle était épuisée de sa journée. Elle fila donc directement dans sa chambre.

Kasuma: Comment veut-elle reprendre des forces si elle ne mange pas?
Shuhanyuki: Oui, je suis d'accord avec toi, je vais tout de même lui préparer un plateau repas, on verra bien si elle mange.
Kasuma: J'aimerai lui apporter, je lui dirai en même temps que je vais l'aider pour son entrainement
Shuhanyuki: Pourquoi pas , et comme elle t'apprécie beaucoup, peut-être qu'elle t'écoutera, et puis entre jeune le courant passe toujours mieux ! héhéhé va falloir que je m'y habitue à çà (tout en souriant)
Kasuma: C'est la force de la jeunesse héhé

Kasuma partit en direction de la chambre en portant le plateau d'une main et en brandissant en l'air son autre main le poing fermée. Arrivée devant la porte, Kasuma frappa doucement à la porte, ce qui l'ouvrit légèrement. Il vit Hikari couchée sur son lit la tête dans l'oreiller.

Kasuma: Ça va Hikari? Je t'apporte de quoi manger !

Elle posa ses mains sur son visage, puis se redressa :

Hikari: Oui çà va aller et toi ? Merci mais j'ai vraiment pas faim
Kasuma: On dirait que Karya t'en a fait baver aujourd'hui
Hikari: Papa n'est pas derrière ?
Kasuma: Non, il est resté dans la salle à manger.

Kasuma referma la porte.

Hikari: Oui en effet.
Kasuma: Que t'a t-il fait?
Hikari: Disons qu'il n'y a pas été de main morte, et du coup ben j'ai dépensé pas mal de chakra, je suis vidée.
Kasuma: C'est le principe des entrainements
Hikari: Oui je le sais bien, mais tu vois je suis déjà dur avec moi-même, je ne trouve jamais que s'est assez bien , je place toujours la barre très haute enfin c'est-ce qu'on m'a toujours dit mais pour une fois que je trouvais que je m'en sortait pas trop mal, ce qui est rare, il me critiquait toujours, jamais eu aucun bravo ou je te félicite ...

Kasuma posa le plateau et s’assit sur le lit à coté d'Hikari.

Kasuma: tu sais, à l'époque où mon père m'entrainait, il a toujours été dur avec moi, il ne me lâcha pas et ne me laissait aucun jour de repos, mais avec le recul, je me rends compte que c'est justement ça qui m'a rendu fort, grâce à cela, j'étais le gennin le plus fort de Konoha lors de l'examen chunin
Hikari: Oui ben je suis pas habituée à çà, avant mon enlèvement il était pas si dur avec moi, il a changé...
Kasuma: Il a dû avoir peur, ce n'est pas pour me vanter mais si je n'avais pas été là...
Hikari: Tu as peut-être raison, mais il n'est pas obligé d'être si dur avec moi. Enfin, laissons çà derrière-moi, demain sera un nouveau jour, qui sait ? Ma journée se déroulera mieux !
Kasuma: Il y a des chances, ton père m'a demandé que je t'aide pour ton entrainement

Hikari se met à sourire enfin

Hikari: Je dois être debout à quel heure ?
Kasuma: A l'heure que tu veux, mais ce soir, je veux que tu manges ! Sinon, tu ne tiendras pas demain

Hikari salua Kasuma et se dirigea vers le plateau repas

Kasuma: Bon sur ce, je vais te laisser manger et te reposer
Hikari: Merci Kasuma, je te souhaite une bonne soirée.
Kasuma: A toi aussi

Avant de passer la porte, Kasuma lança un petit pot à Hikari car il avait remarqué que ses habits étaient pas mal entaillés, avec quelques taches de sang. Elle le ratrappa, et regarda Kasuma d'un air interrogateur.

Kasuma: C'est un onguent fabriqué par ma famille, c'est parfait pour soigner les coupures et stopper les saignements

Hikari: Ah, merci.
Kasuma: Sur ce ... A demain miss, et reposes-toi bien, demain ça va être fendard !
Hikari: Oui, à demain Kasu

Hikari se mit ensuite à manger, elle n'eut plus assez de force et finit par s'endormir sur le bureau. Son père passa dans sa chambre quelques minutes plus tard, afin de l'embrasser. Il la découvrit affalée sur son bureau, il la prit dans ses bras et l'amena dans son lit, la recouvrit et l'embrassa, tout en disant :

Shuhanyuki: Je vois que Karya est passé à la vitesse supérieur, courage ma fille, tu y arriveras, je crois en toi.

Hikari entendit ses paroles mais n'arrivait pas à distinguer si c'était un rêve, et s'endormit profondément.

_________________
Dark Princess

Histoire d’un jour

De fil en aiguille, la vie s’écoule comme un long fleuve tranquille et la mort n’est qu’un passage pour une nouvelle vie. Alors n’ayez pas peur de mourir et réjouissez-vous de cette nouvelle vie qui vous attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://age-des-dieux.4umer.com/index.htm.net
Tatiana Alesky
Webmaster
Webmaster
avatar

Nombre de messages : 619
Age : 40
Localisation : La taverne des joueurs
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: L'histoire de Kasuma et d'Hikari (thème Naruto)   Dim 3 Juil - 15:38

Le lendemain matin, vers les 10h la cloche du village retentit, mais ce n'était pas le carillon de l'alarme, la cloche teintait beaucoup moins rapidement. Hikari se réveilla sur le champs et s'habilla en deux trois mouvement et se dirigea sur la grande place. Elle vit un des messagers personnels du Chef de Taki accompagné de son père qui se dirigèrent vers le bureau de son père.
Pendant ce temps, Kasuma dormait toujours, jusqu'au moment ou une silhouette s’approcha de lui :

Anbu : kasuma, nous venons d'avoir des ordres de Konoha, nous repartons et nous emmenons le prisonnier avec nous
Kasuma: Je suppose que Shuhanyuki est au courant et puis si vous partez c'est que votre mission est terminée.
Anbu : En effet
Kasuma: Transmettez mes respects au Sandaime et dites lui que ses enseignements m'ont beaucoup servit.

Le membre de l'anbu ne dit pas un mot et disparut. Durant ce temps, Hikari grimpa aussitôt sur l'arbre qui domine le bureau de son père, c'était une de ses cachettes, elle prit un talkiewalkie qui était caché dans le tronc de l'arbre, afin d'écouter la conversation. Kasuma se leva et partit à la recherche de Hikari.

Le messager : Je suis venu vous délivrer un message personnellement de Shibiki Sama. (lui tendit un parchemin)

Elle ne peut entendre le reste car Kasuma arriva sur la place et l’interrompu :

Kasuma: hey ? Hikari, qu'est-ce-que tu fous dans cet arbre?

Hikari fit signe à Kasuma de se taire, et sauta de l'arbre avant que son père ne puisse la voir.

Hikari: Bonjour Kasu (dit-elle tout en regardant le sol , les mains dans le dos)
Kasuma: Dis moi, ce n'est pas très beau d'espionner ton père comme ça !
Hikari: Heuuuu ...
Kasuma: Ils ont décidé d’emmener le prisonnier à Konoha
Hikari: Pourquoi faire à Konaha ? Et comment es-tu au courant de ce qu'il y a sur le parchemin ?
Kasuma: Un membre de l'anbu m'a prévenu ce matin.
Hikari: Ah ! Bon t'as raison, cela ne me regarde pas, on commence l'entrainement ?

Kasuma remarqua que le village était très actif ce matin, il y avait beaucoup de va et vient.

Kasuma: En tout cas, il y a de l'animation dans l'air
Hikari: De quoi parles-tu ?
Kasuma: Ça bouge dans le village
Hikari: Oui en effet, mais vu l'époque c'est tout à fait normal.
Kasuma: Quel époque?
Hikari: Ben là, on commence à préparer les provisions pour l'hiver, de plus on va bientôt fêter la fin de l'été, et nous avons coutume de faire une grande fête ce jour-là.
Kasuma: Une fête?
Hikari: Oui le dernier week end d'août on fait une fête, tu connais pas les fêtes ?
Kasuma: Ha si et j'aime bien les fêtes, mais dans ma famille il n'y en na pas souvent
Hikari: Ah bon ? C'est bien dommage.

A ce moment-là Shuhanyuki sortit du bureau avec le messager, il appela Karya, Kasuma et sa fille. Karya arriva aussitôt entouré d'une petit brume. Hikari se dirigea vers son père tout en marchant au pas. Kasuma suivit Hikari.

Shuhanyuki prit la parole : Je dois partir avec le messager au village de Taki, Shibuki Sama m'y attend. Ma fille ? Je pense que le mieux pour toi, c'est de rester au village.
Karya : Je vous accompagnerai Shuhanyuki Sama
Shuhanyuki: Et vous Kasuma ? Puis-je compter sur vous pour protéger ma fille ? Je vous laisse 5 élites du clan, vous pourrez faire appel à eux si besoin. Et toi ma fille, je te laisse t'occuper du village, avec Alinéa.
Kasuma: Bien monsieur
Shuhanyuki: Karya ? Pourriez-vous prendre les dossiers de la mission 54RWT64 ? Pendant ce temps je vais préparer mon sac
Kasuma: Vous avez de drôle de nom pour vos missions chez vous
Karya: Bien monsieur
Shuhanyuki: Kasuma ? Venez avec moi ? Tandis que toi ma fille file voir Alinéa et avertit-là de l'affaire stp

Une fois rentrer dans la maison, Shuhanyuki reprit la conversation avec Kasuma :
Shuhanyuki: Disons que c'est le seul dossier classé comme çà, je veux pas que ma fille soit au courant de cette affaire
Kasuma: Ok dac, moi je disais ça juste comme ça, je sais même pas comment elles sont appelées à Konoha.
Shuhanyuki: Sacré Kasuma ! (il lui donna une petite tape dans le dos)
Shuhanyuki: Bon je vous laisse donc ma fille pour continuer son entrainement et qu'elle soit sous votre protection.
Kasuma: Vous pouvez compter sur moi
Shuhanyuki: Bon sac, fait, je file dire au revoir ma fille et je pars aussitôt. Au revoir Kasuma.

Il retourna à la grande place serra sa fille dans ses bras, et fila avec le messager et Karya.

Kasuma: Et bien, ils vont manquer la fête, si ils ne reviennent pas vite !

Kasuma arriva derrière Hikari les mains dans les poches.
Hikari lui répondit: Mais non Kasu la fête est dans 6 jours, ils seront rentrés et la fête est dans 7 jours. Bon allez on va s'entrainer ?
Kasuma: Ba ça fait plus d'une heure que je t'attends !
Hikari: Rooo bon allez je vous suis mon maitre hihihihihi

Hikari tira le bras de Kasuma

Kasuma: Hey mais attend ?

Hikari: Attendre quoi ? Non allez on y va !

Kasuma n'eut d'autre choix que de la suivre.
Tous les deux partir à la cascade. Une fois arrivés, Hikari demanda:

Hikari: Bon alors Kasu ? On fait quoi ?

Kasuma s'était accroupit derrière à regarder les fleurs.

Kasuma: Tiens, on n'a pas cette variété-là à Konoha !

Voyant que Kasuma était bloqué sur les fleurs, Hikari se dirigea sous la cascade tout en marchant sur l'eau. Kasuma ne bougea pas d'un pouce tournant toujours le dos à Hikari.

Kasuma: On vient à peine d'arriver et tu pars déjà méditer?
Hikari: Non, je ne vais pas méditer , si tu regardais ce que je ferais tu le verrais ! L'eau coulait autour d'Hikari mais ne la mouilla pas.

Kasuma ne bougea pas, coupa une fleur avec un kunai, et la regarda

Kasuma: ha tu refais ton truc avec l'eau !


Hikari intriguée par cette phrase se déconcentra totalement :

Hikari: - Aieeeee mais c’est froid !

Kasuma se releva et regarda Hikari

Kasuma: Tu as beau méditer, la concentration ce n'est pas ton fort.
Hikari: A qui la faute aussi ? Tu me décris ce que je fais or que tu ne me regardes pas du tout ! Y a de quoi être déconcentrée !
Kasuma: héhé, ça sera une bonne introduction pour notre entrainement

Kasuma ramassa une feuille et la lança en direction d'Hikari, elle se colla automatiquement sur son front.

Hikari: Kasu c'est pourquoi faire cette feuille ? Je collais pas assez c'est çà ?
Kasuma: C'est un exercice que l'on pratique à Konoha pour nous aider à nous concentrer, j'ai mit mon chakra dans cette feuille et c'est pour ça qu'elle colle, mais quand il sera épuisé, tu devras utiliser le tiens pour le maintenir
Hikari: Tu veux que je devienne un arbre c'est çà ? ( tout en regardant bizarrement Kasuma)

Kasuma regarda vers le bas en soupirant

Kasuma: Elle est encore pire que moi, bon je reprends, tu dois maintenir une certaine dose que chakra pour que la feuille reste sur ton front


Hikari regarde toujours Kasuma d'un air niait.

Hikari: Le chakra ? Il le faut où ? Sur la totalité de la feuille ? Sur un seul point de la feuille ? Ou que sur mon front ?
Kasuma: Fait-le par instinct et ne pense pas autant !
Hikari: Bon le but c'est de garder la feuille sur mon front ? Ok ok et je dois la garder combien de temps cette feuille ? Toute l'après midi ? Enfn la journée plutôt
Kasuma: A chaque fois que tu poseras une question, je rajouterai une heure, tu en n'es déjà à 9 heures.

Elle en profita pour garder une dose de chakra sur la feuille afin qu'elle ne tombe pas.

Hikari: Hein ? 9 heures ? Mais çà va pas non ? (Elle sentit la feuille se décollait mais remit la dose de chakra nécessaire) Je vais faire quoi pendant 9h moi ? C'est long 9h !
Kasuma: 10h
Hikari: Nananananana ! Grrrrr !
Kasuma: Concentres-toi, ou je t'en rajoute une heure de plus !
Hikari: Roo çà va, regarde, elle tient ta foutu feuille ! (elle sentit à nouveau que la feuille se collait moins et relibéra une dose de chakra)
Kasuma: Tu vois qu'elle ne tient pas, alors concentres-toi un peu plus. un ninja doit faire preuve de discernement, il doit savoir quand poser des questions et quand il doit agir !

Hikari: Bon d'une mes questions sont pas bête ! Monsieur ! Na ! Puis comment çà ? Je ne sais pas faire preuve de discernement ? (elle ressentit encore que la feuille se barrer, du coup, elle décida de libérer plus de chakra)
Kasuma: Ha oui, et dis-moi, tu fais preuve de discernement quand tu fais cramer la feuille?
Hikari: Comment çà ?
Kasuma: Regarde ton reflet dans l'eau
Hikari: Oué ben t'as pas dit qu'elle ne devait pas changer de couleur ! Hein ? T'as dit que le but c'était qu'elle reste collée, mais ok j'en ai trop mit !
Kasuma: As-tu finit de faire ta forte tête oui ! Tu me rappelles moi à ton age. Reprends une feuille et recommences.

Elle commença à s'énerver la feuille se mit à cramer : "AIeeeeeeeeeeeee çà brûle !!", elle plongea la tête dans l'eau puis alla choper une autre feuille, et la posa sur son front. On ne l'entendit plus dire un mot pendant une bonne heure.
Au bout d'une heure, elle prit des pierres sur le bord de l'eau et s'amusa à faire des ricochets avec, tout en ayant toujours la feuille sur son front. Elle libéra continuellement la bonne dose sans s'en rendre vraiment compte, comme-ci cela devenait instinctif. Kasuma qui s'était installé sur une branche d'un arbre en hauteur l'observa sans rien dire tout en continuant à lire son livre.
Quelques temps plus tard, elle s'ennuya à nouveau et se lança à faire des acrobaties sur les branches d'arbres, elle sauta ainsi de branche en branche, mais la feuille ne bougeait point. Kasuma l'observa toujours. Puis elle sauta sur une des branches qui était au dessus de Kasuma, elle se fit glisser pour se retrouver la tête en bas et les pieds coller à la branche. La feuille ne bougeait toujours pas et elle dit:

Hikari: Mais qu'est-ce que tu lis de beau ?

Kasuma: Il ne te restait plus que 6h, mais plus maintenant !
Hikari: Grrrr ! (et partit en courant d'arbre en arbre, tout ayant toujours la feuille sur le front)

Elle s'éloigna de Kasuma peu à peu.
Quelques heures plus tard, à la fin du délai, Kasuma ferma son livre et descendit de l'arbre

Kasuma: Hikari, tu peux revenir ici?

Hikari ne répondit pas tout de suite, et fit un grand bond pour se retrouver de l'autre coté de la rive près de Kasuma. Elle ne parla point.

Kasuma: Alors comment te sens-tu?

Hikari ne répondit toujours pas, par crainte qu'il lui rajoute des heures, comme-ci il la testait.

Kasuma: Ne t'inquiètes pas, je ne vais pas t'ajouter des heures en plus !

Hikari: Je comprends pas ta question, quelque chose aurait du changer chez moi ?
Kasuma: Tu ne te sens pas plus calme, plus sereine?

Hikari mit un certains temps avant de lui répondre et lui dit : Je vois pas ce que tu veux dire, le but de l'exercice était de me calmer ?

Kasuma posa l'index sur le front d'Hikari

Kasuma: Et la feuille elle est pas toujours là ? elle ? Malgré toutes tes acrobatie, ta liquéfaction, et tes diverses jeux?
Hikari: Ben si ! Enfin je n'y ai plus trop fait attention c'était devenu un automatisme de libérer le chakra
Kasuma: Exact, ça veut donc dire que tu as enfin réussit à te concentrer.
Hikari: ok, dis-moi quand même une chose, comment tu as fait pour savoir ce que je faisais dans ton dos ? Parce que çà, y a de quoi se déconcentrer quand même ! ( au bout de quelques secondes elle reprit) Bon je m'en fou, me dis rien, mais maintenant je le saurais !
Kasuma: Tout ninja doit avoir ses secrets, non?
Hikari: A-t-on avis si j'ai dis ne me dit rien c'est pourquoi ? Et sinon, il me reste encore combien de temps à tenir du coup ?
Kasuma: L’exercice est terminé, et on devrait rentrer vue l'heure, on reprendra demain si tu veux
Hikari: Ok çà marche rentrons.

Elle demanda à Kasu si elle pouvait aller parler à Alinéa à leur arriver dans le village.

Kasuma: Bien sur que tu peux y aller, tu n'as pas besoin de me demander ce genre de chose

Une fois aux portes, Hikari regarda Kasu en lui disant qu'elle en aurait pour moins de trente minute. Kasuma vit encore la feuille sur le front. Kasuma s’approcha d'Hikari et lui retira la feuille

Kasuma: Inutile de gaspiller ton chakra

Hikari: Non , si je compte bien je devais la garder 11h, je la garderais 11h point barre. Tu me donnes un exercices, je l'exécuterai jusqu'au bout.
Kasuma: Fait comme tu veut, mais tu est quand même plus belle sans une feuille sur le front
Hikari: Merci, mais tu viens de me l'enlever, donc je l'aurais pas eu 11h d'affiler, je recommencerai demain avec 11h sans interruption
Kasuma: non demain on passe a un autre exercice
Hikari: çà m'empechera pas de le faire en même temps kasu
Kasuma: nn croit moi que tu ne pourra pas
Hikari: on verra bien

Hikari alla voir Alinéa. Elle lui posa plusieurs questions concernant les filles et lui demanda si c'était possible qu'elle lui trouve plusieurs choses et lui demanda une faveur concernant la fête.
Au bout d'une trentaine de minute, elle rentra enfin chez elle et se mit à préparer le diner pour Kasuma et elle.

Kasuma: alors comment se porte alinéa?
Hikari: Elle va bien
Kasuma: je suppose quelle doit-être très occuper avec la préparation de la fête
Hikari: assez oui
Kasuma: si tu dois rester pour l'aider je comprendrai
Hikari: non çà va aller j'arriverai à faire les deux, faut pas trop que je traine, je dois voir les villageois à 21h30
Kasuma: et bien si je peut t'aider en quoi que ce soit, n'hésite pas
Hikari: tu peux venir si tu veux ce soir, un œil de l'extérieur çà peut-être bien
Kasuma: cool, sa sera avec plaisir
Hikari: d'accord , allez mangeons avant.

A la fin du repas Hikari fit la vaisselle, puis elle fila vers la grande place suivit de Kasuma. Hikari s’installa sous le vieux cerisier et attendit les derniers villageois. Alinéa, arriva et se posa juste à côté d'Hikari. Tandis que Kasuma s'assit avec les villageois

Hikari: Bon je vois que tout le monde est là, commençons ! Les enfants cette année, qu'avez vous de faire pour les lampions ?
un enfant répondit : faudrais que cette année à la palce de mettre de la couleur, faire des dessins de fleurs, non ?
Hikari: Bon idée, et les autres qu'en pensez-vous ?
les autres enfants dirent tous "oui"
Hikari: Accordez ! Maintenant d'autres idées pour la décoration du village ?
Une personne âgée avec une toute petite voix se mit à parler: Nous pourrions peut-être mettre des guirlandes florales au niveau de nos maisons et autour de la grande place .
Kasuma: Il va falloir parler plus fort mamie, Hikari est un peu sourde d'oreille hahaha
Hikari: Comment çà, je suis sourde d'oreille Kasuma ? hihihi ! Bon reprenons, nous en étions où ? Ah oui les décorations ! Alors qui est pour l'idée de Manouija ? ou avez-vous d'autres idées ?
Kasuma: moi je suis pour la mamie, reste a savoir la couleur et la forme des guirlandes
Hikari répondit: la couleur des branches de cerisier du printemps ? Enfin c'est juste une idée comme çà ! A moins que vous préférez comme fleur les édelweiss voir les coquelicot ?
Manouija proposa: Et si nous mettions de toutes les fleurs qui entourent notre village sur les guirlandes, nous utilisons de vrai fleurs, non ?
Les gens du village dirent tous en même temps : Oui Très bonne idées Manouija !
Hikari: Bon je vois que tout le monde est d'accord avec çà héhéhé
Hikari : Et vous les enfants ou bien évidemment les adultes hein ^^ Voulez-vous encore cette année des petits stand de jeu ?

Les enfants crièrent: "ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii "
Hikari: hihihihihi je le savais ^^ Bon ensuite chaque famille devra s'occuper en ramenant pour le soir des petits plats, soit 2 plats principales et un dessert. Ça convient à tout le monde ?

Les villageois firent tous un signe de salutation.

Hikari: Bon çà aussi affaire classée Smile on avance assez vite héhéhé ! Bon Alinéa ? Alors pour les artifices, c'est bon ?
Alinéa: Oui, je devrais être prête dans les temps, et je vous prépare une petite surprise cette année.
"Chouette" cria un enfant à deux places de Kasuma
Un jeune homme se leva et demanda : Mademoiselle ? Je parle au nom de toute la communauté, nous aimerions savoir si cette année vous pourriez nous faire une danse en guise de spectacle du soir ?
Hikari: Heuuuu ... (tout en regardant la communauté, mais plus Kasuma et se tourna aussi vers Alinéa)

Kasuma était en train de discuter avec sa voisine n'écoutant pas la proposition du jeune homme

Hikari: Bon et notre cher Kasuma, qu'en penses-t-il de cette idée ?
Kasuma: Hein de quoi? Ha oui, je suis tout a fait d'accord avec la mamie
Hikari: Heuuu Kasuma, nous étions passé à autre chose ! Bon Hujia, pouvez-vous répéter votre question pour ceux qui n'ont pas tous entendu !
Kasuma: Ha ouai parce que ceux qui n'écoute pas son vraiment chiant, n'est ce pas? heu

Kasuma chercha a gauche et a droite de qui elle parlait mais s’aperçut que Hikari parler de lui

Hujia: Donc je demandais à Mademoiselle et au nom de toute la communauté, elle pourrait nous faire une danse en guise de spectacle au cours de la soirée !
Kasuma: qui c'est qui va danser?

Les villageois le regardèrent d'un drôle d'air, et un petit vieux répondit : en tout cas c'est sur Kasuma Sama peut jouer le clown !
Hikari: Roo aydu, c'est pas très gentil çà !
Aydu répondit: ben il déconnes, j'ai le droit de faire pareil non ? c'est juste une plaisanterie, je n'oserai pas l'offensé réellement
Kasuma: ha ouai, j'aime bien faire le clown, même si je le fais jamais exprès

Ils éclatèrent tous de rire ! (même Hikari)

Hikari: Bon je crois que nous allons stopper là pour la soirée, et je vous promet de réfléchir à la question. Je vous souhaite à tous une excellente soirée voir même une bonne nuit

Hikari tenu le bras d'Alinéa, lui montrant qu'elle aimerait avoir une discussion avec elle. Kasuma en profita pour se rapprocher de Hikari et alinéa

Kasuma: Hé bien quelle soirée, ils sont sympa dans ce village !
Hikari: Oui, c'est ce que j'aime dans mon village. Alinéa ? Pourquoi la communauté me demande çà ?
Alinéa: C'est tout simplement lié à notre coutume, normalement la fille de la famille noble qui a eu ses 12 ans avant la fête de l'été, doit faire sa première représentation de danse en cet honneur afin de remercier la communauté, elle devra le faire jusqu'à ce qu'une nouvelle fille noble prenne le relais une fois qu'elle aura eu ses 12 ans.
Hikari: Ah ? Mais pourquoi mon père ne m'en a jamais parlé dans ce cas là ?
Alinéa: Il est très occupé en ce moment et a dû omis de vous prévenir
Kasuma: C'est commun ça, chez les hyuga aussi ça se fait
Hikari: C'est vrai ? Bon ben je le ferais alors. Je prendrais sur mon temps du matin vu que Kasuma dort hihihi
Kasuma: Je ne dors pas tous les matin non plus
Hikari: Ben tu dormiras tous les matin hihihihi
Kasuma: Pour la peine, je serai réveiller de bon heure tous les matin maintenant
Hikari: Pourquoi ? Et que feras-tu ?
Kasuma: Ba je viendrais te voir danser

Hikari ne su quoi répondre à çà. Puis au bout de deux minutes, elle dit:

Hikari: Enfin Kasu, pourquoi voudrais-tu voir la danse avant les autres ? Et tu risquerais de me déconcentrer !
Kasuma: Je pourrais te donner mon avis, et t'encourager
Hikari: Tu as déjà vu des danseuses alors ? Ben écoute, je suis pas contre dans ces cas-là !
Kasuma: Et Alinéa pourrait venir aussi ?
Hikari: Tu as l'air de bien l'apprécier cette jeune fille, non ?
Kasuma: Ba non ! Mais plus on a d'avis et mieux c'est, non?
Alinéa: Oui tout a fait et puis c'est toi Hikari qu'il apprécie le plus de nous deux
Kasuma: Hein comment ça?
Alinéa: Changeons de sujet, c'est mieux !
Kasuma: Hikari est juste une amie
Hikari: Oui oui on est juste ami. Bon allez je vais aller me coucher
Alinéa: Moi je rentre, on sait jamais quand on m'appelle pour une urgence
Kasuma: Je te raccompagne

Hikari courut à sa maison et sauta sur le toit de sa maison en passant par un arbre pour contempler le ciel.

Alinéa: Si tu veux Kasuma ( arrivée devant chez elle, elle reprit la conversation) Veux-tu jouer au poker ?
Kasuma: Hé bien je suis censé protéger Hikari mais je suppose qu'elle est en sécurité au village, alors. VIVE LE POKER !!!

Kasuma leva le poing en l'air à ces paroles

Alinéa: Eh bien je ne te pensais pas autant joueur. Allez allons-y !


Pendant ce temps, Hikari regardait les étoiles et attendait le passage des étoiles filantes.

Alinéa et Kasuma , eux étaient occupés à jouer aux cartes. Hikari sentit une drôle de présence, et sentant un danger se liquéfia et se glissa dans la gouttière. Puis courut à grande vitesse chez Alinéa. Kasuma sentit la présence d'Hikari et sortit. Hikari arriva près de Kasuma, toute haletante. Elle prit une voix basse et dit:
Hikari: Kasu ... j'ai sentit une présence et le danger sur le toit
Kasuma: Alinéa prend soin d'elle

Kasuma regarda en direction de la maison d'Hikari. Il vit une ombre se déplacer à grande vitesse s'échapper du toit et s'en éloigner. Pendant ce temps, Alinéa fit rentrer Hikari dans sa maison. Kasuma rentra chez Alinéa.

Kasuma: J'ai vu une ombre mais elle est partit en direction de la sortie du village. je ne sais pas ce que c'était mais le danger est écarté maintenant

Kasuma s'accroupit devant Hikari et lui releva ses cheveux pour voir son visage

Kasuma: Tu n'as plus rien à craindre, je suis là maintenant
Hikari: Je peux rester ici avec vous ? Je ne vous gênerais pas promis, et je dirais rien
Kasuma: Il vaudrait mieux que l'on reste dormir ici cette nuit, si ça ne te dérange pas Alinéa
Alinéa: Pas de soucis, je vais vous préparer çà, le problème c'est que j'ai qu'une chambre, un canapé, après c'est la table qui sert pour les blessés
Kasuma: Vous n'avez qu'à dormir toutes les deux dans la chambre, je vais rester sur le canapé
Alinéa: Bon si le danger est écarté, je vais fermer les volets et la fenêtre de la chambre, installer Hikari, on laissera la chambre entre ouverte pendant que l'on jouera, non ? Car j'ai pas envie de me coucher de suite
Kasuma: Ok dac

Une fois le lit fait, la chambre préparée Alinéa appela Hikari, lui tendit un tee shirt pour pouvoir dormir. Peu de temps après Hikari sortit de la chambre vêtu du tee shirt qui lui couvrait un chouillat plus bas que ses fesses et passa dire bonsoir à Kasuma et Alinéa. Hikari n'avait pas l'air très joyeuse, on pouvait lire la crainte sur son visage malgré tout.
Kasuma se pencha sur le coté quand Hikari dit bonsoir à Alinéa, tout à coup, il perdit l'équilibre et tomba par terre. Hikari se retourna et demanda à Kasuma si tout allait bien. Tandis qu'Alinéa se mit à se tordre de rire.

Kasuma se releva

Kasuma: Oui oui ça va, t'inquiètes pas, j'ai juste heu trébuché de ma chaise
Hikari: Ok, bonne nuit à vous deux. (aucun sourire n'était sortit sur son visage, et fila dans la chambre)
Alinéa: Hihihihi ben alors Kasuma ? Non non t'inquiètes pas, je ne dirais rien (dit-elle tout en souriant) Bon alors reprenons la partie héhéhéhé, à moins que tu es besoin d'un verre d'eau fraiche ? héhéhéhé

Kasuma ramassa sa chaise

Kasuma: Je comprend pas pourquoi tu dis ça
Alinéa: Pas grave, passons ! C'est ton tour de dire

Ils se remirent à jouer, au bout de 45 minutes environ, ils entendirent un petit cri disant "NON", suivit d'une respiration rapide et forte.

Kasuma: Laisse alinéa, j'y vais, Hikari fait un cauchemar

Kasuma entra doucement dans la chambre et s'aprocha du lit. Il vit Hikari qui tremblait, gigotait et qui n'arrêtait pas de dire "non lachez-moi, je veux pas venir". Kasuma s'approcha d'elle et lui chuchota:

Kasuma: Chuuut Hikari, c'est Kasu, calme toi, tu ne crains rien ici

Quand Hikari entendit la voix de Kasuma, elle se calma, et repartit dans ses songes paisiblement.

Kasuma se redressa tout doucement. Tandis qu'Alinéa l'attendait tranquillement et dit:
Alinéa: Je crois que toute cette histoire l'a touchée bien plus que je le croyais, est-ce la première fois depuis qu'elle est guérie ?
Kasuma: Oui, a ma connaisance, mais tu sais, je la comprends, ma petite soeur et moi même avons faillit être kidnapper
Alinéa: Ah bon ? Ce qui est sur c'est qu'elle a bien sentit le danger ce soir, et çà lui est revenu comme un boomerang en pleine face. Tu veux bien m'expliquer ce qui t'étais arrivé ?
Kasuma: Il n'y a pas grand chose à expliquer, je possède un don rare que tous les ninja ne peuvent avoir, alors ça fait des envieux, Hikari est pareil
Alinéa: Je sais pas si notre chef t'en as parlé, mais le kidnapping tenté sur Hikari, l'a bien remuer aussi, je crois que çà lui à rappeler une histoire qui date de 10 ans. Et vaut mieux qu'Hikari ne sache rien de tout çà.

Kasuma se rassit tout en écoutant le récit d'Alinéa, puis l'interpela :

Kasuma: Ce genre de chose nous boulverse, on n'a l'impression de n'être que des choses et non des personnes
Alinéa: Oui, je suis d'accord avec toi, j'en sais pas beaucoup sur cette histoire, j'étais jeune et les grandes personnes avaient ordre de ne plus jamais en parler afin qu'Hikari ne le sache jamais. Notre chef avait eu deux enfants, il avait Serei âgé de 5 ans et Hikari âgée de 2 ans, l'ainé fût enlever, nos meilleurs ninjas sont partit récupérer l'enfant, nous avons perdu pas mal de nos meilleurs ninjas, mais le plus dur c'est qu'il était trop tard pour l'enfant, il était mort quand ils l'ont retrouvé.
Cette nuit-là notre chef a perdu non seulement son fils mais sa femme aussi, elle fût tuée au cours de la bataille.

Kasuma: Je suis désolé, je ne savais pas ... je comprends mieux maintenant pourquoi cette histoire la bouleverse, elle ne s'en souvient peut-être pas mais c'est inscrit dans son subconscient.
Alinéa: Oui, je le pense aussi
Kasuma: Mais en tout cas, je comprends un peu mieux maintenant. D'ailleurs, on ferait mieux d'aller au lit, une présence avec elle la rassurerait.
Alinéa: Par contre j'ai pas d'enfant, ni de frère ou de soeur, tu crois vraiment que si elle fait un cauchemar, j'arriverais à la rassurée ?
Kasuma: Tu es une femme, agit comme tel, je suis sur que tu y arriveras
Alinéa: T'es mignon toi, mais bon je veux bien essayer, si j'y arrive pas , je viens te réveiller.
Kasuma: Et l'instinct maternelle alors?
Alinéa: Oué ben çà on repassera mon cher.
Kasuma: Ok, au moindre problème n'hésite pas
Alinéa: Çà marche, bonne nuit Kasuma (elle partit se coucher, tout en laissant la chambre entre ouverte)
Kasuma: Bonne nuit à toi

Kasuma n'alla pas se coucher et resta debout à l'affut du moindre dangers. Malheureusement, Hikari fit à nouveau un cauchemar, mais il était tellement fort qu'elle se réveilla d'un coup sec, elle ne reconnaissait pas les lieux, et se dirigea dans la pièce en face. Elle était de nouveau toute tremblante et complètement paniquée.
Kasuma était rester devant la fenetre.

Kasuma: Hikari, que t'arrive-t-il?

Hikari: Je je je , mais où suis-je ?
Kasuma: Calme toi, tu es chez Alinéa, tu ne te souviens pas?
Hikari: Non , je ne m'en souviens plus, mais maintenant que tu le dis. Oui t'as raison, je suis bien dans son salon.
Kasuma: Tu as du faire un mauvais rêve, mais tu n'as pas à t’inquiéter, Alinéa est avec toi dans la chambre.
Hikari: D'accord, je retourne au lit.

Hikari retourna se coucher et Kasuma chuchota à lui-même:

Kasuma: Il n'y a plus l'air d'avoir de danger, je vais pouvoir dormir un peu

Hikari essaya de se rendormir, mais elle eut trop peur et se cacha dans le placard tout en étant assise. Elle finit par s'endormir malgré elle.
Alinéa se réveilla de bonne heure, vit que Hikari n'était plus là, elle fonça dans le salon, et ne la vit pas, elle réveilla donc Kasuma :
Alinéa: Kasumaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !! Réveilles-toi Hikari a disparut !

Kasuma se redressa et regarda autour de lui dans la piece

Kasuma: Ha, elle a pas disparut, elle est dans le placard

Puis il se rendormit, quelques secondes plus tard, Kasuma sauta du canapé en s'écriant

Kasuma: Mais qu''est-ce qu'elle fout dans le placard?
Alinéa: Qu'est-ce que j'en sais moi !! Bon on va pas la laisser là dedans !

Kasuma rentra dans la chambre et ouvrit le placard

Kasuma: Hikari, que fais-tu là?

Elle ne répondit pas, Alinéa se pencha alors sur elle et dit : "Elle dort à point fermé". Kasuma la prit doucement dans ses bras pour l'amener dans le lit sans la réveiller.

Alinéa: Kasuma ? Je suis navrée mais j'ai mes visites à faire ? Reste avec elle dans la chambre , reposez-vous tout les deux, je reviendrais dans 3h sur.
Kasuma: D'accord

Alinéa les laissa seuls, puis fila faire ses visites. Kasuma s'installa dans un fauteuil près du lit.

_________________
Dark Princess

Histoire d’un jour

De fil en aiguille, la vie s’écoule comme un long fleuve tranquille et la mort n’est qu’un passage pour une nouvelle vie. Alors n’ayez pas peur de mourir et réjouissez-vous de cette nouvelle vie qui vous attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://age-des-dieux.4umer.com/index.htm.net
Tatiana Alesky
Webmaster
Webmaster
avatar

Nombre de messages : 619
Age : 40
Localisation : La taverne des joueurs
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: L'histoire de Kasuma et d'Hikari (thème Naruto)   Mer 6 Juil - 17:54

ATTENTION CERTAINES PARTIES DU TEXTE PEUVENT HEURTER LA SENSIBILITE DES PLUS JEUNES !!!



Quelques heures plus tard, Hikari se réveilla. Elle vit Kasuma assit juste à côté d'elle sur le fauteuil, en train de dormir. Hikari se rapprocha de Kasuma, lui fit la bise et tacha de sortir de la pièce sans faire trop de bruit, mais ne connaissant pas les lieux se cogna la jambe contre un petit tabouret qui se trouvait juste à coté de la porte de la chambre. Kasuma garda les yeux fermé :

Kasuma: La prochaine fois que tu quitte une chambre en douce, fais moins de bruit
Kasuma: houuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa


Kasuma s'étira de tout son long

Hikari: heuuu ( se sentit pas très à l'aise sur le coup)

Kasuma se leva en se grattant le dos. Soudain il remarqua que Hikari n'était pas a l'aise

Kasuma: Qu'est-ce qui t'arrive? Ça va?
Hikari: Oui çà va aller (répondit-elle d'une voix toute fluette)

Kasuma s'approcha et la regarda

Kasuma: Tu en n'es sur?
Hikari: Oui oui (mais il la vit se tortiller les doigts, et sa voix resta toute faible)
Kasuma: Hahaha, on dirai ma petite sœur, toi, tu as un truc derrière la tête
Hikari: Moi ? Non non, par contre j'aimerais bien ne pas rester trop longtemps devant toi dans cette tenue, c'est gênant.

En effet, avec la lumière du jour, on pouvait déceler les formes d'Hikari à travers le tee shirt qui s'arrêtait juste en bas de ses fesses.
Kasuma enleva sa veste et la mis sur les épaules d'Hikari.

Kasuma: D'ailleurs tu devrais te couvrir, tu as l'air d'avoir froid !

Hikari se regarda et comprit pourquoi Kasuma lui disait qu'elle avait froid, du coup elle se mit à lui dire d'un ton assez fort :

Hikari: KASU !!!! (puis reprit une voix douce) Merci quand même pour la veste. Bon je vais rentrer à la maison, pour me laver et me changer.

Kasuma regarda Hikari sortir

Kasuma: Qu'est-ce que j'ai dit moi encore

Hikari prit sa douche et se changea dès qu'elle pénétra chez elle. Kasuma en profita pour se balader dans le village avant de rejoindre la maison d'Hikari. Une fois Hikari prête, elle grimpa sur la toiture de sa maison, et regarda par terre. On aurait dit qu'elle cherchait quelques choses. Kasuma arriva tranquillement les mains dans les poches devant la maison.

Kasuma: Hikari? Tu es où?
Hikari: Je suis sur le toit, donnes-moi quelques minutes, je descends
Kasuma: Qu'est-ce que tu fous encore sur ce toit? Ta chambre n'est pas la haut
Hikari: Je sais je sais , attends-moi, j'en ai pour quelques minutes. (Et se remit à chercher sur le toit.)
Kasuma: Tu sais, je me suis baladé sur le retour, et j'ai vu qu'il y avait un bain chaud dans le village.
Hikari: Oui oui en effet Kasu. (Elle se pencha pour ramasser quelque chose et l'emballa dans un morceau de tissu, et se remise à chercher cette fois-ci vers la gouttière) Ah !!! Le voilà !!! (elle ramassa autre chose et le mit dans sa poche, puis descendit)

Kasuma: Ça pourrait-être sympa d'y aller tout les deux
Hikari: Heu ... (après un laps de temps) Ok vas-y je te rejoins, je voudrais voir Alinéa avant.
Kasuma: Elle est partie faire ces visite, elle risque d'être occupée
Hikari: Pas grave faut que je la trouve, çà sera facile, je demanderais au villageois qui sont restés au village si ils l'ont vu.
Kasuma: Ok dac

Hikari se mit à la recherche d'Alinéa, elle mit moins de dix minutes à la trouver. "Alinéa ? Tiens, hier on m'a lancé çà dessus, j'aimerais que tu vois si y a pas un produit dessus. Bon je dois filer, à plus tard !" Elle fila directement au bain chaud et pour retrouver Kasuma. C'était la première fois qu'Hikari rentrait dans le bain chaud du village, on lui donna une serviette et comme c'était la première fois qu'on la voyait, la personne du vestiaire lui expliqua en gros. Hikari se changea et donna ses vêtements, puis se dirigea vers le bain en ayant une main posée sur son épaule gauche, et appela Kasuma pour savoir où à peu près il était.

Kasuma: Je suis la, dans l'eau, dépêche-toi de venir, elle est à température idéal
Hikari: Ok mais tu te retournes d'abord, non mais !
Kasuma: Comment ça me retourner?
Hikari: Ben oui quoi, pour pas que tu me vois entrer dans l'eau
Kasuma: Je ne vois rien d'où je suis de toute manière

Hikari pénétra doucement dans l'eau, et enleva la serviette au moment où l'eau se retrouvait à ses cuisses. Hikari avait toujours sa main posée sur son épaule et l'enleva une fois que l'eau la recouvrait. Kasuma s'approcha doucement d'Hikari par derrière et lui lança de l'eau avec ses mains.

Hikari: Mais .. comment tu t'es retrouvé derrière moi ?
Kasuma: Ba j'ai fait le tour pardi
Hikari: T'as rien vu j'espère ?
Kasuma: Rho mais non j'ai rien vu avec cette brume, j'ai juste entraperçut que tu tenais ton épaule mais c'est tout !

Elle lui lança aussi de l'eau afin de changer de sujet. Kasuma riposta aussi sec.

Kasuma: Mais y a une chose qui m'intrigue quand même
Hikari: Heu .. quoi ?
Kasuma: Pourquoi tu te tenais l'épaule toute à l'heure?
Hikari se sentit gênée et dit : C'est rien Kasu, juste une éraflure

Kasuma s'approcha d'Hikari

Kasuma: Comment ça une éraflure ? Montre-moi çà !
Hikari: Non, ce n'est rien je te dis !
Kasuma: Et ce pansement alors ? Ce n'est rien peut-être ?

Hikari ne dit plus un mot et pencha son regard. Kasuma leva le menton d'Hikari avec son index.
Kasuma: Hikari, je ne suis pas seulement là pour t'entrainer, mais aussi pour veiller sur toi, tu n'as pas à hésiter de me parler de ce genre de chose, comment c'est arrivé?
Hikari: C'est dû à l'attaque d'hier soir, mais n'en parlons plus tu veux bien ?
Kasuma: Au contraire moi je veux en parler
Hikari: Et si tu me disais plutôt pourquoi on est là ?
Kasuma: Pour se détendre, l'entrainement ce n'est pas tout
Hikari: D'accord, bon alors vas-y questionnes-moi, je vois bien que çà te démanges !
Kasuma: Après le bain

Hikari soupira. Tandis que Kasuma claqua l'eau pour l'arroser, mais elle répliqua aussitôt.
Au bout d'un moment, Kasuma se plaqua contre un rocher, l'eau lui arrivait au niveau du nombril laissant à découvert son torse.

Kasuma: Haaaa, y a pas à dire, les bains chaud, y a rien de mieux !

Hikari ne put échapper son regard de Kasuma, elle ne se lassait pas de cette scène. Elle ne comprenait pas trop pourquoi.

Kasuma: Dis moi Hikari, ça te fait quel âge déjà?
Hikari: J'ai eu 12 ans au printemps
Kasuma: 12 ans déjà, tu vas commencer à attirer tous les garçons du coin. Hahaa !
Hikari rougit
Hikari: Mais bon les garçons de mon village ne m'attirent pas.
Kasuma: Tu dis ça pour le moment ...
Hikari: Et puis pour l'instant je suis avec toi.
Kasuma: C'est vrai qu'à côté d'un beau gosse comme moi, les garçons du village sont nul hahahahahaha
Hikari ne dit mot mais sourit
Kasuma: Tu commences à devenir une femme après tout
Hikari: Là dessus c'est sur que tu marques un point, je vois bien comment j'ai changé par rapport à l'hiver dernier. Hihihihi
Kasuma: Ba je t'ai pas connu l'hiver dernier
Hikari: Ben disons que cette fois-ci le Mademoiselle me convient bien plus hihihihi
Kasuma: Comment ça ?
Hikari: Comment dire çà, je ressemble plus à une demoiselle maintenant qu'avant ! Enfin je ressemblais bien plus à une enfant qu'autre chose.
Kasuma: Ha oui, les éternelles changement du corps
Hikari: Oui en effet et c'est pas facile tous les jours
Kasuma: Ha ça j'imagine, dire que ma sœur va connaitre ça dans quelques années
Hikari: Et oui mais bon elle a encore un peu de temps devant elle.
Kasuma: Le temps passe plus vite que l'on ne le croit
Hikari: Ça doit-être bien quand même d'avoir une petite sœur ! T'as bien de la chance, car fille unique c'est pas vraiment la joie, et encore moins quand on a plus qu'un parent en vie.
Kasuma: C'est parfois amusant mais ça pose beaucoup de questions
Hikari: Humm .. j'y avais pas pensé à çà
Kasuma: Ha moi oui
Hikari: Dit voir Kasuma ? ... Heu ... J'ai une petite question mais si çà te gène ne me réponds pas d'accord ?
Kasuma: C'est quoi?
Hikari: Tout à l'heure tu me parlais des garçons, mais et toi, as-tu une copine ?
Kasuma: Ha non, je n'ai pas encore cette chance. Il faut dire que j'ai passé pas mal de ces dernières années à l'entrainement.

Hikari était à moins de 70 cm de Kasuma, et glissa sa main sur un des côtés de son torse afin d'essayer de le chatouiller. Kasuma se tordit et rigola

Kasuma: Mais heu ... je suis chatouilleux moi

Hikari: Oui je vois çà héhéhéhé (elle s'arrêta)

Kasuma la chatouilla à son tour. Hikari se retourna d'un coup vers Kasuma et se retrouva face à lui tout en disant : "Aaaaaaah !!!" Quant Hikari sentit la peau de Kasuma, elle recula aussitôt de quelques centimètres. Kasuma ne bougea pas.

Kasuma: Ha oui effectivement, on peut vraiment t'appeler mademoiselle
Hikari: Ooh Kasu (dit-elle timidement en ayant le visage complètement rouge)
Kasuma: Tu n'as pas à avoir honte

Kasuma s'aperçut qu'Hikari avait la chair de poule au niveau de ses épaules.
Kasuma: Comment fais-tu pour avoir froid ? Moi je brule !
Hikari: Heuuu ... franchement ? Je ne sais pas.
Kasuma: Un conseil, plonges-toi entièrement dans l'eau si tu as froid
Hikari: Pourtant non je n'ai pas froid, je te le promet
Kasuma: Ha je pige alors héhéhé
Hikari: Ha ?
Kasuma: Tu n'es pas habituée au contact physique, je me trompe?
Hikari complètement gêner réponds: Ben .. heu .. en effet c'est la première fois que j'ai un contact à même la peau avec quelqu'un.
Kasuma: Ne soit pas gêner comme ça, c'est tout à fait naturel
Hikari: Peut-être mais çà fait tout drôle
Kasuma: Au début oui mais après, tu verras que c'est agréable
Hikari: tu as peut-être raison
Kasuma: Ça m'arrive d'avoir tord mais pas tout le temps xd
Hikari: Ben je m'en doute mais là je ne peux pas le savoir (sourit à Kasuma)
Kasuma: Tu verras qaund tu auras un petit ami
Hikari: Oui enfin si j'en trouve un héhéhé
Kasuma: Tu es mignonne, brillante, il n'y a pas de raison
Hikari: On verra bien .

Kasuma vit qu'Hikari avait de nouveau la chair de poule, mais cette fois il ne voyait pas de raison apparente.

Kasuma: Pourquoi tu trembles encore?
Hikari: Je sais pas , j'ai froid tout d'un coup
Hikari: Je crois que je ferais mieux de sortir de là, je me sens bizarre.
Kasuma: Ha relaxes-toi un peu, on n'est bien ici
Hikari: d'accord (elle se mit à plonger sous l'eau et nager)

Kasuma resta immobile. Hikari resta sous l'eau et se glissa vers Kasuma, lui chopa les jambes afin de le faire tomber.

Kasuma: haaaaaaaaaaa


Il fit aspirer sous l'eau pendant qu'Hikari remontait à la surface afin de pouvoir prendre l'air, mais Kasuma ne remonta pas. Hikari commença à scruter autour d'elle afin de savoir où il se trouvait. Soudain elle sentit des mains au niveau de ses hanches qui la chatouillait par derrière. Aussitôt elle se retourna, et se mit à rire

Hikari: Arrêtes-tu chatouilles !!!
Kasuma: C'est toi qui a commencé d'abord
Hikari: Attends ! Tu vas voir ! (se lança sur Kasuma afin de le chatouiller à nouveau)

Kasuma plongea sous l'eau pour esquiver. Elle fit de même, et tacha de choper une de ses jambes. Elle réussit et tira sur la jambe afin de faire revenir Kasuma près d'elle. Kasuma remonta à la surface pour reprendre son souffle. Elle le suivit dans son mouvement.

Kasuma: Décidément, tu prends goût au contact
Hikari: Attends, à part te choper part la jambe on a pas vraiment eu de contact par rapport à la dernière fois, je me trompe ? Et puis, je sais pas si j'y ai prit goût en plus ! (dit-elle tout en souriant)
Kasuma: Tu m'as quand même chopé la jambe
Hikari: Roo oui mais bon c'est pas pareil que d'être l'un contre l'autre quand même ! Non ?
Kasuma: Non c'est pas pareil mais bon. C'est disons un peu moins intime héhéhé
Hikari: Kasu ? Tu me disais que tu n'avais pas de copine, c'est bien çà ? Mais as-tu déjà eu une copine ? Et dans ce cas jusqu'où as-tu été ? Oups pardon ! Oublies çà ne me regardes pas ! C'est juste que je me pose des questions sur ce sujet, ben oui c'est l'inconnu pour moi. Tu m'en veux pas ?
Kasuma: Oui j'en n'ai déja eu
Hikari: Ah ! Et mes autres questions ?
Kasuma: Quel autre question?
Hikari: Ben tu sais , pour moi c'est complètement l'inconnu. Donc je me pose des questions, tu vois
Kasuma: C'est normal de se poser des questions

Après un temps d'attente, Hikari reprit : Et tu as été jusqu'où ?
Kasuma: Comment çà, jusqu'où?
Hikari: Ben heuuu ... j'ai remarqué que dans mon village, certains jeunes, passait du temps ensembles, se faisaient quelques bisous, une fois j'ai même vu qu'ils s'embrassaient avec la bouche.
Kasuma: C'est normal ça, c'est une preuve d'amour
Hikari: Ok (Hikari se frotta l'épaule, là où elle avait le pansement)

Kasuma s'approcha

Kasuma: Laisses-moi voir
Hikari: Mais ... ce n'est rien, çà me brule un peu c'est tout
Kasuma: L'eau devrait te faire du bien pourtant, les sources chaudes sont parfait pour la santé
Hikari: Oui ben non c'est pire dès que je suis complètement dans l'eau
Kasuma: Reste en dehors de l'eau alors. Enfin heu je veux dire, juste les épaules
Hikari: Oui oui je vais rester comme ça

Hikari se dirigea vers un rocher pour prendre appuie.

Kasuma: Alors toi qui ne connaissait pas les bains chaud, tu en penses quoi?

Kasuma nagea tranquillement en faisant des arc de cercle autour d'Hikari

Hikari: Ben c'est pas mal je trouve, de plus c'est marrant, j'aurais bien voulu nager un peu plus afin de mieux me détendre mais bon. Et puis je suppose qu'on reviendra, non ?
Kasuma: Ba pourquoi pas, mais pourquoi tu ne pourrais pas nager, je le fais bien moi !

Elle se remit à nager, mais stoppa assez vite. On pouvait voir sur son visage une douleur, mais elle n'en dit rien.
Kasuma se plaça à coté d'elle

Kasuma: Prend appuie sur moi, ça te feras moins mal
Hikari: ok

Hikari posa sa main gauche sur l'épaule de Kasuma, ce qui évita qu'elle bouge son bras durant la natation. Ils nagèrent comme çà durant quelques minutes. Au bout de quelques minutes, Hikari sentit à nouveau la douleur à force de tenir son bras en l'air
Kasuma: Reposes-toi un peu

Elle se dirigea vers les marches afin de s'assoir dessus. Elle en grimpa quelques unes, jusqu'à ce que l'eau lui arrive au dessus des genoux, se retourna puis s'assit, en mettant les bras croisés. L'eau lui arrivait dorénavant à la taille. Hikari ne se rendit pas compte de ses gestes car elle avait trop mal pour penser à ce qu'elle venait de faire. Kasuma fit mine de n'avoir rien vu.
Kasuma: Heu dis moi, pourquoi tu me posais ce genre de question tout à l'heure?
Hikari: Heu quels questions ? Car j'en ai posé pas mal
Kasuma: A propos des jeunes du village qui s'embrassaient
Hikari: Ben ... c'était juste pour savoir si tu l'avais déjà fait et dans ce cas j'aurais bien aimé que tu me dises ce que t'avais ressentit.
Kasuma: Oula, c'est une question difficile ça ! Disons que c'est très agréable, on a une sensation de chaleur dans tout le corps
Hikari: Hummm ... pas facile de comprendre tout çà ( la voix d'Hikari commençait à devenir fragile et basse)
Kasuma se raprocha: Qu'est-ce que tu as dis?
Hikari: Je disais que c'était pas facile à comprendre (dit-elle toujours d'une petite voix fluette)
Kasuma: Ha tu verras quand ça t'arrivera, on ne peut pas vraiment l'expliquer
Kasuma aperçut quelques larmes couler le long du visage d'Hikari. Il se rapprocha d'avantage
Kasuma: Pourquoi tu pleures? C'est ton épaule?
Hikari s'essuya les larmes et lui répondit : Heuuu ... ben ...
Kasuma: Attends-moi ! Je reviens tout de suite

Kasuma sortit de l'eau en direction des vestiaire. Hikari détourna son regard en direction opposé de Kasuma. Quelques instants plus tard, Kasuma réapparut derrière Hikari, sauta par dessus elle pour atterrir dans l'eau.

Kasuma: La vache, on se les cailles en dehors de l'eau
Hikari se mit à rire en se voyant éclabousser par Kasuma
Hikari: Ce n'est pas grave Kasu, c'est pas comme-ci c'était de l'eau froide

Kasuma tenait un petit pot dans sa main et se rapprocha d'Hikari, puis s'assit à ses cotés
Kasuma: Tu permets?

Kasuma en leva délicatement le pansement d'Hikari, ouvrit le pot et appliqua la pommade sur la plaie

Kasuma: Dis moi ? Tu m'as dit que c'était arrivé comment déjà?

Hikari: Hier soir sur le toit de la maison, quand j'ai sentit le danger je me suis liquéfiée, mais je m'en suis aperçut un peu tard et j'ai pas réussit à esquiver complètement ce que l'on m'avait envoyé dessus. Mais hier j'avais pas mal
Kasuma: Voilà c'est terminé, par contre, comme la plaie était infectée, ça risque de picoter un peu

Hikari commençait à serrer un peu les dents.

Kasuma: Courage, ça fait mal sur le moment mais les onguents sont les meilleurs que je connaisse

Hikari ne dit rien durant une à deux minutes, elle se mit à serrer plus fort les dents et chopa une des mains de Kasuma pour la serrer. Kasuma la regarda sans rien dire. Il vit la blessure se refermer petit à petit.
Au loin, ils entendirent Alinéa les appeler en demandant où était Hikari.

Hikari: Kasu ? Comment fait-on pour pas qu'elle sache qu'on sort des bains chauds ?
Kasuma: Tu n'as qu'à sortir par la sortie, moi je sortirai à ma façon
Hikari: Ok (elle sortit de l'eau prit la serviette et fila au vestiaire)

Quelques minutes plus tard, Hikari retourna sur la place du village et appela Alinéa : Je suis là, Alinéa !
Alinéa rejoignit Hikari
Alinéa: Hikari ? Où est Kasuma ?
Hikari: Ben ... je ne sais pas
Alinéa: Je croyais qu'il devait veiller sur toi ?
Kasuma: Mais bien sur que je veille sur elle, pour qui tu me prends ?

Kasuma apparut derrière un arbre les mains toujours dans les poches comme à son habitude.

Alinéa : Excuses-moi Kasuma, mais je crois qu'on a parlé ! Hikari ? Je te rassures, il n'y avait rien sur les aiguilles que tu m'as rapportées.
Kasuma: Aiguilles quelles aiguilles?
Alinéa: Ben Hikari ne t'a rien dit ? Hier quand elle a sentit le danger, ben c'était pas qu'une impression, vu qu'il y avait des aiguilles sur son toit et c'est celles-là qu'elle m'a apportées afin de faire des vérifications.
Kasuma: Et apparemment, elle ne sont pas empoisonnées?
Alinéa: Ben sur les deux qu'elle m'a ramenées non, j'ai rien trouvé, elle sont nickel comme neuve si je puis dire hahaha !!! Et puis elle a pas été touché à ce que je sache
Kasuma: Ha moi non plus, mais je pense pas, sinon elle nous l'aurait dit
Hikari regarda Kasuma, mais ne dit pas un mot.
Alinéa: oui je le pense aussi, de toute façon à quoi çà lui servirait de cacher çà ! Bon rentrons chez moi, nous serons mieux pour discuter.
Kasuma: Discuter de quoi, c'est qu'on doit s'entrainer nous deux
Alinéa: Je voulais juste savoir si on devait pas prévoir quelques chose pour ce soir ? Afin de protéger au mieux Hikari
Kasuma: On n'a qu'à rester chez toi, si ça ne te déranges pas. Et puis j'ai ma revanche à prendre au poker après tout
Alinéa: Ben je veux bien mais à une seule condition, que tu sois dans la chambre avec Hikari, car j'ai pas envie de ravoir une peur bleue comme ce matin ! Oui oui on l'a fera cette revanche
Kasuma: Ok dac
Alinéa: Bon ben je vous laisse tranquille alors ! Au fait j'ai préparé un pique nique pour vous deux si vous sortez du village.
Kasuma: T'inquiètes un ninja sait trouver lui même sa nourriture peut importe où il se trouve
Hikari : Bon Kasu on y va s'entrainer ?
Kasuma: Je te suis
Kasuma: A plus Alinéa
Hikari: On va au même endroit que d'habitude ? Au revoir Alinéa, à ce soir !
Kasuma: Ok dac

Tous les deux se dirigèrent vers la cascade comme à leur habitude.

Hikari: Dis kasu ? Alors tu vas m'apprendre quoi aujourd'hui ?
Kasuma: Tu as envie d'apprendre quoi ?
Hikari: Ben je sais pas, c'est toi qui doit me le dire non ?
Kasuma: Oui mais je suis de bonne humeur ce matin alors, on fera ce que tu as envie
Hikari: Hummm comment puis-je sentir le danger bien avant une attaque afin que je puisse bien l'esquiver, d'une et de deux j'aimerais savoir mieux me défendre au cas où.
Kasuma: Prédire une attaque, ça vient surtout de l'instinct et de l'habitude, et mieux te défendre et bien ça vient avec l'entrainement mais je trouve que tu sais déjà bien le faire, il faut juste travailler un peu ton sang froid
Hikari: Heu ? Tu veux dire qu'hier j'aurais pu me débrouiller seule ?
Kasuma: bien sur, mais tu n'est pas habituer a ce genre de situation, c'est normal que tu ai réagit de cette manière
Hikari: J'ai une question ? Comment puis-je savoir si mon adversaire est bien trop fort pour moi ?

Kasuma: Ha ba çà en général, tu ne le sais qu'une fois que tu es en train de le combattre
Hikari: Arf et là du coup çà sera plus dur de fuir, je suppose
Kasuma: Ha ba ça oui, une fois le combat engagé
Hikari: Ok allez travaillons ce sang froid alors ! Tiens marrant çà, après le chaud on parle de froid hihihihi
Kasuma: Et on va travailler ton sens de l'humour aussi

Elle éclata de rire aussitôt. Kasuma et Hikari partirent ensemble vers la cascade. Une fois arrivée sur place, Kasuma s'assit sur un rocher

Kasuma: Voyons, comment je pourrais entrainer ton sang froid?
Hikari: Très bonne question, ou alors faudrait aller dans un endroit où il pourrait y avoir du danger héhéhéhé
Kasuma: Ha non, j'ai pas envie de me bagarrer aujourd'hui et puis je vois pas trop où tu trouverais du danger
Hikari: Je parlais pas de toi, toi, tu regardes et tu me guides et puis ben çà il suffit d'aller dans un bar qui n'est pas loin là bas çà se termine toujours mal héhéhéhé
Kasuma: Ha non, surtout pas la bas
Hikari: Bon ben on fait quoi alors ? On procède comment ?
Kasuma: Alors là, je n'en ai aucune idée, peut-être en te chatouillant
Hikari: En me chatouillant ? Je vois pas le rapport
Kasuma: Ba en faite moi non plus
Hikari: Avoues t'as encore envie de me chatouiller ? héhéhéhé

Kasuma chuchota à lui même
Kasuma: Après ce matin c'est plutôt autre chose que j'ai envie de chatouiller

Hikari fit une drôle de tête car elle ne comprit pas son message et lui dit: Mais qu'est-ce que tu bredouilles ?
Kasuma: Ha non non rien t'occupes
Hikari: Bon c'est pas tout çà mais là je m'ennuie ... je vais aller courir un peu d'arbre en arbres
Kasuma: Mais quand vas-tu arrêter de bouger tout le temps
Hikari: Ben je sais pas moi, j'ai du mal à rester en place , mais d'accord ! (elle s'assit aux cotés de Kasuma)
Kasuma: Bon alors vas-y parle-moi, tu as des vues sur un garçon du village?
Hikari: Non du tout ! Ils sont soit pas assez mur, soit bien trop vieux
Kasuma: Ha ça c'est souvent chez les garçons, les fille sont mures plus rapidement
Hikari: Çà je ne sais pas, je n'ai pas vraiment d'amie à part Alinéa et encore elle me voit toujours comme une gamine.
Kasuma: Pourtant, tu ne ressembles pas vraiment à une gamine
Hikari: Ben j'ai bien peur que tu sois le seul à l'avoir remarqué
Kasuma: Ha ba pourtant ça se voit
Kasuma claqua doucement la cuisse d'Hikari
Hikari: Ben Kasu ! M'enfin qu'est-ce qui te prends ? (dit-elle tout en gardant le sourire)
Kasuma: Ba rien
Hikari: Dis tu crois qu'on me verra toujours comme la petite fille du chef ? Où un jour çà changera vraiment et ils me verront comme toi tu me vois ?
Kasuma:Ça viendra, avec le temps, les années, les personnes te reconnaitrons comme Hikari, mais ça demande du temps
Hikari: Ben çà devient long tu sais. C'est ce que j'aime en toi, tu me vois pas comme les autres
Kasuma: C'est normal, les ninja sont tous égaux
Hikari: Ben çà j'aimerais bien te croire mais pour le moment je ne l'ai pas vu
Kasuma: Ça viendra ne t'en fait pas
Hikari: Au fait ? Merci pour n'avoir rien dit sur la blessure et me l'avoir soignée
Kasuma: De rien, pour la peine, tu me devras un bisous
Elle se pencha vers lui et lui donna un bisou
Kasuma: Et bé, tu n'hésites pas toi
Hikari: Tu le mérites bien , donc je n'ai pas à hésiter

Hikari se mit en position allongée, et posa sa tête sur la cuisse de Kasuma afin de contempler les nuages.
Kasuma: Tu sembles vraiment à l'aise avec moi
Hikari: Ben disons que je n'ai plus rien à te cacher, entre ma tenue de ce matin, plus le bain chaud dans la matinée donc autant ne plus être pudique et me mettre à l'aise avec toi.
Kasuma: Ha ça c'est sur que tu n'as plus rien à me cacher
Hikari: Voilà tout à fait nous sommes d'accord.
Kasuma: Ha .. heu ... ça veut dire que tu t'es rendu compte que je t'ai quand même vu entièrement nue ce matin ?
Hikari: Ben oui, quand quelqu'un nous regarde même si ce n'est pas longtemps on sent son regard se poser sur nous, nan ? Et puis tu en crevais d'envie non ?
Kasuma: Comment ça?
Hikari: J'ai bien remarqué tes sous-entendu et tes petits signes, avoues ? Maintenant y a plus d'importance de toute façon !
Kasuma: Oui ba je dois bien avouer que je ne te trouve pas non plus déplaisante
Hikari lui sourit tout en lui disant : Et toi tu es un garçon très intéressant
Kasuma: Ha bon?
Hikari: Oui, au début t'étais une intrigue pour moi, tu étais si secret et dans ton petit monde, puis au fil des jours qui se sont écoulés, je dois avouer que tu devenais de plus en plus attirant à mes yeux.
Kasuma: Héhéhé, je sais, ça fait souvent ça
Hikari: Et ce que j'apprécie le plus chez toi c'est ton côté surprenant car tu arrives toujours à me surprendre, t'es complètement différent des autres garçons que je connais.
Kasuma: C'est que je suis exceptionnel xd
Hikari: Et encore on ne parle pas de ta famille, juste de toi, donc oui c'est sur tu peux le dire Smile

_________________
Dark Princess

Histoire d’un jour

De fil en aiguille, la vie s’écoule comme un long fleuve tranquille et la mort n’est qu’un passage pour une nouvelle vie. Alors n’ayez pas peur de mourir et réjouissez-vous de cette nouvelle vie qui vous attend.


Dernière édition par Tatiana Alesky le Mer 27 Juil - 14:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://age-des-dieux.4umer.com/index.htm.net
Tatiana Alesky
Webmaster
Webmaster
avatar

Nombre de messages : 619
Age : 40
Localisation : La taverne des joueurs
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: L'histoire de Kasuma et d'Hikari (thème Naruto)   Mer 27 Juil - 14:01

ATTENTION CERTAINES PARTIES DU TEXTE PEUVENT HEURTER LA SENSIBILITE DES PLUS JEUNES !!!




Hikari: Kasuma ? Quand tu es déjà sortit avec ta copine tu as été plus loin que le baisé ? (dit-elle d'une voix douce mais gênante)
Kasuma: Comment çà plus loin? De quoi tu veut parler?
Hikari : Ben comment te dire çà, faire l'acte ? Je parle de sexe quoi ! (rougit aussitôt)
Kasuma: Comment çà le sexe, tu n'es pas un peu jeune pour y penser, et puis çà fait partit des trois pêchés des ninjas
Hikari: Des 3 pêchés ? Ben heu disons que j'ai besoin de savoir comment c'est
Kasuma: Comment c'est quoi?
Kasuma: Comment ça se passe?

Hikari: Ben oui, on dit qu'on doit pas aimer mais pourtant nos parents pour nous faire s'aimaient bien eux
Kasuma: Oui c'est sur, bien que j'ai du mal à imaginer mon père et ma mère, baaaaaaaaaaaa
Kasuma: Kasuma eut un frisson dans le dos à cette pensée

Hikari: Kasu tu frissonnes, tu as froid ?
Kasuma: Non non c'est rien t'inquiètes
Kasuma: C'est vrai que tu dois te poser pleins de questions, des questions que ton père peut difficilement répondre

Hikari: Disons plutôt que j'ose pas lui en parler , j'ai quelques secrets noirs que je garde pour moi
Kasuma: Tu peux m'en parler à moi si tu veux, se confier est une chose importante
Hikari: Je sais pas si je suis prête à en parler, mais je me questionne de plus en plus sur l'acte amoureux en lui-même.
Kasuma: Ba tu sais, je n'y connaissais pas grand chose moi non plus avant mais j'ai posé pleins de questions et depuis je me tracasse moins sur ce sujet
Hikari: Alors j'ai une question, vu que tu es un jeune homme, pourquoi certains hommes se comportent odieusement avec les filles, pourquoi font-ils du mal au jeune fille ?
Kasuma: Tu vois certains hommes se sentent supérieur aux femmes, ils ont plus de muscle c'est vrai, mais possèdent un esprit étroit et borné
Hikari: Tu te souviens de la jeune fille que tu as sauvé ? Qui a faillit être violée ? Je n'aurais pas pu supporté qu'elle subisse çà, c'est si dur de s'en remettre.
Kasuma: C'est vrai, l'amour est un sentiment de passion, de tendresse, il n'a rien avoir avec la violence ou la cruauté
Une larme s'écoula sur le visage d'Hikari.
Hikari: tu me le promets ?

Kasuma essuya la larme avec son pouce et regarda Hikari dans les yeux

Kasuma: Bien sur
Hikari sourit légèrement et passa à un autre sujet :
Hikari: Tiens regarde ce nuage , on dirait un aigle, non ?
Kasuma: Oui on dirait

Kasuma regarda le ciel sans enlever sa main du visage d'Hikari
Hikari posa sa main sur celle de Kasuma. Une petite brise se leva.

Hikari: Kasuma, est-ce que tu sais ce que c'est de tomber amoureux ?
Kasuma: Oui
Hikari: Tu veux bien me décrire ce que çà fait ?
Kasuma: Tu ne fais que penser à la personne, ton cœur s'accélère dès que tu entends sa voix, tu souris à chaque fois que tu vois son visage etc
Kasuma: Comme toi en ce moment d'ailleurs

Hikari ne dit plus un mot, et se mit à rougir encore plus, en baissant sa tête en avant. Et elle reprit :
Hikari: Alors c'est bien ce que je pensais ... (laissa un peu de temps s'écouler ) ... Kasuma ? Je crois que je suis amoureuse de toi ! (dit-elle en se retournant vers Kasuma et en redressant sa tête afin de voir son visage)
Kasuma: Je croyais que tu n'allais jamais le dire xd

Hikari est à demi-assise contre la jambe de Kasuma, sa taille est tournée vers lui et le regarde tendrement.
Kasuma s'approcha doucement et embrassa Hikari
Hikari se laissa faire et ferma les yeux

Kasuma: Voilà comment ça fait de se faire embrasser

Hikari sourit et répondit :
Hikari: hummm j'ai pas pu vraiment sentir (et elle lui rendit son baiser)
Kasuma: Et maintenant?
Hikari: Je sais pas hihihihihi c'est très agréable comme sensation en tout cas, si c'est çà que tu me demandes
Kasuma: Et encore
Hikari: Comment çà et encore ?

Kasuma l'embrassa à nouveau mais cette fois mit la langue
Hikari fut surprise, mais ne s'écarta pas pour autant et elle commença à avoir un brin de frissons qui lui parcourait tout le corps

Kasuma: Tu vois c'est différent mais agréable quand même
Hikari: Oui effet Kasu, et je pensais pas que çà me ferait autant de sensation , je dois dire
Kasuma: Te voilà rassurer maintenant, tu sais ce que c'est
Hikari: Kasu ? Tu ne m'as pas embrassé que pour çà tout de même, j'espère ?
Kasuma: Bien sur que non

Hikari se leva , écarta les jambes de Kasuma et s'assied entre ses jambes, son dos était posé contre son torse. Puis elle prit les mains de Kasuma pour les mettre autour d'elle.

Kasuma: Qu'est ce que tu fais?
Hikari: Ben je change de position çà se voit pas ?
Kasuma: Ba si ça se voit quand même un peu
Kasuma: Hahaha

Hikari: Je te gène ? (tout en lui souriant)
Kasuma: Ha non non du tout, au contraire
Hikari: Alors tout va bien

Elle posa sa tête dans le creux du cou de Kasuma, et lui demanda :
Hikari: Kasu ? Ton bras dans le bas de mon dos me gène
Kasuma: Mon bras, qu'est ce que racontes ? C'est toi qui me les tiens

Kasuma s'aperçut de quoi il s'agissait d'un seul coup

Kasuma: Ha merde, non attend, je fait pas attention à ça

Hikari: Ah oui c'est vrai je les tiens ... tu fais pas attention à quoi ?
Hikari: Je croyais que vous n'arriviez pas à maitriser ce genre de chose, non ?
Kasuma: Quel genre de chose?
Hikari: Heuuu ... laisse tomber çà ira, çà ne me gène pas tant que çà, rassures-toi (lui fit un petit bisou dans le cou)
Kasuma: Et puis comment tu es courant de çà toi d'abord?
Hikari: Heuuuu ... bon disons que j'ai eu quelques cours de biologie hihihihi
Kasuma: Ha d'accord
Hikari: Non c'est pas vrai, c'est dû à une mission
Kasuma: Comment ça?
Hikari: Disons qu'on s'est trouvé dans une mauvaise posture à un moment, j'ai fait une chute d'une falaise, et je suis tombée à l'eau suite à un combat. Un gars de mon groupe est venu me secourir, mais mes vêtements me collaient à la peau, du coup quand on s'est retrouvé l'un contre l'autre, face à face, au bout de la corde, pour regrimpé la falaise, je l'ai sentit et là il m'a tout expliqué
Kasuma: Ok, mais tu es sur çà ne te gènes pas?
Hikari: Non pourquoi ? C'est la nature qui veut çà, c'est comme pour les filles, on a les tétons qui ressortent quand nos seins sont mouillés, c'est naturelle aussi et on y peut rien

A attendre ça, la bosse grossit légèrement.
Quelques minutes plus tard Kasuma entendit le ventre d'Hikari grogné.

Kasuma: Ha tu dois avoir faim
Hikari: Heuuu en effet, faut dire qu'on a rien mangé ce matin il me semble

Ils cherchèrent tous les deux de quoi manger dans la nature, puis décidèrent de faire une petite sieste en pleine nature afin de digérer. Ils s'allongèrent donc côté à côte mais Hikari se rapprocha de Kasuma afin de se blottir contre lui. Elle s'endormit tout en caressant son dos. Kasuma qui dormait les mains au niveau du torse se retrouva malgré lui en pleine possession des seins de la jeune fille. Kasuma s'endormit à son tour
Quelques heures plus tard, ils se réveillèrent tout les deux. Kasuma s'aperçût alors de la position de ses mains et les retira immédiatement un peu gêné. Hikari ne lui dit rien malgré qu'elle avait remarqué.

Hikari: Kasu est-ce que tu veux faire quelques choses ?

Kasuma: Et bien vu l'heure, on devrait rentrer, Alinéa va s'inquiéter
Hikari: Arf mais là, on devrait adopter une autre attitude que celle-là, c'était bien, j'ai pas envie que çà s'arrête déjà (dit-elle d'un air triste)
Kasuma: Il vaudrait mieux que Alinéa ne sache rien, mais c'est prévue que l'on soit ensemble ce soir, et puis, Alinéa est de permanence ce soir, elle ne sera pas chez elle
Hikari: Oui je le sais bien ... Ah ? Ok rentrons alors au village

Ils rentrèrent main dans la main, mais aux bordures du village ils les lâchèrent. Quand ils s'approchèrent des gardes, Hikari entendit ce qu'ils disaient : " T'était au courant ? Orkhal rentre au village dans deux jours ! " A ces mots Hikari devint complètement blanche et continua d'avancer.
Kasuma: Orkhal c'est qui ça?
Hikari: ... un garçon du village qui était partit en mission depuis plus de 5 mois ... (dit-elle d'une voix très bizarre, elle tacha de retenir sa peur)
Kasuma: Il te fais peur à ce point?
Hikari: J'ai pas envie d'en parler stp Kasu
Kasuma: Comme tu veux
Hikari: Disons plutôt que moins je le vois mieux je me porte, c'est tout ! (mais son visage ne la trompa point, il était d'un blanc à faire pâlir)
Kasuma pris Hikari par l'épaule
Kasuma: T'inquiètes avec un garde du corps comme moi, il peut rien t'arriver
Hikari: Merci Kasuma, et je le sais bien ... je tacherais de t'expliquer çà mais pas maintenant

Ils ne tardèrent pas à arriver chez Alinéa

Kasuma: Bon on fait quoi maintenant?
Hikari: Je prépare le diné déjà , comme çà si elle arrive à 19h, elle pourra mettre les pieds sur la table, mais avant j'aimerais passer chez moi me chercher des habits, et des ingrédients pour le diner de ce soir
Kasuma: Ok pas de blem
Hikari: Tu viens avec moi ?
Kasuma: Si tu veux

Elle commença par sa chambre et sortit quelques tenues du placard, fila prendre des affaires de toilettes, puis elle se dirigea à la cuisine prendre les ingrédients, et dit:
Hikari: Kasu ? Si tu veux prendre toi aussi des affaires tu peux
Kasuma: C'est déjà fait, je t'attends dehors
Hikari: Ok

Elle sortit à peine dix minutes après

Hikari: Bon allez on file chez Alinéa

Hikari déposa son sac puis se mit à la cuisine. Kasuma fit un tour dehors pour s'assurer que tout allait bien. Elle mit pratiquement 1h pour faire la cuisine.
Alinéa arriva au même moment :

Alinéa: Humm çà sent rudement bon ici
Kasuma: Hikari a préparé un repas spécial
Hikari sortit de la cuisine en disant: " à table !!! "

Ils dégustèrent le repas, tous les trois, discutèrent un peu, puis Alinéa, leur souhaita une bonne soirée à tous les deux. Hikari fit ensuite la vaisselle.

Kasuma: Tu veux que je t'aide à quelque chose?
Hikari: Si tu veux Kasu, plus vite on aura finit, plus vite on pourra passer à autre chose, par contre-là, j'aurais pas d'idée enfin du moins pas encore héhéhé

Kasuma l'aida sans vraiment faire attention à ce que Hikari venait de dire

Kasuma: Voilà c'est finit

Hikari: Merci (lui fit un petit bisou au passage)
Kasuma: Bon et bien maintenant reste plus qu'à trouver quoi faire pour tuer le temps
Hikari: Tout à fait
Kasuma: Une idée?
Hikari: Hummmm .... (au bout de quelques minutes) ... non je n'en ai pas
Kasuma se pencha de façon à voir Hikari dans les yeux,
Kasuma: Tu es sur?
Hikari: Heuuu ... (quelques instant après) oui je suis sur (et lui sourit)
Kasuma: Bon ba on a plus qu'à aller se coucher alors

Kasuma s'allongea dans le canapé
Hikari: Se coucher ? Tu veux dormir sur le canapé ?
Kasuma: Ba oui pourquoi?
Hikari: Ben il me semblait bien que Alinéa nous a dit ce matin qu'elle dormirait sur le canapé et nous, on prenait la chambre, non ?
Kasuma: Elle a dit ça?
Hikari: Oui tu ne t'en souviens pas ?
Kasuma: Ha oui ça me revient

Kasuma alla dans la chambre et s'installa dans le fauteuil, suivit d'Hikari et referma la chambre à clé:
Hikari: Kasu ? Tu va pas dormir là ?
Kasuma: Ba tu veux que je dorme où?
Hikari: Ben dans le lit pardi
Kasuma: Et toi?
Hikari: Ben dans le lit aussi, tu voulais que j'aille où ?
Kasuma: Ba c'est que je n'ai pas de pyjama, moi
Hikari: Ben je te passe mon bas et je garde le haut, non ? (elle se mit à rire)
Kasuma: Je pense pas que je puisse mettre ton bas hahaha
Hikari: Ben tu dors en petit dessous puis c'est tout, de toute façon je n'ai pas de bas juste une liquette

Kasuma resta un moment immobile imaginant Hikari en tenue. Pendant qu'il rêvassait, Hikari était entrain de se déshabiller, pour mettre la liquette. Kasuma finit par reprendre ses esprits :
Kasuma: Hein de quoi, tu es déjà changée?
Hikari: Ben oui , toi tu étais entrain de rêvasser je paris
Kasuma: Ha non non du tout

Hikari s'installa dans le lit et se mise en position assise, en tête de lit
Hikari: Kasu ? Dans deux jours, je vais avoir besoin de toi
Kasuma: Pourquoi?
Kasuma se déshabilla en tournant le dos à Hikari
Hikari: Je suis pas sur de rester calme, revoir OrKhal, va me rouvrir de vieilles blessures que j'avais tant eu de mal à mettre de coté
Kasuma s'installa dans le lit
Kasuma: Quelles blessures?
Hikari: Ben ... personne est courant , c'était la veille de son départ en mission
Hikari: ... J'ai pas trop le courage d'en parler ce soir, je t'avouerai
Kasuma: Alors n'y penses pas
Hikari: Oui mais je compte sur toi pour me stopper si je ne maitrise pas ma colère, de toute façon soit je serais en colère soit je serais terrorisée quand je le reverrai
Kasuma: T'en fait pas pour ça, je serai là, ça se passera bien
Hikari: Çà marche

Hikari s'enfila dans les draps

Kasuma: Tu sais ce qu'il y a de plus rageant, c'est que après la sieste de cet après midi, je n'ai pas du tout sommeil
Hikari: Ben je dirais bien la même chose, il est encore un peu tôt pour voir les étoiles , je pense.
Kasuma: Un peu oui, et le ciel est couvert en plus
Hikari: Ah , je ne l'ai pas remarqué ... mince on les verra pas ce soir alors
Kasuma: Ça non y a peu de chance
Hikari: Kasu ? D'habitude tu dors comment ?
Kasuma: Ça dépend, mais plus sur le coté
Hikari: Coté droit ou gauche du lit ?
Kasuma: Ha çà ? Peut importe
Kasuma: Pourquoi?
Hikari: Çà marche, moi je préfère toujours dormir coté fenêtre. Donc si çà te gène pas, je prendrai le coté où tu es
Kasuma: Comme tu veux

Hikari passa par dessus Kasuma pour se mettre du coté fenêtre

Hikari: Merci kasu, bon sur ce je vais tacher de m'endormir(elle embrassa Kasu, puis se colla à lui)

Elle posa sa tête sur son torse. Elle a sa main gauche qui caresse les côtes et le poitrail de Kasuma

Kasuma: Héhé, tu me chatouilles !!!
Hikari: Ah mince pardon, c'était pas le but
Kasuma: Ha non t'inquiètes, ça ne me gène pas
Hikari: Ben si je te chatouille, or que j'avais juste envie de ...
Hikari: Enfin pas grave je peux arrêter si tu veux ?

Kasuma: Tu avais envie de quoi?
Hikari: (un peu gênée) J'avais envie de te caresser c'est tout, mais je vois que je te chatouille ... donc j'arrête
Kasuma: Mais non tu peux continuer, ça ne me gène pas


Elle ne dit rien et reprit ses caresses
Au bout de plusieurs minutes, les caresses s'estompaient... Hikari s'était endormit. Kasuma prit Hikari dans ses bras et s'endormit peu à peu. Durant la nuit, Hikari se mit à s'agiter un peu, commença à parler durant son sommeil " NONNNNNNNNNNN !! Lâches-moi Orkhal !!! " Puis se réveilla d'un coup en sursautant. Kasuma se réveilla à son tour

Kasuma: Que t'arrive-t-il?
Hikari: Hein ? (Se tourna vers Kasuma, elle était en larme) , juste à cauchemar Kasu, çà va aller. (elle en profita pour essuyer ses yeux)
Kasuma prit Hikari dans ses bras
Kasuma: Raconte moi, tu verras, ça ira mieux
Elle regarda Kasuma, et commença:
Hikari: En fait c'est pas un cauchemar, c'est quelque chose qui m'est arrivée y a 5/6 mois. Mais j'ai essayé d'oublier, je pensais avoir réussit mais entendre que Orkhal va revenir , çà m'a fait un effet boomerang.
Hikari commença à trembler et son visage devenait blanchâtre
Kasuma: Calmes-toi, et racontes-moi
Hikari: Je rentrais de mission, j'étais épuisée car j'avais dû beaucoup utilisé de chakra, le reste de l'équipe rentra avant moi. J'étais restée derrière à marcher à mon rythme, et je tombe sur Orkhal, il se proposa de m'accompagner jusqu'au village. C'était l'un des élèves de mon père. Comme je le connaissais , j'ai accepté. Mais sur la route au bout de 10/15 min, il s'arrêta, et commença à me tripoter. Du coup, j'ai tenté de le repousser, puis voyant que je me débattait trop et que je commençais à appeler à l'aide, il me piqua avec un sorte d'aiguille. Là je ne pouvais plus me débattre correctement et encore moins crier, et il a continué .... (se mit à pleurer)
Kasuma: Que t'a-t-il fait ensuite?
Hikari: ... il a commencé à me déshabiller, je voulais le stopper mais j'avais plus assez de chakra à cause de ma mission ... après il m'a tripoté les seins et ... (se blottit plus fort contre Kasuma)
Kasuma: Calmes-toi, je suis là, tu n'as rien à craindre
Kasuma: Je te demanderai juste une chose, jusqu'où est-il allé?

Hikari: ... il a été jusqu'au bout ...
Kasuma: Tu en as parlé à personne jusque-là?
Hikari: Non jamais, car je ne voulais pas que tout le monde le sache, j'avais déjà assez honte de moi.
Kasuma: Ne t'inquiètes pas, dès son retour, je le ferai arrêter et toute cette histoire restera entre nous
Hikari: Arrêter ? Mais dans ce cas faudra donner une explication aux villageois, et ils le sauront
Kasuma: Sauf si il ne revient pas au village
Hikari: Comment çà si il ne revient pas au village ? Je comprends pas ! Expliques-toi ?
Kasuma: Nous avons un traité avec Taki, en tant que chunin, j'ai autorité à l'arrêter
Kasuma: Si je le fais avant son retour

Hikari: Le village finira bien par le savoir à mon avis, les parents s'inquièteront de ne pas voir leur fils sur le retour.
Hikari: et pourras-tu l'arreter sans preuve ? çà remonte à loin, donc on aura aucune preuve

Kasuma: Il y a toi, avec ton témoignage, ça devrait suffir
Kasuma: Et crois-moi, tu es la fille d'un chef de clan, ça ne sera pas ébruité

Hikari: (fit une triste mine ) Mais ... mais ... le chef de Taki et mon père devront-être au courant ?
Kasuma: Ça on ne peut pas y échapper, tu n'as pas avoir honte ce n'est pas toi la coupable dans cette affaire
Kasuma: Et je serai à tes coté, à moins que ...

Hikari: A moins que quoi ?
Kasuma: Que tu veuilles que je règle cet histoire moi même
Hikari: Que veux-tu dire par là ?
Kasuma: Je ne parle pas de le tuer mais de le rendre incapable de pouvoir recommencer ce genre de chose.
Hikari: Non Kasu, je ne veux pas . Par contre c'est vrai que je vais devoir du coup affronter çà, de plus comme tu l'as dit je suis la fille d'un chef de clan donc je dois punir ce genre de chose et affronter çà ... même si j'en ai pas envie.
Hikari: Tu comprends peut-être mieux ma question quand je t'ai parlé de l'acte en lui-même ...
Hikari: Je suppose que vu que c'est Alinéa qui s'occupe du village en l'absence de mon père faut qu'on lui en parle, non ?

Kasuma: Il vaudrait mieux oui, un père risquerait de mal réagir
Hikari: C'est vrai que j'avais pas pensé à çà, vaut mieux qu'il l'apprenne une fois qu'il aura été remis aux autorités
Hikari: Et peut-être que de le savoir punit pour son acte, j'arriverai plus facilement à aller de l'avant

Kasuma: Ça il sera puni fait moi confiance

Kasuma serra encore plus fort Hikari dans ses bras et l'embrassa tendrement. Elle ferma les yeux, et commençait à se détendre grâce à la tendresse de Kasuma. Au bout d'une trentaine de minute, Hikari se remise en position allongée tout en restant contre lui afin de pouvoir se rendormir. Kasuma ne la lâcha pas et sentit que Hikari se blotissait contre lui de plus en plus.
Le lendemain matin vers les 10h, Hikari fût réveillée par des petits bruits venant de la cuisine, elle s'habilla et partit y jeter un coup d'œil. Elle vit que c'était autre qu'Alinéa, et elles commencèrent à discuter un peu sur l'emploie du temps d'Alinéa. Puis elle demanda à Alinéa de garder du temps pour elle. Alinéa, lui annonça qu'elle resterait-là ce matin avec eux, et elle voulut en savoir plus. Mais Hikari lui expliqua qu'elle préférait que Kasuma soit là aussi.
Elles attendirent donc que Kasuma se réveilles.

Kasuma: Tiens salut les filles
Kasuma était resté en caleçon et bailla aussi fort que sa bouche le lui permettait
Toutes les deux répondirent : Bonjour Kasuma
Kasuma: Cool à manger
Hikari : Bonne appétit Kasu
Alinéa : Régales-toi bien
Kasuma: Ba c'est ce que je fais

Kasuma en n'avait plein la bouche et avait du mal à articuler. Hikari éclata de rire tandis qu'Alinéa le traita de "gros goinfre"
Kasuma: Vous en voulez peut-être?

Kasuma tandis le plat aux filles mais il était vide. Hikari le regarda tout en faisant "non" d'un geste de la tête
Alinéa : Ben heureusement que j'ai mangé avant, sinon j'en aurais pas eu hihihihi
Kasuma: Il faut que tu manges Hikari, tu es toute maigre
Hikari: Bon ok Kasu, je vais prendre ce morceau-là qui traine
Hikari: Voilà je mange un peu
(dit-elle en lui faisant un joli sourire)
Hikari: Ah ! Alinéa va rester un peu avec nous ce matin, pour parler de tu sais quoi !
Alinéa les regarda tout les deux d'un drôle d'air et dit : Qu'est-ce que vous mijotez encore tout les deux ?
Kasuma: Ha ok
Kasuma prit Alinéa par le bras et l'amena dans la salle, l'assit dans un fauteuil, assit Hikari dans le canapé et se plaça à coté d'elle. Hikari commença à changer de visage, il devenait de nouveau blanchâtre, ses mains commençaient à trembler sur ses cuisses. Kasuma prit la main d'Hikari et la maintenu.
Kasuma: Ça va aller, je suis là, comme je te l'ai promis
Hikari: Heuuu ... (regarda Kasuma et se lança) j'ai quelques chose d'important à dire, çà remonte il y a 5/6 mois , il s'est passé quelque chose sur mon retour de mission... (serra la main de Kasuma) ... Alinéa ? ... j'ai ... été violé .... par Orkhal la veille de son départ de mission ... (commença à pleurer tout en retenant ses larmes)

Kasuma prit alors Hikari dans ses bras pour la consoler.
Kasuma: tu es une ninja toi aussi, tu sais à quel point ce geste est grave

Alinéa ne sut pas quoi répondre au début, elle était tombé des nues sur ce que venait de lui annoncer Hikari. Puis au bout de plusieurs minutes, elle expliqua qu'il y aurait peu de preuve mais vu la notoriété d'Hikari, çà devrait marcher. Par contre elle expliqua qu'elle devait vérifier qu'Hikari n'était plus vierge et voir si elle pouvait déceler d'éventuelle trace de l'agression, en sachant qu'il y avait très peu de chance qu'il en reste sauf si il y avait été avec une grande brutalité.

Alinéa: Hikari je te préviens cette examen, n'est vraiment pas facile, il va te falloir du soutient d'une et de deux çà risquerait de te faire mal. Mais je suis dorénavant obliger de le faire , vu ce que tu m'as raconté. Ensuite faudra me raconter tout en détail, afin que je fasse mon rapport.
On va commencer ainsi, après avec l'aide de Kasuma, on procédera à l'arrestation d'Orkhal.


Hikari ne fut plus très rassurée avec tout çà, elle commençait même à avoir peur de ce qu'il allait se passer.
Kasuma: Tu veux que je sois présent lors de l'examen, enfin si Alinéa est d'accord bien sur ?
Alinéa: Elle va avoir besoin d'appuis tout le long durant, que se soit l'examen ou jusqu'à l'arrestation, voir même après. Donc si tu te sens prêt à la soutenir à 100%, je n'y vois aucun inconvénient, bien au contraire.
Premières choses, on va commencer par la description, en me racontant tout et ce dans les moindres détails. C'est ce qui sera peut-être aussi éprouvant que l'examen mais çà ne fera pas mal physiquement.


Alinéa prit un calepin, et nota tout ce qu'Hikari lui raconta. Hikari mettra plus d'une heure à tout décrire en faisant de brève petite pause, afin de verser quelques larmes pour que çà pèse moins lourd sur son cœur. Une fois terminé, elle demanda à Kasuma de la sortir prendre l'air, car il fallait qu'elle se détente, et qu'on fera la suite quand Hikari se sentirait prête et pas avant.
Kasuma: Comment te sens-tu?
Hikari: bof , d'un coté savoir que je l'ai avoué à deux personnes çà me soulage d'un poids, mais de l'autre dorénavant je sais que je ne pourrais plus faire marche arrière, donc je balise un peu. Ensuite je ne suis pas du tout rassurée pour la 2e étape
Kasuma: Je serais là, tu n'as pas à t'en faire
Kasuma: Et je suis sur que Alinéa se montrera aussi douce qu'elle le pourra

Alinéa appela Kasuma : J'ai quelques question à te posé, je te le rends tout de suite Hikari
Kasuma: Ok j'arrive
Alinéa: Bon voilà, vu les faits qu'elle nous a donné, si je fouille la maison de ses parents, peut-être que je tomberai sur la trace de la fameuse aiguille, il doit bien en avoir d'autre, voir gardé celle qui s'est servit dans sa chambre, non ? Mais me faut-il un document pour faire çà ? ou pas ?
Kasuma: Je vais y aller faire un tour
Alinéa: Et qui va rester avec Hikari ?
Kasuma: Ba toi pardi
Kasuma: Ne t'en fait pas, je me dépêche
Alinéa: Tu sais même pas où ils habitent
Kasuma: Ha oui zut, c'est où?
Alinéa: Bon tu vas au fond du village, la maison avec le grand cerisier qui est avec 1 étage
Kasuma: J'y fonce
Alinéa: Si tu vois pas, reviens me voir et ne fait pas de boulette stp car je veux pas qu'on sache trop ce que l'on cherche
Kasuma: Ho pour sa t'inquiètes pas
Alinéa: Allez vient Hikari on va s'occuper des fleurs de ton papa, et discuter de ta présentation pour la fête de l'été

Pendant ce temps Kasuma arriva à la maison en question. Il resta à bonne distance puis utilisa ses byakugan pour regarder à l'intérieur de la maison, examinant avec attention tous les détails. Malheureusement, il ne vit rien qui pouvait ressembler à de tels aiguilles. Il rentra alors retrouver Hikari et Alinéa En même temps, Alinéa avait beau essayer de distraire Hikari, elle n'y arrivait pas. Hikari avait une petite mine.

Kasuma: Salut toutes les deux

Alinéa se dirigea vers lui : J'ai pas réussit à la distraire, et toi as-tu trouvé quelques choses ?
Kasuma: Non rien du tout, il doit probablement les garder sur lui
Alinéa: Non celle qui c'est servit, il l'a dû la mettre quelques part c'est sur, soit elle est toujours sur les lieux, même si peu probable soit il a une cachette , je vais questionner ses amis savoir où il trainait la plupart du temps, ils doivent bien s'en souvenir
Kasuma: D'accord, mais ce n'est pas le plus important pour le moment
Alinéa: Ben si il revient vite, il pourra les cachés vaut mieux les trouver avant, non ? Bon ok, j'ai pas l'habitude de tout çà, alors dis-moi ce qui est le plus important ?
Kasuma regarda Hikari qui se trouvait un peu plus loin devant eux.
Kasuma: Je pense qu'il faudrait lui faire cet examen tout de suite, plus on attendra et plus elle angoissera
Kasuma: Et puis, je ne sais pas si çà peut aider, mais je peux essayer de l'endormir si tu veux ?

Alinéa: Ok occupons-nous d'Hikari, ben si je vois qu'elle ne se laisse pas faire oui , je veux bien que tu l'endormes
Kasuma: Ok, je resterai près d'elle de toute manière
Alinéa: Hikari ? Viens, on rentre à la maison
Hikari se dirigea près d'eux, et ne put s'empêcher de tenir la main de Kasuma. Tout les 3 rentrèrent chez Alinéa. Alinéa les laissa tout les deux afin de préparer la salle d'examen pour Hikari. Au bout d'une dizaine de minutes Alinéa appela Hikari.

(nous passerons les détails de cette partie)

Ah un moment donné, Alinéa demanda:

Alinéa: Kasuma ? Fait-le, stp, je n'y arriverai pas
Alinéa: Endors-la !
(Hikari surprise regarda Kasuma d'un air inquiet et lui serra la main)

Kasuma posa des doigts dans le cou d'Hikari puis peu à peu, elle s'endormit paisiblement en regardant Kasuma. Au bout d'une bonne demi heure, Alinéa fut enfin finit l'examen, et demanda à Kasuma de la soulever jusque dans la chambre, afin qu'elle ne se réveille pas dans la position qu'elle avait été mise.
Kasuma la porta alors doucement et l'allongea sur le lit puis sortit rejoindre Alinéa

Kasuma: Alors verdict?
Alinéa: En effet elle est plus vierge, punaise fais chier va ! De plus elle a subit des dégâts qui sont encore visible, va falloir que je la soigne mais va falloir que j'étudie çà. En tout cas, je développe les photos prises, et on les mettra dans le dossier.
Kasuma: Et çà peut la gêner pour ses prochains rapports, enfin je veut dire, pour sa vie de femme
Alinéa: Non dès que je l'aurais soignée, elle n'aura pas de soucis là dessus, mais faut que je le fasse aujourd'hui. Bon je file à la bibliothèque, je reviens dans 2h maxi pour la soigner.
Alinéa: Plus vite çà sera fait, plus vite elle oubliera çà

Kasuma: D'accord, je vais la surveiller pendant ce temps-là
Alinéa: Oui et qu'elle ne bouge pas, quitte à ce que tu la rendormes si elle devient trop nerveuse
Kasuma: Ok dac
Hikari commença à se réveiller et vit, qu'elle était dans la chambre.
Hikari: Mais ? Heu ... j'ai loupé quelques choses-là ? Que s'est-il passé ?
Kasuma s'assit à coté d'elle
Kasuma: Ne bouge pas
Kasuma: Alinéa a fait l'examen, c'est fini maintenant
Hikari: Alors pourquoi je peux pas bouger ?
Kasuma: Parce qu'elle est parti chercher quelque chose pour te soigner et elle a dit que tu ne devais pas bouger
Hikari: Me soigner ?? (elle devenait de plus en plus nerveuse) Pourquoi ? Qu'est-ce qui se passe ?
Kasuma: Ne t'en fait pas, apparemment ce n'est trois fois rien, et puis elle sait ce qu'elle fait
Kasuma: Tu n'a pas à t'inquiéter


Hikari ne fut pas rassurée du tout par ces mots et voulut s'assoir. Kasuma plaça sa main contre le torse d'Hikari et l'empêcha de s'assoir.
Kasuma: Repose-toi, je suis là, et tu n'as rien à craindre
Hikari: Bon d'accord ... (se réinstalla correctement, ferma les yeux et posa une de ses mains sur celle de Kasuma)
Kasuma: Je suis désoler de ce qui t'es arrivé
Hikari: Pourquoi ? Si moi, j'y suis pour rien alors toi encore moins
Kasuma: Je sais mais ça ne devrait arriver à personne ce genre de chose
Kasuma: J'ai une petite sœur après tout

Hikari: Oui , c'est vrai ... (elle finit par se rendormir)

Alinéa arriva une heure trente après.
Alinéa: Kasuma ? Faut la rendormir, pendant ce temps je prépare la table avec les parchemins.
Kasuma: Elle est déjà en train de dormir
Alinéa: Ok mais je veux pas qu'elle se réveille
Alinéa: Allez amenons-la. Tu la poses sur le parchemin, puis on va la recouvrir d'un drap, moi je m'occupe de réparer et toi tu l'endors si tu vois qu'elle se réveille, çà marche ?

Kasuma: Ça va être douloureux?
Alinéa: C'est pas précisé dans les livres, mais bon à mon avis oui, si t'es pas sur de toi on prend pas de risque, je l'endors différemment
Alinéa: Question ? Ce que tu fais pour l'endormir, si elle souffre çà peut la réveiller ? Non parce que si elle peut sentir la douleur je l'endors, comme çà on est sur qu'elle sente rien. Alors tu préfères quelle façon ?

Kasuma: Autant l'endormir tout de suite
Alinéa: D'accord.

Elle posa une perfusion, et attendit 6 min avant de commencer afin que l'anesthésiant puisse agir. Elle commença à malaxer son chakra puis son chakkra se dirigea vers ses mains qui pénétrèrent le corps d'Hikari. L'opération dura à peu près 10 min. Une fois finit, elle débrancha la perfusion.

Alinéa: Bon voilà, j'ai finit
Kasuma: Et maintenant? Il commence à se faire tard mine de rien
Alinéa: On va la remettre dans sa chambre par contre va falloir la surveiller un peu plus vu qu'elle a eu une anesthésie générale
Kasuma: Ok, je m'en charge, tu en as assez fait
Alinéa: D'accord occupes-toi de ses constantes, je vais aller me reposer un peu sur le canapé, après on verra.

Hikari se mit à bouger un peu. Petit à petit elle se réveilla. Kasuma la recoiffa
Kasuma: Alors comment tu te sens?
Hikari: Je me sens vaseuse, la bouche sèche, mais sinon çà va, j'ai pas mal si c'est çà que tu veux savoir.
Hikari: Il se fait quel heure avec tout çà ?
Kasuma: 18h
Kasuma: C'est l'anesthésie qui te fait ça
Hikari: Ah quand même ! Anesthésie ? J'ai eu une ...
Hikari: Kasu ? J'aimerai aller me balader un peu , stp, j'ai besoin de prendre l'air

Kasuma: Tout à l'heure promis, attend un peu

Hikari soupira et se serra contre Kasuma.
Kasuma: Ne t'en fait pas, tu iras mieux très vite
Hikari: Ben y a intérêt hein ! Au fait, çà y est, vous avez tous ce que vous aviez besoin pour les preuves ?
Kasuma: Oui avec ton témoignage et les preuves d'Alinéa, ça ira
Hikari: Tant mieux donc à partir de maintenant, je n'y repense plus jusqu'à son arrivée. Par contre, j'ai une faveur
Kasuma: Oui
Hikari: Je veux être-là quand tu iras à sa rencontre, stp. Je voudrais lui prouver que j'ai pas peur de lui
Kasuma: C'est d'accord
Hikari: Merci
Kasuma: Et tu sais ce qui serait mieux ?
Hikari: Non ?
Kasuma: C'est que se soit toi-même qui lui mette les menottes
Hikari fit un énorme sourire à Kasuma :
Hikari: Avec grand plaisir !
Kasuma: Et si il veut pas, je lui botte les fesses
Hikari se mise à rire
Kasuma: Tu vois, tu reprends des forces
Kasuma: Allez viens, on va faire un tour. Mais pas longtemps

Hikari: Oui
Hikari: Heu attend j'aimerai au moins m'habiller car bon cette chemise c'est pas top

Kasuma: Ok, je t'attend dans la salle
Hikari: Attend ? Faut que tu défasses les nœuds avant ... je pourrais pas y arriver seule
Kasuma: Ok

Kasuma défit les nœuds. Puis Hikari enfila un short et un tee shirt et entra dans le salon : Ah , elle dort, chut faisons pas de bruit et allons-y
Kasuma: Ok
Hikari: Passe devant je te suis
Kasuma: Ça va aller pour marcher ?
Hikari: Ben çà à l'air pour le moment
Kasuma: Ok, si ça va pas, surtout tu n'hésites pas

Hikari: Oui oui promis

Après une petite balade d'une trentaine de minute, ils rentrèrent tranquillement chez Alinéa. Sur la route Hikari se rapprocha de Kasuma et lui prit le bras.
Kasuma: Toi qui voulait rester discrète
Hikari: Pardon mais là j'ai la tête qui me tourne un peu
Kasuma: Ce n'est pas grave, on n'est presque arrivé
Hikari: Kasuma ? Faudrait prendre des plats à emporter chez notre restaurateur
Kasuma: Pourquoi ça?
Hikari: J'ai pas le courage de faire à manger et Alinéa vaut mieux qu'elle se préserve pour sa garde
Kasuma: Ba je vais le faire moi
Hikari: Pourquoi pas Smile
Kasuma: Je vais te faire gouter la spécialité de Konoha
Kasuma: Le ramen

Hikari: Chouette je vais pouvoir connaitre leur goût

_________________
Dark Princess

Histoire d’un jour

De fil en aiguille, la vie s’écoule comme un long fleuve tranquille et la mort n’est qu’un passage pour une nouvelle vie. Alors n’ayez pas peur de mourir et réjouissez-vous de cette nouvelle vie qui vous attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://age-des-dieux.4umer.com/index.htm.net
Tatiana Alesky
Webmaster
Webmaster
avatar

Nombre de messages : 619
Age : 40
Localisation : La taverne des joueurs
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: L'histoire de Kasuma et d'Hikari (thème Naruto)   Dim 7 Aoû - 18:17

Attention certains passages, peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes.


Bref petit récapitulatif du post précédent


Après une petite balade d'une trentaine de minute, ils rentrèrent tranquillement chez Alinéa. Sur la route Hikari se rapprocha de Kasuma et lui prit le bras.
Kasuma: Toi qui voulait rester discrète
Hikari: Pardon mais là, j'ai la tête qui me tourne un peu
Kasuma: Ce n'est pas grave, on n'est presque arrivé
Hikari: Kasuma ? Faudrait prendre des plats à emporter chez notre restaurateur
Kasuma: Pourquoi ça?
Hikari: J'ai pas le courage de faire à manger et Alinéa vaut mieux qu'elle se préserve pour sa garde
Kasuma: Ba je vais le faire moi
Hikari: Pourquoi pas Smile
Kasuma: Je vais te faire goûter la spécialité de Konoha
Kasuma: Le ramen

Hikari: Chouette je vais pouvoir connaître leur goût


Kasuma: Comme tu dis héhéhé
Hikari: J'ai hâte de goûter à ta cuisine Kasu
Kasuma: Tu ne seras pas déçut
Hikari: J'y compte bien (elle le regarda tendrement)
Kasuma prépara le dîner avec ce qu'il trouva dans la cuisine
Kasuma: Et voila, la spécialité de Konoha
Hikari: Ah oui ? Miam bon on réveille la miss, j'y vais
Hikari: Alinéa ? A table !

Kasuma: Je l'avais oublié , je croyais qu'elle partait le soir
Hikari: T'as pas fait assez ?
Kasuma: Ha ba si, y en a au moins pour 5
Hikari: Bon ben tout va bien alors

Kasuma posa la grosse marmite sur la table remplit à ras bord
Alinéa se réveilla et se dirigea vers la cuisine

Hikari: Bon alors on les manges ces ramens ? Héhéhéhé
Kasuma: J'attend vos bols

Hikari tend son bol fièrement

Alinéa: Oui oui moi aussi j'en veux

Kasuma les servit toutes les deux
Hikari goûtta, ne dit pas un mot, prit un bol, y mit quelques ingrédients, mélangea, et en versa dans chaque assiette.

Hikari: Gouttez maintenant (faisant un doux regard à Kasuma discrètement)
Kasuma: Héhéhé, je suis doué en cuisine, non?
Hikari: Oui Kasu, goûttes-les toi aussi tu veras qu'elles sont délicieuses (fit un signe à Alinéa pour qu'elle ne dise rien, discrètement)
Kasuma: Oui sauf que moi, je suis pas fou, je mange pas ma cuisine, je sais que c'est dégueu
Hikari: Kasu ? Goûtte stp ! Tu me fais confiance ?
Kasuma: En toi, j'ai confiance, en ma cuisine non
Hikari: Alors regardes-moi et goûttes çà stp (lui tends des baguettes remplient)
Kasuma: Mais je veux pas en manger
Hikari: Kasuma ? J'ai rajouté quelques choses tout à l'heure. Goûttes stp
Kasuma: Bon d'accord
Alinéa: Humm c'est vrai, c'est délicieux maintenant, bravo Hikari

Kasuma goûtta avec méfiance tout de même

Kasuma: C'est vrai que tu as réussit a faire de la bonne nourriture avec un truc infame
Hikari: hihihi je t'avais dit de me faire confiance Kasu
Kasuma: C'est vrai, tu as raison. C'est prodigieux
Hikari: Tu vois, tu es capable de bien cuisiner, faut juste savoir ajouter les bons ingrédients
Kasuma: Ha oui mais ça, c'est pas mon fort
Hikari: Je t'apprendrais si tu veux
Kasuma: Je veux bien
Hikari: Cà sera avec plaisir
Alinéa: Pardon mais je dois filer, bonne soirée les jeunes à demain, je ne reviens pas cette nuit
Kasuma: Ok dac
Alinéa: Si besoin tu viens me chercher
Kasuma: Ok
Hikari: Au revoir miss
Kasuma: Bon tu veux faire quoi ce soir?
Hikari: Je sais pas du tout. Tu crois que cette fois-ci, il fait beau pour voir les étoiles ?
Kasuma: J'en suis pas sur
Kasuma: Mais tu devrais te reposer après tout ce que tu viens de subir aujourd'hui, non?
Hikari: Oui, franchement, je pense que tu as raison, je devrais mieux être un minimum debout après une telle journée

Hikari fila dans la chambre

Kasuma: Bon ba je te rejoins

Hikari était entrain de mettre sa liquette
Kasuma resta figer en voyant Hikari juste devant lui

Hikari: Kasu ? Cà ne va pas ?
Kasuma: Ba regardes-toi, tu aurais dû me prévenir que tu te changeais de suite
Hikari: Ben je ne pensais pas qu'on allait se relever non plus
Kasuma: Ba oui mais je me trouve un peu bête là quand même
Hikari: Je ne comprends pas ce qui te faire dire çà ? Et puis j'ai envie d'être à l'aise
Kasuma: Ca pour être à l'aise, tu es à l'aise, tu es quasiment nue
Hikari: Comment çà ? Non, je porte la même chose qu'hier soir
Kasuma: Pas quand je suis rentré
Hikari: Ben attends, tu m'as vu dans les bains chauds, ensuite tu m'as vu aussi durant l'examen et j'avais rien dessous, même si je me rappelle rien
Kasuma: J'étais au niveau de ta tête lors de l'exam, j'ai rien vu
Kasuma: Mais là ça m'as surprit en fait
Hikari: Heuuu franchement je ne pense pas que se soit la miss qui me soulevait jusqu'au lit, enfin bon passons. Tu n'as jamais vu de fille nue avant ?
Kasuma: Ba si pourquoi

Kasuma s'assit sur le lit

Hikari: Je sais pas t'as l'air si surprit
Kasuma: T'inquiètes, c'est l'effet de surprise
Kasuma: Imagine que tu rentres dans la chambre et que je sois la devant toi entièrement nu héhéhé
Hikari: Heu Kasu ? Je t'ai déjà vu nu (rougit)
Kasuma: Comment ça?
Hikari: Heu .... tu te souviens des bains chauds ? Quand tu t'es levé pour aller chercher l'onguent ? Ben j'ai tourné la tête mais avant je t'ai vu nu
Kasuma: Ha oui, je m'en souviens plus
Kasuma: Hahaha

Kasuma rira nerveusement
Hikari: C'est pas grave ( elle se rapprocha de Kasuma se pencha vers son front et lui tendit un bisou)

Hikari fit un baiser à Kasuma, et se blottit tout contre lui. Elle s'endormit aussitôt. Kasuma la suivit dans les bras de morphée.

_________________
Dark Princess

Histoire d’un jour

De fil en aiguille, la vie s’écoule comme un long fleuve tranquille et la mort n’est qu’un passage pour une nouvelle vie. Alors n’ayez pas peur de mourir et réjouissez-vous de cette nouvelle vie qui vous attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://age-des-dieux.4umer.com/index.htm.net
Tatiana Alesky
Webmaster
Webmaster
avatar

Nombre de messages : 619
Age : 40
Localisation : La taverne des joueurs
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: L'histoire de Kasuma et d'Hikari (thème Naruto)   Mar 9 Aoû - 11:39

Quelques heures plus tard, Kasuma se reveilla, et dégagea doucement les cheveux du front d'Hikari pour voir si elle allait bien. Il remarqua qu'Hikari, ne répondait pas du tout à son geste, mais il vit que son visage rayonnait de bonheur durant son sommeil. Kasuma continua de lui caresser doucement les cheveux. Puis elle commença à bouger la tête légèrement, et enfin finit par ouvrir les yeux petit à petit et remarqua le visage de Kasuma.

La lumière du soleil commençait doucement à pointer son nez, se faisant ainsi apercevoir à travers la fenêtre. Hikari ne put s'empêcher de regarder par celle-ci, puis elle se retourna vers kasuma :

Hikari: Eh bien on dirait que le soleil se lève déjà.
Kasuma: On dirai oui, ça sent la fraicheur du matin héhéhé
Hikari: Oui, je pense qu'on va avoir un temps radieux aujourd'hui (elle n'avait pas comprit ce que voulait vraiment parler Kasuma)

Ils restèrent allongés dans le lit, afin d'essayer de se rendormir.

Tout d'un coup, Hikari se leva , s'habilla et dit à Kasuma :" Kasu ? elle arrive !"
Au même moment, on entendait des bruits de pas. Kasuma avait aussi sentit la présence d'Alinéa. Kasuma se leva, et s'habilla également. Hikari attendut que Kasu soit habillé et ouvrit la porte tout en disant : " Bonjour Alinéa, déjà là ?
Hikari s'avança dans le salon, tandis que Kasuma ouvrit la fenêtre au même moment.

Alinéa : Bonjour vous deux, bon j'ai plusieurs nouvelles, la première, je connais la cachette d'Orkhal, la deuxième, il sera là dans un peu moins de 6h
Kasuma: Et elle est où?
Alinéa: Justement je voulais qu'on y aille tous les trois, si vous etes pret bien sur ?
Kasuma: Ha moi, je suis toujours prêt
Hikari : Prête !

Alinéa demanda à Hikari d'avaler un comprimé avant de partir en disant: " je pense que tu vas en avoir besoin ".

Ils partirent tous les trois en direction de la foret à l'entrée du village, vers le coté du lac.
Plus loin dans le bois, Alinéa s'arrêta devant un énorme rocher et dis :

Alinéa: C'est ici mais je ne sais pas du tout où est l'entrée ! C'est le problème
Hikari: Ben on va chercher tout simplement

Kasuma activa ses byakugans et ausculta les environs. Il repéra une branche d'arbre étrange placée à hauteur humaine, il s'approcha et la tira vers le bas, au même instant, une ouverture sur le rocher apparut.

Hikari: Bravo Kasu, on a plus qu'à y entrer
Kasuma: Attend, je passe en premier
Hikari: Pas de soucis Kasu, je te suis

Ils s'enfoncèrent dans un couloir puis tombèrent sur deux pièces séparées, dans l'une d'entre elle, on pouvait apercevoir une sorte de laboratoire et dans l'autre un lit avec un bureau.

Kasuma: Apparemment, c'est désert
Alinéa: Bon je m'occupe de la sorte de labo
Hikari: Et moi je fouille la chambre
Kasuma: Bon ba moi, je vais fouiller le couloir, il reste plus que ça
Hikari: Très drôle mon ...(s'aperçut très vite qu'elle allait faire une bêtise et se reprise aussitôt) très drôle Kasu

Alinéa entra dans le labo au même moment et ne fit pas trop attention à ce que disait Hikari. En fouillant le labo, elle trouva des notes sur différentes drogues fabriquées par Orkhal, et les mises dans un sac comme preuve à conviction.
Tandis qu'Hikari ouvrit les tiroirs du bureau et tomba sur un drôle de cahier avec des noms et des photos de fille. Elle appela Alinéa pour le lui montrer. Alinéa la rejoignit, et regarda ce cahier, elle se souvenue que toutes les filles que l'on voyait, c'était des filles qui avaient disparues. Ce qui l'intrigua particulièrement. Kasuma arriva derrière elle et regarda le cahier par dessus son épaule

Kasuma: C'est qui toutes ces minettes?
Alinéa: Des filles des villages environnant, et une de notre village, et se sont toutes des filles qui ont disparut brutalement depuis les 2 dernières années.
Kasuma: Ha bon? Il serait le kidnappeur alors?
Alinéa: Heu .. le kidnappeur de ses filles ? Je ne sais pas , continuons à fouiller, on trouvera peut-être quelques choses qui nous expliquera ce qu'il y a entre Orkhal et ses disparitions
Kasuma: Le labo donne quoi?
Alinéa: J'ai trouvé des notes sur différentes drogues qu'il aurait conçut, et j'ai l'impression qu'il y a celle qui a utilisé sur Hikari
Kasuma: Reste à trouver la seringue qu'il a utilisé
Alinéa: Oui tout à fait, je retourne là-bas car j'avais pas finit de fouiller la pièce
Kasuma: Je te suis

Pendant ce temps, Hikari continua donc la fouille, elle regarda sous le lit, et ramassa une sorte de livre, quand elle l'ouvrit, elle remarqua que c'était une sorte de journal, et que dans certaines pages, il y avait des mèches de cheveux collées par un morceau de scotch. Elle alla du coup vers les dernières pages écrites, et tomba sur une mèche de cheveux qui ressemblait étrangement à l'une des siennes. Elle prit peur et lâcha brutalement le livre par terre.
Kasuma entendit le livre tomber par terre du labo et accourut voir Hikari
Elle était devenue toute blanche, çà respiration était complètement haletante, elle était complètement immobile comme-ci elle était pétrifiée.
Kasuma accourut vers Hikari et la saisit par les épaules

Kasuma: Hikari qu'est-ce qui se passe?

Elle n'arriva pas à parler. Elle avait l'air d'avoir le regard vide. Kasuma claqua ses doigts devant ses yeux pour essayer de la faire réagir. Mais elle ne réagissait pas.
Alinéa arriva aussi:

Alinéa: Bon qu'est-ce qui se passe ?
Kasuma: Je sais pas, elle ne réagit plus
Alinéa: Ah ? Bon ben je vais l'ausculté alors. (elle vérifia les pupilles, prit son pouls, ....) J'ai bien peur qu'elle soit en état de choc ( elle sortit une fiole et une seringue de sa poche, et injecta le produit dans le bras d'Hikari) Retiens-là Kasu, dans 5 min elle aura reprit tous ses esprits. Par contre, j'aimerais bien savoir ce qui la mit dans cet état-là.

Kasuma: Sans doute ce livre-là par terre
Alinéa: Ah ? Ben va falloir voir ce qu'il contient alors. Bon je le prends et on va regarder çà en s'asseyant sur le lit, tu n'as qu'à aussi l'assoir.

Kasuma l'assit sur le lit, continua de la tenir et regarda le livre avec Alinéa. Ils regardèrent les premières pages, et en lisant ils se rendirent compte que çà parlait des filles disparues, et de ce que leur faisait Orkhal. Et apparemment, il gardait des mèches de chacune de ses victimes. Kasuma tourna les pages jusqu'à la dernière:

Kasuma: Comme je le pensais, la même couleur de cheveux que Hikari

Alinéa ne put s'empêcher de retourner sur la page arrière afin de vérifier le nom de la jeune fille.
Kasuma dit rien, il se tourna vers Hikari et ne put s'empêcher de dégager son visage des cheveux qui le recouvraient.

Alinéa: Je m'excuse Kasuma mais faut que je lise cette partie, et faut aussi que je sache ce qui s'est passé pour la dernière fille avant Hikari. (elle prit le livre et s'installa sur le bureau)

Kasuma resta à coté d'Hikari. Alinéa se mit à la lecture, elle put remarqué, que tout ce qu'Hikari avait dit était noté sur ce livre, sauf la dernière partie car Hikari ne s'en rappelait pas, apparemment Hikari avait réussit à déjouer la drogue vers la fin. Et put alors se faire une ouverture en lui donnant une belle raclé, ce qui lui permit de s'échapper et de rentrer au village. Puis elle regarda la page qui concernant l'avant dernière fille. Apparemment, il les violait puis les emmenait dans une cachette, où elles subissaient plus d'un mois de torture, et enfin les tua. Du coup Alinéa ne se sentit pas bien du tout, elle avait comprit pourquoi Hikari était en état de choc.

Kasuma: Alors ça donne quoi?
Alinéa: Heuuuu ... la bonne nouvelle on a toutes les preuves que l'on avait besoin .... ensuite heu ...(devint blanche à son tour et ne parla plus)
Kasuma: Qu'est ce qu'il y a de si affreux dans ce livre?

Au bout d'un laps de temps, Alinéa reprit:

Alinéa: Je sais aussi ce qu'à Hikari, ne restons pas ici, rentrons de suite, on en parlera que tout les deux si tu veux. Mais c'est bien plus grave que ce que je croyais

Elle mit le livre à l'intérieur de sa veste, et demanda à Kasuma si on avait un moyen de contacter les anbus le plus vite possible.

Kasuma: Je suis désolé mais je ne peux pas, et les anbus qui m'accompagnait sont rentrés au village pour une mission, c'est si grave que ça?
Alinéa: Je ne sais pas gérer ce genre de chose, d'habitude il y a tjs quelqu'un au village, mais là, y a que nous 3. Je suis un peu perdue. Et oui, j'en ai bien peur pour ta question. Bon la meilleure solution c'est que nous l'arrêtions et attendions le retour du chef.

Hikari revint à elle à ce moment-là, et vit Kasu à ses cotés, elle ne put s'empêcher de se coller à lui.
Kasuma fixa droit devant lui et dit d'une manière déterminé :

Kasuma: Pour son arrestation, laisse-moi faire

Hikari prit la main de Kasu , la serra et lui dit:

Hikari: Non Kasu, souviens-toi il ne faut pas prendre le chemin de la vengeance

Kasuma regarda Hikari

Kasuma: Ne t'en fait pas, je n'ai pas l'attention de le tuer
Hikari: Kasu, je veux être là, c'est mon devoir, je dois l'arrêté même si çà sera très dur pour moi

Alinéa ne put s'empêcher d'approuver Hikari

Kasuma: Et c'est bien pour ça que je serai là, pour te seconder
Hikari: Oui mais donc laisse-moi faire et si j'y arrive pas, là tu m'aideras. Bon allez perdons pas plus notre temps, j'ai du pain sur la planche !

Alinéa eut du mal à croire que c'était Hikari qui parlait depuis le début, elle vit qu'elle avait bien changé.
Kasuma: D'accord, allons-y
Kasuma: Alinéa ? Prépare la cellule, on t'amène quelqu'un dans pas longtemps
Hikari: Kasu ? Nous allons procéder de la même façon que mon père ferait, donc d'abord direction le village, et je vais envoyer un éclaireur pour savoir où son équipe se trouve.
Hikari: Puis j'enverrai un oiseau à Taki en urgence, adresser à mon père avec des explications dessus

Kasuma: Ok dac

Ils arrivèrent enfin au village, Hikari alla directement dans le bureau de son père. Et demanda à appeler l'un des gardes les plus gradé. Quelque temps plus tard, Harko, le responsable de la garde arriva dans le bureau:

Harko : Vous m'avez demandé mademoiselle?
Hikari: Oui tout à fait, j'ai besoin de vous pour plusieurs choses.
Hikari: La première, vous devez connaitre tous les ninja restant du village et leur capacité, non ?

Harko : Oui bien sur
Hikari: Donc j'ai besoin de l'un de nos meilleurs éclaireurs restant et qui est de toute confiance.(en même temps elle écrivait sur un parchemin) Ensuite il me faut aussi l'un de nos plus rapide oiseaux pour transmettre un message à mon père et au chef de Taki.
Harko : Autre chose?
Hikari: Oui, je vais avoir besoin de deux gardes, et qui m'obéiront sans poser de questions. Je m'explique nous devons faire une arrestation d'une importance majeur.( Dit-elle d'un ton assez sec et direct, d'ailleurs, Harko n'avait jamais vu Hikari aussi sérieuse et déterminée)
Harko : Tout de suite mademoiselle

Elle continua d'écrire sur le parchemin. Une fois finit, elle mit le sceau du village dessus le parchemin afin de le fermer, puis elle le tendit à Harko

Hikari: Transmettez çà svp
Harko : Je m'y emploi immédiatement

Harko partit avec le parchemin en direction de la tour où se trouvait les oiseaux messagers

Kasuma: Et maintenant quel est la suite du programme?
Hikari: Ben j'attends les deux gardes et l'éclaireur, puis on file capturer Orkhal. Puis après j'aimerai que l'on puisse passer un peu de temps ensemble. (et lui sourit)
Kasuma: Ok dac

Les garde arrivèrent au même instant suivit de l'éclaireur.

Hikari: Bon voilà tout le monde est là, je vous donne vos missions
Hikari: Toi Stena , tu vas aller sur la route du pays des roches, tu dois voir où est l'équipe d'Orkhal ,et tu ne dois pas te montrer, et sous aucun prétexte. Il est sur la route pour venir au village mais si il change de direction , je veux être au courant aussitôt

Stena : Ok
Hikari: Ensuite vous deux, vous allez nous suivre nous devons arrêter Orkhal et le mettre en prison
Hikari: Je fais la demande d'arrestation et on y va

Stena : Orkhal, c'est un ami à moi, aurait-il fait quelque chose?
Hikari: Nous devons l'arrêter, c'est notre mission, pour le moment vous obéissez sans vous poser de questions ! ( dit-elle d'un ton sec et complètement déterminé, à la fin de sa phrase elle lança ses poings sur la table)
Hikari: Et il n'est pas acceptable que cette mission échoue !!
Stena : Très bien, pas la peine de s'énerver, si c'est une mission, je l'exécuterai sans poser de question
Hikari: Allez file sur le champs Stena

Stena disparut alors dans un nuage de fumée.

Hikari: Bon nous aussi, allons-y

Hikari mit un parchemin dans sa veste, puis se mit à courir en direction d'Orkhal. Kasuma suivit Hikari, ainsi que les deux gardes. Hikari alla s'installé à l'orée du bois de l'entrée du village

Hikari: Bon nous allons l'attendre ici.

Au bout de quelques heures, ils virent Orkhal et son équipe au loin. Hikari regarda Kasu, comme-ci elle voulait qu'il lui montre dès qu'elle ferait un faux pas. Kasuma posa sa main sur l'épaule d'Hikari

Kasuma: Ne t'en fait pas, tout se passera bien
Hikari: Merci, allez on dis go

Hikari sortit de la cachette et se mise en plein milieu du chemin d'Orkhal et de son équipe. Bloquant ainsi le passage, l'équipe d'Orkhal s'arrêta face à Hikari et ses accompagnant. Orkhal ne reconnut pas tout de suite Hikari:

Orkhal: Bonjour, puis-je savoir ce que vous voulez ?
Hikari: Bonjour Orkhal, je vois que mon visage ne te dit rien, je suis Hikari Hoto, et en tant que la fille de Shuhanyuki Hoto, j'ai une demande d'arrestation contre toi.
Orkhal: Quoi ? (éclata de rire) c'est une petite merdeuse qui veut m'arrêter ? J'en ai que faire de ta paperasse, je fais mes missions et les réussit à chaque fois contrairement à toi qui ne sert à rien du tout, laisse-moi tranquille où çà finira mal ! Que tu sois la fille d'un tel ne m'importe peu, j'en ai que faire, fou-moi le camps d'ici !!!
Harko: Dis donc Orkhal, respecte un peu la famille dirigeante et aussi celle de ton clan !
Hikari : Harko ? Laisse le parler, de toute façon qu'il veuille se livrer de lui même ou pas, il finira en prison !
Hikari: Je te le redis, je suis là pour t'arrêter, soit tu te laisses faire, soit tu décides de te battre, je m'en tape ! Tu as tes propres cartes en mains à toi de voir !

Orkhal se tourna vers son équipe et dit: Faites ce que vous voulez, mais moi c'est déjà tout vu ! Tu vas ramasser, et je finirais le travail que j'avais commencé Hikari
Hikari sur ces mots, repensa à tous ce qu'il avait fait sur ces victimes, et ressentit la même peur que dans la grotte. Puis au bout de quelques seconde, reprit ses esprits, et se mit en garde. Kasuma ne dit rien, il la regarda, et lui fit un signe de tête comme quoi elle pouvait y aller sans crainte, et qu'il la couvrirait. Hikari reprit complètement courage et fut déterminer à le vaincre.
Hikari se mise à utiliser son shiryokuyuki. Et fit sortit deux épées de glaces de ses mains. Orkhal, sortit un kunai et créa également une épée de glace qu'il dû tenir à deux mains à cause de son poids et sa longueur. Hikari engagea le combat,
Orkhal se prépara à parer l'attaque.

Orkhal : Et vous derrière ? Bougez ! Je me charge de cette gamine !

Hikari donna un coup d'épée d'une main, et au moment où Orkhal serait occupé à la dévier, elle lui donna un autre coup de l'autre main afin de le blesser. Au moment où l'épée frappa, de la glace recouvrit la peau de Orkhal, ce qui empêcha la blessure. Il lâcha son épée d'une main et saisit le bras d'Hikari avec et voulut la projeter en faisant un demi tour sur lui-même. Mais Hikari tourna aussi sec çà main et fit de la glace afin que tout les deux restes collés.
Hikari s'aperçut qu'elle aurait énormément de mal contre lui et que çà serait pire vu qu'ils utilisaient les mêmes techniques.

Du coup elle malaxa son chakra et tacha de créer l'épée, elle y parvint et donna un coup avec sur Orkhal, mais l'épée disparut aussitôt après le coup donné. Orkhal utilisa à nouveau la glace pour se protéger, mais ne put empêcher la lame de traverser sa protection, et le blessa plus, mais çà pénétrait beaucoup moins bien à cause de la glace en guise de protection.

Orkhal: Ho la saloppe ! Putain me faire blesser par une sale gamine comme toi, je vois que tu as évolué mais çà ne serait pas assez ! Ahahahahah (se mit à rire sadiquement)

Orkhal en profita de la faiblesse d'Hikari pour lui lancer un coup de genou, ce qui la projeta en arrière de plusieurs mètres


soucis

_________________
Dark Princess

Histoire d’un jour

De fil en aiguille, la vie s’écoule comme un long fleuve tranquille et la mort n’est qu’un passage pour une nouvelle vie. Alors n’ayez pas peur de mourir et réjouissez-vous de cette nouvelle vie qui vous attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://age-des-dieux.4umer.com/index.htm.net
Tatiana Alesky
Webmaster
Webmaster
avatar

Nombre de messages : 619
Age : 40
Localisation : La taverne des joueurs
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: L'histoire de Kasuma et d'Hikari (thème Naruto)   Mer 31 Aoû - 21:54

Après la bataille, Hikari et Kasuma rentrèrent au village et laissèrent les gardes se chargé du prisonnier. Hikari avait réussit à tenir jusque-là, mais, elle fut inondé de peur d'un coup, elle avait réussit, oui mais , maintenant le plus dur allais suivre. Elle s'écroula sur ses genoux, une fois arrivée dans sa maison. Kasuma la suivait et s'accroupit à sa hauteur.

Kasuma: Ne t'en fait pas, reposes-toi, tu as besoin de repos

Kasuma l'aida à aller dans sa chambre. Une fois dans la chambre :

Hikari: Kasu non, non , je vais bien en fin physiquement parlant, j'ai juste très peur là ! Que vas-t-il se passé ?
Kasuma: Il sera jugé, condamné et finira sa vie dans une prison
Hikari: Et pour moi ?
Kasuma: Il ne va rien se passer, ta vie reprendra son cours comme avant, tu n'as pas à t'en faire
Hikari: Ne me laisse pas stp, reste avec moi (elle l'embrassa)
Kasuma: J'en avais pas l'attention

Ils rentrèrent tous les deux à la maison d'Hikari, prirent une douche, puis s'allongèrent dans le lit.

Au bout d'une petite demi-heure, Alinéa cherchait éperdument Hikari dans le village, ne la voyant pas, elle pénétra dans la maison d'Hikari et monta tranquillement à l'étage, puis elle se dirigea vers la chambre d'Hikari. Nos deux amoureux dormirent paisiblement et ne se réveillèrent pas. Alinéa entra dans la chambre sans frapper vu que la porte était légèrement entre ouverte. Alinéa les vit tous les deux, elle ne fit aucun bruit et s'assied dans le fauteuil et attendit qu'ils se réveillèrent.
Hikari se réveilla en étant tournée du coté de Kasuma, et le regarda avec un beau sourire, puis elle entendit:

Alinéa: Eh ben mademoiselle , drôle de tenue que vous avez là ? Et puis-je savoir depuis combien de temps vous sortez ensemble vous deux ? De plus, je ne sais pas à quel fréquence vous le faites, mais j'ai bien peur que je ne vous ai pas donné une pilule assez forte pour vos petites parties de jambes en l'air

Hikari: Heuuuu ... mais .... Alinéa ... que faites-vous dans ma chambre ?
Alinéa: Non Non Mademoiselle, on ne réponds pas à une question par une question, allez allez hop ! On me répond svp

Hikari fit une drôle de tête et ne voulut pas répondre à ses questions
Kasuma continua à dormir à poing fermé

Alinéa: Tu préfères que je réveille ton petit ami ? Et ton père est-il au courant de çà ? (s'arrêta de parler, puis reprit) Humm allons réveiller ce cher Kasuma, on verra si il pense comme vous mademoiselle

Alinéa s'assit sur le bord du lit du coté de Kasuma et fit descendre le drap, afin de le réveiller. Kasuma saisit le drap et se recouvrit

Alinéa, recommença en disant : Dis donc Monsieur, c'est comme çà que le père d'Hikari voulait que vous vous occupiez de sa fille ?

Hikari chopa le drap afin qu'elle ne puisse pas descendre plus bas que la ceinture et dit : Dis donc je ne vous permet pas de mater mon petit ami

Kasuma: Ça s'appelle une protection rapproché

Kasuma continua a dormir malgré tout

Alinéa: Moué on verra bien si Shuhanyuki sera du même avis que vous Monsieur
Hikari: Non tu ne lui diras rien, c'est nous qui lui annoncerons à son retour.

Kasuma commença à émerger

Hikari: On s'aime tout les deux, et mon père est quelqu'un de censé, si il voit sa fille heureuse, il dira rien
Kasuma: Hein de quoi que l'on annoncera

Alinéa lui fit un coucou avec la main
Kasuma regarda Alinéa sans vraiment réaliser puis regarda Hikari

Kasuma: Qu'est-ce que Alinéa fait-là, c'est un rêve?

Hikari lui fit signe de la tête que non.

Alinéa pinça Kasuma en disant: Et çà monsieur c'est un rêve, vous croyez ?

Kasuma sauta à moitié en l'air
Kasuma: Aie mais ça fait mal
Alinéa: Alors vous deux, vous allez me dire depuis quand vous jouez à çà ? D'une ! De deux, j'aimerais savoir si c'est vrai ce qu'Hikari vient de dire ? L'aimez-vous vraiment ?

Kasuma se frotta à l'endroit où il avait été pincé
Kasuma: Bien sur que c'est vrai
Alinéa: Bien bien ! Ensuite tant que je vous ai tout les deux là, autant que je vous pose la question, alors à quel fréquence faites-vous vos parties de jambes en l'air ? Je dois savoir si je dois la changer de pilule !
Kasuma: Tu n'as pas un autre terme que ça parce que là
Alinéa: Heu ... bon a quel fréquence faites-vous l'amour alors ?
Kasuma: J'en sais rien, ça se compte pas ce genre de chose !
Alinéa: Moué ... bon ben j'aurais un moyen très simple pour le savoir ! Mademoiselle je veux que vous me suiviez jusque dans mon cabinet !

Hikari s'accrocha à Kasuma

Kasuma: bon d'accord
Kasuma: Plusieurs fois cette nuit et tout à l'heure

Alinéa: Moué c'est bien ce que je pensais. Bon allez, habillez-vous tous les deux et venez avec moi dans mon cabinet.
Kasuma: A quoi ça sert d'aller dans ton cabinet
Alinéa: On sera mieux pour vous poser encore une autre question et faire prendre à Hikari la pilule du lendemain, et aussi la lui changé. Après je vous laisserai à vos courbettes !
Kasuma: Quel question, tu peux la poser ici, tu vois bien que Hikari n'est pas emballer pour y aller
Alinéa: Oui ben mademoiselle, il serait temps de se comporter en femme aussi, hein ? Donc faudra me suivre, vous devez la prendre cette fameuse pilule, sinon vous pourriez vous retrouver enceinte et là je suis pas sur que vos parents à vous deux soient d'accord avec çà ! Ma question est très simple, je suppose que vous n'êtes pas sortit couvert ?

Kasuma regarda Hikari
Kasuma: Heu non
Alinéa: Donc oui c'est sur, cette fois, il vous faut cette pilule, point barre et on ne discute pas mes ordres sauf si çà ne vous gène guère à tous les deux d'avoir un enfant d'ici quelques temps ? De plus, j'en ai pas sur moi, et celle que je dois vous prescrire non plus.

Hikari ne dit rien et regarda Kasuma
Kasuma: Tu dois y aller alors

Hikari se résigna, elle s'habilla, se leva et attendit que Kasuma l'accompagne aussi. Il fit de même et accompagna Hikari
Une fois sur les lieux, Alinéa donna la nouvelle boite à Hikari, puis lui donna un comprimé à avaler, et un autre dans une petite boite en donnant des explications:

Alinéa: D'une cette nouvelle pilule sera bien plus efficace , beaucoup moins de risque ! De deux, celui-ci est à prendre dans 12h, c'est important, ok ? Ensuite, si Hikari tu ressens des douleurs vives dans le bas du ventre, ou que tu as des saignements, vous venez tous les deux me retrouver aussitôt, me suis-je bien fait comprendre ?
Kasuma: Oui
Hikari: Oui (tout en regardant le sol)
Alinéa: Allez hop dehors maintenant ! J'ai du boulot moi !
Kasuma: tu n'as pas a voir honte Hikari

Kasuma et Hikari sortirent du cabinet, Hikari ne sortit plus un seul mot. Kasuma la regarda

Kasuma: Qu'est-ce qu'il y a?
Hikari: Rien, rien, mais çà me fais chier qu'elle soit au courant maintenant c'est sur faudra qu'on le dise à mon père, en plus ....
Kasuma: Qui te dit qu'il doit être au courant tout de suite
Hikari: Ben si elle voit que l'on lui dit pas, c'est elle qui nous dénoncera ...
Kasuma: C'est un médecin, je ne pense pas qu'elle le dira dès son retour
Hikari: Ok on verra bien ... Bon j'ai envie de me balader, tu viens ?
Kasuma: Je te suis

Ils sortirent du village, quand ils se firent interrompre par un des villageois demandant si Hikari avait enfin trouvé pour la fête de l'été l'idée de la danse.

Hikari le regarda : Ben c'est que j'ai pas eu beaucoup de temps, mais demain je bosse dessus, promis !

Kasuma remarqua qu'Hikari était contrariée et qu'elle s'amusait à compter à voix basse.
Kasuma: Tu comptes quoi?
Hikari: Les jours qui restent avant la fête de l'été
Kasuma: Et ça fait combien?
Hikari: Si je ne me goure pas c'est dans moins de 4 jours maintenant ... et Père devrait rentrer dans moins de deux jours, vu le parchemin envoyé ...
Hikari: Çà fait très court pour apprendre une danse et tout
Kasuma: Je suis sur que tu y arriveras
Hikari: Ben j'irai à la bibliothèque dès demain matin, j'emprunterai des livres et je les lirais dans le jardin, tu en profiteras pour lire ton livre héhéhé
Kasuma: Ce n'est pas une mauvais idée çà, ça fait longtemps en plus
Hikari: Héhéhé demain journée lecture Smile
Kasuma: C'est un peu ça oui

_________________
Dark Princess

Histoire d’un jour

De fil en aiguille, la vie s’écoule comme un long fleuve tranquille et la mort n’est qu’un passage pour une nouvelle vie. Alors n’ayez pas peur de mourir et réjouissez-vous de cette nouvelle vie qui vous attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://age-des-dieux.4umer.com/index.htm.net
Tatiana Alesky
Webmaster
Webmaster
avatar

Nombre de messages : 619
Age : 40
Localisation : La taverne des joueurs
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: L'histoire de Kasuma et d'Hikari (thème Naruto)   Mer 31 Aoû - 21:56

Ils sortirent se promener dans les bois à l'orée du village.

Kasuma: Dis moi, et si on profitait encore un peu de l'absence de ton père pour aller au bain chaud
Hikari regarda Kasuma: Oui bien sur, c'est une très bonne idée, et puis cette fois-ci, je pourrais vraiment me détendre, vu que je serai moins gênée héhéhéhé

Après la promenade, ils se dirigèrent vers les bains chaud du village. Chacun se dirigea de leur côté, puis se retrouvèrent de l'autre côté du vestiaire. Kasuma n'attendit pas Hikari et sauta dans l'eau. Hikari arriva, déposa sa serviette sur le sol et entra doucement dans l'eau en passant par les marches, puis elle nagea jusqu'à Kasuma. Une fois à coté de lui, elle fit la planche

Kasuma: Effectivement tu es bien plus détendu cet fois
Hikari tourna la tête vers Kasuma: Ben disons que la première fois, j'ai pas osé car çà me gênait
Kasuma: Mais la non, ce qui n'es pas pour me déplaire remarque
Hikari: J'ai l'impression que tu ne te lasses pas de me regarder, je me trompes ?
Kasuma: Comment je ferais pour me lasser
Kasuma: Surtout dans cet position

Hikari: Ben .. en fait c'est une très bonne question ... (elle resta dans cette position ce qui la relaxa complètement)
Kasuma: Moi c'est surtout voir ce qui dépasse qui me relaxe
Hikari: Rooo ... Kasuuu !!! (puis se reprise) Bon ben continue si çà te relaxe
Kasuma: Ba en même temps, tu me les met sous le nez hahaha
Hikari plongea sur ces mots, et sortit de l'eau tout en remontant contre le corps de Kasuma et s'arrêta pile poil devant lui, les seins juste à coté de sa tête : Kasu ? C'est çà que j'appelle les avoir juste sous le nez !
Kasuma attrapa Hikari par les cuisses pour la maintenir à cette hauteur.
Kasuma: Ce n'est pas la peine de prendre au pied de la lettre tout ce que je dis ... même si je trouve ton initiative très agréable
Hikari: Ah oui ? Voyez vous çà ! C'est pour çà que tu me gardes dans cette position, je suppose ? Hihihihi
Kasuma: Mais c'est fait pour que tu ne tombes pas trop vite dans l'eau
Hikari: Ah oui, je vois, tu prends soin de moi quoi ? Hihihihi Kasu ? Je t'aime tu sais ! (elle l'embrassa sur le front, vu qu'il la maintenait dans cette même position)

Kasuma plaça sa tête entre ses seins et Hikari lui caressa les cheveux. Kasuma embrassa la peau d'Hikari par la suite et Hikari continua de lui caresser les cheveux. Kasuma reposa doucement Hikari dans l'eau. Une fois qu'il la lâcha , elle en profita pour faire quelques brasses. Elle fut suivit par Kasuma et elle le remarqua. Elle plongea donc et fit un retourner sous l'eau pour vouloir se retrouver derrière lui, mais Hikari avait mal évaluer la distance et se retrouva du coup sous Kasuma. Heureusement que Kasuma s'en aperçut, afin de lui cèder la place pour qu'elle puisse remonter à la surface.
Hikari remonta à la surface et respira d'une façon rapide tout en disant: Merci ... Kasu ...
Kasuma: Voilà ce qui arrive quand on veut faire la maligne
Hikari: Beuhhh ... mais .. mais non c'est pas çà du tout Kasu ... j'ai plutôt mal calculé mon coup ...
Kasuma: Ha ba voilà
Hikari: Ha ba voilà quoi ?
Kasuma: A faire la maligne tu t'étouffes ^^
Hikari: Mais .. heuuuuuuuuuuuuu ... (puis Hikari se reprit) J'ai même pas prit la tasse d'abord !!!
Kasuma: Tu as de la chance
Hikari: Avoues-tu te fou de moi là ? (elle se jeta sur Kasuma et le couvrit de chatouille)
Kasuma: Mais arrête, j'ai jamais voulut me moquer de toi

Kasuma lui rendit ses chatouilles
Hikari éclata de rire, puis finit par se calmer: Ok, je recommencerai pas Mossieur le chatouilleux Hihihihihi
Kasuma: Niveau chatouille, tu n'es pas mieux
Hikari: Rooo çà va hein ! N'en rajoute pas ! Bon j'avoue, c'est vrai je suis très chatouilleuse, et alors ? C'est pas gênant, si ?
Kasuma: Ba non

Hikari se remit à nager puis décida de s'allonger sur le gros rocher, ses jambes tombaient d'un coté du rocher et de l'autre coté, elle avait la tête en arrière les cheveux flottant sur l'eau. Elle balançait légèrement ses jambes dans l'eau, et son corps suivait la forme du rocher. Kasuma se mit à coté d'Hikari dans la même position, en ce mettant à coté d'elle, et qu'ils étaient tellement collé l'un contre l'autre, qu'elle voulut se décaler légèrement mais elle commença à tomber du rocher de son flanc droit. Kasuma qui n'avait rien remarqué, puis entendit un "plouf".

Hikari se releva se tenant la tête tout en disant: Ouille ouille ouille ma têteeeeeeeeee !
Kasuma: Oups, excuse, j'ai pas fait exprès
Hikari: C'est pas grave Kasu, j'ai rien, enfin je crois ! (elle resta donc dans l'eau)

Kasuma retourna dans l'eau et commença à examiner la tête d'Hikari
Kasuma: Tu es sur que ça va, si je peux faire quelque chose pour me faire pardonner
Hikari: Mais non Kasu, arrête de m'examiner à chaque fois Wink Je ne suis pas en sucre tout de même
Kasuma: Bon ok
Kasuma arrêta de l'examiner
Hikari: Et puis regarde, si j'avais quelques chose, j'aurais surement un peu de sang là où je me suis cognée, non ? (passa sa main sur sa tête à l'endroit où elle avait cogné et montra sa main taché de sang)
Quand elle vit çà elle remit sa main aussitôt dans son dos
Kasuma: Inutile de cacher ta main

Kasuma saisit la tête d'Hikari et la plongea dans l'eau.
Une fois remonté à la surface, elle prit un bol d'air: Kasu !!! Pourquoi tu as fait çà ?
Kasuma: On n'est dans une source thermal, l'eau va arrêter le saignement et accélérer la cicatrisation
Hikari: Heu kasu ? d'une çà sèchera tout seul, c'est pas grand chose, et de deux je suis navrée mais peu importe la plaie si tu la mets dans l'eau chaude çà coule encore plus ! Je vais garder ma tête or de l'eau et çà s'arrêtera tout seul, je me suis juste un peu cogné, donc rien de bien méchant.
Kasuma: Ouai mais si tu avais vue ta tête en remontant, c'était trop drôle
Kasuma éclata de rire
Hikari: Kasuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu !!!!!!
Elle sauta sur Kasu et lui plongea la tête sous l'eau. Kasuma l'entraina avec lui sous l'eau. Hikari tenta de s'échapper en nageant sous l'eau. Il la laissa s'en aller. Elle continua à nager, puis elle s'arrêta d'un coup, regarda autour d'elle, et se remit à nager en retournant cette fois-ci vers Kasuma.
Kasuma: Et bien tu es motivé pour nager
Hikari: Ben disons que je ne sais pas quoi faire à part çà ! Héhéhéhé (elle se rapprocha de Kasuma et lui parla dans l'oreille) Kasu j'ai l'impression de ressentir une présence, est-ce que toi aussi ?
Kasuma: Moi non
Hikari: Alors j'ai dû halluciner héhéhéhé
Hikari: Bon revenons-en à nos moutons ! Bon dis-moi ce qu'on peut faire ici ?

Kasuma: Ba se relaxer, c'est fait pour ça les bains chaud
Hikari: Ben nagé aussi non ?
Kasuma: Oui aussi, mais on va vite tournée en rond
Hikari: Oué, c'est pas faux (elle refit la planche et se laissa flotter sur l'eau)
Kasuma fit de même
Hikari: J'adore faire çà, je trouve çà tellement agréable et relaxant pas toi ?
Kasuma: Un peu oui
Hikari: Juste un peu ?
Kasuma: Ba je vais rarement au bain chaud en faite
Hikari: Je croyais que t'adorais çà ?
Kasuma: Ha sisi, j'adore mais disons que à Konoha, je n'ai plus le droit d'y aller
Hikari: Pourquoi çà ?
Kasuma: Ba j'avais tendance à me tromper entre les bains des femmes et des hommes
Kasuma: Tu comprends avec tout cette brume aussi, on s'y perd

Hikari: Non car ici on a que des bains communs, et c'était ma première fois, tu veux dire que là-bas, les hommes et les femmes sont séparés ? Pourquoi çà ?
Kasuma: Ba les sources sont plus grande déjà
Kasuma: Et le village est grand

Hikari: Ben il pourrait faire plusieurs bain en commun non ?
Hikari: Voir même par tranche d'âge

Kasuma: ça serait trop compliqué, tu sais Konoha est bien plus grand que tu ne le penses
Kasuma: Les bains chauds sont constamment plein

Hikari: Ah ... Dis Kasu ? connais-tu le pays de la cascade ?
Kasuma: Bien sur, on n'est dedans
Hikari: Non mais comment la vie s'y passe par exemple ?
Kasuma: Oula, c'est difficile à dire ça
Hikari: Bon ben, je vais te raconter ça
Dans notre pays nous n'avons pas vraiment de force militaire et du coup, c'est tous les petits villages qui empâtissent, j'aimerais pouvoir changer çà, pour que tout le monde puisse bénéficier de soutient militaire quand ils en ont besoin, sans attendre que des vies soient retirées. Je pense qu'il faudrait les aider avant et pas après. J'ai aussi remarqué que certains villages, avaient même perdus espoirs à cause de çà, et j'aimerais un jour, leur prouver à tous qu'il faut toujours garder espoir, être combattif et ne plus se laisser marcher dessus. Et que si nous croyons en nous comme çà, alors tout pourra changer. Qu'en penses-tu ? Tu crois que c'est possible ?

Kasuma: Ça peut-être possible oui, mais en même temps Taki possède une bonne puissance militaire quand même, sinon Konoha n'aurait pas un traité d'alliance avec
Hikari: Oui surement, mais je l'ai jamais vu
Hikari: Donc je commence à douter sérieusement là dessus, je sais, c'est mal de dire çà de son pays ...

Kasuma: C'est normal, tu vis en dehors du village principal
Hikari: Tu veux dire que tout est centré là-bas ? Mais pourquoi ? Du coup quand les habitants du pays de la cascade ont besoin d'elle, elle arrive toujours trop tard et des vies sont tombées, c'est pas logique çà, je trouve.
Kasuma: Ha çà après, je ne connais pas la gestion militaire de Taki mais c'est le cas pour Konoha, il y a des postes avancés mais le gros de la puissance militaire est concentrée au village
Hikari: Qu'appelles-tu des postes avancés ? Et çà sert à quoi ?
Kasuma: Des ninja se placent à des endroits stratégiques et préviennent le village en cas de danger
Hikari: Ok mais çà mais combien de temps pour intervenir ?
Kasuma: Ça dépend
Hikari: Ça dépends de quoi ?
Kasuma: De la menace, de la distance, de qui intervient
Hikari: Bon donne-moi une marge stp
Kasuma: Mais heu, j'en sais rien moi
Hikari: Arf Ok ben j'ai ma petite idée sur çà pour notre pays, mais bon quand j'aurais le courage, je le dirais à notre grand chef, et je lui parlerais de mon plan.
Kasuma: Ok dac
Hikari: Ben tu vois Kasu ? Mon nindo, je ne sais pas très bien ce que sais, mais je sais ce que je veux devenir. Je voudrais être la voix de la raison et de la sagesse, être celle qui montrera le chemin à tous les villageois du pays de la cascade afin qu'ils aient une meilleure vie.
Je veux devenir aussi plus forte, afin de pouvoir protéger mes amis, ma famille et tous les villageois du Pays de de la cascade.

Kasuma: Tu voudrais être une sorte de hokage en somme
Hikari: C'est hockage çà ?
Kasuma: Non hokage
Hikari: Ben c'est quoi un hokage ?
Hikari: Enfin sa fonction plutôt

Kasuma: Il s'agit du plus puissant ninja du village de Konoha et il est le chef direct des anbus
Kasuma: Les 5 grand pays ninja sont dirigés par un kage mais avec un nom différent

Hikari: Ben alors c'est pas çà, car mon pays n'en fait partit ... de plus je ne sais même pas comment vous avez choisit les 5 grand pays
Kasuma: Ha ça, moi non plus, ça remonte à trop loin et puis, tu vas finir par avoir une feuille sur le front si tu continues
Hikari: Comment çà ?
Kasuma: Si tu continues à poser trop de question
Hikari: Rooo çà va hein, c'est bon, je me la ferme va ! (elle plongea aussitôt sa tête sous l'eau. Kasuma ne la vit plus)

Kasuma plongea également sa tête, il regarda Hikari sous l'eau et lui sourit. Hikari ne bougea pas du tout, et sourit encore moins. Il ne bougea toujours pas et continua malgré tout à lui sourire. Hikari ne broncha pas du tout, elle ferma même les yeux et resta là, sous l'eau calmement, comme-ci elle était sereine. On aurait même pu croire qu'elle arrivait à respirer sous l'eau. Kasuma ne put tenir plus longtemps et remonta à la surface. Hikari, tant qu'à elle, ne remonta pas à la surface, et aucune bulle ne revenait non plus vers la surface de l'eau.
Au bout de quelques minutes Kasuma vit quelques bulles d'eau apparaitre mais toujours pas d'Hikari.
Kasuma sortit de force Hikari. Elle fit donc sortir de l'eau de force, et reprit sa respiration une fois la tête hors de l'eau

Kasuma: Ça va pas de rester sous l'eau aussi longtemps ?
Hikari: Mais çà allait, ne t'inquiètes pas comme çà, dès que j'aurais eu plus d'air, je serai remonté à la surface, tu sais ... et puis je voulais essayer un truc ... enfin bon tant pis
Kasuma: Essayer quoi?
Hikari: Une fois que j'aurais vraiment manqué d'air je me serai liquéfiée, car je voulais savoir si c'était possible déjà, et si çà marchait.
Kasuma: Et tu crois que ça marcherait ... de malaxer son chakra en suffoquant
Hikari: Ben je sais pas du tout ... çà doit être possible avec une bonne concentration non ?
Kasuma: Mais comme tu ne sais pas encore te concentrer parfaitement

Elle prit se respiration et replongea la tête dans l'eau. Elle resta longtemps sous l'eau, puis quand les premières bulles firent son apparition à la surface de l'eau, Hikari malaxa son chakra en restant bien concentré. Puis une fois bien malaxer son chakra , elle se liquéfia. Elle sortit de sa liquéfaction juste derrière Kasuma et mit ses bras autour de son cou.

Kasuma: Tu as réussit c'est bien mais tu es essoufflée quand même
Hikari: Oui peut-être mais bon voilà, je t'ai prouvé que je savais me concentrer, donc çà valait le coup de le faire
Kasuma: Oui bon j'avoue mais tu poses toujours autant de question
Hikari: Toi tu ne sais pas comment on fait taire une petite amie (éclata de rire)
Kasuma: J'en ai jamais eu d'aussi bavarde à vrai dire
Hikari: Woué c'est bon ! Désormais tu ne m'entendras plus na. (s'éloigna de Kasuma tout en faisant la tête et se dirigea vers les marches).
Kasuma: Mais attend pourquoi tu t'en vas?

Hikari ne lui répondit pas et continua son chemin

Kasuma: Ha lala, bunchichi m'avait prévenu pourtant

Elle monta les marches et se dirigea vers les vestiaires. Kasuma en profita pour livre son livre. Tandis qu'Hikari fila à la bibliothèque.

_________________
Dark Princess

Histoire d’un jour

De fil en aiguille, la vie s’écoule comme un long fleuve tranquille et la mort n’est qu’un passage pour une nouvelle vie. Alors n’ayez pas peur de mourir et réjouissez-vous de cette nouvelle vie qui vous attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://age-des-dieux.4umer.com/index.htm.net
Tatiana Alesky
Webmaster
Webmaster
avatar

Nombre de messages : 619
Age : 40
Localisation : La taverne des joueurs
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: L'histoire de Kasuma et d'Hikari (thème Naruto)   Mer 31 Aoû - 21:59

A la bibliothèque Hikari, cherchait un livre sur les danses japonaises, mais son regard se posa sur celui des traditions, coutumes et légendes de son clan. Elle commença à le lire. Elle découvrit le passage des coutumes sur la fête de l'été, certaines traditions qui avait été abolies comme le mariage avant les 18 ans. Elle y trouva aussi l'histoire de son clan.

C'était un petit village caché aux yeux du Pays de la cascade, qui n'avait pas grand chose à offrir. Mais une légende disait qu'un enfant naisserait avec des particularités et que celui-ci révèlerait aux Pays de la cascade la valeur de ce village, ceci avait été trouvé sur une stèle enfouit sous terre. Quand le village eu possession de cette légende, ils écrivirent au Chef de Taki leur expliquant toute l'histoire, et demandèrent un coup de main afin d'élever cet enfant aux yeux bizarre et aux pouvoirs étranges.
Le chef de Taki se déplaça dans le plus grand secret au village, et remarqua qu'en effet l'enfant n'était pas un enfant ordinaire, il décida de laisser dans le village un sensei qui apprendrait la voix ninja à cet enfant, tout en le tenant au courant de l'évolution de l'enfant. Le sensei avait pu très vite remarqué que l'enfant savait maitriser son chakra avec l'une des plus grande facilité et qu'il avait commencé à découvrir quelques techniques ninja par lui même.

Cet enfant s'appelait Godai, il fut promu Chef du village à l'âge de 14 ans. Depuis ce jour, le chef Godai choisissait quelques enfants qui avaient décidé de suivre la voix de ninja, et leur apprit différentes techniques liés à l'eau et à la glace qui pour lui n'avait plus de secret.
Au fil des années, il eut des descendants et on remarqua que les seuls qui possédaient le Shiryokuyuki (la vision de la neige), étaient les descendants direct lié par le sang.

Quand le clan se mit à grandir, le Chef de Taki nomma le clan " les Kesshou " en raison du nom du village et du Shiryokuyuki. Pour lui, c'était évident, ce clan serait sans aucun doute une clé maîtresse pour leur Pays. Et afin d'éviter une jalousie naissante dans les autres Pays et les autres clans, il préféra le garder dans le plus grand secret, afin de l'avoir comme carte majeur si le pays tournerait mal.
Le chef de Taki signa donc un accord avec le village afin que les ninjas issue de ce clan aient le droit de passer les examens ninja sans se déplacer à l'académie afin de le garder toujours dans le plus grand secret.

Puis au fil de sa lecture, elle apprit qu'un des descendant de Godai, hériterait de sa capacité à maitriser parfaitement son chakra. Ce descendant serait surnommé le nouvel élu.
Tout en continuant la lecture, elle tomba sur un paragraphe : " L'élu est dévoilé, lors des pleines lunes à la grande cascade du cristal blanc "

Elle fouilla dans le livre, mais ne trouva rien sur l'élu, mais qui était-il ? Il était l'élu de quoi ? Quel serait son rôle ?

Elle eut beaucoup de questions qui surgissaient mais n'avait pas trouvé de réponse. Elle décida plus tard d'aller en parler aux anciens du village, savoir si ils seraient au courant de cette histoire d'élu.

Kasuma finit par s'ennuyer sans Hikari et alla la rejoindre à la bibliothèque
Il trouva Hikari en pleine lecture assit par terre dans un des coins de la bibliothèque.

Kasuma: Hé bé Alors, tu n'aimes pas les tables?
Hikari: Ha Kasu c'est toi ? A vrai dire non, j'aime bien être assise en tailleur, les tables çà me rappellent trop l'école.

Elle ferma le livre et le mit sous son bras, et en chercha un autre.
Kasuma: Qu'est-ce que tu lis?
Hikari: Ah çà ? Heu c'est juste un livre sur l'histoire de mon village
Kasuma: Ça raconte quoi?
Hikari: Ben heu , d'une histoire ancienne, d'une légende, et des abolitions de certaines lois anciennes
Kasuma: Il faut bien que la société avance
Hikari: Mais je n'ai pas dit le contraire, d'ailleurs, je préfère qu'elles n'existent plus les lois cités dedans.
Kasuma: Ha bon pourquoi ça?
Hikari: Ben y en a une qui nous forçait à être mariée avant les 17 ans
Kasuma: Ha oui quand même
Hikari: On est d'accord (continua de regarder les livres) Mince ... je trouve vraiment pas ce que je cherche ... je vais demander à la bibliothécaire alors
Kasuma: Tu recherches à propos de la fête?
Hikari: Ben surtout par rapport à la danse, j'aimerais avoir une petite idée de ce que sait car j'en ai aucune ...
Kasuma: Et pourquoi tu ne créerais pas ta propre danse?
Hikari: Ma propre danse, c'est un peu vague çà dans ma tête
Kasuma: Tes propres mouvements inspirés par ta technique de combat par exemple
Hikari: Moué, je sais pas ... mais çà peut-être une idée. Une sorte de kata tu veux dire ?
Kasuma: En quelques sortes oui
Hikari: Il faut aussi de la musique en fond
Kasuma: Ha ça la musique c'est pas mon truc, vous devez bien avoir des musiciens ici
Hikari: Oui oui quand même bon pas énormément hein, mais elle peut-être prise d'un morceau que j'aime bien écouté aussi, non ?
Kasuma: Oui pourquoi pas, après tout
Hikari: Bon ben j'y réfléchirais cette nuit alors, vu que la nuit porte conseil !
Kasuma: Comme tu dis

Kasuma s'assit par terre

Hikari: Kasuma ? Sais-tu si on est un soir de pleine lune ?
Kasuma: J'en sais rien du tout

Kasuma sortit son livre et commença à le lire
Hikari: Bon ben je regarderais ce soir alors , et possible que je m'absente aussi

Hikari, retourna chercher un autre livre
Kasuma: Tu vas t'entrainer à ta danse?
Hikari: Non je ne pense pas pourquoi ?
Kasuma: Comme ça, simple curiosité
Hikari: Ok pas de soucis. (revint s'assoir avec un autre livre)

Hikari eut son ventre qui se mit à gargouiller fortement, elle se leva reposa le livre: Kasuma ? Navrée, mais à mon avis il est bientôt l'heure que je prépare le dîner
Kasuma: Si tu le dis

Kasuma ne bougea pas et continua de lire son livre. Hikari sortit et fila à sa maison pour préparer le diner.
Au bout d'une trentaine de minute, Hikari retourna à la bibliothèque pour voir Kasuma

Hikari: Kasuma ? Tu viens ?
Kasuma: Hein de quoi
Kasuma: Ha oui j'arrive

Hikari: Ok car sinon çà va refroidir
Kasuma: Ha ba il fallait le dire plus tôt

Ils rentrèrent à la maison. Une fois finit, Hikari fila dans sa chambre et s'allongea sur le lit, tout en étant songeuse.
Kasuma la rejoignit et resta sur le pas de la porte
Kasuma: Tu me fais toujours la tête?
Hikari: Hein ? Pardon Kasu tu disais ?
Kasuma: Je te demandais si tu me faisais toujours la tête.
Hikari: Ah non et pourquoi je te ferais la tête ?
Kasuma: A cause des bains chaud
Hikari: Ah ben non c'est du passé çà ! La page est tournée
Kasuma: Tu es sur?

Kasuma commença à s'approcher du lit
Hikari: Oui oui je te le promets
Kasuma s'assit à coté d'elle
Kasuma: Excuse-moi pour tout à l'heure, je sais bien que tu es curieuse
Hikari: Mais je te dis que c'est bon Kasu, et oui j'ai bien comprit, je suis bien trop curieuse pour toi. Ben c'est pas grave, je t'embêterais plus maintenant
Kasuma: Ok dac
Hikari: Tiens la preuve que c'est du passé (elle se redressa et fit un baiser à Kasuma, puis se rallongea)
Kasuma: Tu veux que je te réveille pour ta pilule?
Hikari: Comment çà me réveillé pour prendre la pilule ? Ben je l'ai prise à 20h30, même horaire qu'avant , pourquoi je changerais l'heure de ma prise ?
Kasuma: Oui mais c'est la pilule du lendemain que tu dois prendre
Hikari: Ah celle là ? Mais tu sais l'autre, je dois toujours la prendre tu sais (puis elle reprit ses esprits)
Hikari: Hey je vais pas me lever pour un cacheton quand même !
Kasuma: Ba c'est ça ou un bébé sur le dos
Hikari: Pfeuuuu !! ! Ok, ok je le prendrais ! (dit-elle plein de mécontentement)
Hikari: Bon et tu sais quand je dois le prendre ce foutu cacheton ?
Kasuma: Vers les 4 ou 5h du matin je crois
Hikari: En plus ? Grrr cette Alinéa, elle commence vraiment déjà à me gaver !
Kasuma: Elle fait ça pour ton bien
Hikari: Oué oué comme nous mater pendant notre sommeil aussi ?
Kasuma: Ha ça c'est une vicieuse, c'est pas la même chose
Hikari: Moué ben, j'ai pas aimé çà ! Et encore moins qu'elle te matte non mais !!!
Kasuma: Ba je lui ai pas tout montrai non plus
Hikari: Ben j'allais pas la laisser faire non plus, tu sais
Kasuma: C'est bizarre mais quelque chose me dit qu'elle n'aurai pas dit non
Hikari: Comment çà ?
Kasuma: Ba de me voir nu
Hikari: Oué ben non na, elle a pas le droit non mais

Hikari en profita pour regarder par la fenêtre et vu qu'il faisait nuit, elle se redressa et se dirigea vers elle.
Kasuma: Tu veux admirer les étoiles, toi
Hikari: Ben ... oui j'en ai envie
Kasuma: Pourquoi pas après tout, ça fait plusieurs nuits que l'on peut pas et du coup, on n'est obligé de ... enfin tu sais quoi

Hikari lui sourit et passa par la fenêtre

Kasuma: Mais quand est-ce qu'elle va comprendre qu'il y a des portes

Quand Kasuma arriva sur le toit, il vit Hikari assise entrain de contempler les étoiles :

Hikari: Tu vois Kasu, regardes c'est la pleine lune
Kasuma: Effectivement

Elle attendit qu'il s'assied :
Hikari: Kasu ? Je crois que ce soir je vais bouger un peu si çà ne te gène pas. De plus, le danger a l'air d'être écarté.
Kasuma: Bouger ou çà?
Hikari: J'aimerai aller à la cascade, pour voir un truc
Kasuma: A cette heure?
Hikari: oui
Kasuma: D'accord, mais je t'accompagne
Hikari: Ah, bon ok

Hikari se releva, prit la main de Kasuma, et se mise à courir jusqu'à la cascade à vive allure.
Une fois arrivée, Hikari lâcha la main de Kasuma, marcha pour se mettre bien en face de la cascade, là elle vit une drôle de lumière et se rapprocha de plus en plus. Elle vit au loin une écriture, elle se rapprocha encore et s'aperçut que c'était en texte ancien. Kasuma arriva derrière elle

Kasuma: C'est quoi ce texte?
Hikari: Ben va falloir que je le traduise c'est un texte ancien apparemment
Hikari: Mais bon j'ai l'impression que c'est codé quand même
Hikari: Attends j'essaye un truc


Hikari activa le shiryokuyuki, et regarda à nouveau

Hikari: Je comprends pas trop le texte que je vois Kasu, çà dit : "Lors d'une des fêtes de l'été, durant une éclipse lunaire, l'élu sera la seule lumière."
Kasuma: ba c'est simple, lorsqu'il y aura une éclipse solaire lors de la fête de l'été, l'élu sera choisit
Hikari: Moué enfin c'est si vieux que si çà se trouve çà parlait de Godai
Kasuma: Godai?
Hikari: Oui le tout premier de ma ligné, bref je suis une de ces descendante quoi. C'était le tout premier qui possédait le shiryokuyuki
Kasuma: Peut-être bien
Kasuma: On ne sait jamais de qui il parle dans ces vieilles légendes
Hikari: Oui c'est pas faux, mais je voulais juste savoir ce que la première phrase énigme du livre voulait dire.
Kasuma: Je pige pas
Hikari: Le livre que je lisais quand t'es arrivé, çà disait un truc dans le genre : " L'élu est dévoilé, lors des pleines lunes à la grande cascade du cristal blanc " .Et je voulais voir ce que çà voulait dire , tout simplement
Kasuma: Le texte ne doit s'afficher que les nuits de pleine lune
Hikari: Ben oui, voilà pourquoi j'ai voulu venir ici. En tout cas, c'est une très belle nuit ce soir, ne trouves-tu pas ?
Kasuma regarda le ciel
Kasuma: En effet

Hikari se retourna vers Kasuma, et l'embrassa
Hikari: Bon Kasu, si on rentrait ? A moins que tu veuilles que l'on passe la nuit ici hihihihi
Kasuma: Ha moi ça me dérange pas, mais oublie pas ton médoc
Hikari: Quoi tu parles de ce truc là ? (elle sortit de sa poche une toute petite boite)
Kasuma: Oui ça
Hikari: Bon maintenant que tu vois que je l'ai, on reste ou pas ? (le remit dans sa poche, du moins c'est ce qu'elle cru)
Kasuma ramassa la boite
Kasuma: Je sais que tu ne veux pas les prendre, mais ce n'est pas une raison pour les balancer
Kasuma s'aprocha d'Hikari
Kasuma: Tu sais ce qu'il y a de bien ici?
Hikari: Non, quoi ? (il remarqua qu'elle était vraiment désolée pour la boite)
Kasuma s'approcha de plus en plus d'Hikari
Kasuma: C'est qu'ici, il y a peu de chance que Alinéa nous surprenne
Hikari se mise à sourire : Ah çà oui en effet !

Ils finirent par dormir à la belle étoile ...

_________________
Dark Princess

Histoire d’un jour

De fil en aiguille, la vie s’écoule comme un long fleuve tranquille et la mort n’est qu’un passage pour une nouvelle vie. Alors n’ayez pas peur de mourir et réjouissez-vous de cette nouvelle vie qui vous attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://age-des-dieux.4umer.com/index.htm.net
Tatiana Alesky
Webmaster
Webmaster
avatar

Nombre de messages : 619
Age : 40
Localisation : La taverne des joueurs
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: L'histoire de Kasuma et d'Hikari (thème Naruto)   Mer 31 Aoû - 22:10

Hikari se réveilla vers 3h du matin avec la naussé, quelques vomissements, puis se recoucha auprès de Kasuma, qui se réveilla par la suite.

Kasuma: Quel heure est-il?
Hikari regarda sa montre: il est 3h15 environs, pourquoi ?

Elle s'éloigna en courant, puis revint quelques minutes plus tard

Kasuma: Tu as pris ta pilule?
Hikari: Ben .. non c'est pas l'heure pourquoi tu me demandes çà ?
Kasuma: Ba çà devrait-être bientôt non?
Hikari: Ben oui entre 4 et 5h, mais bon je suis pas sur de la garder ... Oh punaiseeee ... ( Elle repartit au même endroit que tout à l'heure)
Kasuma: Ça va pas?

Elle revint encore au bout de quelques minutes :
Hikari: Oui en effet, çà ne va pas du tout ... depuis que je me suis réveillée en sursaut j'arrête pas de vomir et quand c'est pas le cas, j'ai la nausée

Elle se rallongea aux coté de Kasuma. Elle ne put se rendormir car elle avait toujours la nausée

Kasuma: On devrait rentrer si ça ne va pas et demain on ira voir Alinéa

Hikari se releva et repartit en courant, puis quand elle revint :

Hikari: Kasu ? Donne-moi ce comprimé, avant que çà m'énerve ! stp
Kasuma: Tiens le voila. Tu le prends et on file au village
Hikari: Merci (elle l'avala) Ah ok on y va

Hikari faisait tout pour ne pas vomir à nouveau.

Kasuma: Malaxe ton chakra ça aide quelque fois

Elle suivit son conseil, mais çà ne lui fit rien, elle avait toujours la nausée

Hikari: Moué bof pas génial

Une fois arrivée au village Hikari n'en pouvait plus et courut à sa maison. Kasuma regarda Hikari courir au loin

Kasuma: J'espère que la pilule fera effet en tout cas

Hikari sortit des toilettes et fila s'allonger dans son lit. Kasuma arriva à la porte de la chambre

Kasuma: Tu veux que je te laisse tranquille?
Hikari: Non reste stp. Je te rassures , j'ai réussit à le garder pour le moment

Kasuma s'approcha et s'assit sur le bord du lit. Elle remarqua que Kasu était inquiet

Hikari: Kasu ? Soit pas inquiet, j'ai du choper un coup de froid, tout bêtement
Kasuma: Oui ça ou autre chose
Hikari: Aller commence pas à te poser ce genre de question et puis si je la garde pas, dès demain matin j'irai voir Alinéa, ok ?
Kasuma: Ok

Kasuma embrassa Hikari sur le front et la recouvrit avec les draps
Kasuma: Aller essaye de dormir un peu ça te fera du bien
Hikari: Oui d'accord

Kasuma s'installa à coté d'Hikari dans le lit et se plaça de manière à lui donner le maximum de chaleur. Au bout d'à peine une heure, Hikari se réveilla avec des douleurs de ventre, elle se tordit de douleur. Tandit que Kasuma continuait de dormir. Hikari se leva et fila à nouveau aux toilettes, dès qu'elle ressortit les douleurs repartirent de plus belle, ce qui lui fit poser ses genoux à terre tout en se tenant le ventre. Des pleurs, et quelques pignements pouvaient-être entendu. Kasuma se réveilla en sursaut en entendant Hikari, il courut vers les pleurs et trouva Hikari à genoux

Kasuma: Que se passe t-il?

Kasuma s'accroupit et prit Hikari dans ses bras

Hikari: J'ai ... mal ... dans le bas ... du ventre ...
Kasuma: Tu penses que c'est la pilule?
Hikari: Je sais pas ... mais çà me serre , c'est horrible ...
Kasuma: Aller vient, on file voir Alinéa

Quand ils descendirent les marches, Hikari devint blanche comme un linge:
Hikari: Aieeeeeeeeeeeeee
Kasuma: Bon reste-là, je vais la chercher
Hikari: Ok (elle s'appuya sur le mur et s'assied)

Kasuma fila à toute vitesse chercher Alinéa qu'il trouva chez elle en train de dormir
Alinéa: Hein ? Quoi ? Mais .. ? Qui c'est ? Qu'est-ce qui se passe ?
Kasuma frappa de toutes ses forces sur la porte
Kasuma: Alinéa c'est moi Kasuma, vient vite, Hikari se sent mal
Alinéa: Quoi ? hein ? Hikari ? Ok attends 2 minutes stp (elle se leva, prit sa mallette et ouvrit sa porte) Bon qu'est-ce que vous avez encore fait ? Et où est-elle ?
Kasuma: Elle est chez elle, vient
Alinéa: Ok allons-y (elle suit Kasuma)

Quand ils arrivèrent, ils trouvèrent Hikari inerte dans les escaliers, avec un flaque de sang à ses pieds. Alinéa se dirigea immédiatement là-bas, la prise dans ses bras, et courut jusqu'à son cabinet :

Alinéa: Prends ma mallette Kasuma

Kasuma prit la mallette d'Alinéa et la suivit. Une fois sur les lieux, Alinéa ausculta Hikari:
Alinéa: Kasuma ? Hikari fait une fausse couche, mais çà serait mieux qu'elle le sache pas, je lui dirais que ce qui lui arrive c'est dû tout simplement à la pillule, t'es d'accord avec moi ? Avec tout ce qu'elle a eut jusque-là pas besoin qu'elle le sache.
Kasuma: Une fausse couche? Mais attend ... je croyais que la pilule que tu lui avait donnée était plus forte?
Alinéa: Hey, vous avez fait pas mal de fois l'amour, avec la première pilule que je lui avais prescrite, mais elle était si faible qu'elle pouvait assez facilement tomber enceinte car je ne pensais pas qu'elle avait de rapport à cet époque. Donc le temps que j'échange les pilules et tout, ben çà avait déjà prit et même la pilule du lendemain ne vous aurait pas sauvé, sur ce coup là !
Alinéa: Bon allez c'est pas grave Kasuma ce qui compte, c'est bien qu'il n'y est pas de bébé non ?

Kasuma: Oui

Kasuma se sentit bête et impuissant
Alinéa: Bon veille sur elle, je vais préparer le bloc, je vais finir le travail de mère nature, et stopper l'hémorragie.
Kasuma: Alinéa, tu es bien une ninja médical n'est-ce pas?
Alinéa: Oui et non, j'étais médecin avant depuis, j'ai voulut m'améliorer en devenant un ninja médical, pourquoi cette question Kasuma ?
Kasuma: Pourrais-tu m'apprendre?
Alinéa: Oui je pense que je pourrais t'en apprendre un peu, après tout. Veux-tu être mon assistant pour Hikari là ?
Kasuma: Que dois-je faire?
Alinéa: Bon déjà, on pose Hikari sur le parchemin, ensuite, je vais te guider et c'est toi qui stoppera l'hémorragie, ok ?
Kasuma: D'accord

Alinéa posa une perfusion sur Hikari, et lui inséra un anesthésiant: Bon voilà, maintenant tu vas positionner tes mains, sur cette partie du corps d'Hikari (montra où il devait positionner ses mains), ensuite tu fais sortir du chakra de tes mains afin de visualiser le flux sanguin d'Hikari, là quand tu apercevras où les coupures, tu visualises que tu vas ressouder les parties abimées avec ton chakra, il faut que tu maitrises bien ton chakra afin de libérer toujours la même dose de chakra. Et ne t'inquiètes pas je suis à coté, et je vais faire les même gestes que toi de l'autre coté afin de vérifier que tu fais çà bien, ou si je dois prendre le relais, çà marche ?
Kasuma: Ok

Kasuma plaça ses mains l'une sur l'autre, libéra son chakra et se concentra afin de suivre les instructions d'Alinéa
Alinéa: Voilà tu y es, maintenant visualise pour ressouder

Kasuma visualisa les parties coupées et souda petit à petit
Alinéa: Ben voilà bien joué Kasuma ! Par contre pour le reste je vais m'en occuper seule car là, je sais pas encore faire sans mes outils, et je ne voudrais pas qu'elle est des séquelles pour plus tard.

Alinéa prépara tous les ustensiles qu'elle avait besoin pour le reste de l'opération. Et se mise à opérer Hikari aussitôt.

Alinéa: Bon çà y est j'ai finit ... par contre interdiction de sexe durant 24h, me suis-je bien fais comprendre ? Et je dis bien interdiction formelle !
Kasuma: D'accord, c'est promis

Alinéa stoppa la perfusion d'anesthésiant et mit à la place une petite poche de sang, et un sachet de glucose.
Kasuma: Dis-moi, il y aurait un autre moyen que la pilule pour éviter ce genre d'événement?
Alinéa: C'est à dire ? Tu veux deux fois plus de sécurité que la pilule ?
Kasuma: En quelques sorte oui
Alinéa: Bien sur que si tu peux toujours en avoir deux et c'est ce que je te conseille d'ailleurs, donc pour ce faire tu as deux possibilité, d'une le préservatif, après si t'es sur de ta partenaire, vous avez aussi les spermicides, et ceci toujours en plus de la pilule. Mais bon pour les MST le mieux s'est de toujours sortir couvert donc les préservatifs sont quand même les mieux adaptés.
Kasuma: J'en parlerai à Hikari
Alinéa: Ok ! Bon on la ramène chez elle, je préfère ne pas vous avoir trop dans mes pattes, avec toutes vos cochonneries héhéhéhé, je passerai la voir toutes les 2/3h, toi tu la surveilleras et si elle a mal, tu lui met une poche de çà, tu arriveras à lui mettre ?
Kasuma: Oui j'ai vu comment faire

Ils ramenèrent tous les deux Hikari chez elle, et la posèrent dans son lit.
Kasuma: Merci pour tous Alinéa

Alinéa, fit au revoir à Kasuma

Hikari entendit la voix de Kasuma et se réveilla: Kasu ? C'est toi ?
Kasuma: Chut oui c'est moi, ne bouge pas
Hikari: Ben pourquoi je dois pas bouger ?( elle essaya de se tourner, mais elle eut une douleur vive, et se remise sur le dos, là elle vit un fil, et remarqua que c'était une perfusion) Et çà ? C'est quoi ce truc ? Ah non je veux pas de çà !
Kasuma: Ne bouge pas
Kasuma: Il y a eu un effet secondaire avec la pilule du lendemain ... tes douleurs, ta perte de connaissance, tous ça, est à cause de la pilule, selon Alinéa, il semblerait que tu ne l'ais pas supporter
Hikari: Ah ok (dit-elle en se crispant légèrement le visage)
Kasuma: Mais ne t'en fait pas, tout va bien maintenant, tu as juste besoin de repos
Hikari: Ok, mais j'ai quand même un peu mal encore, tu sais.
Kasuma: Ne t'en fait pas, je suis là

Elle essaya de se détendre un peu, referma ses yeux et tacha de s'endormir. Au bout d'une heure, elle se réveilla avec quelques larmes, vu que son ventre lui faisait mal.
Kasuma: Ça va?
Hikari: Oui çà va aller, j'ai juste un peu mal (mais Kasuma remarqua bien qu'elle mentait)
Kasuma: Inutile de me mentir, je vois bien que tu as toujours mal
Hikari: Oui mais je veux pas que tu crois que je ne supporte pas la douleur (baissa les yeux)
Kasuma: Pourquoi je croirai ça? Je sais ce que c'est que d'avoir mal
Hikari: Ben je veux pas que tu crois que je suis une petite amie qui pleure tout le temps et qui as toujours mal. Mais que tu me vois comme je suis vraiment, quelqu'un qui sourit beaucoup et qui a la joie de vivre.
Kasuma: Tu n'as pas besoin, je sais déjà que tu es forte

Kasuma lui sourit. Elle le regarda amoureusement, malgré ses quelques larmes. Il se leva et changea sa perfusion par celle que Alinéa lui avait donné.

Kasuma: Avec ça, tu auras moins mal
Hikari regarda Kasuma: Depuis quand tu es devenu mon infirmier personnel ? J'ai loupé quelques choses ou quoi ? Mais merci Kasuma de veiller sur moi comme tu le fais. (elle lui prit sa main et lui fit un petit bisou dessus)
Kasuma: C'est normal après tout, je ne serais pas un bon copain sinon

Elle lui sourit, et garda sa main dans la sienne

Hikari: Kasuma ? Je t'aime beaucoup tu sais (puis elle referma les yeux et se rendormit au bout de quelques minutes)

Kasuma s'assit à coté d'elle en gardant sa main
La journée continua de se dérouler de cette façon, avec les visites d'Alinéa régulièrement. Kasuma profita du sommeil d'Hikari pour avancé dans sa lecture. Le soir Hikari n'avait plus besoin d'antalgique, et n'avait plus envie de rester enfermée dans sa chambre et encore moins dans son lit.

Hikari: Kasuma ? Tu ne veux pas m'enlever cette perfusion afin que je puisse sortir de ce lit et de cette chambre ?
Kasuma: Pas sans l'avis de Alinéa
Hikari: Ok, çà prochaine visite est dans combien de temps à peu près ?
Kasuma: Elle ne devrait pas tarder je pense

A cet instant, Alinéa arriva

Hikari: Bonsoir Alinéa, dis ? Tu pourrais m'enlever ce truc là ? (montrant la perfusion du doigt) J'aimerai bien sortir de ma chambre, j'en ai vraiment marre
Alinéa: Déjà Mademoiselle, vous allez vous calmer svp, d'une. Et non ! Vous ne quitterez pas ce lit avant demain matin quand je vous donnerai le feu vert, de plus je préfère vous laisser la perfusion et ce pour une raison très simple, je sais que du coup çà va vous empêcher de trop bouger, et deux vous éviter de faire des conneries ... Et n'oublie pas mes ordres Kasuma
Alinéa: Sinon d'autres questions ?

Kasuma: Pour moi non
Hikari: Comment çà je n'ai pas le droit de bouger avant demain ? Mais non ... j'en ai marre là !!!! Et puis c'est quoi ses ordres ? (commença à se mettre en colère)
Alinéa fila dans la salle de bain avec sa mallette, elle prépara deux seringues avec un produit. Elle appela Kasuma

Kasuma: Tu peux te calmer oui, ça va mal finir sinon (et rejoignit Alinéa)
Alinéa: Bon comme je m'en serais douté, je ne suis pas venue les mains vide, je sais qu'elle me laissera pas la piquer, donc je te demande pendant qu'elle m'esquivera, toi, tu la piqueras de l'autre côté, elle s'attendra pas à çà de ta part.
Alinéa: Çà va la faire dormir jusqu'à demain matin 9h/9h30 à peu près


Alinéa tendit une seringue à Kasuma

Kasuma: C'est vache comme méthode ça !
Alinéa: T'as une meilleure idée peut-être ? Elle va pas arrêter d'être insupportable, puis elle posera trop de questions

Pendant ce temps, Hikari se leva de son lit et essaya d'enlever les poches à perfusion des crochets

Kasuma: Bon d'accord, juste pour les questions alors
Alinéa: Ah toi aussi, je vois qu'elle te questionne beaucoup héhéhé, bon allons-y avant qu'elle fasse des conneries, car j'ai un drôle de présentiment.

Quand ils arrivèrent dans la chambre, ils virent que Hikari commençait à enlever ses perfusions

Kasuma: Mais qu'est-ce que tu fais?
Hikari: Ben quoi ? Je bouge, çà se voit pas ?
Alinéa: Ah oui ? Tu me désobéis comme çà ? (Alinéa s'énerva et se dirigea sur Hikari)

Hikari vu qu'Alinéa cachait quelques chose derrière son bras : Qu'est-ce que tu caches ?
Kasuma: On t'a dit de ne pas bouger ! (il se dirigea également vers elle)

Alinéa une fois juste à coté, sortit la seringue de son dos, et essaya de piquer Hikari. Mais Hikari esquiva la seringue et tordit le bras d'Alinéa. Kasuma qui se trouvait de l'autre coté lui fit l'injection en profitant de l'effet de surprise.

Hikari se retourna aussitôt, regarda Kasuma : Mais pourquoi ??? Pas toiii ... (Elle n'eut pas le temps de dire autre chose avant que le produit agisse)
Alinéa cria: Rattrapes-là Kasuma !!!

Kasuma la rattrapa dès qu'il la vit partir en arrière et la rallongea sur le lit.
Kasuma: Je crois qu'elle va m'en vouloir quand elle va se réveiller
Alinéa: Ne t'inquiètes pas, tu lui diras, tu n'as fais que suivre mes ordres, puis c'est tout ! Sinon, je te laisse dans la salle de bain la 2e seringue, si tu vois qu'elle commence à gigoter de trop, c'est signe qu'elle se réveillera, là tu n'hésites pas avant qu'elle reprenne ses esprits, tu lui fais l'injection, ok ? Car bon je suis pas sur d'avoir bien doser, tellement que j'ai fait vite.

Kasuma: Ok dac
Alinéa: Bon je suis complètement crevée avec cette journée de fou, je vais aller me coucher, si besoin appelles-moi, mais tu as tout ce que tu as besoin. Reposes-toi aussi Kasuma.
Kasuma: Moi ça va aller, ne t'en fait pas
Alinéa: Ah encore une petite chose, tu es le premier que je vois à réussir du premier coup ce genre d'opération, tu devrais peut-être réfléchir à çà
Kasuma: Réfléchir à quoi?
Alinéa: Ben une voix de ninja médecin, je voulais dire
Kasuma: Ha ça, c'est pas vraiment mon truc mais avoir les bases çà peut toujours servir
Alinéa: Ah ok, je comprends mieux, ben celui-là peut vraiment te servir alors héhéhéhé
Kasuma: Surtout dans mes missions de ninja ^^

Alinéa se dirigea vers Hikari, lui prit le pouls, et quitta la chambre en disant bonne nuit à Kasuma. Il se coucha au coté de Hikari et dormit d'un demi œil afin de la surveiller. Vers les 4/5h du matin, Hikari se mise à bouger, et ce de plus en plus. Kasuma se réveilla et prépara la deuxième seringue qu'il lui injecta avant qu'elle ne se réveille complètement. Puis vers 7h30 Alinéa rentra dans la chambre sans trop faire de bruit, prit le pouls d'Hikari. Puis elle s'assied sur le bord du lit et enleva la perfusion d'Hikari. Ensuite, elle posa ses mains au-dessus du bas ventre d'Hikari afin de vérifier que tout était parfait pour lui donner le feu vert.

Vers 11h, Hikari commençait à bouger, puis ouvrit les yeux et chercha Kasuma du regard. Il était assit sur le lit en position du lotus en train de méditer. Hikari le vit, puis elle s'aperçut quel avait plus de perfusion. Elle bougea à quatre patte sur le lit afin de se mettre devant Kasuma. Il ne bougeait point, car il était trop concentré.

Une fois devant, elle lui sauta dessus et l'embrassa, puis lui dit: Bonjour mon amour
Kasuma: Hein mais Hikari fait attention !!!

Ils basculèrent en arrière et manquèrent de tomber du lit

Hikari: Ben excuses-moi Kasuma (pencha la tête en avant et fit une triste mine)
Kasuma lui releva la tête: C'est pas grave, tu as l'air d'aller mieux c'est ce qui compte
Hikari: Ouiiii je vais mieux, beaucoup mieux (sourit pleinement) et j'ai pas envie de rester ici. Et toi çà va ? Je te trouve un peu bizarre aujourd'hui
Kasuma: Allons faire un tour alors
Hikari: On va où ?
Kasuma: Bien, allons voir Alinéa, ça lui fera surement plaisir de voir que tu vas mieux
Toute de suite Hikari fit une drôle de tête, et ne dit pas un mot
Kasuma: A moins que tu veuilles aller autre part
Hikari: Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, je veux pas la voir, du moins pas maintenant, s'il te plaiiiiiiit
Kasuma: Bon tu veux aller où alors?
Hikari: Où tu veux, peux m'importe
Kasuma: La cascade?
Hikari: Pourquoi pas
Kasuma: En avant alors
Hikari: Chouette (elle sautilla de joie)

Kasuma ne fit pas vraiment attention au parole d'Hikari et partit en avant. Elle le rattrapa et le doubla et se mise devant lui tout en marchant en arrière pour être face à lui:

Hikari: Bon allez dis moi qu'est-ce qui va pas ? Je vois bien que tu n'es pas comme d'habitude
Kasuma: Y a rien qui va pas, je suis juste un peu fatigué
Elle le regarda dans les yeux : Moué je te crois pas là , navrée y a autre chose, quelques choses qui te tracasses ou te chagrines
Kasuma: C'est rien, c'est au sujet de cette nuit mais je ne pense pas que tu veuilles revenir la dessus
Hikari: Vas-y expliques-toi, et si çà ne me dérange pas, alors dis moi tout Kasu
Kasuma: Rha mais heu, toujours aussi curieuse toi alors hahaha
Hikari: Oui mais là tu changes de conversation, tu as commencé à parler , donc va au bout stp, (dit-elle d'une voix sérieuse mais douce)
Kasuma: C'est te voir dans cette état-là, j'ai eu peur
Hikari: D'accord, mais tu as eu la bonne idée de rentrer au village, puis t'as veillée sur moi et enfin appelé Alinéa qui as fait son travail. Regarde-moi ? Je vais très bien, c'est du passé, faut oublier çà, et puis tu y es vraiment pour rien, ni Alinéa d'ailleurs, vous ne pouviez pas savoir que je ne supporterai pas cette pilule-là.
Kasuma: C'est vrai tu as raison
Hikari: Bon alors, çà y est ? Tu es prêt à redevenir le même qu'il y a deux jours ? (dit-elle tout en lui souriant amoureusement)
Kasuma lui tapota le front avec son index
Kasuma: Ça c'est à toi de le découvrir

Kasuma se mit à courir en direction de la cascade. Hikari le suivit et essaya de le doubler. Ils firent tous les deux la course jusqu'à arriver à la cascade. Hikari reprit sa respiration une fois, la haut, d'ailleurs elle ne comprit pas pourquoi elle était si essoufflé or que d'habitude elle n'avait pas se problème là.

Kasuma: Alors maintenant que l'on est là, que veux-tu faire?
Hikari: Je ne sais pas trop, mais toi as-tu une petite idée ?
Kasuma: Ba j'ai pas mal méditer déjà ce matin et ... (il posa sa main sur ses poches arrières) Ba j'ai oublié mon livre on dirait héhé
Hikari: Ben vas le chercher, je vais t'attendre ici
Kasuma: Le chercher? Ok mais et toi, tu vas faire quoi si je lis? Et en plus, tu vas encore vouloir le lire?
Hikari: J'ai déjà perdu une journée entière hier, il faut absolument que je trouve pour la danse
Kasuma: Alors je te regarde, je te dirai ce que j'en pense
Hikari: Pour l'instant je dois chercher dans ma petite tête, vas-y tu auras le temps de me dire ce que tu en penses car je vais surement y passer ma journée, tu sais
Kasuma: Ok, je me dépêche alors, j'en ai pas pour longtemps

Elle se mise à réfléchir, en se disant qu'elle aimerait bien allier le plaisir à l'entrainement, puis elle eut une idée. Elle alla à une petite cabane non loin d'ici, voir la vieille Hermite de la cascade. Elle la trouva assit sur un banc entrain de tricoter, et lui demanda si elle avait toujours ses tambours aux flocons de neige. Puis Hikari expliqua se qu'elle voulait faire. La petite vieille se souvenue de cette prestation qu'elle faisait plus jeune, et alla chercher sa robe qui devait convenir à Hikari vu qu'elle faisait les mêmes tailles que lors de sa jeunesse. Puis elles ramenèrent toutes les deux les tambours à la cascade et commencèrent à les placer.

Kasuma arriva au même instant
Hikari: Tiens Lucynda, je vous présente Kasuma, et Kasuma je te présente Lucynda
Kasuma: Enchanté Lucynda. Tu as trouvé une idée pour la danse?
Hikari: Oui justement, je me suis rappelée d'une prestation de Lucynda, et j'aimerai la reproduire en son honneur, cela me fera aussi un très bon entrainement
Kasuma: Je suis curieux de voir ça
Hikari: Tiens Kasu, aides-nous à mettre les tambours en arc de cercle espacé de pas plus d'un mètre entre chaque
Kasuma: Ok (il les aida a disposer les tambours)
Une fois finit Lucynda dit: Bon maintenant Hikari faut que je te prépare, donc concentres-toi bien et n'hésites pas à te servir de ton dons.

Sans dire un mot, Kasuma grimpa dans un arbre et s'installa sur une branche où il pouvait voir la scène en hauteur. Hikari se positionna au milieu de l'arc de cercle, ferma les yeux et se concentra, puis les ouvrit en activant son don aux yeux. Lucynda sortit une boite remplit de petite pierre, et les lança une à une sur chacun des tambours.

Lucynda: Hikari retiens bien d'où provient chaque bruit afin que tu puisses te repérer dans l'espace. Pour ensuite refaire les bruits que je te ferais entendre.

Au bout d'une petite demi-heure, Hikari se changea derrière un arbre et mise la robe de Lucynda. Cette robe avait comme particularité d'avoir des manches immenses comme si elle avait de long foulard tube en guise d'emmanchure. Puis elle se mise à nouveau au milieu de l'arc de cercle. Lucynda commença, en lançant une pierre sur un tambours, et attendit qu'Hikari reproduise le même bruit tout en gardant les yeux fermés. Hikari se concentra afin de ne pas se déconcentrer une seule fois. Elle fut d'abord assez lente dans ses mouvements afin d'apprendre à mieux se repérer dans l'espace
Au bout de plusieurs heure Lucynda voulait compliquer un peu le jeu, donc cette fois, elle lança sur 3 tambours, et là Hikari dû reproduire la même chose. Elle a d'abord été surprise, puis se reconcentra mieux, et reproduit la même chose mais avec pas mal d'hésitation. Tandis que Kasuma continua d'observer la scène avec attention. Elles continuèrent comme çà durant plusieurs heures et toujours en compliquant un peu plus le jeu.

Puis Lucynda décida de stopper et appela Kasuma: Kasuma ? c'est çà ?
Kasuma resta perché sur sa branche: Oui c'est bien ça
Lucynda: Pourrais-tu venir une minute stp ?

Kasuma ferma son livre et descendit
Lucynda: Mon cher petit jeune homme, je n'ai pas que çà à faire, pourrais-tu aidé Hikari à s'améliorer afin d'être prête pour le grand jour ?
Kasuma: Ça fait des heures qu'elle s'entraine, je pense qu'elle doit-être prête maintenant
Lucynda: Non il faudrait qu'elle améliore ses gestes car la y a rien de bien joli dans ses gestes, c'est lourd et pas assez léger on devrait presque la voir flotter dans les airs, et puis faut qu'elle acquiert bien plus de rapidité, de plus faut pas que se soit toujours la même mélodie joué.
Kasuma: Ba oui mais bon, je suis nul en musique
Lucynda: Non je parle pas vraiment de vrai mélodie attention, tu ne choisis pas toujours les même tambours, et pas dans le même ordre si tu préfères
Kasuma: Tu en penses quoi Hikari?
Hikari: Que tu es très capable de le faire mon cher Kasuma
Kasuma: C'est sur que balancer des cailloux sur des tambours, je peux
Hikari: Alors c'est bon Lucynda, et merci pour tout votre temps que vous avez accepté de me consacrer ( tout en la saluant )
Lucynda: Ce n'est rien ma petite, ce fût même un privilège et un grand honneur pour moi.
Kasuma: Haha j'avais oublié que ton clan était si respecté ici
Hikari: Mais de quoi tu parles Kasu ?
Kasuma: Ba ça me fait marrer, les gens croient toujours que comme on n'est issu de grand clan, on nous doit le respect par défaut
Hikari: Kasu ? Çà n'a rien à voir c'est la grand mère de ma maman et la dernière personne qui est encore en vie du coté de ma maman ( elle eut un petit air triste)
Kasuma: Ha et bien je vous présente mes excuses, je ne savais pas
Lucynda: Ce n'est pas grave Kasuma, par contre pourquoi tu dis que tous les deux vous êtes issue de grand clan ?
Kasuma: Je viens du clan Hyuga du village caché de Konoha
Lucynda: Ah bon ? Et bien enchantée de vous rencontrer, et vous êtes avec mon arrière petite fille , et bien j'en suis très ravie (elle s'inclina)

Kasuma regarda Hikari et pointa la veille femme du doigt
Kasuma: Heu tu peux m'expliquer comment elle a compris çà?
Hikari: Kasuma, toi tu ne connais pas les aveugles, comme ils perdent leur vue, tous les autres sens sont en éveil constant afin de remplacer les yeux, donc elle a sentit que je portait ton odeur et moi la tienne.
Kasuma: Ha bon ba ok alors (Kasuma s'inclina également) Je suis ravi de vous rencontrer également
Lucynda: Bon je vais vous laisser les amoureux ! Ah Hikari fait gaffe tout de même à la réaction de ton père hein héhéhhéhé (elle leur tourna le dos et rentra chez elle)
Kasuma: Ba moi je suis pas presser de la voir héhéhé

Hikari éclata de rire
Kasuma: Bon alors, on commence ou tu préfères faire une pause
Hikari: Je voudrais faire une petite pause Kasuma stp
Kasuma: Ok, pas de problème

Elle fila à la cascade boire un coup
Kasuma: Tu vas vouloir que j'accélère le rythme ou pas?
Hikari: Ah ben oui bien sur, toujours de plus en plus dure
Kasuma: Jusqu'à ce soit parfait alors? Même si tu t'en rapproche déjà !
Hikari: Voilà , ah bon ? Pourtant il me semble que c'est pas si facile que çà cet exercice si ?
Kasuma: Ça demande beaucoup de concentration
Hikari: Oui çà je le sais bien , et c'est pour çà que je l'ai choisit car tu m'as dit que c'était mon point faible
Kasuma: En effet, mais tes progrès sont fulgurant
Hikari: Merci, rien ne me fait plus plaisir que ce que tu viens de me dire Kasu. Moi qui cherchait à impressionner ( et se mise à rougir aussi sec)
Kasuma: Mais il te faut encore te perfectionner
Hikari: Oui bien sur (sourit avec des yeux qui pétillait)
Kasuma: Aller on y retourne et cette fois, on augmente la sauce
Hikari: Oui

Elle se remise au centre et se concentra tout en gardant les yeux fermés. Kasuma se plaça comme la veille femme et commença à lancer les cailloux, il commença en lançant un cailloux, puis deux, puis trois et ainsi de suite. Kasuma alla également de plus en plus vite. Hikari fit des gestes de plus en souples, et devint aussi légère qu'une brise qui soufflait sur des tambours, tout en accélérant sa vitesse de frappe et ses mouvements. Ce qui rendit le spectacle bien plus jolie qu'avant. Elle fit même par moment quelques que acrobaties. Kasuma voulut voir jusqu'à quelle vitesse pouvait-elle aller et augmenta encore la vitesse. C"était surprenant à voir car plus il allait vite , plus Hikari eut de la facilité dans ses mouvements et dans la direction de ses gestes. Kasuma décida de compliquer encore plus les chose, tout en gardant la même vitesse, il lançait plusieurs cailloux en mm temps sur différent tambour. Mais Hikari ne commença pas aussitôt les gestes, elle prit une toute petite minute, puis reproduisit la même mélodie, avec encore plus de grace qu'avant, elle ne faisant plus qu'un entre ses mouvements, sa légèreté et le vent.

Kasuma arrêta et Hikari ouvrit les yeux et demanda : Alors Kasuma ? T'en penses quoi là ? C'est mieux ?
Kasuma: Même beaucoup mieux, si tu fais la même chose à la fête, ta danse sera grandiose ... mais il se fait tard, on devrait rentrer, de plus demain j'aimerai m'entrainer un peu ... histoire de ne pas rouiller
Hikari: Ah merci, oui bien sur demain on se remet à l'entrainement tous les deux, et puis je commence à être pas mal fatiguée là aussi.

Ils rentrèrent tous les deux mains dans la mains au village, et comme toujours aux abords du village, ils lâchèrent leur main.

Hikari: Kasu ? Cette fois, je veux bien aller voir Alinéa, et j'aimerai aussi m'excuser pour mon comportement que j'ai eu avec vous hier soir
Kasuma: Ok, on y va

Hikari frappa à la porte d'Alinéa, et Alinéa sortit au bout de quelques instant

Hikari: Alinéa ? J'aimerais m'excuser pour mon comportement d'hier soir (fit-elle en baissant la tête et en faisant une triste mine) Et j'aimerais aussi te remercier de t'occuper si bien de ma santé.
Alinéa: Allez ce n'est rien Hikari, tout va bien ! (elle embrassa Hikari sur son front)
Kasuma: Tu vois, Alinéa n'est pas rancunière
Hikari: Oui en effet. Ah Alinéa ? Lucynda aimerait te parler demain
Alinéa: Pas de soucis, je passerais la voir demain matin. Bon sinon vous n'avez rien d'autre à me dire ? (dit-elle tout en souriant)
Kasuma: Merci pour tous ce que tu as fait
Hikari: Non c'est bon je te laisse tranquille. Bonne soirée Alinéa
Alinéa: De rien Kasuma, allez bonne soirée les jeunes
Hikari: Kasu ? Je vais aller faire un petit tour à la prison voir comment çà se passe
Kasuma: Tu me tiendras au courant
Hikari: Ah oui bien sur


Hikari fila à la prison, et demanda aux gardes, que se soit elle qui lui amène le diner. Elle entra dans le cœur de la prison se dirigea vers la porte de la cellule d'Orkhal. Lui tendit le repas par la petite ouverture. Mais Orkhal lui chopa le bras. Hikari tâcha de se débattre voyant qu'elle n'y arrivait pas, elle se liquéfia.
Puis réapparut:
Hikari: Orkhal tu crois vraiment que faire le malin comme çà t'aidera ? De plus pourquoi as-tu violé, torturé, et tué toutes ses filles ? Puis pourquoi tu m'avais choisit moi ? Que voulais-tu faire de moi ? Mon père n'as pas été un bon sensei pour toi ?
Orkhal : Ton père, parlons en de ton père, toujours à s'entrainer, toujours à méditer
Hikari: Ben et alors c'est un mal ? Il est le chef du village , il se doit d'être le plus fort du village afin qu'il puisse mieux nous protéger tous
Orkhal : Hahaha tu ne comprends rien, quand j'étais son élève, il ne faisait que ça, me pousser à toujours dépasser mes limites, tous ce qui comptait pour lui c'était de m'entrainer encore et encore, sans même s'occuper de ce que je ressentais ... il a volé ma jeunesse, voila ce qu'il a fait

Kasuma écouta la scène cacher derrière un mur

Hikari: Mais Orkhal l'as-tu dis à mon père çà ? Si il ne voulait pas t'entendre , tu n'avais qu'à venir m'en parler, et je lui aurais expliqué , il m'aurait surement écouté.
Orkhal : Boaf tu parles, tu ne peux savoir ce que ça fait, la sensation de voler un bien si précieux qu'est la vie (il se mit à fixer Hikari droit dans les yeux) Tu n'as jamais tuer, n'est-ce pas ma petite Hikari chérie
Hikari: Non mais , je sais ce que tu as ressentit quand mon père devait te pousser toujours plus loin, et je sais ce que çà fait que de sentir que ce n'est pas toi qui décide de mener ta vie comme tu le voudrais, tu crois que c'est facile d'être la fille du chef ???? Que d'être l'une des rares personnes qui possèdent encore ce don de la vision de la neige ?? Tu crois vraiment que ma vie est si belle que çà ?
Orkhal : Alors laisses-moi te prendre ta vie (il voulut se lever pour attraper Hikari mais tomba à terre)
Hikari: Que t'arrives-t-il Orkhal ?
Orkhal : Hahaha, laisses-moi te tuer, oui, c'est ça taillader ta si jolie peau, sentir la chaleur de ton sang sur moi (il était en train de se relever en s'aidant de l'ouverture prévue pour les repas)
Hikari: Mais pourquoi veux-tu me faire çà, qu'est-ce que çà t'apporte ? De plus pourquoi as-tu fait çà à toutes ses filles ? J'essaye de comprendre ce qui t'as poussé à faire de tel horreur
Orkhal: Mais y a rien à comprendre, j'aime ça c'est tout, allez approche ! (il tendit son bras à travers l'ouverture pour l'attraper)
Hikari recula à peine d'un pas: Si, si tu as tournée si mal, il n'y a pas eu que çà, tu ne me dis pas tout, de plus je t'ai demandé pourquoi tu m'avais choisit pour finir comme toute les autres filles que tu as kidnappé ?
Kasuma: Ça suffit Hikari !!! (Kasuma apparut au bout du couloir)
Hikari: Non Kasuma, je veux savoir, il y a surement encore un bon côté en lui, on ne peut pas changer comme çà !!!
Kasuma: A quoi bon? Regarde-le, il ne s'est plus ce qu'il fait !

Orkhal ne disait plus rien mais tentait toujours d'attraper Hikari en la fixant

Hikari: Je refuse de croire ... voir même d'accepter que les gens peuvent devenir si cruels sans raison, et que tout ce qu'il y avait de bien en eux avant, n'existe plus ! (Elle partit en courant de là)

Kasuma regarda Orkhal avant de rattraper Hikari
Hikari continua de courir jusqu'à la sortie du village et partit se cacher dans un des arbres de la forêt. Kasuma lui courait après jusqu'à la foret. Elle s'était caché sur une des branches d'un arbre en hauteur, le dos contre le tronc, et la tête blottit dans ses genoux repliés. Kasuma apparut sur la même branche en face d'elle et s'accroupit pour se mettre à sa hauteur

Kasuma: Pourquoi tu te mets dans un état pareil?
Hikari: Je ne peux pas croire qu'on peut changer à ce point, et si c'est possible , çà voudrait dire qu'on ne peut jamais connaitre la vrai personne qui est en face de nous... Et çà voudrait aussi dire que tout le monde peut devenir aussi cruel que çà et ce à tout moment et que l'on pourra rien faire pour elle. De plus çà change la vision, que moi, je me faisais sur la vie ... comment je pourrais protéger ceux que j'aime si je ne pourrais même pas m'apercevoir que c'est ami a déjà mal tourné ... (et se remise la tête entre ses deux genoux)

Kasuma lui releva le visage: Tu n'as pas à t'en vouloir, ce qu'il est maintenant n'est pas de ta faute. La vie de ninja n'est pas toujours facile et présente parfois des risques, aussi bien physique que psychologique, comme ça a été le cas pour Orkhal
Hikari: Oui peut-être mais comment en voyant une personne tous les jours, peut-elle finir si mal sans qu'on ne s'en rend compte ? J'aurais dû être plus à l'écoute, et tenté de remarquer sa détresse avant qu'elle le ronge comme cela de l'intérieur. Si je ne le remarque pas , suis-je vraiment digne d'avoir ce don héréditaire, et d'être la fille de mes parents ?
Kasuma: Hikari, je te répète que ce n'est pas de ta faute

Kasuma s'approcha et la prit dans ses bras: Calme-toi maintenant

Hikari essaya de se calmer, mais elle ne put s'empêcher de se sentir toujours autant coupable.

Kasuma: Tu te souviens ce qu'il t'a dit? Sur le fait que tu n'avais jamais tuer?
Hikari: Oui, mais je ne vois pas le rapport
Kasuma: J'ai tué lors de mes missions, je n'ai jamais aimé ça mais je n'avais pas d'autre choix, certain ninja l'accepte mais d'autre le supporte mal ... Ça doit-être le cas de Orkhal, il a du perdre la raison petit à petit au fils de ces missions
Hikari: J'ai dû mal à saisir ce que tu essayes de m'expliquer. Tu veux dire qu'à force de ne pas avoir eu d'autres choix que de tuer, il a continué à tuer en dehors car çà lui manquait ? Excuse-moi Kasu mais j'ai vraiment du mal à saisir-là !
Kasuma: En quelques sortes, oui, certain ninja prenne goût à tuer, à torturer, mais heureusement ces cas sont rare
Hikari se mise à réfléchir: Ce que l'on devrait faire s'est d'instaurer un suivit après chaque mission afin que les plus âgés leur explique, que ce n'est pas de leur faute ce qui est arrivé, et qu'il surmontera çà, main dans la main afin qu'il ne soit pas seul dans sa peine et sa détresse. Qu'en penses-tu Kasu ? Tu crois que çà aiderait mieux les ninja ?
Kasuma: Pas obligatoirement, tous ninja est confronté à la mort tôt ou tard, il faut qu'il se fasse une raison, il faut juste faire attention que cela n'arrive pas trop tôt
Hikari: Alors il faut les mettre au courant dès le début quand ils choisissent cette voix de ninja, et avoir un suivit quand ils doivent y faire face ... enfin une aide plutôt ... afin de les aider à mieux comprendre et a mieux l'accepter ... la vie de ninja serait peut-être plus facile comme çà, non ?
Kasuma: Peut-être oui, mais les coutumes changent, ainsi que les mentalités, les nouvelles générations de ninja ont sût tirer des leçons des erreurs du passé.
Hikari: Ben j'en ai pas l'impression là, car sinon il ne serait pas là où il est actuellement. Une chose est sur, je vais m'assurer que son cas, servent de leçon et qu'on améliore çà, afin d'éviter qu'un autre en souffre. Bon allez rentrons Kasu, je t'offre le resto
Kasuma: Ha non c'est moi qui paye
Hikari: Ah ? Bon d'accord
Kasuma: Ma famille est plein au as après tout

Ils se dirigèrent au restaurant du village, et commandèrent un bon repas, puis ils rentrèrent à la maison. Au moment de passer la porte d'entrée une voix appela Hikari au loin, elle se retourna.

Une jeune fille voulait lui parler: " Hikari ? Pourriez-vous venir à la bibliothèque maintenant ?". Du coup Hikari dit à Kasu de l'attendre car elle ne serait pas longue.
Kasuma: A cette heure là? C'est bizarre quand même !

Hikari courut jusqu'à la bibliothèque accompagné de la jeune fille. Kasuma les suivit.

Une fois arrivée sur les lieux:
Hikari: Bon alors que se passe-t-il ?
La bibliothécaire: Il manque des ouvrages, pas beaucoup juste deux, ce sont nos plus vieux livres, ceux qui parlaient de l'histoire de notre clan.
Hikari: Humm, c'est embêtant ... êtes-vous sur qu'une personne n'aurait pas oublié de les ramener ?
La bibliothécaire: Oui sur, vous étiez la dernière personne à les avoir en main.
Kasuma: C'est bizarre en effet
Hikari: Bon ok, je vais vérifier qu'il y a pas eu de porte ou de fenêtre forcé. (elle commença par regarder les fenêtres qui étaient les moins visibles)

Kasuma, lui, activa ses byakugan et observa les alentour
Kasuma: Hikari, la fenêtre du fond à gauche qui donne sur la balustrade du village, il y a quelque chose
Hikari: Ok j'y vais

Elle vit des morceaux de verre par terre, ce qui voulait dire que la fenêtre avait été brisée par l'extérieur, puis , elle regarda de plus près, la poignée avait été tourné. Mais aucune trace de sang. Puis elle revint vers les filles.

Hikari: Bon donc le voleur est passé par l'extérieur et a brisé la fenêtre afin de tourner la poignée de l'intérieur, pas de trace de sang, je vais aller voir à l'extérieur aussi. (elle courut à l'extérieur vers la fenêtre brisée)

Une fois à l'extérieur, elle vit un morceau de chiffon remplit de petit débris de morceaux de verre. Mais aucune autre trace, même la terre n'était pas marqué. Puis elle revint à nouveau vers eux.

Hikari: Bon ben il s'est déjà enfuit, il a juste laissé ce bout de tissus qui a dû servir à briser la vitre (qu'elle leur montra). Demain nous réparerons cette vitre. Je vais aller noter tout çà dans le journal de mon père. Mais je ne vois pas qui aurait été au courant et en plus les aurait volés. Je vais aussi mettre un garde ici au cas où, même si je pense qu'il ne reviendra pas.
Kasuma: Tu as raison, ton père rentre demain, il sera quoi faire

Hikari les salua, et fila au bureau de son père noter tout çà, et interpela un garde en sortant du bureau, en lui donnant l'ordre de surveiller la bibliothèque. Puis retourna chez elle.
Hikari: Kasu, je crois qu'il est temps que mon père rentre, j'ai l'impression qu'en vue de tous ses évènements, il va se passer un truc.
Kasuma: C'est qu'il c'est passé pas mal de truc en quelques jours
Hikari: Ben oui, et je trouve que çà fait beaucoup en si peu de temps vu la taille de notre village quand même
Kasuma: Il faut bien ça de temps en temps
Hikari: Que veux-tu dire ?
Kasuma: Ça permet de tester les capacités du village et puis ça fait de l'animation en quelques sortes
Hikari: Moué, enfin ce qui compte surtout pour moi c'est que pour le moment il n'y a aucun blessé
Kasuma: C'est le plus important comme tu dis. Bon sur ce, moi, je vais me coucher
Hikari: Moi aussi
Kasuma: Heu, il vaudrait mieux que l'on retourne chacun dans notre chambre tu ne crois pas? Imagine que ton père nous surprenne comme Alinéa hier
Hikari: Heuuu ... Oui bon d'accord, mais j'aurais bien aimé au moins m'endormir à tes côtés, après tu repars dans ta chambre, tu crois que c'est possible ?
Kasuma: Pourquoi pas

_________________
Dark Princess

Histoire d’un jour

De fil en aiguille, la vie s’écoule comme un long fleuve tranquille et la mort n’est qu’un passage pour une nouvelle vie. Alors n’ayez pas peur de mourir et réjouissez-vous de cette nouvelle vie qui vous attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://age-des-dieux.4umer.com/index.htm.net
Tatiana Alesky
Webmaster
Webmaster
avatar

Nombre de messages : 619
Age : 40
Localisation : La taverne des joueurs
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: L'histoire de Kasuma et d'Hikari (thème Naruto)   Mer 31 Aoû - 22:13

Hikari s'endormit assez vite , tandis que Kasuma retourna dans sa chambre pour enfin s'endormir à son tour.

Vers 6h30 du matin, on entendit du bruit très léger dans la maison, un bruit de porte, puis de pas dans les escaliers, puis une poignée de porte à l'étage. Kasuma ouvrit un oeil, tandis que Hikari se tenait juste derrière sa porte. Une poignée de porte s'abaissa doucement. La porte s'entre-ouvrit très légèrement, puis elle fut pousser avec délicatesse afin de faire le moins de bruit possible.
Une personne entra dans la chambre d'hikari, aussitot elle fut saisit par hikari qui lui sauta dessus. Un gros bruit se fit entendre dans la chute de ces deux personnes. Kasuma se leva et se dirigea vers la chambre d'Hikari :

Shuhanyuki: Hey Hikari c'est comme çà qu'on accueil son vieux père ?

Kasuma arriva en glissant sur le parquet devant la porte d'Hikari, quand il aperçut de qui il s'agissait, il tomba à terre emporter par son élan. Hikari et Shuhanyuki se plièrent de rire en voyant la scène. Kasuma se releva en se frottant l'arrière de la tête.

Hikari reprit ses esprit: Pardon papa, mais vu les derniers évènements, je suis toujours sur mes gardes
Kasuma: Aieeeeeeeeeeeeeee
Shuhanyuki: En tout cas les enfants çà me fait très plaisir d'être accueillit comme çà par vous. Surtout toi ma chérie, tu m'as bien manqué, et vu ta lettre je suis venu le plus vite possible
Hikari: Çà va aller kasu ?
Kasuma: Ha moi oui, tu m'as fichu la frousse, ça va pas de sauter sur son père comme ça? Et c'est trop tôt pour les câlins !
Shuhanyuki: Bon je sais pas vous, mais je prendrais bien une bonne tasse de thé, et si possible en votre compagnie les enfants
Kasuma: Pourquoi pas, mais d'abord, je vais m'habiller moi
Hikari: Je suis partante papa

Kasuma grelotta en allant vers sa chambre

Kasuma: C'est qui caille dans cette baraque le matin

Shuhanyuki suivit Hikari dans sa chambre, elle prit une robe de chambre et ressortit avec son père. Et descendirent à la cuisine. Tous les deux s'assirent autour de la table et commencèrent à discuter en attendant Kasuma

Shuhanyuki: Alors ma fille, j'ai l'impression que tu as baucoup de chose à me raconter vu tes yeux.
Hikari: En effet papa, en effet. Bon je vais préparer le thé

Kasuma arriva. Et Hikari servit le thé et s'assied entre les deux hommes

Hikari: Alors papa se voyage çà c'est bien passé ? Tu as eu le temps de tout faire malgré ton séjour raccourcit ?
Shuhanyuki: Oui, çà c'est bien passé, on a juste été plus rapide, mais tout est entrain de ce règler au sujet de ton kidnappeur. (regarda les deux jeunes attentivement)
Kasuma: C'est une bonne nouvelle ça
Shuhanyuki: Oui en effet Kasuma.... Mais dites-moi, il n'y aurait pas quelques choses de changer en vous, tous les deux ? Vous n'avez pas les même yeux que d'habitude !
Hikari: Heuuu ... comment çà papa ? (et fit un bref regard envers Kasuma)
Kasuma: Ba pour ma part, j'ai repris mes esprits et je me sens mieux dans ma tête
Shuhanyuki: Non Kasuma c'est pas çà tes yeux pétilles et c'est frappant, idem pour toi Hikari ! Non ??? C'est pas ce que je crois quand même ?
Hikari: De quoi tu parles papa ?
Shuhanyuki: Ne me dites pas ! Vous sortez ensemble ? Vos regards sont amoureux l'un envers l'autre ! Et je ne sais pas pourquoi mais je ressens aussi autre chose
Kasuma: Quoi de quoi, comment ça?
Hikari regarda Kasu, puis regarda son père et se dirigiea vers Kasuma: En effet papa , on s'aime et on sort ensemble.
Kasuma: Heu, je ne m'attendais pas vraiment à lui annoncer comme ça
Shuhanyuki: Humm ... Alors Kasuma, tu t'es laisser avoir par ma fille ? Hihihihihihi ! Ben écoutez , je suis très heureux pour vous deux, tout pendant que vous êtes heureux, je le suis.
Kasuma: Ça ne vous gène pas que votre fille sorte avec un garçon?
Shuhanyuki: Fallait bien que çà arrive un jour, ma fille a grandit et a changé, je l'avais bien remarqué héhéhé. Et puis tant qu'à faire franchement je ne pouvais pas rêver mieux comme compagnon pour ma fille, car tu l'as déjà sauvé en plus, je sais qu'elle serait en sécurité avec toi.
Kasuma: J'avoue que je suis surpris, je ne m'attendais pas à ce genre de réaction
Shuhanyuki se leva et se dirigea vers le placard pour prendre du miel, et s'arrêta aux cotés de Kasuma et dit à voix basse: Hey Filston t'as intérêt à sortir couvert ! Hein ? Sinon çà va bardé héhéhé ! (Prit le miel et revint à sa place)
Kasuma: Décidément, je ne m'attendais vraiment pas à ça !

Kasuma regarda Hikari

Kasuma: C'est pas juste, il essaye même pas de me poursuivre avec un kunai
Hikari: Hein ? Quoi ? Mais de quoi tu parles Kasu ? (regarda son père) Mais qu'est-ce que tu as dit papa ?
Shuhanyuki: J'ai parlé d'homme à homme, ma chérie, ne t'inquiètes pas, c'est entre nous.
Kasuma: En tout cas, ton père est plutôt cool, le mien m'aurait déjà étripé depuis longtemps
Shuhanyuki: Hey les enfants, j'ai été jeune, moi aussi hihihi, donc je sais ce que c'est (leur sourit à tous les deux)

Kasuma but une gorgée

Kasuma: Le mien n'a jamais dû l'être alors

Shuhanyuki se mit à éclaté de rire, et but un peu de son thé

Hikari: Bon je crois que cette fois, nous allons parler de sujet moins marrant.

Shuhanyuki prit un air sérieux et écouta attentivement Hikari

Hikari: Bon papa, la première nuit que tu es partit, on a encore essayé de m'agresser, mais Kasuma était trop loin pour le rattraper.
Shuhanyuki: Arf, y a-t-il eut d'autre tentative ?
Kasuma: Pas que je sache
Hikari reprit: Bon sinon, on a découvert que toutes les filles qui avaient disparut, avaient été Kidnappées, torturées, violées puis enfin tuées par un seul et même homme. Et c'est Orkhal. On a découvert sa cachette, et là tout y est reporté sur un livre.
Shuhanyuki: Orkhal ? Le Orkhal que j'avais pour élève ? (commença à devenir énervé)
Kasuma: Le même en effet
Shuhanyuki tapa les poings sur la table: Et comment avez-vous fait pour savoir que c'était lui, dès le début ?
Hikari: Papa reste assit, et garde ton sang-froid stp.

Kasuma prit la main d'Hikari
Hikari: En fait, j'ai apprit récemment qu'il rentrait de mission, et j'ai été complètement effrayée par cette idée-là. Je t'explique (elle sera la main de Kasuma).
Hikari prit une chaise, s'asseya et se crispa sur la main de Kasuma. Il posa son autre main sur celle d'Hikari
Kasuma: Tu dois lui dire
Hikari regarda Kasuma, puis son père: Bon d'accord ... je me lance, voilà il y a quelques mois , dans les 5/6 mois la veille du départ d'Orkhal pour sa mission de longue durée. Je rentrais de mission, j'étais épuisée car j'avais dû beaucoup utilisé de chakra, je demanda donc au reste de l'équipe de rentrer au village devant moi, et que je rentrerai à mon rythme au village. Puis je croise Orkhal sur mon chemin, et en gentil homme, il se proposa de m'accompagner jusqu'au village. Comme c'était un de tes élèves papa, j'avais confiance. Et je finis donc par accepter sa proposition. Mais sur la route au bout de 10/15 min, ... (regarda Kasuma d'un air un peu effrayé) il s'arrêta, et commença à me tripoter. (commença à devenir blanche) Du coup, j'ai tenté de le repousser, puis voyant que je me débattait trop et que je commençais à appeler à l'aide, il me piqua avec un sorte d'aiguille. Là je ne pouvais plus me débattre correctement et encore moins crier, ... (se mise à pleurer et se blottit sur l'épaule de Kasuma)

Kasuma regarda Hikari et lui poussa une mèche de cheveux devant son visage, puis regarda le père :
Kasuma: Orkhal l'a violée

Shuhanyuki serra ses poings sur la table et commença à devenir rouge, sa jambe se mise à trembler énormément.
Shuhanyuki: QUOIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ??? Où est ce SALOPPPPPPPPPPPPPPP
Kasuma: Attendez
Shuhanyuki se mit debout
Kasuma: Orkhal est en prison, et je peux vous assurer qu'il ne pourra plus jamais de sa vie refaire ce genre de chose
Shuhanyuki: Si tu crois que ce que tu viens de me dire vas m'aider à le laisser tranquille ? Tu te trompes Kasuma !!!!!! (commença à sortir de la cuisine)
Hikari se jeta sur son père: Papa stp, arrêtes-toi
Hikari: ARRETE-TOI
( disait-elle en criant)

Kasuma se leva à son tour
Kasuma: Laisse-le aller Hikari
Shuhanyuki traina Hikari qui était accroché à lui.
Hikari: Pourquoi Kasu ?
Kasuma: C'est ton père, il a le droit d'aller le voir

Kasuma s'aprocha d'Hikari et lui donna un léger coup à la nuque qui l'endormit aussitôt, puis la prise dans ses bras:
Kasuma: Je vais l'allonger, elle a eu assez d'émotion pour ce matin, je vous rejoins à la prison mais s'il vous plait ne faite rien avant mon arrivée

Shuhanyuki s'en alla d'un pas décidé sans se retourner et sans dire un mot. Kasuma déposa Hikari sur son lit, l'emrassa sur le front
Kasuma: J'espère que tu me pardonneras
Kasuma fila à la prison, il retrouva Shuhanyuki devant la cellule d'Orkhal. Shuhanyuki ne dit aucun mot pour le moment. Et regarda Orkhal avec un regard à couper le souffle.
Shuhanyuki donna un coup de pieds dans la cellule
Shuhanyuki: Réveiles-toi !!!!!!!!!!!!!
Kasuma: Il n'est plus lui même, le Orkhal que vous avez connu est mort, il y a bien longtemps

Shuhanyuki, aperçut le fauteuil roulant à coté du lit d'Orkhal mais Orkhal ne bougeait toujours pas. Shuhanyuki fut très énervé, tellement énervé qu'il fut entouré par du chakra, et ses cheveux, se redressèrent.

Kasuma: Je vous en pris, calmez-vous, agir ainsi ne résoudra rien
Shuhanyuki: Kasuma ? Laisse-moi stp ! (Une quantité énorme de chakra entoura Shuhanyuki)
Kasuma: D'accord, si vous y tenez

Shuhanyuki resta comme çà sans bouger durant 5 minutes, et sortit de la prison. Kasuma l'attendait à l'entrée de la prison appuyé sur le mur.

Shuhanyuki passa la porte d'entrée de la prison, il ne regarda pas Kasuma et se dirigea à sa maison en disant: Kasuma tu vas rester ici toute la nuit ? (et continua sa route sans se retourner)

Kasuma le suivit. Shuhanyuki monta les escaliers, entra dans la chambre d'Hikari et ferma la porte. Il se mit à genoux sur le sol, prit la main de sa fille, et posa sa tête sur sa main. Kasuma rejoignit sa chanbre et s'assit sur le lit, le regard vide. Au bout de quelques minutes Hikari se réveilla avec une drôle de sensation sur une de ses mains, comme-ci elle était mouillée mais qu'une chaleur se posait dessus. Puis elle ouvrit les yeux, vit son père qui avait posé sa tête sur sa main. Il ne parlait pas, ne bougeait pas. Hikari ne sut quoi faire. Elle se redressa, et caressa les cheveux de son père tout en restant silencieuse.

Hikari: Papa ? Quand tu te seras reposé, j'aimerai qu'on parle d'une chose que j'aimerais qu'on fasse. Mais là, tu dois te reposer, viens avec moi papa. (elle prit la main de son père et l'accompagna au rez de chaussé dans sa chambre)

Shuhanyuki s'allongea sur le lit, et Hikari le recouvrit d'une couverture puis remonta dans sa chambre. Elle passa devant la chambre de Kasuma, fit une brève halte en regardant la porte de sa chambre, puis continua sa route, et rentra dans sa chambre, puis se coucha. Hikari une fois couché, repensa aux gestes de Kasuma, et ne comprit pas pourquoi il avait fait cela. Et elle ne put s'empecher de s'en vouloir de voir son père si désemparé. Elle se demandait si vraiment elle avait bien fait. N'arrivant pas à trouver le sommeil, elle s'habilla et sortit par la fenêtre.

_________________
Dark Princess

Histoire d’un jour

De fil en aiguille, la vie s’écoule comme un long fleuve tranquille et la mort n’est qu’un passage pour une nouvelle vie. Alors n’ayez pas peur de mourir et réjouissez-vous de cette nouvelle vie qui vous attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://age-des-dieux.4umer.com/index.htm.net
Tatiana Alesky
Webmaster
Webmaster
avatar

Nombre de messages : 619
Age : 40
Localisation : La taverne des joueurs
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: L'histoire de Kasuma et d'Hikari (thème Naruto)   Mer 31 Aoû - 22:14

Kasuma frappa à la porte de la chambre d'Hikari, une trentaine de minute après le départ d'Hikari. Evidemment, il n'eut aucune réponse. Kasuma regarda à l'aide de ses byakugan au travers de la porte et s'aperçut qu'elle n'était plus là et que sa fenêtre était ouverte. Il sortit et partit à sa recherche dans le même instant. Plus loin, il tomba sur les deux gardes qui faisaient leur rondes :

Kasuma: Excusez moi, vous avez vu Hikari passé par là?
Un garde: Oui, elle a quitté le village en courant
Kasuma: Dans quel direction?
Un garde: Je dirais vers la forêt mais j'en suis pas sur.
Kasuma: Je vous remercie

Kasuma courut en direction de la forêt, pensant qu'elle était surment partit à la cascade. Une fois arrivée à la cascade il ne la vit pas.
Durant tout ce temps, Hikari était à la grotte de Orkhal, et chercha partout un indice qui servirait à savoir où étaient les filles disparut. Au bout d'une bonne heure, elle trouva un parchemin. Apparement, il y aurait un passage au pied de la cascade. Elle s'y dirigea.
Quand Kasuma regarda les alentour de la cascade et qu'il ne la voyait toujours pas, il tomba à genoux sur le sol.

Hikari arriva au pied de la cascade et aperçut Kasuma qui était à genoux sur le sol: Kasu ? Mais qu'est-ce qui t'arrives ? Tu as mal ?
Kasuma: Non du tout, ne t'inquiètes pas
Hikari: Mais pourquoi t'es dans cette position alors ?
Kasuma: Ce n'est rien (il se leva) Ça va toi?
Hikari fit une drôle de tête: Oui çà va aller

Kasuma continua de tourner le dos à Hikari
Kasuma: Ça n'a pas l'air
Hikari: Si si (elle sortit le parchemin de sa poche, et se rapprocha de la cascade)
Kasuma: Tu as trouvé quelque chose?
Hikari: Attends je cherche. (une fois juste à coté de la cascade, une sorte de protection de chakra se mise en place afin qu'Hikari ne se fasse pas mouiller, et s'approcha encore de plus près) Hummm çà doit-être par ici ... Ah c'est là ! (Elle appuya sur un rocher, une porte s'ouvrit de l'autre côté de la cascade)

Kasuma ne dit un mot et marcha en direction de la cascade, il passa dessous et passa par le passage
Hikari: Ben tu aurais pu m'attendre quand même ... Ah làlà ses hommes !

Elle entra à son tour dans le passage, et se dirigea sur un côté, glissa sa main le long de la paroie rocheuse, et tout d'un coup, tout s'illumina. La grotte fût illuminée par des critaux, car quelques petits trous laissaient entrer de la lumière du soleil qui se reflétait directement sur les cristaux au plafond. Sur la paroie rocheuse, quelques vieux dialectes apparaissaient par endroit. Kasuma s'aprocha d'une paroi où il y avait les écritures
Kasuma: Hum, la même écriture que la dernière fois

Hikari ne prêta pas attention aux écritures et fila droit devant elle, comme-ci elle fut guidée par quelque chose.
Kasuma: Attend Hikari
Elle continua sa route, comme-ci elle n'avait pas pu l'entendre
Kasuma: C'est pas vrai (il lui courut après et la ratrapa très vite)
Kasuma: Où est-ce que tu vas?
Elle continua son chemin, sans s'arrêter, et ne répondit pas. Il remarqua qu'elle marchait toujours dans le même rythme. Kasuma l'attrapa par l'épaule.
Kasuma: Où est-ce que tu vas?
Il n'eut aucune réponse, même pas un seul débattement de sa part, et continua droit devant-elle. Kasuma s'apercut qu'elle ne répondait pas, il la laissa avancée, mais la suivit de très près. Ils arrivèrent dans une grande salle, avec deux stèles droit devant, remplit de dialecte ancien, arrivés aux coeur de la salle , elle tourna à droite en prenant un passage secondaire. Et continua tout droit.

Kasuma: Tu ne préfères pas examiner les stèles avant de continuer?
Il eut toujours aucune réponse.
Kasuma: Hé Hikari, je te parle, ça suffit à la fin
Kasuma se placa devant elle. Il vit qu'Hikari avait le visage vide d'expression, et ses yeux n'avaient plus de pupille, comme-ci elle était dans un état second. Elle continua sa route comme-ci Kasuma n'existe pas.
Kasuma: Alors là, ça devient de plus en plus flippant ...
Kasuma se mit de coté et la laissa continuée. Au bout de quelques mètres, ils pénétrèrent dans une surccusalle, avec de la terre battu dans plusieurs endroits, ainsi qu'un trou forme fosse tombale d'une profondeur d'un mètre. Un des murs était recouvert de griffures, là où il y avait des chaines murales. Arrivée devant ce trou Hikari tomba à terre. Kasuma se précipita vers elle. Hikari était insconciente, il tenta de la réanimer, la secoua :

Kasuma: Hikari, réveilles-toi
Toujours pas de réponse. Il se pencha, pour vérifier si elle respirait mais elle ne respirait plus, et entendit son coeur battre très faiblement. Kasuma commença le bouche à bouche. Peu de temps après, elle se mise à tousser d'un coup, et reprit quelques couleurs. Petit à petit , elle revint à elle.

Kasuma: Hikari ça va?
Hikari: Kasu ? (regarda autour d'elle vite fait) Mais ... où l'on est ?
Kasuma: Ouf (il poussa un soupir de soulagement) Alors là, c'est plutôt à toi de me le dire.
Hikari: Je ne sais pas, ce matin, je suis retournée à la grotte d'Orkhal, car je voulais trouver un indice afin de retrouver les filles disparues. Et en fouillant bien, je suis tombée sur un parchemin qui indiquait une entrée au pied de la cascade, je me rappelle avoir trouvé l'ouverture, puis au moment où je suis entrée, là, je me rappelle plus rien... c'est le trou noir ...
Kasuma: Ba je ne sais pas trop, tu marchais trop devant comme si tu étais sous l'emprise d'un genjutsu (illusion)
Hikari: Ah ? (elle regarda plus attentivement autour d'elle, et vit les chaines, les griffures sur le mur, et vit le trou juste à coté d'elle, elle comprit qu'elle avait trouvé où Orkhal emmenait les filles) Kasu ? Sors-moi d'ici stp, j'ai peur. (elle se blottit tout contre lui en cachant son visage sur le torse de Kasu)
Kasuma: D'accord, on n'y va, je reviendrai avec Alinéa pour trouver des indices

Elle voulut se mettre sur ses jambes, mais ses jambes ne la portaient plus.
Kasuma: Grimpe sur mos dos
Elle s'accrocha à Kasuma, puis ils sortirent de la grotte et se dirigèrent vers le village
Kasuma: Où préfères-tu aller, chez Alinéa ou chez toi?
Hikari: Je veux aller dans ma chambre, en plus papa est à la maison.
Kasuma: En route alors

Quand ils arrivèrent au village devant la maison d'Hikari, se trouvait Alinéa et Shuhanyuki entrain de discuter, dès qu'ils virent le couple, ils se dirigèrent vers eux.
Shuhanyuki: Que se passe-t-il ? Hikari est blessée ?
Kasuma: Nous avons trouvé la planque de Orkhal
Shuhanyuki: Heu je croyais que vous l'aviez déjà trouvé ?
Kasuma: Oui mais là, c'est son autre planque
Alinéa: Celle où il enfermait les filles ?
Kasuma: Heu oui
Alinéa: Et Hikari qu'a-t-elle ?
Kasuma: Elle a besoin de repos pour le moment
Shuhanyuki prit sa fille dans ses bras: Je vais prendre le relais Kasuma et la monter dans sa chambre
Kasuma: Allons au repaire Alinéa
Alinéa: Non je veux d'abord que tu m'expliques ainsi qu'à Shuhanyuki ce qui s'est passé d'une et de deux on ira avec Shuhanyuki. C'est lui le chef après tout, donc maintenant qu'il est là il va nous accompagné. Donc nous irons après.
Kasuma: Ok
Shuhanyuki déposa sa fille, lui fit un bisou sur le front, et lui dit: Je repasserais te voir avant d'aller à cette cachette.
Hikari resta couché et ferma les yeux. Shuhanyuki descendit en bas rejoindre Kasuma et Alinéa.

Kasuma: Il y avait quoi dans ce fameux livre que Hikari a trouvé dans le repère d'Orkhal?
Alinéa: Heuu ... (souflla un coup et se lança) il y avait toutes les descriptions qu'il faisait subir aux filles, toutes les tortures, et les violes qu'elles ont subit, tout est décrit par jour, il les gardait un peu plus d'un mois enfermées puis finit par les tués dans d'atroces souffrances, il avait même gardé une mèche de cheveux pour chacune de ses victimes. Et la dernière page, celle qui était pour Hikari, il avait précisé qu'il lui aurait fait subir bien plus d'atrocité et l'aurait gardé durant 4 à 6 mois emprisonnée afin de la torturer, et de la soumettre à lui, pour ensuite la libérer pour qu'elle ne puisse pas se relever de ses souffrances, et que çà la tue à petit feu. Bref Kasuma je crois que tu comprends pourquoi Hikari fût en état de choc ... je n'ai pas envie de donner tout les détails des tortures ...
Kasuma: J'aurai du le tuer plutôt que de l'estropier
Shuhanyuki posa la main sur l'épaule de Kasuma et le regarda: Kasuma ? On le lui fera payer, je te le promet.
Kasuma: A propos, je tenais à vous présenter mes excuses
Alinéa: Et toi Kasuma qu'as-tu apprit aujourd'hui ?
Shuhanyuki: Pourquoi Kasuma ?
Kasuma: C'est votre fille, je n'avais pas à le punir de la sorte ... c'était à vous de le faire
Shuhanyuki: A çà ? Oui mais la vengeance n'est pas le bon chemin , tu sais Kasuma parfois il y a des tortures qui font bien plus mal que celle physique.
Kasuma: J'ai mal agit, je le reconnais
Shuhanyuki: J'essayerai de te montrer çà un jour, là tu connaitras l'un des pouvoirs de la vison de neige. (et lui sourit) Allez maintenant dit nous tout
Kasuma: Je pense que le mieux serait que vous le voyez par vous même
Alinéa: Voir ce qu'il y a là-bas, me diras ce qu'à Hikari ? T'es sur de ton coup là ?
Kasuma: Tu devrais rester avec Hikari, elle va bien, mais elle a eu comme une sorte de perte de connaisance dans la grotte, de plus ce qu'il y a là-bas n'est pas tres beau à voir
Alinéa: Une perte de connaissance tu dis ? Qu'est-ce qui c'est passé pour lui faire çà ?
Kasuma: J'avoue que je ne sais pas très bien, elle semblait de plus être maitre de ces mouvements, je ne suis pas sur, mais je pense que ça devait-être un genjustu ou un truc du genre
Alinéa: Houla, en effet, je vais rester avec elle, mais vous faites attention à ne pas subir le même sort alors ! (les laissa et fila voir Hikari)
Shuhanyuki: Bon allez champion ! Allons-y alors, je vais emmener des hommes avec moi afin de transporter les corps si on les trouve. (il appela 6 personnes pour les accompagner) Kasuma ? Passe devant, on te suit !

Kasuma partit en tête et les amena à la cascade

Kasuma: Voila l'entrée se situe derrière la cascade
Shuhanyuki: Bon en route les gars ( une sorte de protection se mise tout autour de lui, juste le temps de passer)

Quand il entra, il ressentit une drôle d'impression, et comprit très vite ce qui lui arrivait. Il mit une protection tout autour de lui.
Shuhanyuki: Kasuma ? Tu n'as rien eu du tout toi ? Rien sentit non plus ?
Kasuma: Ba à part l'eau, non je ressens rien du tout
Shuhanyuki: Ok donc seulement les porteurs du Shiryokuyuki ont ce genre de malaise. Nous sommes dans le domaine de Godai et je ressens sa présence.
Kasuma: Godai?
Shuhanyuki: Oui le tout premier de ma ligné
Kasuma: Suivez-moi

Tout en marchant Kasuma, réfléchissait:
Kasuma: Godai, godai, c'est bizarre mais ce nom me dit quelque chose

Ils le suivirent tous, puis ils arrivèrent devant les deux stèles. Shuhanyuki s'agenouilla devant et salua les stèles, puis se releva. C'était une sorte de remerciement et aussi de s'excuser afin de ne pas souiller le sol de ses ancêtres.
Kasuma comprit son geste et s'inclina légèrement également devant les stèles

Kasuma: Continuons
Shuhanyuki: Oui en avant

Très vite, ils arrivèrent dans la salle où se déroulait les tortures. Shuhanyuki regarda autour de lui, vit les chaines, les griffures sur les parois et un trou. Il demanda sur un ton remplit de colère et de haine:

Shuhanyuki: Kasuma stp utilise ta vision et voit où sont les corps

Kasuma s'avanca pour se placer au milieu de la pièce et activa ses byakugan. Il se mit à vomir au bout de quelques secondes

Shuhanyuki s'approcha de Kasuma: Je sais c'est dur ce que je t'ai demandé, accroches-toi Kasuma, soyons fort pour Hikari (lui posa la main sur son épaule)
Kasuma: Elles sont dans le sol, un peu partout, une quinzaine environ
Shuhanyuki: Et dans le trou Kasuma ?
Kasuma: Il n'y a rien
Shuhanyuki se mit dans une colère noir car il avait comprit à quoi ce trou allait servir : Je vais le tuer ce sale type !!!!!
Shuhanyuki: Bon allez hop vous tous déterrez ses quinzaines de corps et sortez-les d'ici.
Shuhanyuki: Kasuma rentrons, j'avais promis à ma fille de passer la voir avant de venir ici, et j'ai été trop pressé
Kasuma: D'accord, je ne tiens pas non plus à rester ici

Pendant ce temps Alinéa, s'était occupé d'Hikari. Elle la soigna comme elle put, et attendit avec impatience les deux hommes.
Sur le retour, les deux homme marchèrent en direction du village:
Kasuma: Avez-vous vraiment l'attention de le tuer?
Shuhanyuki: Si je le tue, je ne pourrais pas le torturer ! Et puis la mort serait un bien trop beau privilège pour cette crapule
Kasuma: Peut-être, mais vous m'avez dit que la vengance n'était pas le bon chemin
Shuhanyuki: C'est exact, mais je ne lui ferais rien de physique, donc en quelques sortes ce n'est pas une vengeance, c'est plutôt lui faire ouvrir les yeux que je veux faire
Kasuma: Le torturer même pshychologiquement est une sorte de vangeance non?
Shuhanyuki: Bon j'aimerais qu'il est des remords, est-ce considéré comme une vengeance ?
Kasuma: J'avoue que je ne sais pas trop, mon maitre me disait sans cesse que la vengeance ne servait à rien, qu'elle n'apportait que des malheurs et de la tristesse
Shuhanyuki: Ton maitre avait raison, et je suis d'accord avec lui car je suis sur que lui faire éprouver des remords n'est pas considéré comme une vengeance, contrairement à toi. Car vu son état physique, tu ne vas pas me dire que tu ne t'ais pas vengé sur lui ?
Kasuma: Je sais, j'ai d'ailleurs honte de ce que j'ai fait
Shuhanyuki: Et franchement de faire çà, çà t'as apporté quoi ?
Kasuma: Rien du tout, j'ai laissé ma colère me controler
Shuhanyuki: Alors, je te montrerai que l'on peut trouver une solution qui nous fait du bien sans pour autant se venger en se laissant envahir par sa colère.
Kasuma: D'accord, dites moi, je supose que vous avez une salle d'entrainement?
Shuhanyuki: Non on a un terrain mais pas de salle. Pourquoi ?
Kasuma: Même un terrain suffira, j'aimerai m'entrainer un peu
Shuhanyuki: Ah çà ok ben je te conseille le sous sol caché dans mon bureau. C'est là que je m'entraine, je te montrerai çà
Kasuma: Ça serait un honneur
Shuhanyuki: Bon je m'inquiète pour ma fille
Kasuma: Allons-y alors

Une fois rentrée, ils se dirigèrent tous deux vers la chambre d'Hikari, Alinéa les entendit et sortit de la chambre.
Alinéa: Hikari est très fatiguée, je ne comprends pas ce qui lui arrive, elle se vide de son énergie, donc je vous attendais pour filer faire des recherche afin de voir si je peux trouver un remède. Ne la fatiguée pas trop. Mais je vous promets de trouver un remède rapidement. (elle partit sur le champs)
Kasuma: Il vaudrait mieux la laisser seule alors, pour l'instant
Shuhanyuki: Je lui ai fait une promesse, je rentre et resterais à son chevet, je refuse de la laisser seule dans cet état, je pense que de savoir qu'on est pret d'elle, pourrait peut-être l'aider, enfin , j'espère ... si tu veux je te laisse passer devant Kasuma ?
Kasuma: Vous avez raison

Kasuma rentra dans la chambre. Hikari était allongée dans lit, et respirait faiblement, elle vit Kasuma et lui sourit tout en lui tendant la main. Kasuma lui prit la main et s'assit sur le bord du lit

Kasuma: Comment te sens-tu?
Hikari: J'éprouve juste une grande fatigue, mais çà passera. (fit-elle d'une voix douce mais faible)
Kasuma: Ça ira, ne t'en fait pas, Alinéa s'occupe de toi
Hikari: Je le sais bien, je ne m'inquiète pas (puis elle murmura à Kasuma) Je t'aime, et je ne t'en veux pas pour ton geste même si je l'ai pas comprit.
Kasuma: Ne t'en fait pas pour ça, le plus important maintenant, c'est que tu te reposes et que tu te remettes sur pied
Hikari: Oui surtout que j'ai une danse à présenté héhéhéhé (se mise à tousser un peu)
Kasuma: Ne rigole pas ... On va se relayer avec ton père pour que tu ne sois pas toute seule
Hikari: Ok (elle referma les yeux)

Kasuma la regarda. Il entendit deux voix à l'extérieur, celle de Karya et du père d'Hikari. Il ordonnait à Karya de montrer le passage du bureau à Kasuma et aussi d'interroger les anciens du village afin dans savoir plus sur la grotte cachée sous la cascade. Karya sortit sur le champs. Hikari entendit la voix de son père dans le couloir, ce qui l’apaisait un peu plus.

Kasuma: On dirait que ton père prend ses dispositions
Hikari: Oui en effet Kasuma. Je crois que je vais me rendormir, tu restes avec moi le temps que je m'endorme, stp ?
Kasuma: Pas de soucis (il commença à lui caresser les cheveux)

Elle s'endormit au bout de quelques minutes, elle souriait très légèrement et son visage avait l'air apaisé.

_________________
Dark Princess

Histoire d’un jour

De fil en aiguille, la vie s’écoule comme un long fleuve tranquille et la mort n’est qu’un passage pour une nouvelle vie. Alors n’ayez pas peur de mourir et réjouissez-vous de cette nouvelle vie qui vous attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://age-des-dieux.4umer.com/index.htm.net
Tatiana Alesky
Webmaster
Webmaster
avatar

Nombre de messages : 619
Age : 40
Localisation : La taverne des joueurs
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: L'histoire de Kasuma et d'Hikari (thème Naruto)   Mer 31 Aoû - 22:15

Shuhanyuki entra dans la chambre délicatement et demanda : Quand faudrait-il que je prenne le relais ?
Kasuma: Ha et bien, quand vous le souhaitez
Shuhanyuki: Bon alors, je prends le relais maintenant, file à mon bureau Karya va te montrer l'endroit que je t'avais parlé et dis lui de venir me rejoindre ici stp
Kasuma: D'accord

Kasuma lacha doucement la main d'Hikari afin de ne pas la réveiller. Shuhanyuki reprit la main d'Hikari, afin qu'elle sente quelqu'un à ses cotés.
Shuhanyuki: Tu reviens d'ici 2 à 3h, stp Kasuma
Kasuma: Ok, je reviens vite
Kasuma partit en direction du bureau et y trouva Karya
Kasuma: Bonjour Karya
Karya: Bonjour Kasuma, tu viens pour la salle d'entrainement ?
Kasuma: Oui
Karya: Bon je vais te montrer çà, et puis-je te demander comment va la miss ?
Kasuma: Elle est tres fatiguée, mais elle récupère
Karya: Ok (montra comment accéder au passage secret, et le fit descendre par les escaliers) Puis-je vous laisser à vos occupations ?
Kasuma: Ho allez, pas besoin de me vouvoyer, ha oui c'est vrai, le père d'Hikari voudrait vous voir, il est dans la chambre.
Karya: D'accord mais faites de même dans ce cas (partit sur le champs)
Kasuma: Ils sont marrant ces jounin, ils veulent que l'on les respecte et ne veulent pas que l'on les vouvoit

Karya vit Alinéa entrée dans la prison, mais traça sa route à la chambre d'Hikari. Il entra dans la chambre et se mit à discuter à voix basse avec Shuhanyuki, puis au bout d'une trentaine de minute, Karya demanda à Shuhanyuki si c'était normal qu'Alinéa aille à la prison. Mais il ne sut quoi lui répondre. Tandis que Kasuma commença son entrainement.
Alinéa rendit une visite à Orkhal: Orkhal ? J'ai remarqué que tu étais assez doué dans le domaine du poison ou de la drogue. A tout hasard est-ce que tu serais préparer une sorte de poison que l'on pourrait déposer sur un objet et qui pénètrerait à l'intérieur de celui qui le toucherait ? Ce poison servirait à enlever petit à petit tout le chakra de sa victime. Alors serais-tu faire ce genre de chose ?
Orkhal: Tiens la pimbêche veux que je lui donne des cours (se mit à rire sadiquement) Alors dis-moi qui veux-tu tuer de cette façon, que j'en salive d'avance ?
Alinéa: J'aimerais tuer une personne importante dans le village, mais j'aimerais qu'on ait du mal à comprendre ce qui lui arrive, et qu'elle meurt de cette façon à tout petit feu.
Orkhal: Hummm toi aussi tu es comme moi ? Héhéhéhéhé, bon sache que dans mon ancien labo, j'ai la recette de cette préparation, et d'ailleurs j'ai même un objet qu'en contient, un parchemin, tu ne pourras pas te tromper c'est celui qui indique où j'ai mis les corps de mes victimes ! Mouhahahahaha !
Alinéa: Merci Orkhal pour ton aide, je serais m'en souvenir (elle sortit de la prison)

Deux heures plus tard, Kasuma rentra doucement dans la chambre d'Hikari. Alinéa arriva juste après Kasuma dans la chambre aussi
Alinéa: Houlà on est bien beaucoup
Alinéa: Allez hop tout le monde dehors et j'aimerai que l'on se parle tous ... Tout le monde sortit de la chambre !
Alinéa: Bon j'ai été voir Orkhal , et oui, bon j'avoue, j'ai joué de lui, j'ai fais un vilain tour de passe passe mais c'était pour la bonne cause, je pense savoir ce qui a causé çà chez Hikari, mais Kasuma aurais-tu vu Hikari avec un parchemin trouvé dans la grotte d'Orkhal ?

Kasuma: Oui je l'ai vu, elle l'a ouverte juste avant de trouver l'entée de la grotte
Alinéa: Ok car en fait Orkhal a fait tremper le parchemin dans du poison qu'il a fabriqué lui-même. Sais-tu où il est ?

Shuhanyuki devint rouge de colère quand il entendit çà.

Kasuma: Ça explique pourquoi, je n'ai pas eu les même symptome qu'elle mais je ne sais pas où elle l'a mit, mais je l'ai vu sortir de sa poche droite, il y est peut-être encore?
Alinéa: Ok rester-là, je vais aller voir çà. Kasuma ? Va me chercher un sac poubelle, on va devoir brûler tout ce qu'Hikari portait. Shuhanyuki allez me chercher une nouvelle paire de drap et des couvertures, Karya va me chercher une bassine d'eau.
Kasuma: Ok dac, je file

Alinéa entra dans la chambre, mit des gants, regarda dans la veste d'Hikari, mais ne le vit pas. Elle attendit le retour de Kasuma.
Kasuma: Me revoilà
Alinéa: Rentre avec moi Kasuma
Kasuma: Pourquoi çà?
Alinéa: Tiens le sac ouvert stp. Hikari ? Réveilles-toi, je vais devoir te faire prendre une douche. (Puis elle déshabilla Hikari et fouilla les autre poches, elle trouva le parchemin au niveau de l'ouverture de son haut.) Kasuma amène Hikari à la douche stp
Kasuma: Moi ça ne me gène pas, mais si jamais Shuhanyuki rentre dans la chambre
Alinéa: T'inquiètes pas pour lui, je m'occupe de tout

Alinéa mit les draps et couvertures aussi dans le sac et sortit de la chambre, fila dehors et se mit à brûler le tout. Puis elle remonta à l'étage, prit les draps et couvertures des mains du père, et entra dans la chambre. Et commença à faire le lit.
Alinéa: Kasuma tu t'en sors ?
Kasuma: Oui, on n'a presque finit

Hikari fût à moitié dans les vappes, et comprenait pas trop ce qui se passait.

Alinéa: Bon j'ai finit avec le lit, maintenant le plus dur va être de lui enlever le poison qu'elle a en elle. Et là, çà va pas être gagné, je suis peut-être douée, mais bon çà je connais pas trop.
Alinéa rejoignit Kasuma et Hikari: Attends Kasuma, je vais t'aider.
Kasuma: C'est bon, j'ai terminé

Kasuma était en train de l'essuyer avec une serviette.

Alinéa: Bon couche-là dans le lit, après tu vas m'aider pour lui enlever le poison.
Kasuma: Ok (il porta Hikari et la mise dans le lit) Comment on procède?
Alinéa: Je vais utiliser deux bassines d'eau, une avec de l'eau propre et l'autre, où je déposerais le poison dedans. Karya doit-être là va lui prendre les bassines d'eau stp.
Kasuma: J'y vais

Kasuma sortit et tomba nez à nez avec Karya. Il lui tendit les bassines

Alinéa: Kasuma pose une bassine de chaque coté de moi (puis elle plongea ses mains dans l'eau, et fit une bulle d'eau avec son chakra) Kasuma regarde où est exactement le poison sur Hikari afin que je puisse l'enlever stp

Kasuma activa ses byakugan

Kasuma: On dirait que le poison c'est logé au niveau de l'abdomen, il est en train d'absorber le chakra
Alinéa: Ok enlève le drap afin que je puisse procéder.

Alinéa fit pénétrer à l'aide de son chakra la bulle d'eau à l'intérieur du corps au niveau de l'abdomen, une petite partie mais Hikari remua: Kasuma ? fait-en sortes qu'elle ne bouge plus stp !

Kasuma la plaqua sur le lit et essaya de la maintenir le mieux qu'il pouvait. Puis Alinéa tacha de faire pénétrer une beaucoup plus grande partie de la bulle d'eau, voir presque la totalité. Hikari se mise à crier sous la douleur. Ensuite elle utilisa son chakra afin de décoller le poison, là où il était logé, Hikari continua de hurler de douleur.

Alinéa: Kasuma, je pense que là c'est bon, dis-moi si j'ai tout décollé stp ?
Kasuma réactiva ses byakugan et regarda à nouveau
Kasuma: Le poison est entièrement dans la bulle d'eau
Alinéa: Ok

Alinéa prit sa deuxième main et la positionna de l'autre côté de l'abdomen d'Hikari, et commença à faire ressortir la bulle d'eau de l'autre coté, afin de l'extraire avec le poison. Hikari sous l'effet de la douleur tomba dans les pommes. Alinéa continua jusqu'à ce que la bulle d'eau soit complètement sortit de l'autre coté, puis amena ses mains vers la deuxième bassine, et relacha le chakra pour que l'eau et le poison se vide dedans.
Kasuma: Plus aucune trace du poison
Alinéa: Kasuma ? Recouvre Hikari avec le drap et les couvertures. Je reviendrais une fois que je me serais débarrassé du poison.
Kasuma: Ok (il recouvrit alors Hikari, et s'assied sur le bord du lit en lui tenant une main)

_________________
Dark Princess

Histoire d’un jour

De fil en aiguille, la vie s’écoule comme un long fleuve tranquille et la mort n’est qu’un passage pour une nouvelle vie. Alors n’ayez pas peur de mourir et réjouissez-vous de cette nouvelle vie qui vous attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://age-des-dieux.4umer.com/index.htm.net
Tatiana Alesky
Webmaster
Webmaster
avatar

Nombre de messages : 619
Age : 40
Localisation : La taverne des joueurs
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: L'histoire de Kasuma et d'Hikari (thème Naruto)   Jeu 15 Sep - 12:25

Alinéa revint au bout de plusieurs minutes, et fit une petite injection à Hikari, et lui fit sentir de l'eucalyptus afin qu'elle se réveille.

Kasuma: Il faudrait peut-être la laisser se reposer encore non?
Alinéa: C'est pas que je ne veux pas la laisser tranquille, mais je ne voudrais pas que son évanouissement dur trop longtremps, et j'aimerai qu'elle revienne à elle, après elle peut dormir, c'est pas le soucis.
Kasuma: Ok

Hikari se mit à bouger légèrement, ouvrit les yeux, remarqua qui était près d'elle et referma les yeux.

Alinéa: Bon Kasuma, je vais laisser entrer Shuhanyuki, je vous laisse.

Au bout d'un petit moment, Shuhanyuki entra dans la chambre.
Shuhanyuki: Kasuma, tu veux bien m'expliquer ce que vous avez fait à Hiakri ? Je l'ai entendu hurler de douleur ?
Kasuma: Alinéa a retiré le poison de son corps, elle ne court plus aucun risque mais elle mettra du temps à s'en remettre, elle a perdu beaucoup de chakra...
Shuhanyuki: Mais Alinéa n'a pas voulut l'endormir ? Elle avait l'air de bien souffrir pourtant !
Kasuma: Elle n'était pas partante vue son état de fatigue, mais la douleur a eu raison d'elle et elle s'est évanouie
Shuhanyuki: D'accord. Bon alors, maintenant qu'elle se repose un peu là. J'aimerais savoir quelques trucs, sortiez-vous ensemble quand elle a eu le courage d'avouer qu'elle avait été violée ?
Kasuma: Il me senble oui, pourquoi cette question?
Shuhanyuki: J'y viens, je sais que çà dépends des personnes mais il arrive que la fille violée soit pertubée et que du coup, elle ne puisse pas faire ... enfin tu vois ce que je veux te dire filston ?
Kasuma: Heu oui
Shuhanyuki: Ben du coup, je me tracasse pour ma fille, est-ce que du coup elle sera s'épanouir comme une femme ? Où est-ce que plutôt ce qui lui est arrivée, la brisera à petit feu dans son avancement de jeune fille ? Je suis très inquiet du coup pour son futur
Kasuma: C'est plus avec Hikari que vous devriez avoir ce genre de discution non? Une discution père fille !
Shuhanyuki: Peut-être, mais bon je n'aimerais pas lui faire revivre se souvenir en lui en parlant. Et puis normalement c'est plutôt sa mère qui devrait parler de çà, mais elle est plus là, donc comme vous êtes ensembles, je pensais que tu serais me rassurer
Kasuma: Elle semble à l'aise avec moi, sur d'elle et il faut avouer qu'elle n'a pas peur de me montrer ses sentiments.
Shuhanyuki: Bon alors, j'ai un service à te demander, le jour où vous déciderez de faire ... enfin ... tu vois quoi ... Mets-moi au courant, stp, juste savoir si du coup çà la bloque ou pas ?
Kasuma: D'accord
Shuhanyuki: Au fait, tu es très amoureux d'elle, j'ai l'impression, vu que tu es très protecteur avec elle. Ça ne me gène pas hein au contraire, mais j'aurais jamais pensé qu'elle est un petit ami aussi dévoué et protecteur à ce point avec elle. Tu me rends fier, et tu vois, j'avais toujours cru que je le prendrais mal, mais non pas du tout, voyant comment tu es avec elle, çà me réchauffe le coeur. Donc filston, je te souhaite la bienvenue dans la famille, en espérant que vous soyez toujours heureux tous les deux.
Kasuma: Je vous remercie beaucoup
Shuhanyuki: Et toi ? Comment tu te sens ? As-tu des questions ?
Kasuma: Des questions? Comment ça?
Shuhanyuki: Ben je sais pas, çà doit te paraitre bizarre de discuter comme çà avec moi, non ?
Kasuma: Il faut avouer que je n'ai pas ce genre de discution avec mon père hahaha

Hikari serra la main de Kasuma à ce moment-là, car elle entendait sa douce voix qui la rassurait.

Shuhanyuki (n'avait rien remarqué): Ah bon ? Que veux-tu dire ?
Kasuma: Disons simplement que je n'ai que très peu de rapport avec lui mais ce n'est pas moi le plus important pour le moment c'est Hikari
Hikari se mit à bouger un peu et ouvrit les yeux : Kasu ? Papa ? J'ai un peu soif, puis-je avoir un peu à boire ?
Shuhanyuki: Ah ma petite chérie, tu te réveilles enfin ? Oui, bouge pas, je vais te chercher çà. Je vais vous laisser entre vous les amoureux (il sortit tout en souriant)
Kasuma: Alors comment te sens-tu?
Hikari: Je me sens très fatiguée, j'ai un peu mal aussi, mais çà va c'est suportable, et toi ? Au fait ? Qu'est-ce qui s'est passé ? Je ne me souviens pas !
Kasuma: On a retiré le poison de ton corps avec Alinéa, maintenant tu ne crains plus rien mais il te faudra du repos
Hikari: Houla, j'ai du mal à tout comprendre, j'ai l'impression ... mais d'accord, va me falloir du repos, çà j'ai retenu au moins héhéhéhé (et se mise à tousser un peu)
Kasuma: Et cette fois, il y aura ton père en renfort pour vérifier que tu te reposes
Hikari: Heu ... comment je dois le prendre çà ?
Hikari: Je ne me laisse pas me reposer c'est çà ? C'est bien çà que tu veux m'expliquer ?
Kasuma: Ba il faut avouer que non pas vraiment hahahaha
Hikari: Bon c'est vrai, je l'avoue, me faire rester au lit, c'est vraiment pas mon truc, et encore moins rester sans rien faire ... mais c'est plus fort que moi, même si je sais que c'est pour mon bien
Kasuma: Et bien, il va faloir te calmer ^^
Hikari: Ben ... bon d'accord, je vais essayer (dit-elle d'une voix toute triste)

Shuhanyuki frappa à la porte et entra en apportant un pichet d'eau et un verre. Il remplit le verre d'eau et se rapprocha d'Hikari, en se mettant de l'autre coté que celui de Kasuma.
Shuhanyuki: Vas-y boit ma fille mais doucement !
Kasuma: Attend (il aida Hikari à légérement se redresser afin de boire)
Shuhanyuki: Stop ! Pas plus Hikari, il faut boire que des petites quantitées pour le moment (et embrassa sa fille sur le front)
Hikari: Merci vous deux. Heu Kasu ? Tu m'as dit qu'il fallait me reposer, c'est bien çà ? Mais combien de temps ?
Kasuma: Ha ça c'est Alinéa qui décidera
Shuhanyuki fit un mouvement de tête pour dire non et pensa : " Mais t'es pas possible ma fille ! "
Kasuma: Halala, on ne saura pas assez de trois pour qu'elle se tienne tranquille
Hikari: Oui papa, tu disais quelques choses ?
Shuhanyuki: Dis donc ma fille, non je ne disais rien ! Et oui filston, mais connaissant ma fille même pas sur que çà suffise d'être 3. Et puis attention, tu vas te tenir tranquille, non mais ! S'il faut te reposer, tu obéis et c'est tout ! Point barre !
Hikari: Mais papa ? ... Tu sais bien que j'aime pas rester clouée au lit et encore moins rester sans rien faire ? ...
Shuhanyuki: Chuut ! Maintenant ! Tu te tais, tu ne penses pas à çà, au pire on utilisera la force si il faut ! Mais çà serait bien que tu le fasses de toi même cette fois-ci
Kasuma: Souviens-toi de mon entrainement avec la feuille? Et ton père a raison !
Hikari: La feuille ? Mais c'était pour ma concentration ! Je vois pas le rapport avec rester tranquille pour se reposer, Kasu ?
Kasuma: La concentration et la patience, je sais que c'est dur, j'ai moi-même passé du temps à l'hôpital et j'ai dû prendre sur moi
Hikari: Quand çà ? Pour quel raison tu étais à l'hôpital ? Et combien de temps tu étais resté ?
Shuhanyuki: HIKARIIIIIIIIIIIII !!! Ça suffit, n’embête pas Kasuma comme çà ! Il doit en avoir marre que tu le harcèles de questions comme çà ! Et me dit pas non, je te connais bien ma fille !
Hikari: PAPA !!! C'est pas vrai ! (puis elle se souvenut que Kasuma lui avait fait le coup de la feuille à cause de ses questions) ... Bon d'accord tu as raison (fit-elle la tête penchée)
Kasuma: Ha merci, enfin quelqu'un qui me soutient sur le sujet hahaha ! Tu sais Hikari, c'est bien de poser des questions, ça montre que tu t'intéresses mais il faut faire attention de ne pas abuser

Hikari se mise à bouder

Shuhanyuki: Ben boude ma fille, mais là-dessus, je ne te donnerais jamais raison et tu le sais bien !

Sur ce, on frappa à la porte.
Alinéa entra: Messieurs svp, j'aimerais rester seule avec ma patiente
Kasuma: Ok, mais fais attention, mademoiselle boude hahahaha

Hikari prit son oreiller et le lança sur Kasuma

Alinéa: Mademoiselle ! Çà suffit, et restez tranquille svp !
Kasuma: Hé ça va je m'en vais, si on peut plus déconner maintenant
Shuhanyuki: T'inquiètes pas, c'est son sale caractère qui prend le dessus Kasuma, çà lui passera vite héhéhé
Kasuma: J'espère bien, si elle m'accueille avec une tête d'oreiller à chaque fois, elle va plus en avoir
Shuhanyuki éclata de rire: Sacré filston va ! (et lui donna une petite tape sur l'épaule)

Pendant ce temps-là:
Alinéa: Bon mademoiselle, est-ce que cette fois vous resterez tranquille, et vous obéirez sans concession ?
Hikari: ... (bouda encore) ... Combien de temps je dois rester tranquille ?
Alinéa: Je dirais jusqu'au jour de la fête de l'été soit 2 jours entiers au lit.
Hikari: QUOI ? Non mais ... (elle commença à gigoter dans tous les sens)
Alinéa se mise à tenir fortement Hikari: Mademoiselle, calmez-vous svp !

Durant ce temps de l'autre côté de la chambre ...
Kasuma: Je vous remercie pour tout à l'heure, je n'avais pas trop envie de lui dire ce qui s'était passé avant mon arrivée ici
Shuhanyuki: De rien Kasuma, le jour où tu voudras lui en parler, c'est quand çà seras toi qui te lanceras sur le sujet et pas elle.
Kasuma: Je sais, mais il faut avouer qu'elle est un peu pénible par moment avec toutes ces questions
Shuhanyuki: Je le sais bien, elle a toujours été avide de questions ! Et elle est bien trop curieuse aussi, mais tu seras l'amadouée, tu verras, faut juste être patient et savoir la prendre
Kasuma: J'espère bien, elle est pire que ma petite soeur
Shuhanyuki se mit à rire puis s'arrêta: Tu sais ? Parfois je me demande si elle n'est pas comme çà, vu qu'elle a perdu sa mère très jeune, et en plus je me demande, si elle ne fait pas çà pour attirer l'attention.
Kasuma: Vous avez sans doute raison

Ils entendirent tous les deux, Alinéa, qui les appelait à l'aide. Quand ils rentrèrent à nouveau dans la chambre Hikari s'était mise debout sur le lit, en criant:" Non, c'est pas possible, je dois encore m'entrainer pour la représentation ! NON ! Je veux pas rester si longtemps coucher ! ". Alinéa esseya de la choper pour la recoucher.

Kasuma tint son front avec sa main droite et secoua la tête
Kasuma: Mais c'est pas vrai, c'est vraiment plus fort qu'elle
Shuhanyuki regarda Kasuma et lui dit : T'es prêt ? On y va à trois !
Shuhanyuki: un
Shuhanyuki: deux
Shuhanyuki: trois


Chacun était du côté du lit et à trois ils chopèrent Hikari, et la remise assise sur son lit. Kasuma plaça sa main contre son sternum et l'allongea.

Shuhanyuki: Dis donc Hikari, je croyais que tu allais enfin te laisser faire ? Là je suis pas content du tout ! Tu aurais pu faire un effort tout de même ! Surtout que je suis sur qu'Alinéa n'a pas voulut te dire vraiment le temps de repos afin que tu ne t'énerves pas, et voilà tu t'énerves ! T'es pénible ! Soit tu te calmes tout de suite, soit on emploiera la manière forte ! La balle est dans ton camps, mais attention choisit-le bien !
Kasuma: On ne fait pas ça pour t'embêter Hikari, c'est pour ton bien, et je te promet qu'une fois rétablit, on reprendra l'entrainement toi et moi

Hikari se laissa se rallonger par Kasuma, puis se calma.

Shuhanyuki: Karya ? Je sais que t'es pas loin ! Mets un garde vers la fenêtre ! Et un autre devant sa porte de chambre stp
Hikari: Papa ? Non qu'est-ce que tu fais ?
Shuhanyuki: CHUT, toi ! Je te connais bien, donc je prends des initiatives, et encore, saches qu'il y aura toujours au minimum une personne dans ta chambre afin d'être sur que tu restes bien tranquille. Si tu es sage, il ne se passera rien de plus. Par contre, si tu essayes de t'échapper, là, je n'emploierai pas que ses moyens là ! Comprit ?
Hikari: Oui papa (dit-elle d'une toute petite voix mais sortit quand même un grognement)
Kasuma: Heu si ça ne dérange personne, j'aimerai que ça soit moi qui reste avec elle, comme ça, je pourrais surveiller si elle s'amuse à malaxer son chakra
Shuhanyuki: Parce qu'elle a déjà osé faire ce genre de chose ?
Kasuma: Non mais c'est possible qu'elle le fasse à un moment donné
Shuhanyuki: Ah bien Kasu, très bien pensé filston !
Alinéa: Bon votre père a raison mademoiselle, car c'est 4 voir 5 jours de repos, mais je vous laisserais faire votre représentation car je sais que çà ne vous fait pas dépenser de chakra vu que c'est juste de la concentration, mais c'est la seule chose que je vous autoriserais à faire.

Hikari se mit à se cacher sous les draps en entendant ce que venait de dire Alinéa.
Kasuma: Çà y est elle reboude
Shuhanyuki: Tant pis ! Laisses-la bouder ! Bon, je vais aller m'allonger un peu, le voyage, et tout le reste mon érinté, je te laisse ma fille sous surveillance Kasu et si besoin appelle-moi, je reviendrais dans 4h. Et toi la miss ? Essayes de dormir, çà te fera pas de mal !

Hikari finit par s'endormir en restant cachée sous les draps. Kasuma décrouvrit son visage et s'aperçut qu'elle dormait. Il sortit son livre et commença à le lire.

_________________
Dark Princess

Histoire d’un jour

De fil en aiguille, la vie s’écoule comme un long fleuve tranquille et la mort n’est qu’un passage pour une nouvelle vie. Alors n’ayez pas peur de mourir et réjouissez-vous de cette nouvelle vie qui vous attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://age-des-dieux.4umer.com/index.htm.net
Tatiana Alesky
Webmaster
Webmaster
avatar

Nombre de messages : 619
Age : 40
Localisation : La taverne des joueurs
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: L'histoire de Kasuma et d'Hikari (thème Naruto)   Jeu 15 Sep - 12:31

Au bout de quelques heures, Hikari se réveilla en douceur, et vit que Kasuma était plongé dans son livre, elle enleva le drap, se mise sur le rebord du lit sans faire de bruit afin de ne pas déranger Kasuma.

Kasuma: Tu as l'air de te sentir un peu mieux
Hikari: Heuu ... oui mais ne t'occupes pas de moi et continue de lire Kasu ( elle se leva, ses jambes avaient du mal à rester debout)

Kasuma la prit par le bras pour la maintenir
Kasuma: Où tu veux aller comme çà? C'est encore un peu tôt pour te lever, tu sais !
Hikari: J'aimerais juste aller aux toilettes, mais je voulais pas te déranger pour çà
Kasuma: T'inquiètes, je peux bien t'aider pour aller là-bas, après tu feras ta petite affaire hahaha

Hikari ne dit pas un mot, mais se sentit gênée de ne pas pouvoir bouger comme elle le voulait.
Kasuma: Dans quelques temps, tu pourras y aller toute seule, mais en attendant çà sera comme çà, ok ? Et puis tu vas pas me dire que tu n'aimes pas être dans mes bras?
Hikari regarda Kasuma: Si, être dans tes bras, j'aime çà... Allez on y va (ils passèrent la porte de la chambre)
Le garde: Halte ! J'ai interdiction de la laisser sortir de sa chambre, vous n'irez nul part mademoiselle
Kasuma: Tu vois bien qu'elle ne s'enfuit pas, elle est avec moi, on va aux toilettes
Kasuma: On peut passer où je dois signer une décharge?

Le garde hésita un petit moment avant de répondre: Bon d'accord, mais je vous surveille de loin, mademoiselle

Les deux s'éloignèrent en direction des toilettes
Kasuma: Et bé tes gardes ne sont pas vraiment des lumières
Hikari: Ouais ben, je trouve que mon père y a été un fort sur ce coup là...
Kasuma: C'est juste par mesure de sécurité, c'est tout
Hikari: Moué ... Bon, là, je peux y aller seule
Kasuma: Ok dac, si tu as besoin de n'importe quoi, tu m’appelles d'accord?
Hikari: Oui bien sur (elle ressortit au bout d'une petite dixaine de minutes, mais elle avait le visage assez pale, et marchait encore moins bien qu'avant)

Kasuma l’attrapa et la prit dans ses bras
Kasuma: Allez ça suffit comme ça, on retourne au lit
Hikari: D'accord Kasu, je crois que t'as raison

Quand ils arrivèrent vers le garde
Le garde: Eh ben voilà, vous voyez dans quel état vous avez mit mademoiselle ?
Kasuma: Elle a juste été aux toilettes !
Le garde: Ben tu aurais pas dû accepter, et puis, pour que tu la portes dans tes bras, c'est bien que vous n'avez pas qu'été aux toilettes !
Kasuma: Tu insinues quoi toi?
Le garde: ... Ben ... Tu as fait quoi pour la fatiguer comme çà ?
Kasuma: Une chose a dire Hikari ?
Hikari: STOP !!! Il a rien fait du tout, c'était trop tôt, alors laisse-nous rentrer.
Hikari: Et dépêche-toi de nous laisser entrer, je suis pas bien du tout là !
(dit-elle d'une toute petite voix)
Kasuma: Ha tu vois ce que dit la demoiselle, alors je te conseille de t'écarter sinon c'est toi qui seras fatigué pour quelque chose

Le garde les laissa entrer du coup. Ils pénétrèrent tous les deux dans la chambre et Kasuma coucha Hikari.

Kasuma: Tes gardes ne sont vraiment pas fute fute ! Comme-ci, j'allais te faire du mal !
Hikari: Oui, c'est abusé, je trouve ... je m'excuse pour son comportement Kasu (prit la main à Kasu et s'endormit aussitôt tellement qu'elle fût épuisée)
Kasuma: Pourquoi tu t'excuses? (il vit qu'elle dormait déjà) Bon ba on dirait que j'ai plus qu'à ressortir mon livre

Au bout d'à peine une heure, on frappa à la porte doucement.
Kasuma: Oui

Alinéa accompagné de Shuhanyuki, entrèrent dans la chambre :
Shuhanyuki: Je peux prendre le relais, si tu veux Kasu ?
Kasuma: Si vous voulez oui et puis si vous le permettez, j'aimerai mettre en pratique ce qu'il y a dans ce livre
Alinéa: Et moi, je viens voir ma patiente, çà c'est bien passé ? Elle a rien tenté ?
Shuhanyuki: Fait donc Kasu
Kasuma: Je l'ai accompagnée aux toilettes mais rien que ça, ça la mise sur les rotules, j'ai été obligé de la porter pour la ramener.
Alinéa: Hummm ... c'est à ce point-là alors ? Bon, je vais voir ce que je peux faire. (elle ausculta Hikari, et lui refit une injection). Bon, je vais voir si je pourrais pas trouver quelques choses qui puisse lui redonner un peu plus de chakra
Alinéa: Shuhanyuki, je file bouquiner, voir si je peux trouver un truc, si soucis, je serais à la bibliothèque.

Kasuma: Si c'était possible que je lui en donne, moi j'en ai un peu trop hahaha
Alinéa: Je vais voir Kasuma
Shuhanyuki: Bon a plus tard vous deux alors. (il s'assied sur le fauteuil et lut le journal)

Kasuma fila à la salle d'entrainement

Hikari se réveilla à nouveau, une petite heure après le départ de Kasuma, elle regarda autour d'elle: Papa ? Où est Kasu ?
Shuhanyuki: Super ! On voit que tu as changé ma fille, première personne que tu veux voir à ton réveil, c'est ton amoureux et plus moi ... enfin bon, je savais bien qu'un jour je passerai derrière (et lui sourit) Je crois qu'il est partit s'entrainer un peu.
Hikari: Ah ? bon ok. Mais non papa, tu sais bien que tu resteras mon papa enfin. Et puis, tu sais bien que je t'aime et que tu es un merveilleux père.
Shuhanyuki: Merci ma chérie (il se leva et s'assied à ses côtés pour lui faire un bisou sur le front) Dès qu'il aura finit, il reviendra te voir, ne t'inquiètes pas.

Pendant ce temps, Kasuma était debout dans la salle d'entrainement, ses deux mains étaient jointe, il se concentra un moment puis regarda la feuille qu'il tenait dans la paume de sa main, sa respiration était rapide et il transpirait.
Kasuma: Bon sang, juste une petite coupure, pourtant j'ai réussit la dernière fois avec le kunai, pourquoi je n'y arrive pas cette fois?

Quelque temps plus tard, il frappa à la porte d'Hikari

Hikari: Oui (d'une toute petite voix)
Kasuma entra: je peux prendre le relais? Des nouvelles d'Alinéa?
Hikari: Chut regarde, il dort ! Alinéa ? Heu non je ne crois pas, pourquoi ?
Kasuma: Elle devait faire des recherches sur je sais plus quoi. Et toi comment te sens-tu?
Hikari: Ah ? Ben je sais pas écoute. Moi ? Ben çà peut aller, comme tu le vois, je n'ai pas bougé de mon lit une seule fois, et dès que j'essaye d'être assise, je me sens toute drôle avec la tête qui tourne, mais j'ai pas sommeil donc je m'ennuie ... Et toi t'as fait quoi ? si tu veux m'en parler bien sur
Kasuma: Ho moi? J'ai fais un peu d'entrainement, histoire de ne pas trop rouiller
Hikari: Toi rouillé ? (fit un signe de la tête pour dire non) Ok, et çà c'est bien passé ? T'as réussit à faire ce que tu voulais, j'espère ? Dit t'as pas une petite idée pour me trouver une occupation afin que je puisse rester tranquille dans mon lit ?
Kasuma: Alors-là, c'est une bonne question, pourquoi tu ne réfléchirais pas à de nouvelle technique ou bien d'idée pour la fête?
Hikari: Humm .. nouvelle technique on va éviter , car je vais être tenter de les tester héhéhéhé Des idées pour la fête ? Heuuu oui je pourrais y réfléchir en effet
Kasuma: Ha ba voilà, et puis ça t'occuperait l'esprit
Hikari: Tu crois que çà serait possible de poser des lampions sur le lac, j'aimerais bien voir çà, çà doit-être joli avec les reflets sur l'eau, non ?
Kasuma: C'est faisable oui, un ninja sachant marcher sur l'eau pourrait s'en occuper
Hikari: Çà tu en trouveras bien un dans le village héhéhé
Kasuma: Il faudra en parler à Alinéa quand elle sera là
Hikari: Dit Kasu ? Tu te souviens de ma grand-mère ? J'aimerais qu'elle vienne ici avec la robe car j'aimerais qu'on lui fasse quelques retouches, et surtout parce que j'ai besoin qu'elle soit pas loin de moi.
Kasuma: Ok, j'irai la chercher quand tu voudras
Hikari: Attends ce soir, car mon père ne voudra pas qu'elle vienne ici
Kasuma: Pourquoi ça?
Hikari: Ben c'est une longue histoire, disons que depuis la mort de maman, c'est devenu froid et distant entre eux
Kasuma: Ha ok, tu me diras le bon moment alors
Hikari: Oui ne t'inquiète pas

Shuhanyuki commença à ouvrir un oeil
Hikari: Tiens papa, regarde ? Kasu est-là, file te reposer car tu m'as l'air bien fatigué
Kasuma: Le voyage a dû vous fatiguer
Shuhanyuki: Hein ? Quoi ? Ah oui, bon ben je vous laisse les amoureux
Hikari: Au revoir papa (une fois que son père fût sortit) Kasu, j'ai envie d'être près de toi, juste envie de calin , mais pas de gros calin, si tu vois ce que je veux dire ?
Kasuma: Bien sur que je vois (il alla vers Hikari, s'assit sur le bord du lit et la prit dans ses bras)
Hikari se blottit contre lui: Je sais que je dois rester tranquille et tout, mais çà, juste çà, je ne pense pas que çà me soit interdit, et çà m'aide à me sentir bien. Quand je suis dans tes bras, j'ai cette impression de réconfort et que rien ne peut m'arriver. Et comme je t'aime, j'aime avoir ses petits moments privilégiés avec toi. (elle l'embrassa)
Kasuma: C'est vrai, moi aussi j'apprécie
Hikari: Si çà ne te gène pas, je vais rester comme çà et fermer les yeux, je me sens si bien quand tu m'entoures.

On frappa à la porte à ce moment-là, et la porte s'ouvrit avant même que les amoureux répondent.
Alinéa: Non ne bougez pas, vous pouvez rester comme çà.
Kasuma: Tu as trouvé quelque chose?
Alinéa: Non rien du tout, ... Désolée ... Par contre, il paraitrait qu'il existerait une plante qui pourrait aider, mais j'ai rien trouver comme indication, c'est peine perdu ... va faloir de la patience.
Kasuma: Ta grand-mère vit aux abords de la forêt non? Elle connait peut-être la plante en question?
Hikari: Possible Kasuma, possible, faudra lui demander quand tu l'amèneras ici.
Hikari remarqua qu'Alinéa préparait une seringue : Alinéa ? j'en veux pas de ton truc, et depuis quand tu m'en donnes ?
Kasuma: Hikari qu'est-ce que l'on a dit tout à l'heure?
Hikari: A propos de quoi ?
Kasuma: Tu recommences à poser des questions et à ne pas vouloir recevoir les soins !
Hikari: Mais ... c'est une piqure, j'aime pas les aiguilles, stp Kasuma, j'en veux pas (se blottit encore plus contre lui)
Kasuma: Rho allez, c'est juste un tout petit moment à passer, rien de bien méchant
Hikari: Mais heuuu ... (elle cacha sa tête contre le torse de Kasuma) ... bon ok, je vais accepter les soins ... (elle n'était guère réjouit à cette idée-là)
Alinéa: Ah bien ! Vous devenez enfin sage, par contre, navrée mais je vais aussi devoir vous poser une perfusion car vous êtes bien trop faible.
Hikari: Maaaiiis ... (regarda Kasuma à nouveau) Ok, je dirais rien, mais je reste contre Kasuma alors
Alinéa: Çà ne me gène pas, de plus, je vais te mettre un somnifère en plus, car j'aimerais que tu dormes un peu plus, tu en as besoin. Par contre vu que c'est par perfusion , çà agira très vite.

Au bout de 5 minutes tout avait été fait.
Alinéa: Voilà Hikari, j'ai finit, tu vas te sentir partir dans moins de dix minutes, essayes de te reposer. Kasu ? Je repasserais plus tard. (puis elle sortit)
Kasuma: Ok, je vais rester ici jusqu'à ce que tu t'endormes et ensuite j'irai voir ta grand-mère pour lui parler de cette fameuse plante
Hikari: D'accord Kasuma

En effet, au bout d'une dixaines de minutes, elle s'endormit. Kasuma s'écarta doucement, positionna correctement Hikari et partit en direction de la maison de la grand-mère d'Hikari.


_________________
Dark Princess

Histoire d’un jour

De fil en aiguille, la vie s’écoule comme un long fleuve tranquille et la mort n’est qu’un passage pour une nouvelle vie. Alors n’ayez pas peur de mourir et réjouissez-vous de cette nouvelle vie qui vous attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://age-des-dieux.4umer.com/index.htm.net
Tatiana Alesky
Webmaster
Webmaster
avatar

Nombre de messages : 619
Age : 40
Localisation : La taverne des joueurs
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: L'histoire de Kasuma et d'Hikari (thème Naruto)   Jeu 15 Sep - 12:44

Kasuma trouva facilement la maison vue qu'elle était isolée et frappa à la porte
Lucynda: Oui ? (ouvrit la porte en même temps)
Kasuma: Excusez-moi de vous déranger mais je suis Kasuma Hyuga, j'aurai quelques questions à propos d'Hikari
Lucynda: Ah oui, t'es son amoureux, c'est bien çà ? Des questions sur Hikari ? Ah ? Vas-y je t'écoute mon petit. Et n'hésites pas à t'assoir.
Kasuma: Et bien voila, il semblerai qu'elle ait été empoisonné par un poison qui lui aspirait son chakra, Alinéa lui a enlevé. Mais en faisant des recherches, elle a trouvé une piste sur une plante qui pourrait l'aider à récupérer plus vite mais elle n'a aucune idée de son emplacement.
Lucynda: Mince, ma petite fille ... Heuuu ... une plante tu dis ? Viens avec moi Kasuma ( Elle descendit des escaliers, alluma une bougie, puis elle en alluma d'autres afin que la pièce s'éclaire. C'était une pièce avec des énormément de livres) Kasuma ? Cherche un livre vert avec des dorures de lierres sur la couverture, son auteur sera Nikkou Hoto.

Au bout de quelques minutes:
Kasuma: Ha le voila
Lucynda: Ok, bon je me souviens que ma fille m'avait parlé de cette plante, mais c'est trop vieux pour que je m'en souvienne, par contre je sais que ma fille a référencé la plupart des plantes médicinales avec leurs effets, là-dedans, et à mon avis y a de grandes chances qu'elle y soit décrite.
Kasuma: Cherchons la alors ... (se mit à fouiller dans le livre) ... alors voyons, une plante qui restaure le chakra
Lucynda: Remontons on y sera mieux, par contre je ne vois pas assez claire pour lire un livre.
Kasuma: Ok, remontons alors

Une fois en haut:
Lucynda: Veux-tu un thé ? Car tu vas pas trouver si facilement
Kasuma: Volontiers, oui

Lucynda prépara le thé et pendant ce temps elle demanda juste des nouvelles de sa petite-fille, puis laissa tranquille Kasuma afin qu'il puisse continuer ses recherches sans être déranger régulièrement. Enfin, elle lui servit le thé dès qu'il fût prêt.
Au bout de plus d'une heure, voir presque deux heures. Kasuma tomba sur un passage qui parlait d'une plante qui permettait une régénération beaucoup plus rapide du chakra, mais qu'il ne fallait pas y avoir facilement recours, vu que çà déclenchait des effets secondaires comme maux de tête, plus de chakra mais qui du coup se dépensait bien plus rapidement à l'utilisation durant une bonne semaine voir 15 jours, tout cela dépendait de la quantité prise. Cette plante s'appelait du Yukanin, on pouvait voir une photo de la plante.

Kasuma: Les effets secondaires ne sont pas top mais si ça peut l'aider
Lucynda: Parce que tu as trouvé ?
Kasuma: Oui, une plante qu'il s'appelle yukanin
Lucynda: Ok, et çà dit où la trouver ?
Kasuma: Oui heu attendez
Kasuma: Ha voila, alors elle se trouve en haut de la montagne de glace, la plupart du temps au pieds d'un rocher non loin d'un petit cours d'eau voir plus grand, mais il dise qu'il y a toujours une source d'eau non loin d'elle.
Lucynda: Ah oui, ben c'est pas si loin, car nous sommes sur la montagne de glace, on l'appelle comme çà à cause de la cascade car l'hiver tout est en glace.
Kasuma: Je n'ai qu'à aller au sommet alors
Lucynda: Oui mais le temps que tu montes, il fera nuit non ?
Kasuma: Ha vous savez, je n'aime pas me vanter mais je suis plutôt rapide à la course
Kasuma: Y a-t-il un chemin pour y aller rapidement?

Lucynda: D'accord. ... (essaya de se souvenir) ... Ah oui possible, je vais t'amener jusqu'au sentier, après tu le continueras jusqu'à la fin et tu arriveras au sommet. Par contre, j'aimerais te remercier d'être venu me voir pour me donner des nouvelles de ma petite fille. Allez suit-moi Kasuma !

Lucynda se dirigea à l'extérieur, prit un petit sentier et traversa la forêt. Ensuite, ils traversèrent une clairière, et de l'autre coté d'un arbre tombé, un petit sentier apparut.

Lucynda: C'est celui-là mon petit, mais prends garde car plus personne ne le prends depuis longtemps. Quand tu auras finit, repasse me voir stp.
Kasuma: Haha, n'oubliez pas, je suis Kasuma Hyuga, le plus puissant chunnin de Konoha
Lucynda: Tu sais les clans , je les connais pas très bien héhéhéhé, je suis une ermite après tout
Kasuma: Et bien, je vous le dit, le clan Hyuga est connu dans le monde entier, il est l'un des plus puissants et des plus respectés
Lucynda: Eh ben ! Bon allez trêve de bavardage sinon tu seras encore là demain, file mon petit.
Kasuma: Ok dac, je vous rejoins chez vous dès que j'ai la plante, Hikari souhaiterait vous voir aussi et avec une robe ou je sais plus trop quoi
Lucynda: Ah, on en reparlera, allez file mon garçon

Kasuma partit en courant en suivant le sentier. Au bout d'environ trois heures et il revint à la maison de la grand mère d'Hikari
Lucynda était dehors entrain de prendre de l'eau au puits.

Kasuma: Me voila de retour avec la plante, je n'ai pas pu en prendre beaucoup par contre (il était essoufflé)
Lucynda: Ben faut espérer que çà sera assez pour Alinéa. Reprends ton souffle Kasuma, puis on s'en ira rejoindre Hikari.
Kasuma: Vous inquiétez pas pour moi, cet petite course m'a mit en forme (il trébucha et dû se rattraper au bord du puits)
Lucynda: Allez viens te reposer un peu, et manger un bout.
Kasuma: Mais je vais bien
Lucynda: Non tu ne discutes pas, et tu m'obéis, tu vas pas faire comme Hikari tout de même ?
Kasuma: D'accord (il s'assit sur le bord du puits)
Kasuma: Je crois que je manque un peu d'exercice quand même
Lucynda: Allez viens, le repas est tout chaud, autant en profiter
Kasuma: D'accord j'arrive

Une fois que Kasuma fût rassasié, Lucynda et lui, partirent pour le village. Ils avaient emmené avec eux, le livre, et la robe.

Sur la route:
Kasuma: Je pense à une chose, vous avez dit que ce livre était écrit par votre fille? La mère d'Hikari?
Lucynda: Oui c'est tout à fait çà
Kasuma: Personne ne parle de sa mère, comme si c'était un sujet tabou.
Lucynda: Ah bon ? Pourtant ma fille était quelqu'un de brillante dans son métier. Elle a fait beaucoup pour le village, comme je suis en dehors du village, je ne sais pas ce qui s'y passe. Tout çà parce que j'étais contre les décisions qu'a prit le père d'Hikari donc je suis partie en quittant le village
Kasuma: Quel décision?
Lucynda: Que l'on ne prononce plus jamais le nom de ma fille au sein du village, aucune photo d'elle devait rester aussi, aucune trace devait rester sur le passage du frère d'Hikari. Ne jamais rien dire à Hikari de tout çà et la mettre de coté. Il a même fait condamner d'exilé ceux qui ont faillit à leur parole, et qui en dise trop sur çà. Ma fille n'a même pas eu le droit à des funérailles digne de son rang. (Une larme se mise à couler , elle l'essuya aussi sec)
Kasuma: Mais c'était sa femme, pourquoi prendre une tel décision, c'est absurde !
Lucynda: Je ne sais pas pourquoi, je lui ai pourtant demandé mainte fois, pourquoi avait-il prit ce genre de décision, mais je ne l'ai jamais su ... Je me demande si c'est pas dû aux principes qu'avait ma fille, même un ennemi blessé, elle allait le soigner, et comme elle a été tué de cette façon, il lui en a voulut. Enfin ceci n'est qu'une supposition. Pour elle, tout être blessé avait le droit d'être soigné comme ceux d'entre nous, mais lui ne l'entendait pas de cette façon-là.
Kasuma: Ça peut se comprendre, à l'académie, on nous enseigne qu'un ennemi est un ennemi et que l'on doit l'éliminer quelque soit la manière ... J'ai remarqué qu'il se laissait parfois dominer par ses sentiments mais je ne suis pas vraiment le mieux placer pour le juger
Lucynda: Oui sauf que quand il se venge, il fait gaffe à ce que rien ne le ramène à lui, et il ne fait jamais rien de physique afin que l'on pense qu'il sait se maitriser. Mon gendre n'est pas parfait, tu sais, il fait surtout mine de l'être.
Kasuma: Je vois, puis-je vous poser une question?
Lucynda: Oui, bien sur, que veux-tu savoir mon garçon ?
Kasuma: Et bien dans certaine circonstance, est-ce que c'est mal de se venger
Lucynda: ... Je dirais que d'une çà dépend les atrocités faite par celui qui nous a fait du mal... mais je pense que parfois, il n'y a pas de honte à obtenir une vengeance, la colère est humaine tout comme les sentiments, quand on nous enlève un être cher et que l'on connait son agresseur, parfois nous ne pouvons nous maitriser, c'est plus fort que nous et après nous regrettons notre geste. Dans ce genre de situation, je dirais que c'était un geste humain, et que l'on ne peut pas rester de marbre face à de tel situation. Ai-je répondu correctement à ta question Kasuma ?
Kasuma: Oui. Mon maitre me disait au contraire qu'il ne fallait jamais ce venger, que ça ne faisait qu'entrainer la haine et nous plonger peu à peu dans les ténèbres
Lucynda: Disons que si l'on se venge constamment et que l'on ne ressent aucun regret derrière, là je dirai qu'il a pas tord.
Kasuma: Nous y voila, ça fera plaisir à Hikari de vous voir
Lucynda: Ben je l'espère, par contre j'espère ne pas tomber sur mon gendre. Çà me fait tout drôle de revenir au village et çà le sera encore plus quand je vais rentrer dans la maison de ma fille.
Kasuma: Sauf votre respect, vous êtes l'une des doyennes du village, vous devriez avoir le droit d'aller où bon vous semble
Lucynda: Bon va voir où est mon gendre et dis-moi si je peux venir stp
Kasuma: Il était très fatigué tout à l'heure, il doit toujours être dans sa chambre
Lucynda: Ok allons-y alors

Arrivée devant la chambre à Hikari:
Le Garde: Halte qui êtes vous ?
Lucynda: Je suis l'aide soignante d'Alinéa
Le Garde: Ok Entrer alors

Une fois dans la chambre, elle annonça que les gardes étaient toujours restés aussi stupide.
Lucynda s'approcha d'Hikari: Ma pauvre chérie (elle lui fit un bisou sur la joue et s'assit sur le bord du lit) C'est normal qu'elle ne bouge pas ?
Kasuma: Alinéa lui a donné quelques choses pour dormir, elle doit encore être sous l'effet
Lucynda: Ben çà fait déjà un moment que tu l'as quitté, je trouve çà long quand même ! (elle caressa les cheveux d'Hikari et lui parlait d'une voix douce afin qu'Hikari se réveille) Kasuma ? Je la trouve pas très chaude, vas chercher une autre couverture, on va la frictionner un peu afin qu'elle se réchauffe.
Kasuma: J'y vais tout de suite (il fouilla dans le placard pour trouver une deuxième couverture)
Lucynda commençait à la frictionner: Fait pareil Kasuma de l'autre coté, çà devrait aussi la réveiller en douceur

Kasuma se mit en position et la frictionna lui aussi
Hikari commença à submerger à la surface: Kasu ? Mamie ? ... Merci Kasu pour l'avoir ramener ici.
Kasuma: De rien miss
Hikari: Çà fait du bien de se réveiller en vous ayant tous les deux à mes côtés. Kasu ? Il est quel heure à peu près ?
Kasuma: L'heure? Et bien, je sais pas trop, j'ai pas de montre sur moi
Lucynda: Il est déjà pas mal tard ma chérie, mais ne t'occupe pas de l'heure sinon tu ne la verras pas défiler assez vite ! Tiens vu ce qui te reste dans la poche Alinéa, ne devrait pas trop tarder à passer te voir héhéhé
Kasuma: Je pourrais lui parler de la plante comme ça
Hikari: La plante ? Celle que l'on avait parlé Kasu ? (fit une drôle de grimace tout d'un coup)
Kasuma: Oui elle est la, regarde ! (la lui montra)
Hikari: ah oui, je vois (sourit) Mamie ? (dit-elle à voix basse) Il faudrait que j'aille aux toilettes de toutes urgence !

Au même moment Alinéa entra dans la chambre sans frapper.
Alinéa: He ben te revoilà enfin Kasuma ? Tiens bonsoir Lucynda
Kasuma: Tiens, tu tombes bien toi, Hikari voudrait aller aux toilettes
Alinéa: Oui ben non, navrée mais la dernière fois vu ce que tu m'as expliqué, j'ai attendu qu'elle dorme profondément et je lui ai posé une sonde urinaire. Donc Hikari non tu ne bougeras pas de ton lit !
Kasuma: Aie c'est gênant ça en plus
Hikari devint rouge: COMMENT ÇA TU AS OSE FAIRE ÇA ? NONNNNNNNN ! Je ne suis pas d'accord !! (elle retira les couvertures et le drap et posa ses mains sur le tuyau)
Alinéa sauta sur Hikari en lui tenant les mains: NON ! Tu touches pas !
Kasuma: hahahahaha (il éclata de rire)
Hikari: Pourquoi tu rigoles Kasu ? y a rien de drôle !
Kasuma: j'ai fait la même chose quand ils m'ont fait çà aussi ! hahaha (reprit son fou rire)
Lucynda prit les mains d'Hikari: Allez calmes-toi ma petite fille, je comprends ton désarrois, mais si Alinéa a fait çà, elle avait surement ses raisons
Kasuma: Ha tu vois, même ta grand-mère te le dit (il essuya les larmes de ses yeux)
Hikari se mit à pleurer. Sa mamie lui fit un câlin afin de l'apaiser.
Hikari se calma un peu: Oui ben moi, j'ai plus envie de me laisser faire cette fois, c'est vraiment pas juste, je t'ai tout laissé faire et là tu me fais çà dans le dos en plus, je te déteste Alinéa !
Kasuma: Crois-moi Hikari ça fait très mal à la pose, ce truc-là, elle a fait ça pour que tu ne souffres pas
Alinéa à ses mots, sortit des sangles et les attacha au lit: De toute façon mademoiselle, si vous ne vous laissez pas faire, je vous mettrais les sangles ! Et oui, c'est très douloureux, donc j'ai préféré vous le faire pendant que le somnifère agissait parfaitement.
Kasuma: Ha non pas les sangles quand même
Hikari: Tu vas pas oser faire çà Alinéa ?
Alinéa: Sachez que je n'hésiterais pas ! De plus si vous tirez sur le tuyaux vous risqueriez de vous blesser !
Lucynda: Stop Alinéa ! Laisses-lui du temps pour accepter ce que tu lui as fait ! Je ne penses pas qu'on est vraiment besoin d'en arriver-là.
Lucynda: Kasuma ? Donne à Alinéa le livre et la plante, çà l'occupera, le temps que nous calmions Hikari
Kasuma: Tiens Alinéa, c'est à cette page-là, mais il y a peut-être d'autres détails dans le bouquin (il lui tendit la plante et le livre)
Alinéa: Ok mais je dois lui faire ses soins quand même !
Lucynda: Pose le tout, sur le bureau, on s'occupera de lui faire ses soins avec Kasuma, laisses-la tranquille pour le moment
Alinéa: Ok (elle posa le tout sur le bureau et sortit de la chambre)
Kasuma: Bon alors, tu es calmé maintenant?
Hikari: Je sais pas, je sais plus ... tout ce que je voudrais c'est partir de là, et qu'on me laisse enfin tranquille. (au bout de quelques minutes elle se sentit mal)
Lucynda: C'est normal Hikari, ta tension est monté du coup tu as dû sans t'en rendre compte dépenser un peu de chakra à cause de la colère qui t'animait
Kasuma: Elle a raison
Hikari: Ok, je vais tacher de rester tranquille et surtout de rester allongée ... mais j'en ai marre de me sentir si faible comme çà ... regardez, j'ai même plus le droit d'aller juste aux toilettes
Kasuma: Je te l'ai dit, promis, quand tu seras sur pied, je me consacre entièrement à ton entrainement
Hikari: Je sais Kasu, je le sais bien ... mais bon voilà quoi ... en attendant, je dois me taire et me laisser faire ... c'est dur très dur
Kasuma: On ne te demande pas de te taire, on te demande d'être calme et reposé car tu récupéras plus vite comme ça
Hikari: Quand je dis me taire, çà veux pas dire ne plus parler, çà veut dire que je dois obéir sans discuter
Lucynda: Allez Hikari stop-là la discussion, installes-toi, et laisses-nous faire tes soins avec Kasuma, plus vite çà sera fait, plus vite on pourra te donner de câlin, çà te tente ?
Hikari: Ok, mais je voudrais plus être dans les bras de Kasu que de toi, mais je veux bien te tenir la main mamie.

Hikari s'allongea correctement dans le lit. Tandis que Lucynda se leva et allait voir ce qu'Alinéa avait laissé à faire comme soin.
Lucynda: Kasu ? Je m'occupe de changer la poche d'urine, déjà.
Kasuma: D'accord, je peux faire quoi moi?
Lucynda: Ben, il reste à changer la pochette de la perfusion, et apparemment il faut lui en mettre deux, est-ce que çà tu serais faire ? Après il reste aussi une piqure
Kasuma: Ok, je m'occupe des perf alors
Lucynda: Çà marche , et je ferais le reste
Kasuma: Voila finit pour moi
Lucynda avait finit de changer aussi la poche, et arriva avec la seringue : Hikari si tu veux, tu n'as qu'à te blottir contre ton tendre amour, pendant que je la ferais.
Kasuma: Ha une ninja qui a peur des piqures haha
Hikari: Kasuuuuuuuuuuuuuuu t'es méchant de te moquer de moi !!!!!
Lucynda: Hikari on t'as dit de pas t'énerver, et Kasuma tu abuses un peu, tu n'as pas de peur toi ? Hein ?
Kasuma: Ho aller, je te taquinais un peu, allez-viens
Kasuma s'approcha d'Hikari et la prit dans ses bras
Lucynda lui fit enfin sa piqure: Bon voilà on a finit Hikari, si vous le permettez, je vais m'installer sur ce fauteuil, à moins que vous préfériez que je sorte ? Tiens d'ailleurs la chambre de droite est-elle libre Hikari ? Comme çà si vous voulez un peu d'intimité, je pourrais vous laisser tranquille.
Kasuma: Ho non vous pouvez rester et puis il y a l'histoire de la robe aussi
Lucynda: Ah oui, merci Kasuma. Alors Hikari, je l'ai ramené, que veux-tu faire comme modification ?
Hikari: Je la voudrais en bleu avec deux ton pastel différent et que l'on voit des flocons de neiges sur le bas de la robe et des manches, avant d'avoir les manches rubans, est-ce possible ? Et un peu plus resserrer au niveau de la taille l'histoire qu'elle convienne mieux à mes formes.
Lucynda: Ok je donnerais çà dès demain matin aux couturières du village, bref la couleur c'est juste les lui raviver en gros héhéhéhé
Hikari: C'est un peu çà mamie. Kasu ? J'ai bien peur qu'Alinéa m'a redonné un somnifère, je me sens toute drôle et molle ... Où j'en étais ? ...
Kasuma: Tu parlais de la robe
Hikari: Ah oui mais j'avais finit avec la robe. ... Ah çà y est ... çà me revient, ... je voulais parler à mamie , tu sais de ... mon idée ... les .. lamp ... (Hikari stoppa en pleine conversation)
Lucynda regarda ce qu'elle avait en perfusion: Bon ben Kasuma, je crois bien qu'elle est partit dans le royaume des songes. Mais bon vu ce qu'on lui donne, je dirai que c'est normal
Kasuma: Il vaut mieux, on récupère plus vite en dormant
Lucynda: Oui tout a fait, mais bon peut-être que la plante lui fera beaucoup de bien aussi. D'ailleurs tu avais parlé d'effets secondaires ?
Kasuma: Ho ça, c'est sans importance et puis même si elle les a, ça s'estompera avec le temps
Lucynda: Ok bon, je suis entrain de me poser la question, est-ce que je reste dans cette chambre ou pas ?
Kasuma: Vous souhaitez rester dormir cet nuit?
Lucynda: Ben j'aimerais bien rester au village durant toute la convalescence de ma petite fille, de plus si elle m'a réclamé, c'est qu'elle a besoin de sentir que je suis près d'elle.
Kasuma: Je peux aller demander à son père si vous pouvez dormir ici si vous voulez?
Lucynda: En espérant qu'il accepte ... mais tu peux essayer
Kasuma: Ou allez chez alinéa, je suis sur qu'elle ne dira pas non
Lucynda: Ok, je vais faire çà, on tentera demain pour rester à la maison. (elle fit un bisou sur le front d'Hikari, la borda, puis fit un bisou sur la joue de Kasuma) Merci Kasuma pour ce que tu as fait pour moi et Hikari. Veilles bien sur elle cette nuit. A demain.
Kasuma: Attendez je vous accompagne jusqu'à chez elle. Une demoiselle ne devrait pas se promener seule le soir
Lucynda: Merci bien jeune homme.

Ils sortirent tous les deux de la maison et se dirigèrent chez Alinéa. Kasuma frappa à la porte:
Alinéa arriva aussitôt: Oui ? Tiens Kasuma et Lucynda, Hikari va pas bien ?
Lucynda: Heu non non çà va, disons que Kasuma m'a proposé de te demander si tu voulais bien m'héberger cette nuit ? Car ma petite fille veux que je reste près d'elle, et çà me ferait moins loin de rester au village vu mon âge.
Alinéa: Mais bien sur, surtout que le livre de votre fille est vraiment très instructif, je vous en remercie. Allez entrez donc. Kasuma je te souhaite une bonne nuit ! Ah question ? Tu restes avec Hikari toute la nuit c'est çà ?
Kasuma: Oui c'est ça
Alinéa: Tiens prends çà, c'est des vitamines, on sait jamais avec elle, tu en auras peut-être besoin héhéhé ! Et sinon, n'hésites pas à utiliser les sangles que j'ai installé si il faut. Et je serais ici, si problème, ok ?
Kasuma: Ok dac
Kasuma rentra de suite, et alla directement à la chambre d'Hikari

_________________
Dark Princess

Histoire d’un jour

De fil en aiguille, la vie s’écoule comme un long fleuve tranquille et la mort n’est qu’un passage pour une nouvelle vie. Alors n’ayez pas peur de mourir et réjouissez-vous de cette nouvelle vie qui vous attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://age-des-dieux.4umer.com/index.htm.net
Tatiana Alesky
Webmaster
Webmaster
avatar

Nombre de messages : 619
Age : 40
Localisation : La taverne des joueurs
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: L'histoire de Kasuma et d'Hikari (thème Naruto)   Jeu 15 Sep - 12:59

Hikari était toujours inconsciente vu qu'elle était encore sous l'accoutumance de son traitement. Kasuma se glissa dans les draps en faisant attention de ne pas la réveiller.
Au bout de 4h, le somnifère n'agissait plus pareil, ce qui permit à Hikari, de sortir du sommeil, elle sentit quelqu'un dans le lit et regarde. Elle aperçut Kasuma, et ne pût s'empêcher de se blottir tout contre lui. Kasuma se réveilla

Kasuma: Comment te sens-tu?
Hikari: J'en ai un peu marre d'entendre sans cesse cette question, tu sais
Kasuma: Heu d'accord, aller je change ... tu as faim?
Hikari: Oh que oui, j'ai rien mangé depuis notre dernier repas ensemble, bref le diner au resto
Kasuma: Je vais te chercher quelque chose
Hikari: Kasu ? Je pourrais pas venir avec toi ? On enlève les perfs ! non ?
Kasuma: Heu laisse moi réfléchir
Kasuma: Non
Kasuma: La seule personne qui peut faire ça, c'est Alinéa

Hikari: Bon alors je viens et je tiens mes poches de perf, d'accord ?
Kasuma: Non plus, souviens-toi l'épisode des toilettes
Hikari: Mais c'était il y a longtemps, si çà se trouve tout se passera bien ... non ?
Kasuma: Je préfère ne pas prendre de risque je suis désolé mais je te promets que je ne serais pas long
Hikari eut aussitôt un visage triste, et dit: D'accord Kasu ...
Kasuma: Aller ne soit pas triste, je reviens vite (il l'embrassa et fila à la cuisine)

Hikari en eut marre de rester allonger, elle se mit d'abord en position assise sur le rebord du lit. Puis se leva, afin de pouvoir faire quelques pas, en ayant prit le soin de tenir dans ses mains les poches à perfusion. Par contre elle avait oublié un petit détail .... et se mise à pousser un petit cri " aiiiiiiiiiiiiiiiiiiieeeeeeeeeeeeeee " . Elle avait oublié la poche d'urine qui était attachée sur le rebord du lit, ce qui lui déclencha une douleur assez vive au niveau de la vessie. Elle se dépêcha de remettre en place les perfusions, et se recoucha, mais la douleur avait du mal à passer. Kasuma arriva quelques temps plus tard

Kasuma: Tiens voilà, je t'ai trouvé du pain et un peu charcuterie. C'est pas du luxe mais c'est toujours mieux que rien
Hikari fit un geste de la tête pour lui dire merci, mais ne sortit pas un mot, et essaya de manger
Kasuma: Bon appétit
Hikari refit un signe de la tête pour lui dire encore merci
Kasuma: Si jamais tu en as trop, je veux bien une tartine ^^
Hikari ne mangeait vraiment pas grand chose, juste deux trois morceaux, et tendit le reste à Kasuma
Kasuma: Il faut que tu manges un peu plus pour reprendre des forces, parce que souviens-toi, quand tu sera mieux, entrainement
Hikari remangeait un morceau, mais elle faisait une drôle de tête (elle se retenait car la douleur était malgré tout assez vive) Puis rendit le pain à Kasuma, et se remise en position couché.
Kasuma: Tu fais une drôle de tête
Hikari: Oui, désolée Kasu, j'avais oublié .... pardon ... pardon ... (et se plia en deux)
Kasuma: Quoi qu'est ce qui se passe? (il accourut vers elle)
Hikari: Ben j'ai mal ... mais bon ... çà doit-être sur le coup ... çà devrait passer ... (puis continua à voix très basse) enfin j'espère
Kasuma: J'espère aussi
Kasuma: Mais tu as mal où au juste?

Hikari: Ben dans le bas du ventre ... pardon ... vraiment ... je m'en veux tu sais ...
Kasuma: Tu t'en veux, pourquoi tu t'en voudrais?
Hikari: J'ai juste voulut me dégourdir les jambes, mais j'avais prit des précautions avec les perf .... (puis pencha son regard) ... mais j'ai oublié que j'avais une poche urinaire ....
Kasuma: Ha ba voilà ! tu n'as rien eu d'enlevé?
Hikari: Du coup j'ai mal, heu ben j'ai pas trop fait gaffe, je me suis dépêcher de retourner au lit, mais çà fait mal. La douleur ressemble étrangement à une déchirure, et la position assise çà fait dix fois plus mal ... aiiiieeeee (resserra les dents)
Kasuma: Je vais chercher Alinéa
Hikari: Elle va encore m'engueuler ......... aiiiiee .. y a pas un autre moyen ?
Kasuma: Ba non j'en vois pas d'autre
Hikari: Ok, vas-y. (Hikari commença à craindre le pire, et se demanda qu'elle sera la réaction d'Alinéa)

Kasuma alla chez Alinéa et frappa à sa porte. Alinéa ouvrit la porte, tout était encore allumé chez elle, apparemment elle bossait encore: Ah Kasuma, si t'es là c'est que mademoiselle a encore fait des siennes, je suppose ?
Kasuma: Oui et non ... disons que j'étais à coté d'elle, elle c'est tourné sur le coté mais y a un truc qui a dû bouger, elle a mal au ventre depuis
Alinéa: Ah ? Bon ok, attends, je prends quelques trucs et j'arrive ( elle ressortit au bout de 5 min)

Tous les deux filèrent à la chambre d'Hikari. Alinéa souleva les draps, puis vérifia la sonde urinaire: Bon ok, je vois le soucis, mais vu la longueur que j'avais laissé, çà me parait bizarre Kasuma que se soit ce que tu m'as décris qui s'est passé. Pour ne pas dire impossible, hein ? (Et regarda Hikari) Alors Mademoiselle ? Dites-moi votre version ? Moi pendant ce temps, je vais préparer pour vous l'enlever.

Hikari fût gênée car elle ne savait pas ce que Kasuma avait raconté. Puis elle prit une bonne inspiration, et commença à expliquer la vérité à Alinéa.

Alinéa: Bon voilà, déjà on va enlever la bulle. (elle prit une seringue et aspira avec en la piquant dans la sonde urinaire) Mademoiselle, attention, je vais retirer donc inspirez à fond et soufflez longtemps (elle tira sur la sonde afin de la faire ressortir entièrement. Hikari serra fort les dents, et fit la même chose au drap housse, puis elle ne put s'empêcher de pousser un petit cri de douleur assourdissant) Voilà ! (elle retourna vers le bureau)
Kasuma s'assit sur le bord du lit et lui prit la main
Alinéa: Au moins Mademoiselle, vous avez eu le courage de dire la vérité ... Par contre, j'ai bien peur que cette fois vous allez déguster bien plus ... (Hikari ne fût pas rassurer du tout et regarda Kasuma d'un air très inquiet)
Kasuma: T'inquiètes pas, ça va aller
Alinéa revint vers le lit, avec les mains pleines: Bon je vais vous en remettre une.
Kasuma: Il vaudrait mieux pas attendre qu'elle dorme comme la dernière fois?
Alinéa: J'ai pas que çà à faire Kasuma, j'ai encore plein de dossier à traiter, de plus j'essaye de préparer la mixture avec la plante que tu m'as ramené, mais je ne suis pas sur que se soit très prudent de lui en donner, vu qu'elle a beaucoup de mal à rester tranquille.... Je vais pas attendre qu'elle se rendorme, ni repartir chez moi et revenir pour la lui poser. Elle avait qu'à ne pas bouger du lit, c'est tout (dit-elle en haussant un peu la voix)
Kasuma: L'énerve pas, ça va être pire après
Hikari : NON ! Tu veux la mettre juste pour te venger et me punir !!!!! (elle se tourna vers Kasuma et se cacha)
Kasuma: Ha ba voila, aller Hikari, laisses-toi faire
Alinéa: Alors-là !!!! Vous dépassez les bornes Mademoiselle !!!!!
Kasuma: Allez, elle risque d'aller chercher ton père après
Alinéa: Écoutez votre petit ami, un peu ...
Hikari: Je m'en fou-là, je suis sur de ce que je dis ... c'est une perverse et en plus elle est sadique !
Kasuma: Hikari, allez s'il te plait, quoi que tu dises, elle le fera, et si tu ne te laisses pas faire, ça sera encore plus douloureux
Alinéa chopa une jambe à Hikari, et lui mit une sangle.
Kasuma: Hikari je t'en pris, laisses-toi faire !
Hikari commença à bouger dans tous les sens: Tu vois !!! Regardes ce qu'elle est entrain de faire !!
Kasuma: Mais tu ne lui laisses pas le choix en même temps
Alinéa: je vous avais déjà prévenue ...(puis elle attacha l'autre jambe. Et passa aux bras, vu qu'elle était attaché, Alinéa en profita pour lui faire ses soins)

Au bout de quelques minutes, Alinéa referma sa mallette, et souhaita une bonne fin de nuit.
Hikari: Alinéaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !!!! Détachez-moiiiiiiiiiiiiiiiiii ! svp !
Alinéa: Non , hors de question vous feriez une nouvelle bêtise, et Kasuma, je vous préviens interdiction de les lui enlever, ou de les desserrer. De toute façon, je vais prévenir votre père que j'ai dû avoir recours au sangle.
Kasuma: D'accord. Même si je dois avouer que ça ne me plait pas
Hikari tourna la tête comme elle put, et n'arrivait pas à croire ce qu'Alinéa venait de lui faire subir: C'est pas juste ! J'en ai marre ! Je m'enfuirai dès que je le peux !
Kasuma: Avec ces sangles, tu ne vas pas pouvoir ! Crois-moi j'ai déjà essayé !
Hikari: ..... ils finiront bien par me les enlever alors !
Kasuma: Pourquoi tu agis comme ça?
Hikari s'arrêta de geindre et réfléchissait à la question qu'il venait de lui poser. Au bout d'un certain laps de temps: Franchement ? Je ne sais pas, mais je déteste obéir, où qu'on me dise quoi faire !
Kasuma: Et bien essaye de réfléchir à çà, le pourquoi tu détestes obéir ... tu sais, je comprends que ça ne soit pas toujour agréable les ordres mais parfois, on n'a pas le choix, il faut obéir pour notre bien et le bien de tous.
Hikari: Disons qu'étant petite, j'obéissais sans rechigner, en espérant que du coup, on me dirait la vérité ! Et toute la vérité ! Ben çà ne m'a rien rapporté, même mon père ne s'occupait guère de moi. Du coup, j'ai décidé de plus obéir et de sortir la carte du mauvais caractère, bien que çà ne m'a pas apporter la vérité, et que l'on continuait de me faire vivre dans le mensonge ... Mais du coup, mon père a commencé à voir que j'existais enfin.
Kasuma: Peut-être sauf que l'on doit utiliser la force maintenant, je ne pense pas que tu sois gagnante dans l'histoire
Hikari: C'est vrai que c'est la première fois qu'on utilise autant de moyens sur moi, je ne m'attendais pas à çà ( commença à pleurer un peu) Là, les moyens qu'ils prennent avec moi, je trouve qu'ils y vont un peu fort ! ... Non je corrige, si j'en suis là , c'est bien de ma faute et pas la leur ...
Kasuma: Et ba tu vois, et si tu te laissais faire ... on ne fait pas ça pour ton mal, et tu le sais
Hikari: Oui mais me faire vivre sans arrêt dans le mensonge, tu crois aussi que c'est pour mon bien ? Du coup, je suis de plus en plus perdue ... Et je suis remplie de colère, je n'arrive pas à la maitriser donc je la ressors de cette façon, en désobéissant, c'est devenu automatique, et çà je ne le maitrise plus ... (cette fois, elle se mit à sangloter)
Kasuma lui reprit la main
Kasuma: La colère est un drôle de sentiment en effet, mais il faut savoir la contrôler, même si c'est dur, je dois l'avouer

Durant tout ce temps, Alinéa avait commencé à descendre, mais comme elle avait oublié quelque chose dans la chambre d'Hikari, elle était remontée mais tomba sur le tout début de leur discussion, et ne voulait pas les interrompre donc elle resta derrière la porte pour les écouter. Quand elle comprit la souffrance qu'Hikari vivait, elle fit tomber ses clés par terre, comme-ci elle pouvait ressentir sa peine. Elle essaya de partir à toute jambe, mais d'un autre coté elle voulait rester. Ce qu'elle fit du coup. Elle avait de la chance, personne n'entendit le bruit.

Kasuma: Je dois t'avouer une chose Hikari
Hikari: Oui quoi Kasuma ?
Kasuma: J'étais comme toi autrefois, remplit de colère, de haine, j'en voulais à tous le monde, et surtout à mon père, mais je suis tombé sur un maitre et deux autres ninjas de grande valeur. Ils sont devenus mes amis et mon maitre a été comme un père pour moi. Il nous a enseigné la vertu, l'honnêter, le devoir, mais j'ai également compris que la colère ne résoudrait rien, elle ne fait qu'aggraver les choses au contraire ... La haine engendre la haine après tout !
Hikari: Mais kasu ? Je ne suis pas de cette nature normalement, souviens-toi de nos discussions, comme quand j'ai parlé à Orkhal, je n'ai eu aucune haine contre lui, au contraire je voulais l'aider, mais ma famille, mon village m'a mentit durant de longues années, et me mentent toujours ... Ils croient que je ne sais rien du tout ... Ils ont tords ! Et çà , je leur en veux ! Avec quels droits, ils se sont permit de me faire vivre çà ?
Kasuma: Ils ont peut-être jugé ça trop tôt pour te le dire, je ne sais pas, mais peut importe ce ce qu'ils t'ont fait, l'important c'est qu'ils t'estiment et te respectent non?
Hikari: Tu trouves que de ne jamais t'avouer que ta mère est morte sur la mission de sauvetage de ton propre frère, et qui est mort aussi en même temps qu'elle, de te cacher tout ce qui concernait leur existence, était vraiment une marque d'amour et de respect envers moi ???? Ma mère n'a même pas eu le droit d'être enterrer comme elle le devait , elle a été mise dans la fosse du cimetière, là où l'on met tout ceux qui ne peuvent pas se permettre financièrement un enterrement, on ne m'a jamais laissé voir une seule photo d'elle, et j'étais bien trop jeune pour me rappeler d'elle ... Mon père a même fait jeter ma grand mère du village vu qu'elle n'était point d'accord avec lui !!! Jusque-là j'ai jamais rien dit, j'ai accepté comme tu l'as dit, mais là, la coupe est pleine ... J'en peux plus d'être mise à l'écart de çà... Ma mère et mon frère n'ont jamais mérité çà, jamais, peut importe les raisons de mon père !!!
Kasuma: Tu devrais en parler à ton père de tout ça, mais pour l'heure ce qui importe c'est que tu te reposes, une chose à la fois. Tu sais les père agissent bizarrement parfois n'est-ce pas ? Mais il faut faire avec, par moment.
Hikari: Moué enfin, si j'arrive à dormir ... car là dormir attacher comme çà ...
Kasuma: Ha ça c'est sur que c'est pas facile
Hikari: Kasuma ? T'es sur que j'ai aucun moyen pour me détacher ? Je veux pas m'enfuir, juste être dans tes bras et tâcher de dormir
Kasuma: Même un général doit se plier aux ordres de son médecin en chef

Hikari était abattue, dans quel situation elle s'était mise encore ... Elle s'en voulait et avait des remords surtout sur les termes qu'elle avait employé avec Alinéa. Hikari ferma les yeux et essaya de dormir.

Alinéa repartit sur la pointe des pieds afin de ne faire aucun bruit.

Hikari au bout d'une heure et quelques s'endormit enfin grâce à la fatigue. Kasuma lui caressa les cheveux jusqu'à ce qu'elle s'endorme complètement.
Vers 6h30 du matin, Hikari se réveilla à nouveau, vit qu'elle était toujours attachée, elle se mit à sangloter, elle ne sut pas trop pourquoi mais elle n'arrivait pas à s'arrêter de pleurer.

Kasuma: Tu pleures encore?
Hikari ne parla pas et continua de pleurer. Kasuma s'approcha d'elle et glissa son bras derrière sa tête. Et sur les coups de 7h du matin, Alinéa et Lucynda arrivèrent, elles virent Hikari en pleure.

Alinéa: Kasu ? Çà fait longtemps qu'elle pleure ?
Lucynda se posa sur le rebord du lit de l'autre coté de Kasuma: Allez ma petite chérie, pleure si çà peux te faire du bien, tu verras tout va s'arranger.
Kasuma: Ça fait environ une heure, elle s'était arrêtée mais elle la çà repart
Alinéa: Allez Hikari, tu peux te confier à nous si tu veux ? Et puis, je veux bien te détacher, mais attention au moindre faut pas, je te rattacherai, ok ?
Kasuma: Elle sera calme
Hikari continua de pleurer: Non, ne me détache pas, je le mérite, de plus, si çà se trouve, j'essayerai de m'enfuir, je n'arrive plus à me maitriser.... Et j'aimerai vraiment m'excuser du mal que je t'ai fais (dit-elle entre chaque larme)
Kasuma: Détaches-la Alinéa, elle est prête
Alinéa: Heu et si elle arrive pas à se maitriser comme elle le dit ?
Kasuma: Elle se maitrisera
Alinéa la détacha: Bon allez ! Lucynda ? Vas-y stp
Lucynda décrocha les poches, et posa le tout sur le ventre d'Hikari: Kasuma ? Prends-la dans tes bras, stp, et suit-nous.
Kasuma: ok, on va où? (il la prit dans ses bras et suivit les filles)
Alinéa et Lucynda répondirent en cœur: Chut et pas de bruit, on veut pas que son père nous entend.

Ils se dirigèrent au fond du village, là où une petite cascade tombait, c'était le lieux d'approvisionnement en eau du village. Elles se rapprochèrent de la cascade et firent une sorte de bouclier de chakra afin de laisser passer Kasuma pour accéder à un passage secret. Ils continuèrent le passage et tombèrent sur une sorte de rosier qui les laissa passer, ils arrivèrent dans une petite clairière, pleine de fleurs, d'arbres florissant, et on pouvait voir deux pierres tombales.

Lucynda: Ma petite fille ? Alinéa hier soir a entendu votre conversation, sache que les villageois ont tous été à l'encontre de ton père et ils ont creusé un passage au niveau de la cascade et ont créé se petit bout de paradis, afin de se recueillir auprès de ta mère et de ton frère.
Alinéa rajouta: Et regarde Hikari là-bas! Tu vois, c'est une effigie sur la vie de ta mère et de ton frère, ils y ont même incrusté des cadres pour y mettre toutes les photos qu'ils avaient d'eux.
Lucynda reprit: Oui ma chérie, regarde tout çà, c'est la preuve que le village aimait ta mère plus que tout, soit heureuse, elle est ici et repose en paix, tu pourras désormais te recueillir. Nous te laisseront ici toute la journée en compagnie de Kasuma et viendront te voir de temps à autre, afin de vérifier que tu vas bien et que tu reprennes confiance en toi et confiance en ton village.

Alinéa fit les mêmes soins habituelle sur Hikari, laissa quelques poches de médicament en cas de douleurs à Kasuma.

Lucynda: Kasuma ? Occupes-toi d'elle stp, nous ne pouvons rester plus longtemps ici, il faut que nous trouvions une astuce afin que son père n'en sache rien.
Hikari fut totalement émut de cette scène, elle embrassa les deux femmes tendrement et leur dit: Merci , merci beaucoup Alinéa et mamie pour m'avoir montrer ceci et en plus de me permettre d'y rester toute une journée.

Une sorte de matelas avait-été fabriqué afin qu'Hikari puisse s'y reposer et s'y ressourcer tranquillement. Hikari fut emparée d'un immense bonheur, et pleura à nouveau mais cette fois-ci, c'était des larmes de joies

Kasuma: Et bien, je crois que c'est un magnifique cadeau qu'elle t'on faite-là (il fit le tour de la clairière et examina la photo de la mère d'Hikari)
Kasuma: Tu sais que tu ressembles beaucoup à ta maman?
Hikari: Tu peux m'y amener stp ? Juste le temps de la voir et voir mon frère, stp, après tu me remettras ici
Kasuma la prit à nouveau dans ses bras et l'amena aux cadres
Hikari: Tu as raison Kasu. Kasu ? Je suis très fatiguée tout d'un coup, ramènes-moi.

Kasuma la remit sur le matelas. Hikari s'endormit aussitôt avec le sourire et un visage complètement serein et apaisé.

_________________
Dark Princess

Histoire d’un jour

De fil en aiguille, la vie s’écoule comme un long fleuve tranquille et la mort n’est qu’un passage pour une nouvelle vie. Alors n’ayez pas peur de mourir et réjouissez-vous de cette nouvelle vie qui vous attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://age-des-dieux.4umer.com/index.htm.net
Tatiana Alesky
Webmaster
Webmaster
avatar

Nombre de messages : 619
Age : 40
Localisation : La taverne des joueurs
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: L'histoire de Kasuma et d'Hikari (thème Naruto)   Jeu 15 Sep - 13:12

Kasuma prit une feuille dans sa poche et continua son entrainement. Hikari se réveilla à peine une heure après, et n'arrivait toujours pas à croire où elle était. Elle vit Kasuma occupé, et en profita pour s'assoir, puis elle prit toutes ses poches dans ses mains afin de pouvoir marcher un peu.

Hikari: Punaise que j'aimerai être débarrasser de ses trucs, l'histoire de pouvoir pleinement en profiter....
Kasuma garda les yeux fermer
Kasuma: Tu vas mieux a ce que je voie. C'est vrai qu'il y a une certaine séréniter ici
Hikari: Heu, ben en tout cas j'essaye de marcher un peu, j'en ai marre d'être toujours couché aussi. Et c'est vrai qu'ici c'est apaisant.
Kasuma: Et tout va bien? (il était assit en lotus, les yeux fermés, les mains jointes l'une sur l'autre)
Hikari: Ben pour le moment çà à l'air d'aller, et puis çà va me dégourdir un peu les jambes héhéhéhé
Kasuma: Surtout si tu te sens un peu fatiguée, ne force pas et sache qu'il n'y a pas de honte tu sais
Hikari: Ok Kasuma, heuuu .. par contre je vais t'embêter, désolée, mais çà me travail trop, faut que je te pose la question. Comment fais-tu pour savoir ce que je fais or que tu me tournes le dos ?
Kasuma: On ne voit pas seulement avec les yeux mais aussi avec l'esprit et le cœur
Hikari: Moué, bon, je vais continuer de marcher un peu (elle s'approcha du mur aux photos et les regarda attentivement)

Une légère aura bleu apparut tout autour des mains de Kasuma, elle s'intensifia jusqu'a l'entouré complètement or qu'il était malgré tout, calme et serein. Hikari se tourna pour parler à Kasuma, mais elle remarqua l'aura bleuté qui l'entourait, et du coup ne parla pas, et resta à le contempler. Peu à peu l'aura se dissipa et Kasuma ouvrit doucement les yeux. Hikari resta-là sans bouger comme-ci elle était dans les nuages. Kasuma ouvrit ses mains et aperçut que la feuille était à moitié coupé en deux. Elle continua de le regarder, mais ne voyait pas ce qu'il tenait dans ses mains. Elle se rapprocha un peu plus de lui, sans dire un mot et lui ne bougea pas d'un poil. En s'approchant, un peu plus, elle vit une feuille dans les mains de Kasuma, recula d'un pas: Non Kasuuuuu !!! Promis je ne te poserais plus aucune question !!! (recula encore et tomba par terre)

Kasuma la regarda:
Kasuma: hahahahaha (il accourut vers elle afin de l'aider à se relever)
Kasuma: Aller ne t'en fait pas pour ça, tu risques de te refaire mal
Hikari: Ben ... heu ... s'était pas pour moi la feuille ?
Kasuma: Ba non, pourquoi ça serait pour toi ?
Hikari baissa la tête: Ben la dernière fois que j'avais posé trop de questions, tu m'avais fait le coup de la feuille, en la voyant, vu que je t'avais posé une question, j'ai cru que tu allais me refaire ce coup-là ....
Kasuma: Tu ne m'as posé qu'une seule question déjà et puis pourquoi j'aurai fait çà?
Hikari: Ben je sais pas moi ...

Alinéa arriva à ce moment-là : Alors les jeunes çà va bien ?
Kasuma: Et puis, tu n'as pas le doit de malaxer ton chakra pour le moment !
Alinéa: Parce que mademoiselle voulait le faire ?????
Hikari: Non non promis Alinéa, c'était pas mon intention
Kasuma: Tiens ! Tu es là ! Toi !
Alinéa regarda Hikari: Bon je te crois, ne t'inquiètes pas ! Je suis venue vous apporter à manger, et je voulais te faire boire un médicament Hikari.
Hikari: un médicament ...
Alinéa: Allez viens par là Hikari, je vais t'ausculter à nouveau.

Hikari s'approcha et se réinstalla sur le matelas

Kasuma: tu as réussit le truc avec la plante (il les rejoignit et se posa près du matelas)
Alinéa: Oui Kasuma, bon allez on va te débarrasser de tous ses fils déjà, puis je te donnerai le breuvage à boire

Alinéa avait libéré la jeune fille, elle se sentait soulagée de ne plus avoir tous ses trucs.

Alinéa: Bon buvez çà mademoiselle, et toute la petite bouteille.
Hikari fit écœuré dès la première gorgée: Ah mais c'est infecte ton truc Alinéa ! (elle vit les yeux méchants d'Alinéa) Mais non je vais tout boire, regarde ! (Elle but le reste d'un coup sec, et retendit la bouteille à Alinéa)
Kasuma: Pourquoi il faut toujours que les breuvages miracles soit dégueu?
Alinéa éclata de rire: Ben déjà vu les effets secondaires, je voudrais pas que çà soit bon, afin d'éviter qu'on en boit trop. Et puis, c'est bon hein, on va pas aromatiser les médicaments pour vous faire plaisir ! Non mais !
Hikari ne sentit pas encore d'effet sur elle: Heu c'est sur que çà marche ton truc ? Et çà doit me faire quoi ?
Kasuma: Accélérer ta récupération de chakra normalement
Alinéa: Vous venez de le boire, çà va pas agir de suite non plus ! Non mais ! Et voilà Kasuma vous a dit ce que çà faisait
Hikari: Ah d'accord
Kasuma: Il vaudrait mieux lui parler des effets secondaires tout de suite, tu ne crois pas Alinéa?
Alinéa: Justement Kasuma, j'allais y venir ... Bon possible maux de tête déjà, après une chose sur, la moindre dépenses de chakra va être multiplier par 5 voir 10. Et vous n'arriverez pas à malaxer votre chakra. Et cet effet va durée 5 à 7 jours, je dirai plutôt 8 car je pense vous en redonner demain, afin que ayez récupéré plus de la moitié de votre réserve de chakra
Kasuma: Mais ce sont des effets temporaire dieu merci
Hikari: Mais mais c'est pas un petit effet secondaire çà !
Alinéa: Oui, voilà pourquoi avant de vous le donner, je voulais m'assurer que vous suivrez bien mes ordres. Donc INTERDICTION d'utiliser le moindre chakra, me suis-je bien fait comprendre ?
Hikari: Ok ok
Kasuma: Tu vois, je te l'avais bien dit, elle devient raisonnable ! Ça m'a fait la même chose avec les sangles ! Heu oubliez ce que je viens de dire ...
Alinéa: Ah oué tu étais autant caractériel que la miss ? (éclata de rire) Et ben je pleins les infirmières héhéhéhé
Hikari ne dit rien puis changea de sujet: Bon, ben moi , j'ai vraiment très faim ^^
Kasuma: Et bien moi aussi, allez à la bouffe
Alinéa: Désolée, je dois déjà filer, Kasuma si y a quoique se soit appelle-moi car bon j'ai essayé de faire du mieux que j'ai pu, mais celle qui a noté le breuvage, n'avait pas testé. Donc tiens moi au courant.
Kasuma: Ok je te tiens au courant
Kasuma: Ha attend?
Kasuma: Et pour son père alors?

Alinéa: On l'a envoyé faire le tour des familles de victimes, il sera là qu'après demain soir, à la veille de la fête (elle partit sur le champs)

Les deux jeunes mangèrent avec un bon appétit.
Kasuma: Y a pas à dire Alinéa est toujours aussi bonne cuisinière

Hikari fut d'accord avec lui. A la fin du repas:

Hikari s'allongea: Kasuma ? J'aimerai être dans tes bras, stp
Kasuma: Pourquoi pas après tout

Une fois qu'il s'allongea, elle se blottit tout contre lui, et lui fit quelques bisous au niveau du cou, puis sur la bouche.

Kasuma: Tu commences à sentir des effets?
Hikari: Ben ... je ne me sens plus fatiguée du tout. Donc je pense que oui. (et sourit)
Kasuma: C'est bien mais souviens-toi, ce n'est pas une raison pour faire des folies !
Hikari: Ben c'est pas de la dépense de chakra ...
Kasuma: Je pensais plus à te voir courir partout en faite hahaha
Hikari: Franchement, j'ai plus envie d'autres choses que de courir
Kasuma: Ha bon ? T'as envie de quoi?
Hikari: De câlin
Kasuma: Ba c'est bien ce que l'on fait-là non?
Hikari: Oui oui Kasuma. (elle fit une drôle de tête tout d'un coup) Heu Kasu ? Je me sens toute bizarre, j'ai très très chaud d'un coup.
Kasuma: C'est vrai que le soleil commence à taper dur-là !
Hikari: Non non c'est pas çà, je sens que çà monte trop vite là !
Kasuma: Quoi qui monte trop vite?
Hikari: Le chakra (elle commença à s'essouffler)
Hikari: Kasu stp fait quelques chose, je bout intérieurement ... ( une aura bleu se mit à entouré Hikari) Kasu, je t'en prie trouve une solution et vite
Kasuma: Bon ok, je ne vois pas d'autre chose à faire
Kasuma: J'espère que tu me pardonneras Hikari

Kasuma se mit en position face à Hikari puis activa ses byakugan, il remarqua alors que la quantité de chakra qui se trouvait en Hikari était bien trop élevé pour elle. Il se lança d'un seul coup sur elle, la frappa avec ses doigts à une très grande vitesse, il accéléra petit à petit jusqu'à lui infliger 64 coups en l'espace d'une seule seconde. Le choc était tel que Hikari fut projetée en arrière sur le sol. Kasuma accourut aussitôt vers elle.

Kasuma: J'ai essayé d'aller le moins fort possible, est-ce que çà va? J'ai neutralisé temporairement tout ton flux de chakra dans ton corps, tu ne pourras pas bouger mais ça viendra.

Elle regarda Kasuma avec des yeux doux, malgré qu'on put lire de la souffrance sur son visage, puis tomba dans les pommes (son corps n'avait pas supporté la technique de Kasuma)
Kasuma courut chercher Alinéa.

_________________
Dark Princess

Histoire d’un jour

De fil en aiguille, la vie s’écoule comme un long fleuve tranquille et la mort n’est qu’un passage pour une nouvelle vie. Alors n’ayez pas peur de mourir et réjouissez-vous de cette nouvelle vie qui vous attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://age-des-dieux.4umer.com/index.htm.net
Tatiana Alesky
Webmaster
Webmaster
avatar

Nombre de messages : 619
Age : 40
Localisation : La taverne des joueurs
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: L'histoire de Kasuma et d'Hikari (thème Naruto)   Jeu 15 Sep - 13:20

Arriver chez alinéa, il frappa à la porte mais personne ne répondit.

Un jeune garçon qui jouait pas loin de là: Si tu cherches Alinéa, elle est pas là.
Kasuma: Où est-elle?
Le jeune garçon: Je l'ai vu partir à la prison
Kasuma: Merci bien

Kasuma courut en direction de la prison, il vit Alinéa qui était entrain de sortir de la prison

Alinéa: Ben Kasuma, t'es pas avec Hikari ? Comment se fait-il que tu la laisses seule ? Surtout avec ce que je lui ai donné !
Kasuma: Ba justement, pas une minute à perdre ! Viens ! (il la saisit par le bras et courut en la tirant)
Alinéa: Mais Kasu, enfin qu'est-ce qui te prend !
Kasuma tout en courant: Hikari s'est mise à produire une grande quantité de chakra et ne contrôlait plus rien, j'ai réussit à lui bloquer son flux de chakra mais ce n'est que temporaire.
Alinéa: Tu veux dire que sa réserve est encore entrain de continuer de monter ?
Kasuma: Je l'ai bloqué pour le moment mais je ne sais pas pour combien de temps
Alinéa: Ok ! Dépêchons-nous et tu m'expliqueras tout en détail là-bas

Ils arrivèrent à la clairière, et le corps de la jeune fille était toujours étendu par terre.

Alinéa se dirigea vers elle, vérifia son pouls et sa respiration, puis essaya de la réveiller en lui parlant: Hikari réveilles-toi stp ! Hikari ??? (voyant que çà ne marchait pas, elle donna des petites tapes sur les joues) Hikari !!! réveilles-toi stp !
Hikari ouvrit enfin les yeux, mais ne dit rien.
Alinéa: Bon Kasuma, comment as-tu fait pour bloquer son flux ?
Kasuma: J'ai utilisé une technique de ma famille, j'ai injecté mon chakra dans ses tenkensu afin de les bloquer
Alinéa: Çà provoque quoi comme effet, à part le blocage du chakra ?
Kasuma: Ça peut entrainer des gènes dans les mouvements, le chakra ne circule plus dans le corps
Alinéa: Ok bon regarde comment se porte son flux et sa réserve de chakra, stp ? Si j'ai bien compris, çà tu peux le voir ?
Kasuma activa ses byakugan
Kasuma: Son chakra est encore très intense mais est retenu grâce à ma technique, c'est pour ça qu'elle ne peut plus bouger
Alinéa: Je suppose que tu peux pas refaire à chaque fois que çà reprends, cette technique, car à force çà peu peut-être laisser des séquelles, non ?
Kasuma: Ça serait dangereux, oui en effet
Kasuma: Soit elle réagit trop à la plante, soit les dosages n'étaient pas bon

Alinéa: Voir les deux, faudrait que je trouve un moyen pour que çà lui en redonne aux compte gouttes par exemple mais là avant va falloir que je trouve une solution pour stopper et diminuer son chakra
Kasuma: Elle pourrait peut-être en libérer en l'utilisant mais ça la forcerait à le malaxer
Alinéa regarda Hikari: Dit ma belle, si je crois me souvenir tu es très doué en çà ? Même si la plante t'en empêchera, penses-tu pouvoir libérer un peu de chakra en le malaxant ? Surtout que Kasu t'a bloqué en plus ton flux, çà risque de pas être facile du tout. Et ne t'inquiètes pas, je vais réfléchir à un nouveau breuvage mais qui te boostera au compte goutte ton chakra afin qu'il ne puisse pas augmenter trop d'un coup.
Kasuma: Les effets de ma technique devrait bientôt se terminer à ce que je vois
Kasuma: Hikari vut la quantité de chakra, utilise l'épée de chakra

Hikari: Ok mais préviens-moi dès que je dois m'arrêter stp Kasu.

Hikari essaya de malaxer son chakra, elle eut beaucoup de mal au début, puis elle sentit que son chakra ce malaxait facilement, elle visualisa donc l'épée de chakra, qui sortit aussi sec, l'épée était vraiment d'une belle taille, et très bleuté. On pouvait vraiment bien la voir comme-ci elle brillait. Hikari n'en revint pas, elle avait vraiment très bien réussit cette technique qui lui donnait temps de mal auparavant. Au bout d'un moment la lame faiblit peu a peu, quand elle vit que la lame faiblissait, elle distribua régulièrement la bonne quantité de chakra afin qu'elle reste bien nette et aussi brillante.
Kasuma: Stop Hikari ne force pas à maintenir la lame
Kasuma: Stop-la, ça suffit ! Sinon tu vas puiser dans ta propre réserve si tu vas plus loin

Hikari: Ok (elle fit disparaitre aussitôt l'épée)

Puis elle eut un petit étourdissement dû à ce qu'elle venait de faire, vu qu'elle avait utilisé une grande quantité de chakra.

Kasuma: Assis-toi ça va passer

Elle s'assied sur le matelas, et se sentit bien faible.

Alinéa regarda Hikari: Allez t'inquiètes pas çà va aller, je vais rectifier tout çà, et tu seras capable de la faire ta représentation. Courage
Kasuma: Ouai, tu vas péter le feu
Alinéa: Allez allonges-toi Hikari, et essayes de dormir un peu. Je vais vite revenir. Kasuma ? Essayes de la faire dormir et vérifies aussi que son chakra ne remonte pas, car si j'ai bien vu, la plante libère des doses. Donc possible que çà recommence... Bon je file, car j'ai une idée, je vais voir si çà pourrait marcher de cette façon. A plus tard ... Lucynda passera vous voir aussi.

Kasuma aida Hikari à s'allonger.
Hikari: Kasu ? J'ai pas envie de dormir ... il faut vraiment que je dorme ? Ou il faut juste que je reste allongée ?
Kasuma: Il faut surtout que tu restes tranquille et que tu reprennes des forces
Hikari: Ok, je vais rester allongée, moi qui voulait profiter de cette liberté que l'on m'avait offert aujourd'hui ... tant pis, je vais prendre sur moi ...
Kasuma: C'est juste le temps que tu retrouves assez de force ne t'inquiètes pas
Hikari: Oui je sais bien Kasuma, je le sais bien, je prendrais mon mal en patience c'est tout. Et ici, quel repos, quel douce prairie, je trouve. J'y suis bien.
Kasuma: Tu as raison
Kasuma: Ça me rappelle un peu Konoha

Hikari: Ah bon ?
Kasuma: Ses odeurs, ce vent, la chaleur du soleil
Hikari: Donc tu as l'impression que tu es chez toi ?
Kasuma: Un petit peu oui

Kasuma commença à devenir nostalgique. Elle le remarqua, et se rapprocha de lui pour lui faire un câlin
Kasuma: Ha on venait souvent dans un endroit comme çà avec mon équipe
Kasuma: On piqueniquait

Hikari: Vous aviez des moments comme çà vous ?
Kasuma: Bien sur ! Souvent même, même si c'était toujours moi qui devait payer
Hikari: Ah bon ? Eh ben, il savait pas partager les frais ou quoi ? héhéhé
Kasuma: Pas avec ces rapias
Hikari: Ah ben sinon j'espère que tu as eu des moments inoubliable avec eux ?
Kasuma: Ho ça oui, on ne peut pas dire le contraire

Kasuma se mit à regarder le ciel un peu perdu dans ses pensées. Hikari en profita et se releva, puis se déplaça vers les deux pierres tombales. Kasuma, lui, était resté dans ses pensées. Elle posa sa main sur celle de son petit frère en disant quelques messes basses, puis se mit à genou devant celle de sa mère, fit un salut envers la pierre tombale, se redressa, fit quelques mots mais qu'on ne pouvait entendre, et au moment où elle se releva elle s'écroula sur la pierre tombale. Kasuma se retourna aussi sec et alla vers Hikari
Kasuma: Hikari, ça va?
Elle tourna la tête vers Kasuma: Oui çà va aller, enfin je crois ...
Kasuma: Je te ramène au matelas, tu seras mieux
Hikari regarda Kasuma, elle voulait lui dire quelques chose, mais elle se rappela de ce qui lui avait dit, et se laissa faire.
Kasuma: Voilà, ici tu seras mieux, mais tu vois, tes forces reviennent et tu récupères vite. De plus ton chakra reste constant depuis un petit moment (puis son regard semblait un peu perdu dans le vide, comme si il regardait Hikari sans vraiment la voir)
Hikari: Kasuma ? La vie là bas te manque ? (dit-elle d'une petite voix)
Kasuma: Pour être honnête oui, un petit peu, mais je ne peux pas y retourner pour le moment
Hikari: Pourquoi cela ?
Kasuma: Ce n'est rien, ne t'inquiètes pas pour ça, allez reposes-toi, je vais aller chercher de quoi manger un peu

Kasuma se releva et partit sans dire un mot. Hikari se sentit mal, car elle avait dû toucher un point sensible, elle s'en était voulut, et détourna son regard de l'autre coté de Kasuma. Quelques temps plus tard, Kasuma revient les bras chargés de fruits

Kasuma: Tiens regardes, j'ai réussit à dégoter des pommes et des prunes. On va se faire un festin de roi hahaha
Hikari se retourna: Ah oui bien ! (et sourit)
Kasuma: Alors tu veux quoi une pomme ou une prune ?
Hikari: Une pomme stp
Kasuma: Je vais te l'éplucher

Kasuma sortit un couteau et commença à enlever la peau
Hikari: Merci Kasu
Kasuma: Tiens voilà, essayes de dormir un peu maintenant, ça te feras du bien
Hikari: Merci (elle mangea la pomme et d'un air triste dit) Bon d'accord, je vais tacher de dormir ...

Elle eut beaucoup de mal à s'endormir. Pendant ce temps, Kasuma regarda la feuille qu'il avait réussit à couper quelques temps plus tôt.
Durant ce temps, Hikari fit un rêve ...

La suite va décrire son rêve et ce qu'il y aura entre parenthèse sera la description en temps réelle de ce qui arrive à Hikari:

Elle était entrain de se réveiller, et jeta un œil autour d'elle, elle ne vit pas Kasuma, mais elle entendit une petite voix d'enfant chantonné dans le bois, elle se mit à la recherche de cet enfant. Tout en ce guidant par sa voix, puis elle aperçut enfin l'enfant. Un petit garçon très jeune, qui chantonnait ... Puis une autre voix se fit entendre: " Serei , vient ici mon fils", une silhouette d'une femme s'approcha d'eux, le petit garçon courut jusqu'à sa mère, la mère dit à son fils :" Serei ? rentres à la maison stp, le temps que je discute avec cette jeune fille". "Ben alors ma petite chérie, tu ne reconnais pas ta mère ? Qu'est-ce que tu es devenue belle Hikari !" Hikari fut très surprise d'entendre ses mots et se rapprocha de la jeune femme, et là elle reconnut sa mère à l'aide des photos qu'elle avait vu au cours de la journée. Elle ne put s'empêcher de courir vers elle, sa mère ouvrit ses bras et prit sa fille dans ses bras. Hikari avait l'impression que tout çà était bien réelle. (Du coup, son cœur se mit à battre de plus en plus vite) ... Nikkou sa mère lui dit:" Tu sais Hikari, je suis très fière de ce que tu es devenue, mais stp n'en veut pas à ton père mais montre-lui seulement qu'il a eut tord afin que la famille soit enfin réunit"... Hikari répondit " oui, maman ". Là, Hikari sentit que le cœur de sa mère battait de moins en moins fort, et que c'était légèrement humide là où son corps touchait celui de sa mère. Elle leva la tête et vu que c'était du sang qui coulait, et que çà venait de sa maman. Hikari se mit à crier. (Son chakra se remit à grandir à nouveau)

Kasuma le ressentit immédiatement et se secoua Hikari pour la réveiller
Kasuma: Hikari l'épée de chakra vite !

Elle entendit une voix lointaine, qui lui parlait c'était celle de Kasuma, mais Hikari se força à rester dans son rêve afin d'essayer de stopper les saignements de sa mère, qui venait de s'écrouler. (Hikari resta endormit, et son chakra continua son évolution)

Kasuma: Hikari allez réveilles-toi !!! (il la secoua de plus en plus)
Hikari sortit aussi sec de son rêve dans tous ses états.
Hikari: Qu'est-ce qui se passe ? Non lâche-moi je dois retrouver ma mère ! (elle fut entourée d'une aura bleuté)
Kasuma: Balance l'épée tout de suite !
Hikari: Quoi ? Mais attends tu me réveilles-là brusquement ... ahhh en plus je suis pas bien, je me sens bizarre ... et j'ai mal à la tête...
Kasuma: Mais balance l'épée de chakra tout de suite et discute pas !! MERDE !!!!

Hikari fit la tête, puis elle se mise à malaxer son chakra, enfin du moins, elle essaya, mais cette fois-ci c'était bien plus dur: Je n'y arrive pas, et arrête de me crier dessus, je ne suis pas bien , je te dis ... (l'aura s'intensifia encore et là Hikari vu l'aura qui entourait ses mains) Merde ... Ok je vais retenter (elle se remit à tacher de malaxer son chakra tant bien que mal, une petite boule bleu apparut puis redisparut aussi sec, elle dût recommencer 3 fois de suite, et arriva enfin à faire l'épée de chakra mais ne resta que quelques seconde. Mais là, Hikari ressentit une douleur vive qui lui traversait tout son corps, et se mise à hurler, malgré qu'elle essaya encore de faire apparaitre l'épée, mais toujours rien or qu'Hikari souffrait de plus en plus)
Kasuma: Et merde, quoi faire
Kasuma eu d'un seul coup un déclic, il posa sa main gauche sur le ventre d'Hikari se concentra
Kasuma: Malaxe ton chakra et balance tout dans ma main
Hikari: NON, car je m'en voudrais de te blesser ! (au même moment Karya arriva)
Karya: Je suis dans la forêt depuis un certain temps déjà, sous le conseil d'Alinéa. Hikari ? Oublie la douleur, et concentre-toi ! Tu en es capable, et tu le sais bien, ai un peu confiance en toi ! Tu veux ? Allez retente, et cette fois, tu y arriveras, tu sais très bien que tu es une élite dans l'art de la maitrise du chakra, donc obéit et de suite ! (dit-il d'un ton sec et sévère)
Hikari écouta Karya et suivit ses conseils, elle continua donc de malaxer son chakra, et mit la douleur de côté, et réussit à faire enfin l'épée de chakra.
Karya: Bon garde-la bien , jusqu'à ce que Kasuma te dise de stopper maintenant, et pour le moment distribue la bonne dose afin de continuer à la garder, afin d'éviter qu'elle ne disparaisse d'un seul coup. Ensuite, donne juste ce qu'il faut pour pas qu'elle disparaisse d'un coup et attends le signal de Kasuma.
Hikari: Ok Karya (on pouvait voir toute la souffrance qu'elle tachait d'enfouir au plus profond d'elle)
Kasuma activa ses byakugan afin de mieux surveiller le chakra
Hikari: Kasu encore combien de temps ? J'ai mal trop mal, est-ce que çà diminue au moins ?
Kasuma: Ça diminue, oui, mais encore un tout petit peu, tiens le coup (au bout de quelques minutes) Là maintenant, arrêtes tout !

Elle ne put attendre la fin du signal de Kasuma, et tomba à terre sauf que Karya sut arriver juste à temps pour la maintenir.

Karya: Faut laisser tomber cette histoire de plante, çà n'aide pas Hikari j'ai l'impression, je dirais même que çà aggraverait son cas si vous continuez à aller trop vite. Il faut du temps pour apprendre, du temps pour grandir et du temps pour guérir de nos blessures, et c'est comme çà car c'est le cercle de la vie, il faut pas vouloir aller plus vite. Kasuma, svp, faite stopper ses recherches sur cette plante à l'insu d'Hikari. Donnez-lui du temps, elle se rétablira très vite, je l'a connais, il faut juste la forcer à rester calme, détendu, et surtout rester couché.
Kasuma: Hahaha vous dite çà comme si c'était facile, mais vous avez raison, j'étais comme elle après tout, et j'ai apprit à me controler
Karya: Non je sais bien qu'elle est pas facile, mais faut pas hésiter à employer la force avec elle, c'est une vrai tête de lard héhéhé mais c'est ce que j'aime en elle, ce petit caractère qui nous rends tous marteau hihihihihi Bon allez vient on la ramène chez Alinéa, afin qu'elle vérifie qu'elle n'a pas de séquelle, car là, j'ai des doutes ...
Kasuma: D'accord allons y
Kasuma pris Hikari sur son dos et partit en compagnie de Karya

Sur le chemin
Kasuma: Alors comme-ça, vous saviez pour la mère et le frère d'Hikari?
Karya: Oui c'est même moi qui est dit aux villageois que se serait bien ici, nous tous ici sommes contre ce qu'à fait Shuhanyuki à Hikari et à sa famille. Mais c'est notre chef donc nous avons fait tout çà en cachette.
Kasuma ne dit plus rien mais fixa le sol
Karya: Et tu sais quoi Kasuma ? j'ai de plus en plus l'impression qu'Hikari a un destin déjà tout tracé devant-elle.
Kasuma: Le destin, voilà un mot que j'ai toujours détesté
Karya: Ok, on va pas parler de çà, pas de soucis
Kasuma s'arrêta
Kasuma: Le destin! A vous entendre, on croirait qu'il est fixé d'avance, que c'est parce que l'on est né au sein d'un puissant clan que l'on a obligatoirement une destiné hors norme
Karya: De toute façon Hikari a toujours volé de ses propres ailes, et c'est pas maintenant qu'on la forcera à voler où nous nous le voulons. Je voulais dire par destin tout tracé, c'est qu'à mon avis, elle sait ce qu'elle veut et elle restera sur son chemin, rien ne pourra la détourner
Kasuma: Hum, ça me rappelle les paroles du sandaime (troisième hokage)
Karya ne répondit rien. Et Kasuma reprit sa marche
Kasuma: Enfin quoi qu'il en soit, je dois avouer qu'elle a un certain potentiel, même si je dois avouer que son taijutsu (combat aux corps à corps) est à chier héhéhéhé
Hikari était entrain de se réveiller, et entendit les paroles de Kasuma, elle attendit 2 min et sortit: Kasu, lâches-moi stp !
Kasuma: Hein , tu es sur que ça va aller?
Hikari: Reposes-moi stp
Kasuma posa doucement Hikari à terre. Elle eut du mal à se tenir droite, et puisa dans ses forces pour marcher et faire en sorte qu'on ne remarque pas qu'elle avait du mal à marcher.
Karya se mit derrière Hikari et la prise dans ses bras: Chut mademoiselle, vous vous laissez faire ou je me fâche ! (dit-il d'un ton sec et sévère)
Kasuma: Minute papillon, c'est à moi de la porter
Karya: Laissez-moi la portée, tu en as déjà assez fait Kasuma.

Hikari avait du mal à rester éveiller, elle luttait, ce qui l'empêcha de dire quoi que se soit. Kasuma croisa les bras et lui tourna le dos

Kasuma: Boaf c'est pas juste d'abord
Kasuma reprit la route seul et se mit à chuchoter tout seul
Kasuma: C'est vrai quoi, c'est ma petite amie, et puis tout, et je peux même pas la porter, et puis j'aime bien la porter, je sens ses ....
Kasuma c'était arrêté, il regarda en l'air un peu abrupte
Karya: Et ben Kasuma, tu m'as l'air ailleurs ?
Karya parla à voix basse: Hikari ? Tu t'es entêtée à marcher, c'est bien çà ? Mais tu puisais tes forces pour tenir, et faut pas le faire, même si je peux comprendre pourquoi tu as demandé à marcher, tu l'as entendu, c'est çà ?
Hikari fit juste un petit signe de la tête pour dire oui
Karya: Allez-va ! Mais pense à ton rétablissement avant toutes choses, c'est très important, donc ne recommences pas ce genre de chose à l'avenir, sinon je me fâcherais vraiment. Et puis, tu n'as qu'à le laissez dire va, ce qui compte c'est que toi tu te rends compte que tu continues d'avancer, ok ?
Hikari: Ok Karya
Kasuma: Bon alors, vous venez vous êtes à la traine
En très peu de temps Karya se retrouva juste à côté de Kasuma.
Kasuma: Allez en route compagnon hahahaha

Ils arrivèrent enfin chez Alinéa. Karya siffla une mélodie, et Alinéa sortit aussitôt de chez elle.
Kasuma: Vous avez pas honte de siffler les filles à votre âge?
Alinéa: Bon çà à recommencer c'est çà ? Bon d'accord Karya tu as gagné, nous allons laisser le temps, nous la remettre à neuve.
Kasuma: Elle sera en forme pour la fête?
Alinéa: Karya pose-la dans la salle, et tout les deux rester dehors, le temps que je vérifie et je te dis çà après Kasuma
Kasuma: Ok, moi j'attends ici
Karya entra, posa Hikari et sortit aussitôt
Alinéa regarda l'état d'Hikari : Allez çà va aller, c'est bon, par contre, je vais t'injecter un produit qui va annuler l'effet de la plante, tu risques par contre d'être très fatiguée, donc navrée mais je vais recommencer le 1er traitement. Promis, je t'endors, je te fais tout çà, et quand tu te réveilleras tu seras dans ton lit, mais avec perfusions, sonde urinaire et médicament en plus en injection. Je te le dit d'avance cette fois. (Hikari fut d'accord et accepta sans broncher, et Alinéa l'endormit afin de faire quelques manipulations, puis passa au reste, au bout d'une trentaine de minutes, elle sortit rejoindre les garçons).
Alinéa: Bon çà va aller, vous la ramenez dans sa chambre et repos total, interdiction qu'elle se lève ou même s'assoit pour le moment, de plus je suis repassée à l'ancien traitement. Ah j'ai aussi neutralisé l'effet de la plante, mais elle sera très fatiguée.
Kasuma: Finalement la plante n'était pas une très bonne idée
Alinéa: Si kasuma , si mais c'est nouveau, donc maintenant que je sais, je ferais des tests sur animaux avant, et je changerais mon procédé afin que çà libère une petite dose régulièrement.
Kasuma: En attendant, retour au bonne vieille méthode
Alinéa: Oui, mais Kasuma ? Sache que cette fois, j'ai tout expliqué à Hikari avant de lui faire quoique se soit, et elle a accepté sans discuter. Ah ! elle n'a rien du tout sentit, je l'ai endormit, là, elle est encore sous l'effet de l'anesthésie.
Kasuma: Ha ba au moins y a de l'amélioration
Alinéa: Comment çà ?
Kasuma: Et ho calme, je parlais d'Hikari, elle se laisse faire
Alinéa: Pardon, j'ai cru que tu parlais de moi (se sentit gêner)
Kasuma: Bon et maintenant, que fait-on?
Karya rentra chez Alinéa, et revint au bout de 2 minutes avec Hikari dans les bras.
Karya: Ben on la ramène chez elle déjà
Kasuma: Et moi, j'aimerai m'entrainer un peu
Alinéa: Attends ! Je t'accompagne Karya, car j'ai eu recours une technique médical pour elle, et j'aimerai t'en parler. Au revoir Kasuma
Kasuma: Ba c'est à dire que ... j'aurai aimé parler avec Karya également
Alinéa: Bon ben Karya ? Passe-moi Hikari, je vais la ramener moi. Vas-y doucement stp en me la passant, elle est fragilisé encore pendant 2 bonnes heures.
Kasuma: Ça peut attendre un peu, ne t'inquiètes pas, voit d'abord ce que tu avais à dire à Karya. De plus, ça m'intéresses aussi cette histoire de technique médical
Alinéa: Bon alors en avant

Une fois arrivée, Alinéa enleva les draps, et Karya déposa doucement Hikari sur le lit. Alinéa la recouvrit juste d'un drap: Sortons !
Une fois dehors, Kasuma: Bon alors cette histoire?
Alinéa: Avant Kasuma, j'aimerais que tu te dises que tu y es pour rien, c'est de ma faute, j'ai pas su doser correctement. Sinon Karya, tu as bien fait car cette fois-ci çà a eu des effets nocifs sur Hikari, son corps n'a pas pu supporter cette grande quantité de chakra en si peu de temps, du coup çà à brûler une partie de son corps, celle qui entourait sa réserve de chakra, donc je me suis servit d'un jutsu médicale afin d'éradiquer les brûlures, vu l'état des brûlures, elle a dû pas mal souffrir, pour çà que je l'ai anesthésié.
Kasuma: Elle a souffert oui, mais elle récupérera vite, j'en suis certain
Karya: Moué, je m'en serais douté, bon occupes-toi d'elle, je viendrai prendre le relais, dès que j'ai finit. Ah et penses à garder les sangles sur le lit, mais ne lui met que si elle obéit pas. A plus !
Alinéa rentra dans la chambre d'Hikari.
Kasuma: Bon a nous maintenant ... mais allons ailleurs, on sera mieux
Karya: Allons dans la salle d'entrainement du chef
Kasuma: d'accord

Une fois arrivée là-bas, Kasuma sortie la feuille de sa poche et la montra à Karya
Karya: Ah pas mal Kasuma
Kasuma: Vous êtes un joonin n'est-ce pas? Donc vous devriez connaitre la manipulation de la nature
Karya: Bien sur que je connais, tu veux savoir quelques choses dessus ?
Kasuma: Et bien je suis du type vent mais je n'arrive pas à aller plus loin que cette limite, je n'arrive pas à couper la feuille entièrement (il sortit son livre) J'ai pourtant ce livre pour m'aider mais je suis dans une impasse !
Karya: Tu permets que je vois ce livre ?
Kasuma: Oui bien sur
Kasuma donna le livre à Karya
Karya le prit et commença à regarder : Tiens donc ... je m'en serais douté que c'était lui héhéhéhé, et mais dis moi t'as quel âge pour que l'on t'apprenne cette technique ?
Kasuma: 14 ans pourquoi?
Karya: Un peu jeune quand même, mais bon y a des truc que j'ai apprit à Hikari or qu'elle était loin d'avoir l'âge donc pourquoi pas. Bon voyons voir pourquoi tu coinces ...
Kasuma: Vous entendez quoi par, je m'en serais douté que c'était lui?
Karya: Hey, je peux pas lire, voir où tu peux coincé, et en plus répondre à tes questions, ok ? Donc d'abord, je m'occupes de la partie où tu coinces et on verra le reste plus tard, jeune homme ...
Kasuma ne dit plus un mot
Karya: Bon et sy on t'expliqua çà différemment ? J'y vais !
Karya: Alors imagine que ton chakra est partagé en deux flux bien distincts, puis tu fais en sorte de les frotter entre eux afin qu'il n'en fasse plus qu'un mais en étant aiguisé très finement, donc la chose à retenir c'est fin et aiguisé, est-ce que tu comprends mieux ?
Kasuma: Imaginer son flux de chakra en deux ..... ouai, je vais essayer ça

Kasuma sortit une nouvelle feuille de sa poche et la mit dans ses mains, il se concentra. Au bout de quelques minutes, il regarda la feuille dans ses mains mais elle n'était à nouveau qu'à moitié coupée

Kasuma: Et merde, encore ratée
Karya: Kasuma ? Depuis combien de temps essayes-tu ?
Kasuma: Une semaine après mon arrivée environ
Karya: Mais c'est normal alors, tu sais cette technique demande du temps car ce n'est qu'avec l'expérience que l'on n'y arrive, donc courage, surtout que tu te débrouilles bien, car çà fait pas si longtemps que çà que tu es dessus. Allez garde espoir
Kasuma: J'ai toujours été doué avec le chakra mais là, je pêche
Karya: Ne t'inquiètes pas tu y arriveras surement plus vite que d'autres vu tes capacités héréditaires, tu as bien plus d'expérience sur l'utilisation du chakra que d'autres de ton âge.
Kasuma: C'est possible oui
Karya: Bon je m'excuse mais je dois aller prendre mon tour de garde pour Hikari, et en plus j'aimerai être-là à son réveil.
Karya rendit le livre à Kasuma et disparut dans un nuage de fumé. Il apparut ensuite dans la chambre d'Hikari entouré d'une fumé qui se dissipa très vite.
Karya: Alors elle dort toujours j'espère ?
Alinéa: Elle devrait se réveiller d'ici une minute car elle a commencé à remuer un peu depuis tout à l'heure.
Karya: Ok, allez file, je prends le relais Alinéa. (il glissa un parchemin à Alinéa discrètement)

Pendant ce temps, Kasuma continua son entrainement avec la feuille.

Hikari se réveilla, en effet dans la minute qui suivit.
Karya: Ah la belle se réveille ... Alors Hikari, premièrement interdiction de bouger ni de s'asseoir, tu as subit pas mal de dégats, donc il faut te ménager afin que tes plaies se soignent complètements. Ok ?
Hikari: Bien Karya sensei
Karya: Deuxième chose interdiction d'utiliser le moindre chakra durant 4 jours, car tes plaies se trouvent autour de ta réserve de chakra.
Hikari: OK, autre chose ?
Karya: Oui, il faut que tu apprennes à te contrôler, je te l'ai déjà dit mais voilà c'est rentrée par une oreille et ressortit aussitot de l'autre. Donc on va bosser sur çà le temps de ta convalescence, pas besoin de chakra pour çà, ok ?
Hikari: Mais ... heu ... je croyais que je devais me reposer ?
Karya: Oui mais çà ne gènera pas ta convalescence ma petite Hikari ( lui sourit)
Hikari: Bon d'accord, comment vas-t-on procéder ?
Karya: Je vais tout faire pour te faire perdre ton sang-froid, et toi, tu devras rester calme, çà marche ?
Hikari: Heuuuuu ... Karya ... c'est cruelle çà ?
Karya: Oui mais c'est la seule façon.
Hikari avait un regard pas rassurée du tout.
Karya: On y va. Ton taijutsu est complètement nul !
Hikari ne dit rien.
Karya: Kasuma m'a dit que niveau physique, il préférait Alinéa !
Hikari: QUOI ???? (voulut se redresser d'un coup, mais Karya lui arriva dessus à vive vitesse et l'empêcha de bouger)
Karya: Hikari, qu'est-ce que je t'ai dit ?
Hikari souffla un bon coup, respira par petite bouffée
Karya attendit qu'elle reprise un rythme normale et reprit: Ton père détestait ta mère c'est pour çà qu'il voulait la faire sortir de vos vies !
Hikari devint rouge de rage aussi sec et tacha de repousser Karya
Karya: STOP HIKARI!!! Tu ne fais aucun effort là !!!
Hikari se calma à nouveau
Karya: Tu es une petite fille gaté, qui veux tout avoir, qui pique des crises de colères, qui panique, qui a chauffé Orkhal, du coup il t'a violé...
Hikari souffla puis reprit une inspiration à chaque fois que Karya était méchant avec elle.
Karya: Ta mère t'as abandonnée, juste après ta naissance et ne voyait que par ton frère ... Kasuma a été voir les filles au bain chauds du village ...
Hikari s'efforça d'envoyer sa colère en fond d'elle, mais commençait à souffrir de tous ses propos.
Karya: Ok çà va aller pour cette fois, on reprendra dans 5 voir 6h, maintenant repose-toi, et sache que tout ce que je viens de dire n'est que pure invention, ok ?
Hikari: ok (et se mise à pleurer pour faire partir la colère)

Kasuma arriva dans la chambre et découvrit Hikari complètement en larmes et effondrée. Kasuma alla vers elle
Kasuma: Hikari que se passe-t-il?
Hikari: Rien Kasu ... rien ... (et se remise à pleurer)
Karya: Laisses-là pleurer faut que sa colère s'évacue
Kasuma: Sa colère comment ça, sa colère?
Karya: Disons que j'ai fais travailler Hikari sur son sang-froid et sa maitrise de sa colère. Bon je vous laisse, je reviens dans 5h et on recommence Hikari, en attendant, essaye de dormir, reposes-toi et n'oublies pas, rien n'était vrai ! Kasuma fait bien gaffe à ce qu'elle ne s'assoit ou se lève sous aucun prétexte. (il disparut aussitot)
Kasuma: C'est bizarre mais j'ai la sensation de ne pas aimer ses méthodes
Hikari: Tout ce que je veux c'est être dans tes bras afin d'oublier tout ce qu'il a dit (essuya ses larmes qui se remisent à couler aussi sec)
Kasuma la prit dans ses bras de manière à ce qu'elle reste allongée.
Kasuma: Je ne sais pas ce qu'il a pu te dire mais je peux te dire que je n'apprécie pas du tout
Hikari: Çà fait des mois qu'il essaye de me le faire comprendre mais j'en fais qu'à ma tête comme toujours, et aujourd'hui il a vu comment faire, donc il s'en est servit, c'est pas grave, je dois vite oublier çà, aller droit devant et surtout bien me rappeler que tout çà, était faux. Regarde, je pleure un peu moins déjà ... (en effet, on ne voyait plus que quelques larmes encore coulées sur son beau visage)
Kasuma essuya les larmes restantes avec son pouce
Kasuma: Aller ne t'en fait pas, oublies tout ça, je suis là maintenant, tu ne crains plus rien !
Hikari se calma très vite grâce à Kasuma: Kasu ? Merci d'être-là pour moi, et je voulais te dire que je t'aimais beaucoup (elle l'embrasse) Tout çà m'a beaucoup fatiguée je dois avouer, je vais tacher de m'endormir.

Hikari s'endormit très rapidement

_________________
Dark Princess

Histoire d’un jour

De fil en aiguille, la vie s’écoule comme un long fleuve tranquille et la mort n’est qu’un passage pour une nouvelle vie. Alors n’ayez pas peur de mourir et réjouissez-vous de cette nouvelle vie qui vous attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://age-des-dieux.4umer.com/index.htm.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'histoire de Kasuma et d'Hikari (thème Naruto)   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire de Kasuma et d'Hikari (thème Naruto)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [A LIRE] Histoire de la taverne + Tuto d'upload.
» HISTOIRE DE LUMUMBA
» Revue "Les dessous de l'Histoire" (Jacquier)
» la peinture hyper réaliste Histoire de l'Art
» Histoire de Rivombrosa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Au coin du Feu-
Sauter vers: