AccueilPortailCalendrierRechercherMembresGroupesFAQS'enregistrerConnexion
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Nos Partenaires
Passion du jeu, le magasin "ouf" où tu peux même jouer dedans !!!
Love ve sas:
 100% électrique, 100% plaisir, Zéro émission
forum gratuit Annuaire des forums

Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 L'histoire de Kasuma et d'Hikari (thème Naruto)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Tatiana Alesky
Webmaster
Webmaster
avatar

Nombre de messages : 619
Age : 40
Localisation : La taverne des joueurs
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: L'histoire de Kasuma et d'Hikari (thème Naruto)   Jeu 15 Sep - 13:23

Durant son sommeil Hikari repensa à son rêve qu'elle avait fait sur sa mère. Puis se mit en tête qu'elle allait suivre le rêve afin de changer tout çà dans son village, dès qu'elle en aura la force. Puis repartit dans ses songes paisiblement. Kasuma restait là, assit sur le bord du lit, perdu dans ses pensées. Au bout de 2h, Hikari se réveilla, et posa une main sur le bas du dos de Kasuma.

Kasuma: Ha tu es réveillé?
Hikari: Oui à l'instant Kasu.
Kasuma regarda Hikari: C'est parfait, à ce train-là, tu auras récupéré ton chakra dans peu de temps
Hikari: Heu pourquoi tu dis çà ?
Kasuma: Haha n'oublies pas que je peux voir ton chakra
Hikari: Parce qu'il en est où actuellement ?
Kasuma: La moitié environ de ta réserve habituel
Kasuma: Si tu continues à ce rythme, et avec du repos et du calme, ta réserve de chakra sera à son max d'ici un jour, voir deux au pire.

Alinéa rentra dans la chambre, en ayant frappé à la porte juste avant.
Alinéa: Alors Kasuma ? Où en est Hikari dans son évolution du chakra ?
Kasuma: Elle en est à la moitié environ, finalement la plante à du aider un tout petit peu, pas de la manière voulut mais le résultat est là !
Alinéa: C'est pas possible qu'elle récupère si vite, pourtant j'ai neutralisé le reste de la plante en elle ! Où alors la plante a eut un autre effet sur Hikari, vu qu'elle la faisait sortir au fur et à mesure, du coup, çà aurait augmenter sa capacité de régénération de chakra, serait-ce aussi pour toujours ? Je te promet qu'il lui restait quasiment plus grand chose après son opération que je lui ai faite aujourd'hui.
Kasuma: Peut-être mais elle récupère vite, c'est une femme ninja ne l'oublie pas
Alinéa: Écoutes, je la connais, d'habitude, elle ne se remet pas si vite, çà à même tendance à m'inquiéter ... J'espère que j'ai rien fait de mal qui pourrait un jour lui créer des problèmes ... Je vais vérifier alors si ce que je lui ai fait, tiens car je ne penserais vraiment pas que sa réserve de chakra se remplirait si vite (elle posa ses mains sur le ventre d'Hikari)
Hikari: Mais oh, je suis là hein ? Non mais ! (dit-elle tout en restant calme et sereine)
Kasuma: Ha mais on sait que tu es là, miss
Alinéa: Hikari ? Je dois renforcer encore autour de ta réserve, car vu la vitesse, j'ai bien peur que ce que j'ai fait lâche, je repasserai le faire toutes les deux heures. La dernière fois, je t'avais endormit car çà aurait été trop douloureux, là c'est juste à renforcer, mais actuellement, je ne peux pas te dire si çà fera mal. Donc tiens-toi prête et surtout laisse-moi faire quoiqu'il arrive, ok ?
Hikari regarda Kasuma puis Alinéa: Vas-y, je suis prête. (elle n'eut aucune crainte dans sa voix)
Kasuma prit la main d'Hikari
Alinéa commença: Si tu vois que çà fait trop mal ou quoique se soit, tu me le dis Hikari (elle lui fit signe de la tête pour dire oui) Je consolide, çà va toujours ? (elle lui fit le même signe, peu de temps après Hikari commença à grimacer mais ne dit toujours rien, mais alinéa ne pouvait voir vu qu'elle était concentrée dans sa technique)
Kasuma: Aller tiens bon Hikari, c'est presque fini
Alinéa: Ah t'as mal ? Allez tiens bon et surtout ne bouge pas, j'ai bientôt finit, tiens encore deux petites minutes stp.
Hikari resta tranquille et ne dit rien, mais continua de grimacer
Kasuma: Et voila c'est fini
Alinéa: Oui en effet, je te félicite Hikari pour ton courage. Et si tu as trop mal faut pas hésiter à me le dire, je te donnerais un médicament pour te soulager, y a pas de honte à en demander, sache-le. Sinon Kasuma ? As-tu regardé comment je faisais ?
Kasuma: Heu oui
Alinéa: Si je te demande çà, c'est qu'il faut le faire toutes les deux heures, sans faute, or j'ai d'autres patients à voir en dehors du village. Donc la prochaine fois, j'aimerais que tu le fasses vu que je serais encore au village, et si tu te débrouilles bien, je pourrais aller voir mes patients extérieur, et tu me remplaceras. Qu'en penses-tu ?
Kasuma: Attend une minute, je ne sais pas si je serai capable de le faire moi aussi
Alinéa: C'est pour çà que je serais avec toi dans deux heures et je superviserais, si là tu te débrouilles comme un chef, tu le feras les prochaines fois si je ne suis toujours pas là.

Hikari écouta leur discussion, mais son visage tirait encore légèrement en grimace, mais se tue afin de suivre.
Kasuma: C'est surtout à Hikari de choisir, c'est elle la patiente après tout
Hikari: Ben, c'est à dire que là-dessus, je sais pas quoi dire, si tu veux apprendre des techniques médicales Kasu, tu peux, j'ai confiance en vous deux, de plus la première fois Alinéa sera avec toi, après c'est sur qu'elle a pas tord si tu y arrives, çà la soulagera un peu et çà lui permettra de faire toutes ses visites.
Alinéa: Kasuma ? Sache que ce n'est pas beaucoup plus dur que de stopper une hémorragie interne tu sais ! Surtout que là, le plus dur est fait, faut juste renforcer toutes les deux heures, vu que çà réserve se remplit de chakra.
Kasuma: Bon ba c'est d'accord alors
Alinéa: Ok, bon Hikari avoues, je le vois bien tu as mal ... je dois avoir de quoi te calmer dans mon sac (regarda et sortit deux seringues) Bon j'en ai, par contre je vais te faire deux injections du coup, celle que je te faisais habituellement, plus celle où il y a de l'anti-douleur, çà agira vite tu verras. (elle revint vers Hikari et lui fit les deux injections, qui ne disait pas un mot, et continuait de se laisser faire, elle détourna juste la tête pour pas voir les seringues) Bon je vous laisse à dans 2h. Ah Hikari ? Ta mamie ne pourra pas passer avant ce soir te voir. Et comme ton père sera pas là elle dormira dans la chambre d'à côté.
Hikari fut un peu triste: D'accord, tant pis çà patientera, je voulais lui demander quelque chose.
Kasuma: Je peux faire le messager si tu veux?
Hikari: Non laisse, je voulais lui parler de mon rêve que j'ai fait quand j'étais dans la prairie.
Kasuma: Ok dac, c'est comme tu veux
Hikari: De toute façon, je pense avoir comprit ce que je devais faire, je ne sais pas encore comment faudra que je fasse, mais je vais bien trouver la solution.
Kasuma: Que dois-tu faire?
Hikari: Si j'ai bien comprit, je dois faire en sorte de changer la vie dans le village en forçant mon père à ouvrir les yeux, et que cette fois, il prenne les bonnes décisions, et qu'il faut qu'il fasse aussi avec l'avis des villageois. Je dois aussi lui faire comprendre et accepter que ma maman et mon frère avait très bien le droit d'avoir un lieu où les villageois pourraient s'y recueillir. Je dois faire en sorte de rapprocher à tout prix ma grand-mère de mon père afin que la famille se réunisse à nouveau.
Kasuma: Changer ton père hein? Ce n'est pas pour te démotiver mais ça ne sera pas facile
Hikari: Certes mais j'ai confiance, je peux y arriver, d'une déjà, parce que je suis sa fille donc il m'écoutera déjà plus facilement que si c'était juste le chef du village pour moi.
Kasuma s'assit sur le lit et croisa ses bras: Et bien je souhaite de tout cœur que tu réussisses (il tourna sa tête vers elle avec un grand sourire) Mais tu sais Hikari, changer ses parents est loin d'être facile, je ne
dis pas que c'est impossible mais ça demande du temps et beaucoup
d'énergie

Hikari: Kasu ? Dès que j'aurais l'autorisation de marcher, je voudrais que tu m'amènes à la prison et que tu n'interfères pas sauf si tu remarques que Orkhal peut me faire du mal. J'ai un truc que j'aimerais essayer d'accomplir déjà, de plus j'aimerai que mon père n'est plus envie de se venger sur lui. Mais tout çà doit d'abord passer par Orkhal.
Kasuma: Ne me dit pas que tu vas encore essayer de comprendre pourquoi il a fait ça?
Hikari: Oui et non, je m'explique, si je veux pouvoir tacher soit de lui pardonner, soit de ne plus avoir envie de sa mort. Car vouloir sa mort, çà ne sert à rien, d'une, je ne me sentirais pas mieux, et de deux j'aurais l'impression que je ne vaux pas mieux que lui.
Kasuma essaya de comprendre: Oula, çà devient trop compliqué pour moi là
Hikari: Kasu j'ai essayé de t'expliquer mon nindo, ben ceci fait partit de la voix à suivre pour poursuivre le chemin de mon nindo
Kasuma se gratta la tête: Bon ba ok, si tu le dis, je jouerais les gardes du corps mais je dois t'avouer que je n'aime pas trop ton idée d'aller voir Orkhal
Hikari: Pourquoi çà ?
Kasuma: Il t'a fait tellement de mal, et puis il est imprévisible, qui sait ce qui peut se passer avec lui. (le regard de kasuma redevint vide , comme dans la petite vallée)
Hikari: Kasuma ? Crois-tu qu'on peut trouver une technique qui aide les gens à enlever leur rancœur, leur haine, leur colère afin qu'il soit mieux apaisé ? Ou si ce n'est pas une technique, un sage qui les ramène à la raison, penses-tu qu'il soit possible qu'un tel Être existe ? Car tu vois, si il n'existe pas, je veux devenir cette personne-là, c'est ce que je t'expliquais quand je te parlais de mon nindo. Car si il n'y a pas de haine, de colère et tout ... les gens seront du coup plus protéger.
Kasuma: Malheureusement, le monde des ninja est remplit de haine et de colère, et puis se sont des sentiments humains.
Hikari: Oui les ressentir, je suis d'accord, mais moi je parle de savoir se maitriser, et ne pas appliquer le dictons "œil pour œil, dent pour dent", si tu vois ce que je veux dire.
Kasuma: Ça serait un peu comme forcer tout le monde à adopter le même point de vue
Hikari: Comment çà ? Je ne parle pas de point de vue, juste savoir se maitriser avant de regretter son geste, c'est de çà que je veux parler ... et çà, çà serait les forcer à faire ce que je veux ? (dit-elle d'un air triste) Car non, ce n'est pas mon but ...
Kasuma se leva: Contrôler sa colère, maitriser sa haine, tout ça est un parcours que nous même devons faire (il se dirigea vers la fenêtre et l'ouvrit) Mais apporter du bonheur, de la joie, de la tendresse, çà on peut le transmettre à quelqu'un
Hikari écouta attentivement Kasuma: Continue Kasuma, vas jusqu'au bout stp
Kasuma: Et bien souviens-toi de mon état quand je suis arrivé au village, tu as su me montrer le bon chemin, le chemin qui m'a ramener sur le Kasuma d'autrefois (il la regarda avec un grand sourire)
Hikari: Donc je l'ai déjà en moi, si je comprends bien, même si je ne sais pas trop comment j'ai fais (dit-elle tout en souriant et devint complètement rouge)
Kasuma: Tu sais, on ne peut pas toujours tout expliquer, il faut garder une touche de mystère, la vie ne serait pas drôle si on savait tout sur tout.
Hikari: Oui je veux bien te croire

Hikari: Kasuma ? Si tu veux sortir prendre l'air ou quoique se soit tu peux le faire, tu sais ? Je te promets de ne point bougé de mon lit, ni de m'assoir. Car tu m'avais dit que tu voulais continuer ton entrainement, non ?
Kasuma: Ho ça c'est fait ne t'inquiètes pas
Hikari: Ah bon ? Ok ben j'ai rien dit alors, mais je ne voudrais pas que tu te sentes obligé de rester enfermés ici avec moi
Kasuma: Ho ça ne me dérange pas
Hikari: T'es sur ? Car j'ai l'impression en ce moment de passer mon temps en convalescence ... mais ne t'inquiètes pas, je l'ai enfin accepté.
Kasuma: J'ai remarqué et c'est une bonne chose
Hikari: Kasuma ? Je m'excuse mais je vais surement me rendormir, je me sens de nouveau fatiguée.
Kasuma: Vas-y ne te gène pas pour moi
Hikari: Mais si tu veux en profiter pour sortir fait-le, je ne t'en voudrais pas tu sais, d'accord ?
Kasuma: Je sais pas encore, on verra

Hikari voulut se mettre sur le coté, mais vu que c'était un chouilla trop tôt, elle resta donc sur le dos, et finit par s'endormir assez rapidement.

_________________
Dark Princess

Histoire d’un jour

De fil en aiguille, la vie s’écoule comme un long fleuve tranquille et la mort n’est qu’un passage pour une nouvelle vie. Alors n’ayez pas peur de mourir et réjouissez-vous de cette nouvelle vie qui vous attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://age-des-dieux.4umer.com/index.htm.net
Tatiana Alesky
Webmaster
Webmaster
avatar

Nombre de messages : 619
Age : 40
Localisation : La taverne des joueurs
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: L'histoire de Kasuma et d'Hikari (thème Naruto)   Jeu 15 Sep - 13:27

Quelqu'un sonna à la porte de la maison d'Hikari, les gardes s'en occupèrent. Un garde frappa à la porte de la chambre d'Hikari. Hikari ne répondit pas car elle dormait. Kasuma alla ouvrir.

Le garde: Kasuma, une famille aimerait parler à Hikari, ils attendent à la porte d'entrée.
Kasuma: Et bien c'est qu'elle se repose là
Le garde: Ok, je leur dit de repasser quand ?
Kasuma: Alors ça, je n'en sais rien pour le moment, il s'agit de quelle famille?
Le garde: Une famille venant d'un autre village, ils aimeraient la remercier en personne, pour avoir fait arrêter le coupable et surtout avoir retrouver le corps de leur fille.
Kasuma: Ha c'est pour çà, je vais aller leur parler dans ce cas là
Le garde: Ah bon d'accord.

Kasuma descendit voir la famille en question. Une fois en bas, il vit les parents et une petite fille âgé de 7/8 ans à leur côté.

Le père: Bonjour, nous sommes la famille Hijunawa du village du Lac de glace.
Kasuma: Bonjour, je suis Kasuma Hyuga du village caché de Konoha. Je vous pris de m'excuser mais Hikari n'ai malheureusement pas disponible pour le moment mais je peux lui transmettre un message si vous voulez?
Le Père: Nous aimerions la voir personnellement, car nous avons apprit qu'elle avait été empoisonnée or qu'elle était sur les traces à la recherche des filles disparues, nous aurions aimé, lui faire part de notre reconnaissance éternelle pour tout ce qu'elle a fait pour notre fille. Pourrions-nous passer plus tard, par exemple ?
Kasuma: Et bien le problème, c'est qu'elle n'a toujours pas entièrement récupéré et elle ne peut recevoir de visite pour le moment. Mais j'y pense, pourquoi ne pas rester jusqu'à la fête du village, elle doit faire une représentation, et vous pourriez lui parler à ce moment-là?
Le père: Très bien faisons comme çà, alors. J'espère qu'elle va vite aller mieux, nous prierons pour son rétablissement rapide.
Kasuma: Elle le sera croyez moi
La petite fille se cachait derrière sa mère un peu effrayée.
Le père: Merci pour nous avoir reçut Kasuma San, nous vous laissons (salua Kasuma, fit 3 pas en arrière puis fit demi-tour et s'en allèrent)
Kasuma alla rejoindre Hikari dans sa chambre. Elle se réveilla d'un coup, et se redressa aussi sec comme un automatisme. .
Kasuma: Et bien alors ! On t'a dit de ne pas te relever !
Hikari: Pardon (elle se remise en position couché)
Hikari: Dit, comme je ne puis bougée, j'aimerai qu'on parle de la fête de l'été, sais-tu où çà en est pour les lampions sur le lac ? Je ne sais plus si j'ai eu le temps de le dire à quelqu'un d'autre que toi ?
Kasuma: Alors ça, me demande pas à moi, j'ai déjà du mal à me souvenir de ce que l'on a mangé à midi hahaha ! Mais ne te tracasses pas, tu vois ta grand-mère ce soir après tout, tu auras tout le loisir de parler avec elle de tout ça
Hikari: D'accord, mais bon j'aimerai m'occuper un peu cette fois, est-ce que tu crois que je pourrais lire un livre ? Vu qu'apparemment je n'ai plus à parler de la fête héhéhéhé
Kasuma: Ha si tu peux
Hikari: Oui mais je n'ai pas de livre sous la main ...
Kasuma: Et moi non plus ... il doit bien y en avoir dans cette maison, ils sont où?
Hikari: Mon père s'est séparé de tous les livres car c'est ma mère qui lisait ... donc non j'en ai vu dans aucune pièce...
Kasuma: Ho aller, tous ninja de haut niveau possède des livres cachés. Je le sais bien, j'ai trouvé la planque de mon père
Hikari: Ah ? Ben écoutes, tu seras peut-être plus facilement chercher que moi. Attends Kasuma, j'ai peut-être une idée (elle resta toujours allongée mais se mit à méditer, essayant de se rappeler de la maison quand elle était jeune et lorsque sa mère était encore en vie. Au bout de quelques minutes, elle ouvrit les yeux) Kasuma, dis-moi combien y a de porte dans le couloir stp ?
Kasuma: 4
Hikari: Ok, donc il manque une porte qui était pas loin des escaliers.
Kasuma: Une porte?
Hikari: Oui, apparemment elle avait une pièce à elle dans cet étage, c'était une cinquième porte, qui était à coté des escaliers
Kasuma activa ses byakugan et regarda tout autour d'eux
Kasuma: Je vois ... soit la pièce en question a été détruite, soit elle est entouré d'un sceau qui m'empêche de la voir
Hikari: Hummm, je ne pense pas que mon père l'ait détruite, il aimait trop ma mère pour rien avoir garder d'elle. Mais le sceau c'est possible après tout.
Kasuma: Ta mère était une femme ninja non? Elle devait-être en mesure de cacher cette pièce à la vue de ton père. Je vais tenter quelque chose (il ferma les yeux et se concentra encore plus) Là, il y a un chakra que je ne connais pas.
Hikari: Ah bon ? Donc çà serait là ou çà serait le sceau ?
Kasuma: C'est possible mais le chakra est très faible et de plus ce n'est pas situé à l'étage mais dans le jardin, près d'un rocher
Hikari: Ah ! Je me serais gouré ? Possible, j'étais si jeune aussi, ou alors la pièce en question a bien été détruite.... Dans le jardin tu dis ? Et dire que je ne peux pas encore bouger de là (dit-elle d'une voix triste) Bon ben écoute, on verra çà quand j'aurais le droit de me lever, çà sera mieux car j'aimerai voir çà de mes propres yeux. Kasuma ? Pourrais-tu aller à la bibliothèque vite fait et me ramener un livre ? Tu choisis celui que tu veux.
Kasuma: Non je crois que tes souvenirs était bon. Ta mère était un ninja médical après tout, il est logique qu'elle possédait un laboratoire secret, les femmes peuvent-être cachotière par moment hahaha ! Bon aller, je vais te chercher un livre, je vais te trouver le meilleur livre qui soit
Hikari lui sourit: Bien je t'attendrais s'en bouger, promis.
Kasuma: Mais j'espère bien (il ouvrit la fenêtre et sortit par là)
Hikari se dit (par la pensée): " Il faut que j'arrive à me maitriser même pendant mes rêves, c'est vrai que c'était cruelle la technique de Karya, mais je ne puis lui donner tord, il a vraiment raison, dire que là encore je me suis assise car j'étais prise dans mon rêve et du coup, j'ai désobéis sans le vouloir ... C'est décidé, j'accepte les conditions de Karya et je changerais çà à jamais ... Je ne veux plus être aussi pathétique qu'avant, aller de l'avant et savoir me maitriser afin de pouvoir montrer l'exemple et rendre heureux tous ceux que je rencontrerai au cours de ma vie."

Kasuma arriva à la bibliothèque et se dirigea directement à l'accueil
Kasuma: Bonjour heu madame ....
Yakaku : Yakaku et c'est mademoiselle Yakaku jeune homme !
Kasuma: Et bien mademoiselle Yakaku, je suis à la recherche d'un livre, mais un livre plutôt rare va-t-on dire
Yakaku : A cet heure ci? Vous vous foutez de moi, je ne peux pas vous aider, je devrais déjà être fermé d'ailleurs
Kasuma: S'il vous plait, je vous demande juste de jeter un œil dans vos registres pour savoir si vous avez un exemplaire de l'un des livres de Jiraya-sama
Yakaku : N'insistez pas, je vous dit, non c'est non ! (elle commença à rassembler ses affaires et se dirigea vers la sortie)
Kasuma: Bon ba si c'est comme ça, il va falloir que le seigneur Shuhanyuki se déplace lui-même, lui qui m'envoyait chercher ce livre pour le faire lire à sa fille qui est en convalescence ... mais bon tant pis ! (il se dirigea lui aussi vers la sortie)
Yakaku : Le seigneur Shuhanyuki??? Mais il fallait le dire tout de suite, jeune homme, voyons, je suis là pour vous aider vous les jeunes, vous avez raison de faire lire dame Hikari, çà lui fera le plus grand bien (se dirigea à pas de course vers son bureau) Alors quel livre cherchez-vous mon jeune ami?
Kasuma pensa en lui même: " Y a des veilles peaux à Konoha mais des comme ça, elle est pire que celles des bains chaud" (puis parla à voix haute) Je cherche un roman, le courage ultime, l'histoire d'un ninja, j'en possédais un exemplaire mais j'ai dû le laisser à Konoha
Yakaku : Konoha, holala, sans doute le village caché que je préfère, mais je vois à vos yeux, non, ne me dite pas que ... un Hyuga, j'ai l'honneur de recevoir un Hyuga dans mon humble établissement, vous auriez dû le dire tout de suite jeune maitre, je n'aurai pas fait tant de manière. Pardonnez-moi pour tout à l'heure, je ne savais pas qui vous étiez, jamais je n'aurais oser si j'avais su ......
Kasuma la coupa: On pourrait peut-être en revenir à mon livre non?
Yakaku : Ha oui bien sur, jeune maitre (elle regarda dans ses registres) Alors voyons voir, savez-vous qui a écrit ce livre?
Kasuma: Jiraya
Yakaku : Jiraya-sama, LE jiraya-sama, l'un des trois sannin de Konoha, sans doute le plus grand ninja que la terre est porté
Kasuma: Oui oui c'est ça, Jiraya
Yakaku : Ha le voilà, vous avez de la chance, je n'en possède qu'un seul exemplaire (se dirigea vers les allées de la bibliothèque) Maitre Jiraya est beau, et c'est un très grand ninja, ce livre n'a jamais vraiment marché (elle le prit dans une rangée et le tendit à Kasuma) Le voici jeune maitre, j'espère que dame Hikari appréciera ce livre, il est tout a fait admirable, en même temps c'est normal, vu son auteur
Kasuma: Ha bon, vous avez préféré quel moment?
Yakaku : Et bien c'est à dire que je ne l'ai jamais lu personnellement mais on ne m'en a rapporté que du bien et puis vous savez à mon âge, la vue baisse, j'ai du mal à lire
Kasuma prit le livre: Bon et bien, je vous remercie et je vous souhaite une bonne soirée (il partit pour retrouver Hikari dans sa chambre en passant par la fenêtre, sa grand-mère était déjà-là, accompagné d'Alinéa)

Hikari était entrain de leur parler des lampions pour la fête quand il arriva.
Alinéa et Lucynda regardèrent Kasuma en faisant un signe de la tête disant non .
Kasuma: Si Alinéa est là, ça doit-être l'heure du truc avec le chakra
Hikari regarda Kasuma d'un drôle d'air comme-ci elle voulait pas qu'Alinéa s'en rappelle. Et elle continua sa discussion sur l'explication des lampions pour la fête.
Lucynda: Ma petite fille c'est un peu tard pour demander ce genre de choses
Hikari: C'est vrai ? Zut ! Je voulais en parler avant mais je crois que j'ai oublié, ok tant pis, et pour la robe çà en est où ?
Lucynda: Elle sera prête à temps demain soir on devrait faire l'essayage.
Hikari: Cool (et sourit)
Alinéa: Bon allez Hikari il va être temps, Kasuma déjà dis-moi où en est çà réserve de chakra ?
Kasuma: Au 3/4 à peu près
Alinéa: Ah oui ? Punaise tu récupères vachement vite, dans 2h çà devrait-être donc remplit, mais faudra faire encore 4 séances en comptant celle-là pour consolider la zone.
Hikari: Autant ??? (elle remarqua qu'elle s'énervait, et se reprise) Pardon ... Ah ? Bon d'accord ...
Alinéa: Bon Hikari même consigne que tout à l'heure, tu ne bouges sous aucun prétexte, jusqu'à ce que nous ayons terminé. Kasuma ? Mets-toi de l'autre coté du lit, et suis mes gestes et mes directives, ok ?
Kasuma se mit en position et écouta attentivement Alinéa
Alinéa: Pour toi çà sera bien plus facile car tu peux te servir de tes byakugan, si t'es pas sur de toi. (elle posa ses mains au-dessus du ventre d'Hikari) Tu dois les poser en fait là où il y a sa réserve de chakra, si tu veux visualiser. Ensuite, tu visualises les parois qui contournent la réserve de chakra, puis tu mets ton chakra dans ta paume afin de le faire pénétrer dans le ventre d'Hikari. A partir de là, tu visualises que ton chakra va faire une barrière cellulaire dans toute cette zone afin de la consolider pour quand elle voudra utiliser son chakra, ses parois ne soient pas rebrûlées lors de son malaxage de chakra. As-tu comprit ce que tu dois faire ?
Kasuma: Oui ça à l'air plus facile que je le pensais
Alinéa: Je vais laisser mes mains afin de vérifier comment tu te débrouilles. En effet, oui c'est pas si dur que çà, surtout pour toi, çà devrait te facilité la tache plus facilement.
Kasuma plaça ses mains au dessus du ventre d'Hikari et commença à malaxer son chakra
Hikari sourit à Kasuma, afin de lui prouver qu'elle avait confiance en lui.
Kasuma injecta son chakra et suivit les instructions d'Alinéa à la lettre
Alinéa: Tu t'en sors très bien Kasuma continue, voilà Hikari, on commence donc tu bouges plus !
Au début, Hikari continua de sourire mais peu à peu son sourire fit place à une grimace.
Alinéa la rassura: Allez courage Hikari, Kasuma a déjà fait la moitié, donc courage, tiens le coup ! Continue Kasuma, ne t'occupes pas d'Hikari.
Kasuma continua, il se concentrait tellement pour bien faire, qu'il ne remarqua pas les douleurs d'Hikari
Hikari fit de plus en plus la grimace, Alinéa continua de lui dire de tenir le coup jusqu'à ce qu'il arrête.
Alinéa: Très bien kasuma, allez tu y es presque.
Kasuma: Voila c'est finit
Hikari souffla un bon coup, mais resta sans parler, continua à grimacer puis elle s'efforça de sourire à Kasuma: Tu vois Kasuma, tu y es arrivé, bravo (il sentit à sa voix qu'elle avait mal)
Alinéa: Bon Kasuma, cette fois, faut que tu lui fasses ses deux injections, celle-ci doit-être faite dans la cuisse, et celle-là tu lui fais au niveau du ventre, après la seule chose à éviter c'est de viser une veine, c'est tout. (tendit à Kasuma les deux seringues)
Kasuma: Ok dac (il prit les seringues) Alors je pique où? Ici?
Alinéa: Oui c'est çà et ne confond pas les seringues quand tu referas çà.
Kasuma: Il suffit que tu marques dessus et ça ira
Alinéa: Ok je vais le faire
Kasuma: Ça a été Hikari au fait?
Hikari: Oui çà va ne t'inquiètes pas (elle lui sourit, mais ferma les yeux peu de temps après) Laisses-moi juste 5 à 10 minutes pour récupérer un peu stp Kasu.
Kasuma: Ok dac, je t'ai trouvé un livre au fait
Hikari garda les yeux fermés: Ah super, je regarderai çà dans 5 minutes si tu veux bien.
Alinéa profita de cette instant pour changer les perfs, et tout, et prépara tout ce que Kasuma aurait besoin durant son absence. Au bout de 10 minutes, elle eut finit tous les préparatifs.
Alinéa: Voilà Kasuma, je t'ai tout préparé, les seringues, les perfs, et tout ce que tu auras encore besoin, car je ne sais pas du tout combien de temps je partirais, j'irais le plus vite que possible, ne t'inquiètes pas. Retiens bien que c'est à faire toutes les 2h, j'essayerais d'être là dans 4h mais possible que je mette 6h. Çà ira ? As-tu des questions avant que je parte ?
Kasuma: Non ça ira, ne t'inquiètes pas
Alinéa: Ok je file, bon courage à tous les trois, surtout à vous deux les amoureux.
Hikari rouvrit les yeux: Donc Kasu tu me disais que tu m'avais trouvé un livre ?
Lucynda: Je vais préparer ma chambre d'à coté pour cette nuit, je repasserai dans 1h, et je vous apporterais à manger.
Hikari: D'accord mamie
Kasuma tendit le livre à Hikari: Tiens, le voila, je pense qu'il devrait te plaire
Hikari le prit et regarda le titre: Ah j'aime bien le titre déjà, çà à l'air assez passionnant à lire, je crois que tu as su me trouver de quoi rester au lit mon amour. Penches-toi que je puisse te faire un baiser
Kasuma se pencha et l'embrassa
Hikari: Çà ne te déranges pas si je le lis de suite ?
Kasuma: Ha non du tout, vas-y, ne te gène pas. Je l'ai déjà lu de toute manière
Hikari: Ok (elle se plongea dans le livre)

Au bout d'une trentaine de minutes Karya, pénétra dans la chambre comme à son habitude, et la fumée se dissipa aussitôt : Alors, çà se passe bien ?
Kasuma: Plutôt oui, comme tu vois, on n'est plongé en pleine lecture
Karya: Oui je vois çà, mais bon Hikari va falloir stoppé pour ton entrainement.
Hikari: Déjà ? ... (ne fut pas très enthousiaste par cette idée là)
Karya: Kasuma, doit-elle toujours rester en position couché ?
Kasuma: Heu oui il me semble
Karya: Ok (il prit le livre des mains d'Hikari) Bon on stoppe la lecture mademoiselle ! Kasuma ? Veuillez sortir, svp, je vais prendre le relais, merci.
Hikari fut un peu dégoutée qu'il lui prenne le livre des mains comme çà, et n'avait vraiment pas très envie de faire son entraiment.
Kasuma: Je ne sais pas si c'est vraiment très sage de l'entrainer, surtout à cette heure-là, et vu son état de la dernière fois
Karya: Que veux-tu dire par à cette heure-là ? Et vu son état de la dernière fois ?
Kasuma: Il est tard et elle pleurait la dernière fois, et en plus sa grand mère arrive dans une demi-heure apporter le repas
Karya: Qu'elle pleure, çà je m'en fou un peu, je fais çà pour son bien et elle le sait bien, mais si sa mamie passe dans une trentaine de minutes, je repousse l'entrainement d'une heure et demi. (rendit le livre à Hikari)
Kasuma: Mais là , il sera encore plus tard
Karya: Tu veux quoi ? Que je repousse jusqu'à demain matin 8h ? C'est çà ?
Kasuma: Ça serait le plus sage non? Et en plus sa réserve de chakra sera de retour à la normal
Karya: Elle n'a pas besoin de sa réserve de chakra pour cet entrainement-là déjà. Je suis pas vraiment d'accord de le remettre à demain, mais comme Shuhanyuki est pas là, pour trancher et qu'en plus tu es son aide-soignant remplaçant et qu'Alinéa est partit, je vais accepter malgré tout.
Hikari: Kasuma ? T'es sur que c'est mieux d'attendre demain ? Non parce que je dois le faire cet entrainement, même si je n'aime pas çà, j'ai pas le choix si je veux pouvoir me maitriser et me contrôler ! Je me souviens dans quel état, j'étais mais c'est pour mon bien qu'il fait çà, peu importe si je trouve çà trop méchant
Kasuma: Mais tu y arrives déjà à te contrôler et comment ça méchant? Et puis c'est quoi cet entrainement au final?
Karya: Cet entrainement permet à Hikari d'apprendre à garder son sang-froid, son calme, même dans les pires moments afin qu'elle apprenne à se contrôler et se maitriser. Pour ne plus faire de crise de colère par exemple.
Hikari: Non Kasuma, j'ai encore du mal à me contrôler, disons plutôt que c'est pas facile de supporter cet entrainement, mais c'est la seule solution, donc tant pis, je l'accepte.
Kasuma: Et bien à moi, il ne me plait pas cet entrainement, quoi que Karya fasse
Karya: Peut-être mais sache qu'en cas d'absence de son père, c'est à moi de lui inculquer son entrainement. Et çà peu importe si çà te plait ou pas.
Hikari ne put s'empêcher de se redresser: Stop ! On se calme les garçons ! AIEEEEEEEEEE ! (se recoucha)
Lucynda entra aussitôt dans la chambre en entendant sa petite fille crier: Que se passe-t-il ici ?
Kasuma: Rien grand-mère, juste un quiproquo avec Karya
Lucynda: Bon première chose Kasuma, vérifie que tout va bien sur Hikari stp, ensuite Karya, tu vas laisser nos deux tourtereaux manger tranquillement, après pour votre petit soucis entre vous, je vous demanderais de bien faire çà plus tard et pas devant ma petite fille, suis-je bien clair ?
Kasuma: Tout va bien chez Hikari
Lucynda: Bon je reviens dans 5 minute, avec vos plateaux, Karya sort avec moi.
Hikari: Kasuma, qu'est-ce qui se passe ?
Kasuma: Souviens-toi de la dernière fois, tu étais en pleure après ce fameux entrainement ! Un maitre doit donner le sourire à son élève et pas le faire pleurer
Hikari: Mais Kasuma, je ne m'attendais pas à ce qu'il fasse ce qu'il l'a fait, çà été très dur donc j'ai éclaté en sanglot mais à force de le faire, çà ne m'arrivera plus Kasu, tu sais ? Et puis c'est pas tout à fait mon sensei en plus, mon vrai sensei c'est mon père. Karya est dur mais il a de bon résultat avec ses élèves.
Kasuma: Je ne remet pas ses capacités, ce sont ses méthodes qui me gène
Hikari: Çà fait plusieurs mois, qu'il me le dit et essaye de me l'apprendre, mais il arrivait à rien avec moi, donc il a changé de tactique, et je dois dire que même si elle est cruelle, avec celle-là à force de le faire, c'est sur j'y arriverai.
Kasuma: Ça n'empêche que je ne suis pas d'accord et mon maitre aurait été d'accord avec moi et puis il consiste à quoi cet entrainement d'abord?
Hikari: Heu comment expliquer çà, il fait tout pour me faire perdre mon sang-froid, et moi je dois le garder, voilà ce que c'est.
Kasuma: Et il fait comment? Il t'insulte? Te provoque?
Hikari: La première phrase qu'il m'a sortit c'était celle que tu avais dit sur mon taijutsu, après il a poussé encore plus loin vu que je ne répondais pas, bref énormément de provocation, comme raconter des mensonges sur ma famille, sur toi et j'en passe ...
Kasuma s'assit sur le bord du lit, croisa les bras et soupira: Ça n'empêche que je n'aime pas ses méthodes, elles sont barbare et dépasser
Hikari: Mais toi comment aurais-tu procédé alors ?

Au même moment la grand-mère entra et posa les plateaux repas: J'espère que tu pourras légèrement t'assoir afin que tu puisses manger un peu quand même ma petite fille ! Pour Hikari c'est le plateau de droite. Allez je vous laisse, je repasserai quand Kasuma devra refaire tes soins Hikari afin de t'encourager. Bon appétit tous les deux. (puis elle sortit)
Kasuma: Aller, passons, essaye de t'assoir déjà
Hikari: Ok (elle prit une inspiration pour s'assoir puis souffla afin de relâcher les muscles) Voilà.
Kasuma: Aller mangeons
Hikari: oui (elle mangea doucement)

Au bout d'un certain temps, elle s'arrêta de manger: Kasu j'ai plus faim et j'aimerai me rallonger stp. Tu dois recommencer dans combien de temps ? Savoir si j'ai le temps de dormir avant ?
Kasuma: Avant quoi?
Hikari: Ben tu sais le soin à faire toutes les deux heures
Kasuma: Ha oui et c'est dans heu dans combien de temps?
Lucynda à travers la porte: Dans 30 à 40 minutes Kasuma tu dois lui faire
Hikari: Mamie, enfin ! Çà se fait pas !
Lucynda: C'est pas ce que tu crois ma fille, je veille afin que Karya ne revienne pas pour le moment, après je sais qu'il ira se coucher et donc tu seras tranquille, Kasuma veux-tu un minuteur ?
Kasuma: Mais non ça ira mais merci quand même grand-mère
Hikari: Kasuma ? Et si je dormais et que tu fasses les soins pendant que je dorme ? Si çà me réveille tant pis, ou alors tu me réveilles à chaque fois avant.
Kasuma: C'est à peine dans 30 minute, on peut bien attendre un peu et puis si je le fais pendant que tu dors, tu risques d'être surprise par la douleur et du coup de t'affoler sans le vouloir
Hikari: Pas faux, ok je vais lire un peu alors.
Au bout d'environ 30 minute, Kasuma: Bon je crois qu'il est temps maintenant
Hikari ferma le livre, le posa sur le chevet: D'accord on y va après je dormirais pour deux heures.
Hikari: Allez quand tu veux Kasuma, je suis prête (elle lui sourit)
Kasuma posa ses mains sur le ventre d'Hikari et commença
Hikari fit de nouveau quelques grimaces au bout d'un certain temps, mais supportait mieux la douleur qu'avant.
Kasuma: Aller courage, j'ai presque terminé
Hikari: Ok kasu, je tiendrais
Au bout de quelques minutes, Kasuma: Et voilà, c'est terminé ! Plus qu'à faire les injections et ça sera terminé. Du moins pour deux heures
Hikari: Bon ben c'est une bonne chose, ok, ben fais-les Kasu

Kasuma fit les injections rapidement pour éviter à Hikari de se sentir mal à l'aise
Kasuma: Bon aller maintenant dodo
Hikari: Oui, je vais vite m'endormir (attendit que Kasuma s'approcha d'elle pour l'embrasser puis ferma les yeux , et s'endormit très vite)

_________________
Dark Princess

Histoire d’un jour

De fil en aiguille, la vie s’écoule comme un long fleuve tranquille et la mort n’est qu’un passage pour une nouvelle vie. Alors n’ayez pas peur de mourir et réjouissez-vous de cette nouvelle vie qui vous attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://age-des-dieux.4umer.com/index.htm.net
Tatiana Alesky
Webmaster
Webmaster
avatar

Nombre de messages : 619
Age : 40
Localisation : La taverne des joueurs
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: L'histoire de Kasuma et d'Hikari (thème Naruto)   Jeu 15 Sep - 13:30

Lucynda arriva peu après: Ah mince ! J'arrive trop tard à ce que je vois. Kasuma ? Veux-tu te reposer un peu car faire ce que tu dois faire toutes les deux heures çà va te fatiguer.
Kasuma: Ho non ça va, ça ne consomme pas beaucoup de chakra de faire ça
Lucynda: Oui mais tu ne te reposes pas, et tu as besoin de dormir un peu, tu sais, sinon tu ne tiendras pas le coup surtout qu'à mon avis demain Hikari aura le droit de marcher un peu et de sortir, donc si tu n'es pas en état de l'accompagnée, que fera-t-elle ?
Kasuma: Je suis un ninja grand-mère, je peux tenir ne vous inquiétez pas, et puis, je lui dois bien ça après tout
Lucynda ne comprit pas bien la phrase de Kasuma, mais préféra ne pas lui poser de question: Comme tu le veux mon jeune garçon, toi seul peux connaitre tes limites après tout.
Lucynda se dirigea vers Hikari, l'embrassa puis alla vers Kasuma: Bon je te souhaite bon courage pour cette nuit, je vais aller me coucher car demain je dois vérifier que tout sera prêt pour la fête de l'été. (elle l'embrassa à son tour et sortit de la chambre)
Kasuma s'approcha de la table de chevet d'Hikari, et regarda le livre qu'il prit en main. Il se souvint du moment où on le lui avait offert, ce souvenir lui donna le sourire. Au bout de deux heures, Kasuma réveilla Hikari afin de répéter l'opération, cela continua toutes les deux heures jusqu'au lendemain matin

Alinéa arriva à bout de souffle vers les 6h du matin: Bonjour Kasuma ... alors ... comment ... çà c'est ... passé ?
Kasuma: Très bien passé, hein Hikari?
Hikari regarda Alinéa: Oui, il a suivit tout tes conseils Alinéa, il sait très bien débrouillé.
Kasuma: Oui et d'ailleurs son chakra est de nouveau à son max. Elle ne doit plus avoir besoin de tous ces fils !
Alinéa: Ok je vais la libérer, mais avant je voudrais votre parole à tout les deux, quand Hikari malaxera son chakra, il faudra bien vérifier que la parois qui entourent son chakra reste bien en place, donc à la moindre douleur Hikari tu stoppe, et toi Kasuma, tu regardes l'évolution avec tes byakugan et si elle ne peut stopper, tu devras le lui stopper. Est-ce que j'ai bien votre parole à tous les deux ?
Kasuma: Mais oui, ne t'en fait pas, tout se passera bien
Alinéa s'approcha de la jeune fille: Hikari tu as été très courageuse, jusque-là et je te félicite, mais je refuse de t'infliger plus de souffrance ... pardonnes-moi ... ( Elle lui fit une caresse sur le visage, et envoya du chakra au niveau d'une des tempes d'Hikari. Elle tomba aussitôt inconsciente, Alinéa reposa doucement la tête d'Hikari sur le lit)
Kasuma: Il est vrai que retirer la sonde fait mal, c'est mieux ainsi et puis elle se reposera de cette nuit comme çà
Alinéa: Oui en effet ! Tiens Kasuma, apportes-moi ma mallette stp
Kasuma: Tout de suite

Au moment où Kasuma apporta la mallette et la donna à Alinéa. Alinéa fit croire de prendre la mallette, mais elle lui toucha un des points sensibles, en lui mettant du chakra dedans afin de faire évanouir Kasuma.
Kasuma: Mais que ......(il s'écroula à terre)
Alinéa ramassa Kasuma juste avant qu'il ne tombe au sol, et le coucha à coté d'Hikari, puis elle libéra Hikari de tout ses fils, afin qu'elle puisse enfin bouger. Elle appela Lucynda qui accourut peu après.

Alinéa dit: Lucynda, je vais les faire dormir durant 5/6h, je voudrais que tu veilles sur eux durant ce temps. Ils sont têtus l'un comme l'autre et ne voudront jamais se reposer, c'était la seule solution.(Elle leur fit à tous les deux une petite injection. Et sortit de la chambre).
Lucynda, recouvrit les deux amoureux, et s'assied sur le fauteuil en face du lit.

Environ 5 heures plus tard, Kasuma se réveilla en sursaut
Kasuma: Ho ma pauvre tête
Lucynda: Hey Kasuma, doucement, ne te relèves pas comme çà. (elle s'approcha de lui et lui fit signe de se recoucher) Tu peux rester éveiller mais pas te lever de suite, attends au moins une trentaine de minute stp
Kasuma: Mais, ha cette traitresse d'Alinéa, elle me revaudra ça
Lucynda: Kasuma arrête ta rancœur, stp, là tu laisses ta colère t'aveugler ... Alinéa n'est pas une traitresse, elle te connait bien, elle voulait que tous les deux vous dormiez 5 à 6H afin de ne pas être trop fatigués, car elle se douterait que ni l'un ni l'autre aurait voulut se reposer. Elle sait ce que c'est de s'occuper d'un patient toutes les deux heures, c'est éprouvant, et du coup on est bien fatigué car on ne peut dormir correctement. Elle a fait çà pour ton bien, ne lui en veux pas et accepte sa décision, stp. Tu es plus âgé qu'Hikari donc tu devrais être mieux placé qu'elle pour comprendre le geste d'Alinéa, non ?
Kasuma: Je la comprend mais quand même, utiliser de tel supercherie ... enfin bref, je vais mieux maintenant (il se leva du lit et s'étira)
Hikari se réveilla à ce moment-là: Heu je comprends pas là, il fait jour ?
Kasuma: Oui Alinéa nous a joué un joli petit tour, remarque c'est bien les méthodes des ninja médical
Hikari: Un petit tour ? Ah mamie t'es là ? Bonjour
Kasuma: Oui et d'ailleurs je crois que tu peux marcher maintenant, mais vas-y doucement au début d'accord? (il se mit à coté d'Hikari et l'aida à se mettre debout)
Hikari se mit debout, mais sa tête se mit à tourner, et elle avait du mal à ressentir ses jambes: Kasuma ! Ça tourne trop vite ! Et puis je sens pas mes jambes ...
Lucynda se dirigea vers Hikari: Attendez, je vais vous aider ! Kasuma ? Je crois qu'on devrait d'abord frictionner ses jambes avant, afin qu'elle puisse les ressentir, çà sera plus facile pour elle de se remettre à marcher, qu'en penses-tu ?
Kasuma: Pas besoin, elle n'est pas resté plusieurs semaines au lit non plus et vu les coups de pied qu'elle m'a donné cette nuit, elle les sent ses jambes
Hikari regarda Kasuma d'un drôle d'air: Des coups de pieds ? Quel coup de pieds ?
Lucynda: Ok, alors allez Hikari obéit à Kasuma.
Hikari se mit debout mais sentit un certain vertige: Mais pourquoi hier j'arrivais à marcher dans la clairière, et là c'est bien plus dur ?
Kasuma: Tu es restée longtemps allongée, mais t'inquiètes pas, ça va pas durer
Hikari: D'accord, alors continuons ... serait-il possible de descendre dans le jardin ?
Kasuma: Tu veux y aller maintenant?
Hikari: Juste aller dans le jardin et y rester pour y manger, j'ai faim, c'est idiot non ? (et éclata de rire) Mais avant, j'aimerai faire quelque chose que je n'ai pas eu le droit de faire depuis bien longtemps, héhéhéhé !
Kasuma: Faire quoi?
Hikari: Allez aux TOILETTES !!!! (elle éclata de nouveau de rire) hahahaha !
Kasuma: Quoi tu veux faire ça dans le jardin mais c'est dégouttant haha
Hikari donna une petite tape derrière la tête de Kasuma: Mais non ! Imbécile ! Regarde on a pas encore descendu les escaliers et c'est juste ici ! Ahahahahaha
Kasuma: Ha vous les femmes vous passez votre temps aux toilettes
Hikari: Attends çà fait plusieurs jours que j'ai pas eu le droit d'y aller ! MERDE QUOI ! Donc ne dis pas n'importe quoi Kasuma menfin !
Kasuma: Tu avais la sonde
Hikari: Hikari: Je sais bien que j'avais cette foutu sonde pardi ! Et alors, j'y suis pas aller depuis plusieurs jours et tu oses dire que nous le sexe féminin passons notre vie à aller aux toilettes, tu abuses ! Non mais ! Et toi mamie ne m'aide surtout pas naméhooo !
Lucynda: Tu vois pas que Kasuma te cherche ? Et toi tu cours dedans, comme toujours !
Kasuma: Hahaha, ça marche à tous les coups en effet !

Hikari ne tenu plus et fonça aux toilettes
Au bout de 5 minutes, elle sortit: Kasuma, tu abuses, hein franchement ? (mais elle ne put s'empêcher de lui sourire)
Kasuma: Qu'est-ce que j'ai encore fait moi?
Hikari regarda droit dans les yeux Kasuma: Kasu ? Regardes-moi, stp ! Et maintenant avoues que c'est plus fort que toi et que tu aimes me chercher afin de me faire tomber dans le panneaux, vu que je cours toujours dedans, et tu aimes çà donc tu le refais dès que tu en as l'occasion, pas vrai ? (lui fit un grand sourire avec des yeux amoureux, et pleins de sagesse)
Kasuma: Qui ça moi? Mais je n'oserai jamais voyons ! Hahaha !
Hikari: Moué, ben je te crois pas mon cher et tendre héhéhéhé, allez descendons, je voudrais respirer un peu d'air frais héhéhéhé Mamie ? Tu manges avec nous, stp ?
Lucynda: Pas de soucis, je file le préparer car Kasuma sera se débrouiller seul maintenant, tu as l'air d'aller déjà mieux, vu ta façon de marcher.
Kasuma: On va être obliger de l'attacher sinon elle va courir encore partout ^^
Hikari: Rooo Kasu ! Hihihihi ! Allez on y va, vient ! (elle le tira par le bras et l'emmena au jardin)

Une fois en bas, elle fit une petite prise à Kasuma afin de le faire tomber dans l'herbe et se coucha sur lui: Ah çà fait du bien, d'être enfin sur toi ! Héhéhéhé !
Kasuma: Je ne me suis jamais mit sur toi pendant que tu dormais !
Hikari: Je le sais bien, mais moi, j'avais très envie de venir sur toi, mais je n'avais pas le droit de bouger, alors j'en profite tout simplement !
Kasuma: Il est un peu tôt pour ce genre de chose, tu ne crois pas et puis ta grand-mère ne va pas tarder
Hikari: De quoi tu parles ? On fait rien de mal, là ! J'avais juste envie d'être sur toi ... A quoi tu pensais Kasu ?
Kasuma: Je dirai plutôt à quoi toi, tu pensais jeune fille hahaha
Hikari: Moi ? (elle embrassa Kasuma) Rien ! Rien du tout ! (se redressa et releva Kasuma)
Kasuma: Menteuse ! Ha voilà ta grand mère, mangeons et partons à la recherche de la cachette de ta maman
Hikari: Ok
Lucynda: Allez les jeunes, venez mangé !
Hikari: On arrive mamie !

Ils se mirent tous les trois à table, et discutèrent de chose et d'autres durant le repas.
Kasuma: Dite grand-mère, votre fille vous parlait de ses activités?
Lucynda: Heu ... çà lui arrivait pourquoi ?
Kasuma: Vous aurait-elle parlé d'une sorte de labo ou quelque chose du genre caché dans ce jardin?
Lucynda: Quoi ? Alors là non pas du tout. Elle me parlait de ses travaux sur la reconnaissance des plantes, et ce dont les plantes sont capables de nous apporter surtout. Elle menait aussi beaucoup de recherche sur des nouveaux médicaments qui par la suite, une fois testé et dosé, envoyait les médicaments avec la notice pour les refaire à une femme médecin, d'un de nos pays alliés, mais je n'ai jamais su de qui elle parlait.
Kasuma: Donc elle étudiait les plantes, logique que ça soit dans le jardin alors
Lucynda: Oui c'est çà, elle étudiait les plantes afin qu'elle n'est plus aucun secret pour elle, puis quand elle faisait de grande découverte, elle envoyait une partie de ses recherches à cette femme. Mais j'en sais pas plus. La plupart des livres et de ses objets qui étaient dans la salle qui appartenait à ma fille situé dans la maison, a été transféré chez moi, avant que le père d'Hikari ne détruise tout.
Kasuma: Sauf qu'il ne s'agissait que d'une salle, je suis persuadé qu'elle avait un labo également et qui se trouve dans ce jardin.
Lucynda: Un labo ? Et ici ? Mais il n'y a rien pourtant
Hikari se leva et se dirigea vers Kasuma: Bon laissons ma mamie tranquille Kasuma stp, elle a surement pas mal de choses à faire vu que la fête est ce soir. Merci Mamie pour ce bon repas. Kasuma vient on va se balader dans le jardin.
Lucynda: Ah oui ! c'est vrai, oui en effet je dois filer, Hikari tu feras la vaisselle stp, je file ! A plus tard mes enfants !
Kasuma: Tu es toujours partante pour trouver le labo?
Hikari: Oui mais ne mêle pas ma grand-mère là dedans stp.
Kasuma: Je pensais que çà pourrait l'intéresser également
Hikari: Peut-être mais je ne veux pas. Pas pour le moment.
Kasuma: Ok dac
Hikari: Donc tu disais près du rocher ?
Kasuma: Oui c'est ça, ta mère possédait les même yeux que toi?
Hikari: Je ne sais pas du tout. Pourquoi ?
Kasuma: C'est possible que l'on ne peut voir l'entrée qu'avec ses yeux, un interrupteur ou un truc du genre
Hikari: Mais Kasuma ? Mon père l'aurait déjà vu dans ces cas-là ?
Kasuma: Pourquoi regarderait-il avec ces yeux là, dans son propre jardin et sur ce rocher en particulier? Les meilleurs cachettes sont celle que l'on a sous les yeux
Hikari: Ok (elle déclencha son Shiryokuyuki) Je voix un sceau sur le rocher.(elle s'en approcha et posa sa main sur le sceau, à ce moment-là le rocher se poussa)
Kasuma: Le sceau ne doit réagir qu'au chakra de ta mère, voila pourquoi ça n'a rien fait quand j'ai touché le rocher
Hikari: Ok bon ben entrons

Ils s'enfoncèrent tous les deux dans le passage jusqu'à tomber sur une pièce remplit de bocaux, de plantes, de notes, il y avait également un système d'irrigation.
Kasuma: Ha ba le voila le labo
Hikari: Çà me fait tout drôle d'être ici ...

Elle regarda partout afin d'essayer de comprendre ce que faisait sa mère ici. Puis elle trouva un journal, il racontait toute la vie de sa mère, et à la fin du journal, il y avait deux feuilles pliées, une adressé à Hikari et l'autre adressé à Shuhanyuki. Elle garda le livre en main et continua de fouiller un peu.
Kasuma: Tu trouves quelque chose?
Hikari: J'ai trouvé son journal et deux feuilles, une pour moi et l'autre pour mon père.
Kasuma: Tu ne comptes pas la lire?
Hikari: Ben si, mais je préfère la lire auprès d'elle si tu le permets bien sur ?
Kasuma: Ha mais tu fais ce que tu veux
Hikari: De toute façon, je finirai de lire ton livre avant de lire le journal de ma maman (fit un grand sourire) car ton livre me plait beaucoup. Bon sortons, on pourra toujours revenir plus tard.

Une fois sortit, ils se dirigèrent au fond du village vers la petite cascade, et ils tombèrent sur Karya
Karya: Et bien mademoiselle çà fait un moment que je vous cherche, on devait faire l'entrainement ce matin de bonheur, mais vous dormiez encore et votre mamie m'avait dit que dès que vous seriez lever, vous viendriez me voir, du coup je vous ai cherché.
Hikari: Ah ? Ben désolée j'ai dû oublié Karya
Karya: Alors maintenant venez avec moi !
Hikari: Karya ? stp, laisses-moi juste une heure, stp
Karya: Vous allez pas me faire le même coup qu'hier soir, çà suffit maintenant ! (dit-il sur un ton sec et percutant)
Kasuma se plaça entre les deux: Elle vous a dit d'attendre. Dans une heure, elle sera là, je vous le promet !
Karya: Ok mais elle a intérêt d'être-là à l'heure ... (partit en leur tournant le dos)
Hikari: Merci Kasuma
Kasuma: C'est bizarre mais je pensais qu'il allait râler un peu plus
Hikari: Il fera comme d'habitude, il sera encore bien plus dur avec moi tout à l'heure, il faisait pareil quand je refusais de venir et que je demandais à mon père de me lâcher un peu, du coup Karya ne disait rien à mon père, par contre il m'en faisant beaucoup baver lors de l'entrainement quand on est que tout les deux... Pas grave, j'ai l'habitude ...
Kasuma: Décidément, j'aime vraiment pas ses méthodes
Hikari: Tu sais Kasuma, quand mon père a voulut que ce soit Karya, j'ai été contre, puis après quand j'ai vu ses méthodes. J'ai dit à mon père que je voulais personne d'autre que mon père pour m'entrainer, car c'était la dernière personne qui me restait, du coup il a accepté. Et Karya n'est pas officiellement mon sensei. Juste quand mon père n'a pas le temps, je dois suivre sans conditions Karya et lui obéir, c'était l'accord que mon père avait passé avec moi. Donc j'ai pas le choix, car je ne reviens jamais sur ma parole.
Kasuma: Ouai ba moi, je pense toujours la même chose
Hikari: Moi aussi je n'aime pas ses méthodes, mais je ne peux pas revenir sur ma parole, du coup je suis coincée.
Kasuma: Bon allons-y
Hikari: Oui, mais bon si tu as une idée, sait-on jamais, donnes-là moi, on essayera.
Kasuma: Alors-la, je n'ai pas d'idée pour le moment
Hikari: Je me doute Kasuma, allez filons vite, j'ai hâte de lire la lettre !

_________________
Dark Princess

Histoire d’un jour

De fil en aiguille, la vie s’écoule comme un long fleuve tranquille et la mort n’est qu’un passage pour une nouvelle vie. Alors n’ayez pas peur de mourir et réjouissez-vous de cette nouvelle vie qui vous attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://age-des-dieux.4umer.com/index.htm.net
Tatiana Alesky
Webmaster
Webmaster
avatar

Nombre de messages : 619
Age : 40
Localisation : La taverne des joueurs
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: L'histoire de Kasuma et d'Hikari (thème Naruto)   Jeu 15 Sep - 13:32

Une fois arrivée, dans la clairière Hikari s'installa, près de la tombe de sa mère, y posa une main et prit la lettre de l'autre main. Et commença sa lecture. Kasuma se tenait un peu à l'écart afin de laisser seul Hikari


Le contenue de la lettre.


"Ma fille, j'espérais qu'un jour tu trouves mon laboratoire secret, et que tu tombes sur cette lettre, je ne sais comment tu es, mais tu es surement jolie et pleine d'amour. Je ne sais pas si tu as hérité plus de mon caractère ou bien plus celui de ton père, j'aime à croire que c'est plutôt le mien. J'espère qu'à l'heure où tu lis cette lettre tu sais quelle voix tu prendras. Il faut que je te dise une chose, ne soit pas haineuse même envers ceux qui le sont envers toi, essayes plutôt de les comprendre et de voir si tu pourrais leur pardonner. Il faut savoir que la haine et la vengeance n'engage rien de bon, et si tu es comme moi et que tu veux changer le monde, il faut donner et offrir tout l'amour que l'on a aux autres, ainsi cela se répercutera. J'avais choisit d'être une femme ninja médicale afin de protéger et sauver des vies, c'est pour çà que je me suis mise à la recherche des secrets des plantes afin d'en tirer le meilleurs d'elles pour soigner les gens qui en avait besoin. Mais bon, peut importe la voix que tu prendras, je serais toujours derrière-toi. La vie de ninja n'est pas facile, parfois, elle est même cruelle, mais il faut avoir un sacré caractère pour résister à tout çà. Sache qu'entre ton père et moi, tu ne peux qu'avoir ce caractère, je crois en toi, soit valeureuse ma fille, et dans les moments les plus noirs trouve la force de sourire et toute la noirceur s'en ira. Je te souhaite une belle vie et que tu sois heureuse éternellement, ton sourire me faisait toujours craqué même quand je perdais espoir, et du coup je repoussais encore mes limites grâce à toi ma petite Hikari. Bon courage ma fille. Je t'aime." (la lettre fut signé Nikkou Hoto)


Durant sa lecture Hikari sourit tout du long de la lettre, la refermât, embrassa sa main et la déposa sur la tombe.

Hikari: Merci maman, merci beaucoup maman (elle avait un sourire radieu, avec une toute petite larme qui tachait de couler doucement)
Kasuma posa la main sur l'épaule d'Hikari, puis elle posa sa main pardessus celle de Kasuma. Elle se leva, se tourna vers Kasuma, et le serra dans ses bras.
Kasuma: Pleure si ça te fais du bien (il la serra dans ses bras)
Hikari: Non je suis heureuse, cette lettre me touche au plus au point, ma maman était pleine d'amour pour moi, çà me fait du bien, surtout après avoir entendu toutes les saletés que Karya m'avait dit sur elle. J'ai juste une petite larme, mais s'en est une de bonheur. Kasuma ? J'aime être dans tes bras, je m'y sens si bien. (puis elle l'embrassa)
Hikari regarda Kasuma: Bon il faut qu'on y aille sinon Karya va gueuler si j'arrive en retard, autant y être un peu en avance. Tu restes-là ? Où tu m'accompagnes jusqu'à la place ?
Kasuma: Je préfère rester-là, si ça ne t'ennuies pas, je n'ai pas trop envie de le voir
Hikari: D'accord (lui fit un bisou, son sourire disparut sur son visage et s'en alla en courant) A plus tard Kasuma !
Kasuma: On se reverra à la fête ce soir

Quand Hikari pénétra sur la place, Karya était assis sur le banc.
Karya: Bon allez perdons pas de temps, mademoiselle, suivez-moi. (il emmena Hikari dans le bureau de son père et lui montra la salle d'entrainement secrète)

Pendant ce temps, les villageois s'activèrent pour que tout soit prêt pour 19h00

Voici ce qui se déroula à la salle d'entrainement:
Karya: Bon allez asseyez-vous, on va commencer (il prit un ton sec et un regard sévère pour déjà désemparer Hikari)
Hikari ne dit rien.
Karya: Vous savez que vous êtes un poids pour votre père ? Vous l'empêchez de faire son boulot correctement !
Hikari jouait avec ses doigts
Karya: Est-ce que vous vous rendez compte que vous ne servez à rien ? Vous ne savez pas vous défendre seule, vous ne savez pas protéger le village, souvenez-vous quand les jeunes ont agressé des jeunes filles, ce n'est pas vous qui avez mit fin à çà, mais Kasuma !
Hikari: Mais ... (se calma aussitôt)
Karya: Et pour Orkhal, qui l'a empêché de vous tuer ? Encore Kasuma ! Qui dois vous soignez, vous protégez ? Toujours Kasuma !
Vous ne voyez donc pas que vous n'êtes rien, vous ne valez rien, et vous ne le méritez pas.

Hikari: ÇA SUFFIT !!!! Cela ne vous regarde pas Karya ! (vit les gros yeux de Karya et tacha de se reprendre)
Karya: Vous n'apportez que de la souffrance ! Vous apportez le malheur autour de vous !
Hikari s'énerva réellement, son chakra se mit à bouillir en elle, elle se retrouva juste derrière Karya, avec un kunai qu'elle lui mit près de sa gorge.
Karya: Houla mademoiselle, déjà on se calme ! Rappelez-vous ce n'est qu'un exercice ! Et joli la vitesse à laquelle vous vous êtes déplacé, je vous ai vraiment pas vu venir.
Hikari repensa à la lettre de sa mère, lâcha le kunai, et partit en courant. Elle courut très vite, que personne ne la vit et se cacha dans le laboratoire secret de sa mère.
Elle avait envie de pleurer mais ce retint, et tacha de respirer tranquillement afin de se calmer.

Karya sortit du bureau très vite, et se mit à la recherche d'Hikari, il ne la vit nulle part. Il demanda de l'aide à Alinéa, Lucynda ... Puis elles lui dirent de demander à Kasuma de l'aider aussi. Karya se mit donc à la recherche de Kasuma qui se dirigeait vers le village. Karya aperçut Kasuma et courut vers lui.

Kasuma: Tiens voilà le maitre sadique, vous ne deviez pas torturer Hikari?
Karya: Kasuma ... je ne vous permets pas ...
Alinéa arriva aussi: Alors Karya ? Qu'as dit Kasuma ?
Karya ne répondit rien
Kasuma: Il se passe quoi Alinéa?
Alinéa: Il t'a rien dit ?
Kasuma: Mais j'ai rien dit sur quoi à la fin?
Alinéa: Non Kasuma, je te demande si Karya te l'as dit ? Je vois que non ! Apparemment Hikari s'est enfuite en courant.
Kasuma: Comment ça disparut? Que s'est-il passé?
Alinéa: Tiens oui Karya explique-nous au fait ?
Karya: Bon j'étais entrain de lui faire son entrainement dans le bureau du chef, puis à un moment Hikari avait l'air changé, et là elle est arrivée sans que je n'ai pu la voir sur moi. Elle pointait un kunai sur ma gorge, puis elle l'a laissé tomber par terre et s'est enfuite en courant, mais je n'ai jamais vu Hikari aussi rapide, du coup, même en lui courant après j'ai pas pu voir où elle était allé.
Kasuma: Ha ba voilà à quoi on arrive avec vos méthodes sadiques
Alinéa: QUOI ? Elle a utilisé du chakra ????? Mais qu'est-ce que t'as foutu ! Et de quoi tu parles Kasuma ?
Kasuma: Karya la force à garder son sang-froid en la provoquant, voila ce qu'il fait ! (il commença à s'énerver) Mon père a utilisé ce genre de méthode avec moi, et voilà le résultat, aujourd'hui je le déteste et j'ai tenté de le .....
Alinéa regarda Karya: Mais je comprends pas que veux dire Kasuma par la provocation ?
Karya se sentit gêner: Ben je lui ai dit, que c'était une nulle, qu'elle savait rien faire, que c'était un poids pour le village et son père, et je lui ai aussi dit qu'elle ne méritait pas Kasuma. Je lui ai fait rappelé tous ses échecs, par rapport aux jeunes filles qui se faisaient agresser, et que sans Kasuma, Orkhal l'aurait tué, bref que sans lui elle était rien...
Alinéa lui donna une baffe: Mais çà va pas non ???? Tu te rends pas compte tout ce qu'elle traverse en ce moment, elle avait pas besoin qu'on l'a maltraite comme çà ! Et çà dure depuis combien temps cette torture ?
Kasuma: Vous avez de la chance que mon maitre ne soit plus là, là vous aurez eu l'exemple d'un vrai maitre
Karya: C'était la 2e fois, la 1ere fois j'ai dit que sa mère n'avait jamais voulut d'elle, que son père détestait sa mère, et qu'en plus tout ce qui c'est passé entre ses parents c'était de sa faute, j'ai dit quelques trucs disant que Kasuma préférait une autre fille ... mais la 2e fois pas plus Alinéa
Alinéa lui foutu une autre baffe: Kasuma, je suis très inquiète faut retrouver Hikari et vite.
Kasuma commença à bouillir
Alinéa: Et toi Karya, je m'occuperais de ton cas plus tard, soit en certain !!!!
Kasuma ne répondit rien et fixait le sol
Alinéa prit Kasuma part la main: Ne restons pas ici Kasuma et occupons-nous d'Hikari c'est le plus important.
Kasuma se laissa entrainer par Alinéa. Karya ne croisa pas son regard mais remarqua que ces byakugan étaient activé
Alinéa: Kasuma as-tu une idée pour la retrouver ?
Kasuma: Je pense savoir où elle est, mais j'aurai besoin de sa grand-mère, va la chercher et rejoins-moi dans le jardin d'Hikari
Alinéa: Ok je vais chercher Lucynda

Elles arrivèrent quelques minutes après dans le jardin
Alinéa: Nous voilà Kasuma !
Kasuma: Dites-moi grand mère, vous savez malaxer le chakra?
Lucynda: Heuuu ... tu crois que je suis qui mon petit ?
Alinéa: Kasuma où veux-tu en venir ?
Kasuma: Injectez votre chakra dans ce rocher et vous verrez
Lucynda ne comprit pas grand chose, mais le fit: Mais rien ne se passa
Kasuma: Ha ba merde, et les yeux, vous avez les yeux?
Lucynda: Les yeux ? Tu parles de quoi ?
Kasuma: Ba les yeux comme Hikari avec l'espèce de flocon à la place de la pupille
Lucynda: Çà, non je les ai jamais eu mon petit.
Alinéa: Bon explique Kasuma, qu'est-ce qui se passe avec ce rocher ?
Kasuma: C'est l'entrée secrète du labo de la mère d'Hikari, il y a un sceau sur ce rocher. Hikari y a mit son chakra cet aprem et ça c'est ouvert, comme Lucynda est sa grand-mère, j'ai pensé que ça pourrait marcher aussi
Alinéa: Et toi tu ne vois pas le sceau c'est çà ?
Kasuma: Moi non, seul la vision des neiges peut le voir
Alinéa: Merde ! Je sais que son père devrait plus trop tarder à rentrer mais plus on attend, plus il y a de risque. Kasuma montre nous à peu près où Hikari avait posé sa main ?
Kasuma: Heu c'était ici à peu près
Alinéa: Bon Lucynda posez votre main ici et envoyez un maximum de votre chakra dans le rocher, même si vous n'êtes pas au bon endroit, peut-être que çà s'ouvrira quand même.
Lucynda obéit, elle envoya pas mal de chakra, puis elle entendit un petit bruit: Je dois en mettre bien plus, mais çà à fait du bruit. Je réessaye.

Au bout d'un certain temps, le rocher se mit enfin à bouger.
Kasuma: Ça va aller grand-mère?
Lucynda: T'occupes pas de moi, va vite voir si ma petite fille est là et qu'elle va bien
Kasuma: Ok (il courut à l'intérieur et arriva vite au labo où se trouvait Hikari)
Alinéa s'occupa de la grand mère durant ce temps-là: Çà va aller
Lucynda, juste beaucoup dépensé d'un coup, çà passera vite.
(elle aida
Lucynda et elles descendirent afin de rejoindre Kasuma)
Hikari était à moitié dans le coaltar. Puis elle sentit la présence de Kasuma: Kasu ? C'est toi ?
Kasuma: Oui je suis là, ta grand-mère et Alinéa aussi (il alla vers elle et la prit dans ces bras)
Hikari: C'était trop dur, j'y arrive pas ... j'ai faillit le tué en plus .... j'ai un peu mal aussi
Kasuma: Chut, calmes-toi, c'est finit maintenant ! Tu n'as pas à t'en vouloir pour ce que tu as fait
Hikari: Si je suis comme il l'a dit, car j'ai raté, et en plus j'ai faillit le ...
Kasuma: Tu as raté quoi, tu n'as rien raté du tout
Hikari: Mais j'ai pas su gardé mon sang-froid ... (fit une grimace)
Kasuma: Et alors, on ne peut pas toujours le garder, c'est humain tu sais
Alinéa et Lucynda virent enfin Kasuma et Hikari.
Alinéa: Comment va-t-elle kasuma ?
Kasuma: Elle va bien, elle est débousolée mais elle va bien
Alinéa: Repose-là par terre stp, je vais regarder de près
Kasuma: Elle n'a rien de physique, juste besoin de réconfort et de soutient
Alinéa s'approcha: Hikari ? As-tu mal au ventre ?
Hikari: Un tout petit peu, mais c'est léger Alinéa, mais me regarde pas, je ne le mérite pas stp, je suis pas douée.
Alinéa souleva la tête d'Hikari: Regardes-moi stp ! Tu es une fille courageuse, tu as vu beaucoup de souffrance, on t'en a fait pas mal aussi, mais tu arrivais toujours à te relever, ne penses pas çà ! Tu es une fille bien, et qui apporte le bonheur, rien qu'avec ton sourire, quand on te vois sourire, on a l'impression que tout ce qui nous a rendu triste, c'est déjà du passé. Allez fait moi un petit sourire ma belle ?
Hikari lui sourit enfin et Alinéa dit: Bon allez sortons d'ici, il faut que l'on te remette sur pied, car ce soir c'est le grand jour héhéhé
Alinéa reprit le bras de Lucynda: Allez, venez on rentre à la maison.
Kasuma: Allez, viens Hikari.

_________________
Dark Princess

Histoire d’un jour

De fil en aiguille, la vie s’écoule comme un long fleuve tranquille et la mort n’est qu’un passage pour une nouvelle vie. Alors n’ayez pas peur de mourir et réjouissez-vous de cette nouvelle vie qui vous attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://age-des-dieux.4umer.com/index.htm.net
Tatiana Alesky
Webmaster
Webmaster
avatar

Nombre de messages : 619
Age : 40
Localisation : La taverne des joueurs
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: L'histoire de Kasuma et d'Hikari (thème Naruto)   Jeu 15 Sep - 13:33

Ils arrivèrent dans la chambre d'Hikari, Alinéa fit asseoir Lucynda sur le fauteuil. Bon allez je vais regarder cette petite douleur quand même Hikari.
Kasuma: Laisse Alinéa
Alinéa: Pourquoi Kasuma ? Souviens-toi elle a utilisé du chakra et elle a une petite douleur ...
Kasuma: Sa douleur n'est pas dû à ça (il posa son index sur le front d'Hikari) Mademoiselle commence à stresser pour ce soir, je me trompe hahaha
Hikari: Non car je la ferais pas ...
Kasuma: Ho si tu la feras, même si je dois te trainer de force, ton truc avec les tambours est magnifique, les villageois méritent de le voir !
Lucynda: Alinéa va dans la chambre d'à coté, sa robe est prête, on va la lui montrer et elle va l'essayer.
Alinéa revint avec la robe.
Kasuma: Oua, tu vas être magnifique la-dedans
Lucynda se leva: Hikari stp essayes-là, j'aimerais voir si ce qu'on a fait est bien et te plait ?
Hikari: Mais ... mamie ...
Lucynda: Non Hikari, fais-le pour moi stp
Hikari se rapprocha de la robe et la prise: D'accord, je vais l'essayer (elle fila dans la salle de bain de sa chambre et revint au bout de 5 minutes) Qui pourrait m'aider à l'attacher ?
Kasuma: Moi moi moi
Hikari se mit à faire un grand sourire: Bon allez viens alors
Kasuma s'approcha et ferma la fermeture au niveau de son dos et lui glissa à l'oreille: Tu es radieuse la dedans
Hikari: Merci Kasu (et se mise à rougir)
Kasuma: Alors vous en pensez quoi les filles, elle est pas jolie notre Hikari, elle va faire un malheur ce soir, j'ai intérêt à surveiller les garçons, si je veux pas qu'on me la pique hahaha
Alinéa: Oui en effet, notre Hikari est vraiment splendide là-dedans ! Kasuma ? Un conseil, ne surveille pas que les garçons, héhéhéhé ! Car les filles vont toutes êtres jalouses d'elle aussi hihihihi !
Lucynda: Oh ma petite fille, comme tu es magnifique dans cette robe, çà me rappelle-moi dans ma jeunesse (fit un énorme sourire) Alors ma petite fille que décides-tu pour la représentation ?
Hikari n'eut pas envie de répondre, mais Alinéa ajouta: Peu importe Kasuma a dit qu'elle la ferait, moi je vais aller voir où en sont les villageois et leur donner un coup de main.
Hikari: Alinéa ? Avant que tu ne partes, j'aimerais que tu appelles Karya, j'ai à lui parler, stp !
Alinéa: Mais ... (elle vit la tête d'Hikari qui était bien décidé) Bien mademoiselle, je le ferais.

Pendant ce temps au village, les stands étaient presque finit d'être monter, la scène était entrain d'être décorée, et les villageois commencèrent à poser les décorations de fleurs dans tout le village. Ils se hâtèrent tous à la tâche. Certains posèrent des tambours rond avec un flocon de neige dessus, autour de la scène en forme d'arc de cercle. Les enfants t'en qu'à eux, devaient regrouper tous les lampions qui avaient été fabriqués dans le dos d'Hikari afin de lui en faire la surprise, c'était un geste de la part des villageois afin de la remercier pour tous ce qu'elle leur apportait. Pour eux, elle était leur soleil, le jour, et leur lune la nuit, afin qu'ils ne soient jamais dans l'obscurité. A un moment, Alinéa trouva Karya, et lui dit de monter voir Hikari dans sa chambre, d'un air mécontent. Karya Obéit et fila sur le champs.

(Retournons, maintenant auprès d'Hikari et de Kasuma, nos deux tourtereaux)
Kasuma: Tu es sur que tu veux lui parler tout de suite?
Hikari: Oui, même si j'ai pas très envie, mais je dois le faire.
Kasuma: Tu veux que je reste?
Hikari: Ben, la dernière fois tu m'as dit que tu voulais pas le voir, et j'ai pas envie de te forcer la main.
Lucynda: J'arrive pas à comprendre de quoi vous parlez les jeunes.
Kasuma: Rien grand-mère, ce n'est rien, venez, je vais vous amener à la fête
Lucynda: Mais la fête n'est pas commencée Kasuma, on en est qu'au préparation !
Kasuma: Ba justement, vous pourriez superviser un peu le tout, avec votre expérience et votre sagesse (il prit Lucynda par le bras et l'amena dehors)

Aussitot que Kasuma et Lucynda sortirent, Karya apparut dans la chambre.
Hikari: Bon Karya, d'une, j'aimerai m'excuser d'avoir mit le kunai sous ta gorge.
Karya: C'est pas grave Hikari, mais c'est la preuve que vous ne savez toujours pas vous contrôler, vous ferez mieux la prochaine-fois !
Hikari ne put s'empêcher de se mettre en colère: KARYA , je retire mes excuses du coup !!!! Comment çà tu veux malgré tout continuer cet entrainement ????
Karya: Je persiste car je veux que vous vous contrôliez, y a rien de plus !
Hikari: C'EST DE LA VRAI TORTURE CE QUE VOUS ME FAITES !!! VOUS PENSEZ QUE JE N'AI PAS ASSEZ SUBIT C'EST ÇA ?
Karya: Mais regardez dans quel état, vous vous mettez or que c'est juste un entrainement ! Vous vous laissez grandir par votre colère, un peu de retenu mademoiselle !
Hikari: ALORS LA ! VOUS ALLEZ TROP LOIN KARYA !!!! J'ai voulu vous pardonner, mais vous ne faites qu'empirer votre cas ! (prise par la colère, elle s'entoura de son chakra, son chakra bouillonnait en elle) TU VAS VOIR TOI SI JE SUIS FAIBLE !!!!!!
Hikari se dirigea sur lui avec une telle rapidité que Karya n'eut pas le temps de la voir venir encore une fois. Elle avait créé aussi l'épée de chakra qui était très illuminé et était à deux doigts de la faire pénétrer dans le cou de Karya.
Kasuma apparut à coté d'Hikari, sa main gauche tenait le bras d'Hikari ce qui arrêta la lame sur le champ et la désactiva, ses byakugan était aussi activés
Kasuma: Hikari contrôles-toi, je t'en pris, je ne t'ai apprit cette technique pour t'en servir contre tes alliés
Hikari: Mais ... mais ... il va trop loin !!!! (regarda Kasuma droit dans les yeux) Pardon Kasuma ... J'utiliserai alors une autre façon ! (elle activa ses Shiryokuyuki)
Karya fit 3 pas en arrière et voulut se mettre à disparaitre dans son nuage de fumée Mais Hikari se liquéfia en un éclair de seconde, et reprit forme au niveau de Karya l'empêchant de s'échapper, en le tenant par le col bac: TU NE PARTIRAS NULLE PART !!
Kasuma: HIKARI !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Hikari: Non, j'en ai marre ! Marre de toi Karya ! Je déteste ta façon de faire, je déteste ton comportement envers moi ! Et je sens en toi une envie de vengeance ou de la haine, je ne sais pas trop !!!
Kasuma: HIKARI STOP !!! La barrière est en train de céder
Hikari tourna la tête en direction de Kasuma: Quoi ?
Karya voulut en profiter pour s'échapper, mais Hikari le tenait toujours.
Kasuma saisit Hikari en l'enlassant par derrière: Calmes-toi, je t'en pris
Hikari lâcha Karya, désactiva sa vision des neiges.
Kasuma: Et toi Karya, il vaudrait mieux partir
Karya partit sur le champ. Hikari ne savait pas quoi dire, et ne put regarder Kasuma, elle se sentit honteuse.
Kasuma posa sa main sur le ventre d'Hikari: Surtout ne bouge pas, je vais consolider un peu la barrière
Hikari ne dit pas un mot, et ne bougea pas.
Kasuma: Voilà c'est finit et maintenant tu vas me dire ce qui c'est passé
Hikari: Ben je voulais m'excuser envers lui pour le kunai, puis je voulais lui dire que je le pardonnais d'avoir eu recours à un tel entrainement, et là, il a osé me dire que c'était la preuve que je ne me contrôlais pas et que je ferais mieux la prochaine fois qu'il me fera refaire cet entrainement... J'ai commencé à bouillir intérieurement, du coup je lui ai dit que je retirais mes excuses et je lui ai demandé pourquoi il persistait à vouloir me faire subir çà. Du coup, j'ai haussez le ton en lui disant que c'était une vrai torture, et il a persisté à me diminuer encore et encore ... Et là, je me suis mise dans l'état que tu as vu.
Kasuma la retourna pour qu'elle soit fasse à lui: C'est bon maintenant, c'est terminé, va rejoindre Alinéa, elle va surement avoir besoin d'aide, la fête approche
Hikari: Non, je veux rester avec toi stp
Kasuma: Non vas-y, et puis ça serait bien de t'entrainer un peu avec ta danse avant le grand final non ? Et emporte la robe avec toi.
Hikari: Pourquoi tu veux pas que je reste avec toi ? Je suis sur que tu veux faire quelques choses, et çà je ne le veux pas... Je sais que c'est toi qui a mit Orkhal dans l'état qu'il est actuellement, je refuse que tu fasses une erreur ... Tu sais Kasu, je ne suis pas si bête que çà ! Et puis j'aimerai te parler d'une chose.
Kasuma: Me parler de quoi? Et non ne t'inquiètes pas, je n'ai pas l'attention de me venger sur Karya
Hikari: Kasu ? J'ai remarqué quelques chose quand j'ai activé ma vision, je crois bien que Karya se comporte aussi vache avec moi, car c'est sa façon de se venger ou quelques chose dans le genre... je ne sais pas pourquoi mais j'ai ressentit de la vengeance ou de la haine en lui envers moi.
Kasuma: De la vengeance ou de la haine?
Hikari: Oui c'est ce que j'ai ressentit avec ma vision, faudra que je trouve pourquoi. Mais si ce n'est pas pour voir Karya, pourquoi tu veux pas que je sois avec toi ?
Kasuma: Parce que ça te changeras les idées et ça te détendras, aller file maintenant
Hikari: Mais ... et puis non je ne peux pas m'entrainer car les villageois, verrait à l'avance ce que je vais faire...
Kasuma: Tous les villageois sont occupés à la fête, de plus la scène est entourée de rideaux, aucune chance qu'ils te voient
Hikari: Ok je le ferrais, mais là je suis trop énervée encore pour m'entrainer, mais j'ai compris ce que tu veux dire, donc je vais aller faire un tour au bain chaud, en plus il y aura personne, vu que tout le monde est occupé. (Elle fit un bisou à Kasuma) Bon allez, j'y vais, de plus après avoir été si longtemps allongée çà me fera le plus grand bien !
Kasuma: Ça je confirme et puis qui sait, je viendrais peut-être te rejoindre un peu plus tard héhéhé !
Hikari tout en sortant: Pourquoi pas, surtout qu'il y aura peu d'autre occasion héhéhé, allez à plus tard Kasu !

_________________
Dark Princess

Histoire d’un jour

De fil en aiguille, la vie s’écoule comme un long fleuve tranquille et la mort n’est qu’un passage pour une nouvelle vie. Alors n’ayez pas peur de mourir et réjouissez-vous de cette nouvelle vie qui vous attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://age-des-dieux.4umer.com/index.htm.net
Tatiana Alesky
Webmaster
Webmaster
avatar

Nombre de messages : 619
Age : 40
Localisation : La taverne des joueurs
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: L'histoire de Kasuma et d'Hikari (thème Naruto)   Jeu 15 Sep - 13:37

Kasuma réfléchit et croisa les bras
Kasuma: Voyons voir, je voulais voir Karya mais en même temps, profiter du bain chaud avec Hikari, seul tous les deux là-dedans
Kasuma: Y aller ou ne pas y aller, c'est là, la vrai question
(il ferma les yeux) Ho et puis merde, j'irai voir Karya plus tard, Hikari me voilà hahaha !!!
Kasuma arriva au bain chaud, il ne vit personne, même à l'accueil
Kasuma: Y a personne, bon ba plus qu'à en profiter héhéhé (il se changea et fila au bain)
Hikari était près d'un rocher dans l'eau. Kasuma arriva en courant sans même une serviette sur lui et sauta en formant une boule avec son corps
Kasuma s'écria: Bombe humaine !!!!
Hikari tourna la tête pour regarder, et se fit éclabousser au même moment par le saut de Kasuma.
Hikari: Ahahahahaha (éclata de rire) Je vois que tu n'as pas changer ton entrée héhéhéhé
Kasuma: Hein de quoi?
Hikari: Ben ton entrée dans les bains chaud, mon tendre Kasu (tout en souriant)
Kasuma: Ba y a personne à part toi, j'en profite
Hikari: C'est pas faux, et j'ai eu vraiment raison de venir ici.
Kasuma se posa contre le rocher: Bon combien de temps avant le début?
Hikari: La fête commence à 19h, j'ai quitté ma chambre, il était 15h
Kasuma: Ha ba on n'a encore un peu de temps devant nous
Hikari: Tout a fait
Kasuma: Allez maintenant repos, la journée a été assez éprouvante comme ça
Hikari: Repos ? Que veux-tu dire ?
Kasuma: Ba se reposer quoi
Hikari: Tu veux que j'aille me couché c'est çà ?
Kasuma: Mais non se détendre, se relaxer
Hikari: Ah pardon
Au bout de quelque temps, Kasuma: dis-moi, tu as pensé à ce que tu allais faire quand tu recroiseras Karya?
Hikari fit une triste mine: Non, je ne sais pas du tout ce que je ferais ni ce quel sera ma réaction....
Kasuma: Tu verras bien à ce moment là de toute manière
Hikari: Mais que dois-je faire ? Quel serait la meilleur solution ?
Kasuma: Ça j'avoue ne pas le savoir, toi seul le sais
Hikari: Je sais pas du tout, et j'avoue que çà me fait peur
Kasuma: Alors écoute ton cœur
Hikari: Écoutez mon cœur sur çà ? Je pige pas !
Kasuma: Et bien écoute tes sentiments mais ne te laisse pas envahir par la colère, elle n'apporte que du mauvais crois-moi
Hikari: J'ai pas de sentiment envers Karya, et pourquoi j'en aurais ?
Kasuma: Tu as essayé de le tuer par deux fois quand même
Hikari: Ok, je le déteste, çà te va ? Surtout depuis, cet entrainement qu'on a commencé, y a quelques jours. Déjà la première fois, il était dur avec moi, et me faisait bien plus travailler que les autres ninja. Je le trouvais trop dur avec moi, du coup au bout de 5 jours d'entrainement avec lui, j'ai craqué et j'ai fait en sorte que mon père devienne mon sensei, mais j'avais une condition, d'accepter de faire des missions avec les autres ninja, plus accepter que de temps en temps Karya s'occupe de moi. Je crois qu'à force de me faire travailler plus que les autres, et toujours avec ce ton sec, çà m'a apprit à ne pas beaucoup l'aimer, je dois l'avouer. Mais maintenant, actuellement, je le déteste, je l'aime pas du tout !!!
Kasuma: Ha tu vois, tu t'énerves-là ! Prise en flagrant délie hahaha !!
Hikari ne dit rien et faisait une triste mine
Kasuma: Tu sais? Maitriser ses émotions n'ai pas une tâche facile, ça demande du temps ! Moi-même jai mis du temps et je m'emporte encore par moment, mais c'est humain après tout !
Hikari: Là, tu voulais tester mon sang froid alors ?
Kasuma: Ha non pas du tout
Hikari: Alors tu voulais juste me montrer que là, je m'énervais et que j'avais du mal à me maitriser ? (dit-elle d'une voix toute douce)
Kasuma: Mais pas du tout, je n'utilise pas les même méthodes que Karya moi ! haha ! (il s'approcha d'elle) Allez, ne fais cette tête-la ! Toi qui es si jolie
Hikari sourit à nouveau, et eut les joues rouges
Kasuma: Ho c'est mignon, elle rougit hahahaha !
Elle pencha la tête mais garda le sourire
Kasuma: Bon aller, il va être temps de se préparer, le temps de nous sécher que tu te changes et compagnie. Ha au fait, je pourrais faire quoi pendant la fête?
Hikari: Ben c'est la fête Kasu, tu fais tout ce que tu veux, y aura des stands, des petits jeux, jeux de tactique d'adulte aussi comme shogi, ou encore le jeu de go
Kasuma: Et moi ? Je peux faire quelque chose ou pas? Je veux dire dans l'organisation
Hikari: Ah çà, ben écoute tu peux faire ce que tu veux, tu aurais envie de t'occuper de quoi ? Déjà, je veux que se soit toi qui m'accompagne pour les tambours, si tu le veux bien, bien sur
Kasuma: Mais c'est ta grand-mère qui lance les cailloux?
Hikari: Ah, tu veux pas que se soit toi ? Ok
Kasuma: Ba je ne suis arrivé que récemment moi, et puis c'était beau avec ta grand-mère
Hikari: D'accord. Tu sais quoi ? Va voir Alinéa, voir si elle aurait pas besoin de toi pour quelques choses
Kasuma: Du genre bottage de fesses, je suis doué à botter les fesses hahaha !!
Hikari éclata de rire: Alors ton premier job sera de botter les fesses de Karya ! ahahahahaha ! (tout en rigolant, et se reprise aussitôt) Pardon, je voulais pas dire çà ... enfin si mais pas à haute voix Kasu ...
Kasuma: Pourquoi pas après tout, ça lui fera une leçon hahaha !
Hikari se remit à rire avec Kasuma
Kasuma: Bon aller en piste miss
Hikari: Tu veux parler de l'entrainement c'est çà ?
Kasuma: Hé oui, une dernière répet avant le final
Hikari: Ok je retourne à ma chambre chercher la robe, on se retrouve vers la scène, et si tu vois mamie, dit lui de venir aussi.(elle sortit de l'eau et se dirigea vers le vestiaire)
Kasuma: Ok dac (il sortit également et alla directement rejoindre Alinéa après s'être habillé)

Alinéa: Tiens Kasuma ! J'ai un grand service à te demander pour ce soir.
Kasuma: Ha je t'écoute
Alinéa: Voilà, j'aimerais que ce soir, tu t'occupes d'amener les lampions sur le lac, en fait les villageois ont fait çà dans le dos d'Hikari car ils voulaient la remercier pour tout ce qu'elle leur a apporté. Pour nous tous, tu vois Kasu, Hikari est notre soleil pour le jour et notre lune pour la nuit, elle nous permet à tous de ne jamais être dans l'obscurité.
Kasuma: Il y a combien de lampion?
Alinéa: Heu ... beaucoup héhéhéhé, mais on les a tous attachés, tu auras juste à tenir une ficelle, et ils suivront tous, il y en a plus de 500 car quelques familles extérieurs ont voulut aussi participé.
Kasuma: Oula, en gros quand tu me lanceras le top, je traverserai le lac en tenant la ficelle c'est bien çà?
Alinéa: Oui çà doit-être çà, mais tu dois savoir vu que c'était l'idée d'Hikari, non ?
Kasuma: Hikari voulait que les lampions se reflètent dans l'eau du lac
Alinéa: Ok donc faut les amener sur le lac puis les laisser à la dérive, ok on va faire en sorte que la ficelle s'enlève quand tu tiras dans l'autre sens
Kasuma: Ok dac. Ha au fait, tu sais où est Lucynda?
Alinéa: Non mais elle doit pas être loin. Kasu ? Comment çà s'est passé avec Karya ? Je l'ai envoyé voir Hikari comme elle le voulait, mais j'aimerais savoir ce qui s'est passé, stp ?
Kasuma: L'heure n'est pas à ça, mais à la fête, je dois trouver Lucynda au plus vite
Alinéa chopa Kasuma par le bras: Toi tu veux pas me le dire !
Kasuma: Mais non mais l'heure n'est pas à ça, c'est tout !
Alinéa: Ok je te lâche, mais je sais que tu me caches quelques choses Kasuma, çà se voit.
Kasuma partit à la recherche de Lucynda

Durant ce temps, Hikari rentra chez elle, prit la robe, sortit mais fit un petit détour par chez Karya, vérifia, qu'il était pas là, et se mit à fouiller un peu, tout en faisant attention de tout laisser en ordre. Au bout d'une trentaine de minutes, elle repartit mais cette fois-ci vers la scène.

Kasuma trouva Lucynda entrain de discuter avec un homme dans la cinquantaine.
Kasuma arriva en trottinant: Ha vous voilà ! Bonjour Monsieur
Le monsieur le salua: Bon ben à bientôt Lucynda
Lucynda: Kasuma tu voulais me voir ?
Kasuma: Ditez? Vous avez passé l'âge de draguer quand même haha !! Non plus sérieusement, Hikari voudrait que ça soit vous qui lanciez les cailloux pendant la danse
Lucynda: Moi ? Mais toi tu es jeune, tu seras plus habile que moi pour lui faire faire son final.
Kasuma: Hikari voudrait vraiment que ça soit vous, imaginez un peu la grand-mère et la petite fille exécutant ensemble une magnifique danse et musique avec des tambours, çà sera magique ! Et puis Alinéa m'a donné une autre tâche à faire
Lucynda: Houlà, mais je suis plus toute jeune pour danser, et qui lui dit que je serais capable de danser ? Et dans ce cas qui s'occupe de lancer les cailloux ? Ah oui la tâche des lampions, je suis au courant, çà sera à la tombée de la nuit c'est sur (tout en souriant) et avant la danse d'Hikari, comme çà tu pourras aussi la voir danser héhéhé
Kasuma: Mais non, vous dansez pas, c'est vous qui lancez les cailloux !
Lucynda: Ah pardon ! J'avais mal comprit héhéhé je suis plus toute jeune ahahaha ! Bon j'ai une question, est-ce que toi, tu pourrais faire juste le final d'Hikari et je m'en occupe avant, mais là où il faudra qu'elle aille très vite et qu'en plus, j'en lance sur plusieurs tambours à la fois, çà me sera très dur donc j'aimerai que là tu prennes le relais, tu veux bien Kasuma, stp ?
Kasuma: Pourtant je suis sur que vous en êtes capable
Lucynda: J'ai pas toute ma vue souviens-toi Kasu ...
Kasuma: Et alors, vous savez un jour, j'ai connu un aveugle capable de se battre avec trois épée en même temps. Il faut croire en vous, lors de l'entrainement, vous étiez parfaite toutes les deux, je n'avais jamais vu un spectacle aussi beau !
Lucynda: Ok je vais te dire la vérité, déjà quand le père d'Hikari va voir que je suis ici, ensuite que sa fille va faire la danse que je faisais, et celle que sa mère a fait quand ils sont tombés amoureux, si en plus il découvre que c'est moi qui m'en occupe, j'ai bien peur qu'il y est des retombées.
Kasuma: Les retombées, c'est pas grave, il tombera des nus devant un tel spectacle et puis je suis sur que ça plaira à tous les villageois de vous voir toutes les deux
Lucynda: Alors, je veux que tu me promettes une chose, si tu vois que quand ils sont à la maison, tous les deux à un moment, et qu'il gronde ma petite fille, stoppe la dispute si il y en a une, tu seras sous leur toit donc tu seras si il y a une dispute, ok ?
Kasuma: Bien madame
Lucynda: Je suppose qu'Hikari nous attends pour un dernier essaie avant le grand spectacle ?
Kasuma: Oui, près de la scène
Lucynda: Alors allons-y, et tu me diras si j'arrive à faire le final ok ?
Kasuma: Ok

Ils arrivèrent à la scène. Kasuma vit Hikari juste arrivée, avec la robe sous le bras. Hikari fila derrière le rideau et s'habilla, puis se plaça au millieu de la scène.
Kasuma: Que le spectacle commence !
Lucynda: Kasuma va lui fermer sa robe, moi je vais m'installer
Kasuma s'exécuta. Hikari se concentra. Et Lucynda comment çà doucement, un par un afin de remettre Hikari dans le bain. Puis, Lucynda accéléra le rythme voyant qu'Hikari suivait parfaitement le rythme. Et ainsi de suite, jusqu'au moment où Hikari, peu importe la vitesse du lancé, ou bien encore le nombre de tambours touchés, arriva sans problème à reproduire le bruit tout en étant gracieuse ...

Au bout de 20 min Lucynda la fit arrêter: Bon tu seras parfaite pour ce soir et j'irai bien plus vite encore pour le finale, vu comment tu te débrouilles, c'est vrai que là c'est superbe, et puis gardons le meilleurs pour la fin, çà feras un bel effet de surprise pour ton amoureux héhéhéhé
Hikari: Oui tu as raison mamie, laissons un peu de suspens à Kasuma
Kasuma: Ha du suspens, j'adore le suspens hahaha !


Durant ce temps Karya était partit à la rencontre de Shuhanyuki, afin qu'il lui dise que sa fille avait tenté de le tuer à plusieurs reprises. Le père, lui répondit "On règlera çà demain après la fête, je n'ai pas envie de gâcher cette fête. Et ne t'inquiètes pas, je remettrais ma fille à sa place Karya." Tous les deux rentrèrent au village vers les 18h.

_________________
Dark Princess

Histoire d’un jour

De fil en aiguille, la vie s’écoule comme un long fleuve tranquille et la mort n’est qu’un passage pour une nouvelle vie. Alors n’ayez pas peur de mourir et réjouissez-vous de cette nouvelle vie qui vous attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://age-des-dieux.4umer.com/index.htm.net
Tatiana Alesky
Webmaster
Webmaster
avatar

Nombre de messages : 619
Age : 40
Localisation : La taverne des joueurs
Date d'inscription : 01/09/2007

MessageSujet: Re: L'histoire de Kasuma et d'Hikari (thème Naruto)   Jeu 15 Sep - 13:42

Hikari se changea, fit un bisou à sa mamie et fila chez le restaurateur, commander un plateau repas à emmener. Une fois qu'elle l'a eu, vu qu'il restait encore du temps avant la fête, elle se dirigea à la prison. Kasuma l'accompagna. Elle dit au gardien, qu'elle venait pour voir Orkhal, et qu'elle avait quelques choses pour lui. Les gardiens firent entrée Hikari dans la cellule en faisant bien attention à Orkhal. Kasuma se tenait près d'Hikari, près à intervenir au moindre mouvement

Hikari: Bonsoir Orkhal, je t'apporte à manger, çà sera surement meilleurs.
Orkhal: Hikari ? Encore toi ? Tu devais pas mourir d'empoisonnement par Alinéa ?
Hikari: Mais de quoi tu parles Orkhal ? Je suis pas là pour parler de moi, tu sais. Je suis là, car tu es tout seul ici. Et comme ce soir, c'est la fête, je voulais t'apporter un repas spéciale.
Orkhal: Mais pourquoi tu reviens me voir comme çà ? Tu as aimé que je te fasses souffrir ? Et tu en voudrais encore ? Personne ici s'occupe de moi ... on me fuit comme la peste , mais toi tu insistes à venir ici, pourquoi ?
Hikari: Je viens pour t'apporter un peu de bonheur, même si je t'en veux, même si je ne comprends pas ce qui t'es arrivé, tu ne mérites pas pour autant la solitude. Ni d'être toujours dans l'obscurité.
Orkhal: Tu me pardonnes ? C'est çà ?
Hikari: Je ne suis pas sur de pouvoir oublier, je ne pourrais peut-être jamais te pardonner, mais ce n'est pas la question. Te souviens-tu de la petite fille qui aidait toujours tout le monde ? Qu'on disait qui avait un cœur d'or ?
Orkhal: Oui et alors ?
Hikari: Ben je n'ai pas changé, tu m'enlèveras pas ma nature profonde, tu n'aurais jamais pu m'enlever çà, c'est ce qui fait que je suis moi. J'aimerais juste te montrer que ce que as fait, n'a servit à rien, tu as perdu ton temps...
Orkhal: Mais allez Hikari, viens vers moi et laisses-toi faire ? Je vais te donner ce que tu rêves le plus, tu pourras retrouver ta mère là-bas.
Hikari: Bonne soirée Orkhal (puis se dirigea vers la sortie de la cellule)

Orkhal voulut lui choper le bras quand elle fit demi-tour. Kasuma lui saisit le bras instantanément sans même le regarder. Orkhal lacha le bras d'Hikari. Elle continua son chemin sans même tournée la tête et sortit.

Hikari: Kasu ? Tu viens mon père a dû rentrer !
Kasuma lâcha le bras d'Orkhal sans même le regarder: J'arrive

Elle se rendit au bureau de son père, quand elle entra, elle vit Karya à coté de son père. Elle déglutit sa salive et se dirigea vers son père: Bonsoir Papa, comment vas-tu ?
Kasuma attendait derrière la porte
Au moment où Hikari voulut s'approcher de lui, son père la repoussa: Alors tu vas tellement mieux, que tu utilises des techniques sur Karya ? Tu me déçois, ne t'approches pas de moi, et ce soir, on aura une discussion après la fête, je ne laisserai pas un tel acte impuni.
Hikari regarda son père: Mais papa, je ne voulais pas ... Karya m'a poussé ...
Shuhanyuki: Je veux rien savoir Hikari ! Je déciderais ce soir de ton châtiment après la fête !
Hikari sortit du bureau en courant. Kasuma la vit sortir en pleurs.
Kasuma: Hikari attend
Hikari se retourna et s'arrêta.
Kasuma: Que s'est-il passé?
Hikari: Mon père est au courant et il veut plus me voir !
Kasuma: Au courant de quoi?
Hikari: T'as qu'à demander à Karya ! (elle repartit en courant)
Kasuma: Décidément ce Karya (il partit à sa poursuite)
Shuhanyuki: Stop ! Kasuma !
Kasuma s'arrêta net
Shuhanyuki: A partir de maintenant, je t'interdis de voir ma fille, me suis-je bien fait comprendre ?
Kasuma se retourna et les regarda tous les deux: Et puis-je savoir pourquoi?
Shuhanyuki: Je suis son père et le chef de ce village, j'ai le droit de décider de ce que je veux pour ma fille. Laisse-la tranquille, je lui règlerai son compte après la fête ! En attendant, je t'ordonne de ne plus la voir.
Kasuma: Avec tout le respect que je vous dois Shuhanyuki-sama, j'aime Hikari, l'amour que je lui porte est profond. Je suis peut-être jeune mais j'ai vu beaucoup de souffrance et mon maitre m'a apprit à ne pas renier mes sentiments (il se retourna et les regarda par dessus son épaule) Moi au moins, je ne renierai jamais l'amour que je lui porte ! (il se mit à courir après Hikari)
Shuhanyuki: KASUMA ! STOP ! Hikari a fait un acte odieux ! Je devrais l'emprisonner, et je ne l'ai pas fait ! Je te demande donc de rester en dehors de tout çà ! Même si tu l'aimes, cela ne te regarde pas !
Tout en courant, Kasuma: Demandez plutôt à Karya pourquoi Hikari a agit comme çà ! Et quel est son entrainement spécial
Shuhanyuki: Karya arrête-le !
Karya arriva devant Kasuma: Shuhanyuki t'as dit de laisser tranquille Hikari !
Kasuma: Tu ne m'arrêteras pas Karya
Kasuma sortit un kunai et se mit en garde tout en courant
Quelque temps plus tard, les deux ninja se retrouvèrent dehors face à face
Karya: Kasuma ? Si tu l'aimes autant que tu le dis, ne fait rien, je t'en prie ! Je sais ce que je fais !
Kasuma: Ha oui, et bien moi j'en doute
Karya: Te souviens-tu du jour où Hikari allait très mal dans la prairie caché ? Est-ce que j'avais l'air d'être quelqu'un qui la méprisait ? Qui en avait rien à faire d'elle ?
Kasuma: Et alors? Ça n'empêches pas que votre soit disant entrainement n'était que de la torture et rien de plus !
Karya: J'avais pas le choix, j'aime trop Hikari pour que je la fasse souffrir, c'est la seule façon pour que je ne sois plus obligé de la faire souffrir. Je ne peux pas faire ce que l'on me demande, çà fait trop mal, elle ne mérite pas de subir çà !
Kasuma: Mais vous la faites souffrir justement
Karya eut l'air triste, la voix désemparée: J'avais pas le choix ... j'ai les liens noués, j'ai trouvé que cette façon-là pour la sauver.
Kasuma: La sauver, mais la sauver de quoi? (il baissa légèrement sa garde)
Karya ferma les yeux pour se concentrer afin de vérifier si quelqu'un les regardait: Pour la sauver de l'emprise, de ce qu'on veut lui faire subir !
Kasuma: Emprise? Faire subir? Mais vous parlez de quoi ?
Karya: Pas ici, on pourrait m'entendre.
Kasuma: Qui pourrait entendre, il n'y a personne aux alentour
Karya: Ok je te fais confiance. On m'a demandé de détruire intérieurement Hikari, qu'elle soit perdu afin d'être facilement manipulable. Mais je ne peux pas continuer, c'est trop dur de la voir ainsi, elle ne mérite pas qu'on la tourmente à ce point-là, afin de s'en servir comme un jouet. Elle mérite d'être libre comme l'air, je l'aime comme une sœur, je ne supporte pas de lui infliger à nouveau une tel souffrance.
Kasuma baissa complètement sa garde: Mais qui pourrait faire ça, tout le monde l'aime au village
Karya: çà vient de plus haut. Ils pensent qu'Hikari est celle de la légende de notre pays, ils ont volé nos anciens livres afin d'en savoir plus, ils ne veulent pas l'avoir sur leur route, donc ils préfèrent la mettre de leur coté, et pouvoir l'utiliser si c'est bien celle que le pays attendait.
Kasuma: Shuhanyuki est au courant de tous ça, c'est le chef et le père d'Hikari après tout
Karya: Je ne sais pas Kasuma
Kasuma: Il faut lui en parler alors et il faut élucider ça, mais pour l'instant, laisses-moi rejoindre Hikari, elle a besoin de moi !
Karya: Va, je rejoindrais Shuhanyuki, quand tu reviendras me voir et on ira lui parler ensemble alors, car si il me voit sans toi il va s'énerver aussitôt
Kasuma fonça à la recherche d'Alinéa qu'il trouva près d'un stand
Kasuma: Ha te voilà enfin, dis-moi, as-tu vu Hikari?
Alinéa: Hikari ? Non, qu'est-ce qui se passe encore ?
Kasuma: Son père pour ne pas changer, enfin c'est un peu compliqué, il faut que je la trouve au plus vite
Alinéa: Bon je vais voir si elle est sortit du village déjà, je reviens. (Elle courut vraiment très vite jusqu'au porte du village, puis revint en moins de 5 min) Non elle est pas sortit du village
Alinéa: Kasuma, est-ce que tu peux te concentrer et voir où elle est ?
Kasuma: Et merde, je vais essayer (il activa ses byakugan et se concentra)
Alinéa: Regardes si tu vois un chakra qui n'est pas constant, et qui bouge sans arrêt, car si elle est encore partit à mon avis son chakra ne restera pas tranquille.
Kasuma: Là ! Je la vois, non de ... , viens avec moi, ça urge
Alinéa le suivit et tout en courant: Qu'as-tu vu?
Kasuma: Pas le temps de discuter, magnes-toi !
kasuma et Alinéa arrivèrent chez Hikari, ils grimpèrent les marches et arrivèrent dans la chambre de Kasuma. Ils entendirent Hikari qui commençait à pousser des cris de douleur.
Kasuma: Le placard vite
Alinéa se dirigea au placard, l'ouvrit, elle vit Hikari avec une énorme aura bleutée. Alinéa posa ses deux mains sur le ventre d'Hikari, elle tacha de régénérer la barrière: Merde ! Kasuma posa-là sur le lit, j'y arriverai pas comme çà, je dois d'abord faire autre chose, va me chercher une bassine d'eau aussi, en attendant je vais continuer de régénérer la barrière.
Kasuma: Ok, je fonce
Kasuma revint rapidement avec une bassine d'eau
Alinéa essaya de calmer Hikari, mais en vain, elle continua de crier de douleur. Alinéa ne vit qu'une solution, elle toucha un point au niveau de la tempe d'Hikari, en lui insufflant du chakra et elle s'endormit.
Alinéa: Merci Kasu, on va partager le travail, toi tu renforces comme tu peux la parois, et moi, je vais enlever du chakra à Hikari, çà marche ?
Kasuma: Ok, ça marche
Alinéa plongea ses mains dans l'eau forma une bulle d'eau et l'enfonça dans Hikari, remplit la bulle d'eau d'un maximum de chakra d'Hikari, puis la fit ressortir, et posa la bulle dans la bassine délicatement.
Alinéa: Kasuma ? Est-ce que là çà va aller pour le surplus de chakra ?
Kasuma: Je pense oui
Kasuma était déjà en train de reformer la barrière
Alinéa: Ok finit la barrière, puis je prends le relais, je vais tout réparer
Kasuma: Voilà, c'est finit à toi maintenant
Alinéa neutralisa les nouvelles brûlures. Puis s'essuya le front : Bon y a un truc que je pige pas quand même, pourquoi çà continue de faire çà, c'est comme-ci sa densité de chakra était bien plus grande qu'avant mais que sont corps n'y était pas encore préparé et que du coup sa capacité de réserve n'est pas assez grande, ni assez souple pour le supporter...
Kasuma: Ça j'en sais rien, mais pour l'heure, prend soin d'elle, il faut quelle soit prête pour la danse ce soir, moi je dois filer ! Ha et quand elle se réveillera, dis-lui qu'elle n'a rien à craindre, je m'occupe de tout et que tout s'arrangera (il fila aussitot rejoindre Karya)

Alinéa comprenait rien du tout, mais les vibrations du sol produit par la course, fit éclabousser toute la pièce. Le chakra pur, qui n'était pas très stable, se mit à exploser, entrainant l'eau de la bassine à se projeter dans toute la pièce.
Alinéa: Hé merde va ! Bon je la change de chambre ! (elle dû changer les vêtements d'Hikari vu qu'ils étaient trempés, puis l'amena dans sa chambre et s'occupa d'elle comme prévu)

Kasuma chercha Karya devant le bureau de Shuhanyuki
Karya apparut devant lui: Alors comment va Hikari ?
Kasuma: Elle va bien, elle est entre les mains d'Alinéa en ce moment
Karya se sentit vraiment mal à l'aise et triste: T'as une idée ?
Kasuma: Au sujet du père ? Ou du maitre chanteur?
Karya: Ben tu m'as pas dit qu'on devait d'abord avertir Shuhanyuki ?
Kasuma: Oui, mais tu vas lui présenter ça comment?
Karya: Bon réfléchissons ! Une chose après l'autre, le vol des livres, les infos, ne peuvent que venir de quelqu'un du village déjà, vu ce qu'Hikari à noter sur le journal de son père. Ensuite la personne qu'elle a vu sur son toit, çà pourrait-être une demande d'information, savoir si elle est gardé ou autre. Et vu les infos que l'on m'a donné, on dirait qu'il y a deux commanditaires qui s'entraide pour que chacun arrive à son but. Qu'en penses-tu ?
Kasuma: Ça pourrait-être une piste oui
Karya: Maintenant faut savoir celui qui donne les infos du village que cherche-t-il à obtenir ? Comme çà on pourrait savoir à peu près qui sait et ce qu'il veut !
Kasuma: Vous avez des services de renseignements ici?
Karya: Heu ... oui parce que ?
Kasuma: Allons voir Shuhanyuki alors, il est le chef du village, il doit être forcément au courant de quelque chose
Karya: Ok mais ... laisses, j'en prends la responsabilité, (souffla un bon coup) allons-y !
Kasuma posa sa main sur l'épaule de Karya: Je t'en veux toujours pour ce que tu as fait subir à Hikari, je te trouve odieux et cruel alors ce soir, si tu veux vraiment son bonheur, prouves-moi que j'ai tord

Ils entrèrent dans le bureau du père.
Karya: Shuhanyuki, j'ai à vous parler, c'est très important !
Shuhanyuki: Eh ben Karya tu as mit du temps à ramener Kasuma.
Karya: Chef, ce que j'ai à vous dire est très important, j'accepterai toutes vos conditions afin de me racheter auprès de vous, et dix fois plus auprès de votre fille.
Shuhanyuki: Mais Karya de quoi veux-tu parler ?
Karya: Bon voilà, il y a plusieurs affaires qui ont eu lieu ces temps-ci, mais à mon avis elles sont toutes liés à deux individus. Le premier incident était la personne qui a été vu par votre fille sur votre toit de maison, le soir même où nous sommes partit, je pense que c'était pour réunir des informations sur la sécurité d'Hikari, si elle avait des gardes du corps par exemple ! Ensuite l'incident à la bibliothèque, le vols des livres anciens, apparemment c'était une personne du village, pour connaitre toutes les données afin de trouver les livres si vite et savoir quel fenêtre était la moins en vue, et la moins surveillée.
Shuhanyuki se tut et continua d'écouter Karya.
Karya: Il y a peu de temps, j'ai reçut un mot disant qu'il fallait que je coopère où mon frère se fera tuer. Je suis allé au point de rdv, et là on m'a dit qu'il fallait que je détruise Hikari de l'intérieur, afin qu'elle soit perdu, pour qu'ils puissent facilement la manipuler. Mon rôle devait tourmenter Hikari, vu qu'ils savaient que j'étais un de ses senseis. Pardon Chef vraiment (il s'agenouilla) Mais Hikari est comme une sœur pour moi, j'ai pas pu continuer, du coup, j'ai trouvé une solution, il fallait que je fasse quitté Hikari du village, afin que je ne puisse plus la faire souffrir. Donc oui elle a bien tenté de me tuer, mais j'ai été tellement cruel avec elle qu'elle a craqué. Ces gens-là pense que votre fille est l'enfant de la légende, et que c'est elle que le pays attendait afin d'apporter la paix, du coup ils veulent s'en débarrasser mais par la même occasion, ils voudraient aussi s'en servir car une fois détruite, elle ne répandrait plus le bien mais le mal.
Je pense donc qu'il y a deux commanditaires qui s'entraide afin d'arriver à leur but, dont l'un fait partit du village. Mais faudrait savoir qui dans le village veut quelque chose?

Kasuma: Vous êtes le chef du village, vos services de renseignement ont surement dû vous dire quelque chose à se sujet
Shuhanyuki: En effet, mais je sais juste qu'une personne du conseil voudrait ma place, mais nous n'avions pas pu avoir d'autre infos, on ne sait pas qui, ni comment il a prévu de réussir. Donc Karya je te crois, j'envoie de suite une missive afin que l'on protège ton frère. (il écrivit sur un parchemin, le ferma) Karya ? Envois çà aux oiseaux messager, dit leur, affaire urgente pour Taki. File !
Kasuma: Et pour votre fille, que comptez-vous faire?
Shuhanyuki: Hikari ? Ben je suis navré Kasuma, mais c'est sur je devrais la punir, elle n'avait pas le droit de faire çà et peu importe comment Karya la poussée. Je ne peux pas lui pardonner son geste, surtout qu'elle a tenté à deux reprises.
Karya: Shuhanyuki, non ne la punissez pas, je vous en prie (fit un salut)
Kasuma: Et alors, même si elle a tenté par deux fois, je suis persuadé qu'au fond d'elle, elle n'a jamais voulut ça, la preuve elle s'en est voulut par la suite
Shuhanyuki: De toute façon cette affaire, ne regarde aucun de vous deux, c'est ma fille, je suis son père ! Ce n'est pas à vous de me dicter ma conduite que je dois avoir envers ma fille !
Karya: Qu'allez-vous lui faire ? Dites-le moi svp ?
Shuhanyuki: Karya STOP çà suffit ! Parlons plutôt de cette affaire, ceux qui veulent s'en prendre à ma fille plutôt, le reste c'est mon affaire !
Kasuma: Moi j'ai plus rien à dire alors, je préfére m'en aller
Karya: Shuhanyuki ? Permettez-moi de parler deux petites minutes à Kasuma svp !
Shuhanyuki: Oui vas-y, et fait venir les services de renseignements stp !
Karya partit rejoindre Kasuma qui était sur le palier de la porte d'entrée.
karya: Kasuma ? On a une dernière solution, si on veut pas qu'il la punisse, faut faire intervenir Lucynda, Alinéa et Hikari.
Kasuma: Shuhanyuki semble détester Lucynda, ça ne va pas être facile
Karya: Il faut qu'on lui ouvre les yeux, qu'il voit que depuis le début il a complètement tord, et Alinéa pourra lui prouver dans quel état Hikari se retrouve mentalement par sa faute.
Kasuma: Ok, donc on fait quoi ?
Karya: Bon j'ai deux choses à faire déjà. Toi rassembles les filles chez Alinéa, dès que j'ai finit mon boulot, j'arrive, et on voit la situation tous ensemble.
Kasuma: Ok, je fonce (il commença à partir puis s'arrêta et se retourna vers Karya) Ha au fait Karya, n'oublie pas que je t'ai sauvé la vie une fois, pour un joonin, ce n'est pas terrible quand même hahaha ! (il reprit sa course en direction de la fête)
Karya n'écouta pas Kasuma et partit vers les messagers faire partir la missive, puis fila chercher l'équipe des services de renseignements

_________________
Dark Princess

Histoire d’un jour

De fil en aiguille, la vie s’écoule comme un long fleuve tranquille et la mort n’est qu’un passage pour une nouvelle vie. Alors n’ayez pas peur de mourir et réjouissez-vous de cette nouvelle vie qui vous attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://age-des-dieux.4umer.com/index.htm.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'histoire de Kasuma et d'Hikari (thème Naruto)   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire de Kasuma et d'Hikari (thème Naruto)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [A LIRE] Histoire de la taverne + Tuto d'upload.
» HISTOIRE DE LUMUMBA
» Revue "Les dessous de l'Histoire" (Jacquier)
» la peinture hyper réaliste Histoire de l'Art
» Histoire de Rivombrosa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Au coin du Feu-
Sauter vers: